Les applications Android s'installeront sur Chrome OS cet automne

Mickaël Bazoge |

Chrome OS va devenir subitement beaucoup plus intéressant. Hasard, coïncidence ou perfidie, Google profite des statistiques d’IDC du premier trimestre qui indiquent des livraisons de Chromebook supérieures à celles du Mac aux États-Unis, pour propager la bonne parole : les applications Android vont bel et bien fonctionner sous Chrome OS. L’affaire n’est pas nouvelle : le moteur de recherche en parlait déjà il y a deux ans, à la faveur de l’édition 2014 de Google I/O. Mais cette fois, c’est la bonne, comme on s’en doutait depuis ce matin.

Tout cela ne se fera pas du jour au lendemain. Google indique que les développeurs vont devoir adapter leurs applications ; ils ont un peu de temps devant eux, puisque le lancement du Play Store pour Chrome OS n’est prévu que pour cet automne, avec un premier aperçu prévu pour début juin. Trois Chromebook de référence leur permettront de tester leurs apps (Asus Flip, Pixel 2015 et Acer R11).

Dans l’intervalle, les développeurs et les utilisateurs se pencheront sur ce qui les attendent : les apps pourront s’afficher en trois tailles de fenêtre (dont le plein écran) ; les logiciels Android seront utilisables avec l’écran tactile du Chromebook (s’il en est équipé), le clavier, une souris et le trackpad ; les notifications Android s’afficheront dans Chrome OS ; les fichiers pourront être partagés de manière transparente entre les deux OS. Enfin, Google promet des performances de haut vol, y compris sur les Chromebook d’entrée de gamme.

De fait, il ne s’agit pas d’émulation, mais bien d’applications natives. Les apps Android seront autonomes et parfaitement intégrées dans l’interface de Chrome OS, comme des logiciels standard. On verra dans la vidéo (ci-dessus) de Dieter Bohn que les performances et l’intégration sont convaincantes, mais le Chromebook de test est un Pixel très puissant.


avatar CM-S | 

C'est surtout l'entrée de gamme Windows qui a du soucis à se faire.

avatar expertpack | 

@CM-S :
Je ne pense pas.
Pour 500€ on a un pc sous W10 tres correct.
Et les softs universels MS.
Quand au chromebook ils vont rapidement monter en prix pour peu que l'on veuille un peu de puissance et un disque limité en taille.

avatar Ginger bread | 

@expertpack :
1

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

"Pour 500€ on a un pc sous W10 tres correct." => C'est incomparable...
C'est comme dire n'achète pas un meuble de TV à 500 Euros, il y a une table de jardin au même prix.

avatar nicolas | 

@Ze_misanthrope :
Un écran, un clavier, la suite Office.
Deux ordi sous W10 et ChOS ont bien plus de point en commun que votre comparaison foireuse

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

4 pieds, un support, du bois... pourtant c'est semblable.

La vitesse de mise en route, les mises à jour, la philosophie, les applications, le stockage, l'écosystème, l'ergonomie, les jeux, etc. .Font que les deux sont plus différents que tu ne le penses. Ou comme ma grand mère, tu penses que tout ce qui a un écran, un clavier, et une suite office est semblable et la même utilisation.

avatar lmouillart | 

\o/ Meilleure nouvelle de cette Google I/O

avatar en ballade | 

Ça devient intéressant

avatar cecile_aelita | 

Si il y a une part de travail à fournir par les dev pour que cette compatibilité fonctionne, je ne pense pas que ça va se faire rapidement (au vu de la part de marché de Chrome OS, pas sûr que beaucoup de dev veuillent se casser la tête à modifier leurs apps pour si peu de gens) :-/

avatar daxr1der | 

@romainB84 :
Si peu de gens ? Beaucoup de gens ont une adresse gmail, puis ça doit pas compter énormément de travail pour adapter ça sur chrome os si bien sûr tu laisses une résolution de mobile (petite fenêtre sur l'écran du pc).

avatar iGeek07 | 

"De fait, il ne s'agit pas d'émulation, mais bien d'applications natives"
Natives est un bien grand mot pour du Java, même si je vois ce que vous voulez dire.

avatar Lemmings | 

@iGeek07 : as-tu suivi l'actualité Android depuis ces 5 dernières années ? Si le language de base pour créer les applications Android est bien Java (mais pas que), une fois sur l'appareil de l'utilisateur cela n'en a plus du tout la forme. L'appareil effectue une compilation de l'application à l'installation, ce qui fait qu'une fois en place sur le téléphone ou la tablette, c'est bien natif. Plus de latence de JVM.

avatar Lemmings | 

J'avoue qu'une pixel C pourrait aisément remplacer le macbook vieillissant de ma copine qui ne se sert que du navigateur globalement...

avatar Mrleblanc101 | 

@Lemmings :
Dommage dans ce cas que le pixel C soit une tablette sous Android et non un portable sous Chrome OS

avatar Lemmings | 

Effectivement, bien vu... Même si Android N va corriger pas mal de ces soucis.

avatar guersouf | 

Bonne idée manque plus que le tactile et on pourra s'en servir aussi comme tablette et la j'en achèterai un

avatar lmouillart | 

Il existe déjà plusieurs Chromebook convertibles et donc tactiles, malheureusement en France il y a moins de modèles disponibles. Mais on trouve par exemple le Acer Chromebook R11.

avatar Ast2001 | 

Bon, Google et Microsoft avancent sur la grande unification ;-) , la convergence entre tous les types de devices. Quid d'Apple là dedans ? Ils regardent passer l'histoire en restant au bord de la route ? Ils commencent à avoir des solutions de convergence entre iOS et OSX ? Des trucs qu'ils vont annoncer lors de la prochaine WWDC ?

avatar nicolas | 

@Ast2001 :
Apple choisit pour le moment une voie parallèle, en liant Mac et iDevice par le Cloud, mais il me semble qu'elle travaille quand même à la convergence technique entre iOS et OSX, sur les composant de gestion création d'interface notamment.

avatar Ducletho | 

@Ast2001 :
Je crois aussi que l'avenir est à la convergence des os mobiles et fixes depuis longtemps.
Google et Microsoft ne sont pas lié au matériel comme Apple. Cette dernière ne peut pas se permettre d'aller à la même vitesse sous peine de perdre du chiffre sur le hardware.
Les os qui vont survivre sont les ceux qui auront suffisamment de pdm pour attirer développeurs, le contenu c'est la survie et les clients viendront.
Google veut se faire une place sur le marché pc' et ms sur le mobile plutôt tablette.
Apple devra alors être vigilante sur son attractivité sur les développeurs si les deux réussissent la fusion. Surtout qu'un mobile est bien plus rapidement obsolète qu'un pc, donc une gamme de produit qui sort = un marché potentiel perdu. Quand la série 5 va sortir des maj, ca va faire mal. Donc je pense qu'appel va tenter de les garder le plus longtemps possible.

avatar nicolas | 

Voilà une nouvelle très intéressante pour certaines app de productivité également comme OFFICE, BIMx ou ArchiReport.

les applications optimisées pour les tablettes devrait évidemment mieux s'en sortir que les autres.

avatar nicolas | 

C'est également très intéressant pour ceux qui virtualisent ChOS!

avatar nicolas | 

Quid de ChromiumOS?
Pourra-t-on faire y tourner les .apk ne nécessitant pas les Google Play Services?

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

// Edit - To delete

avatar Mike Mac | 

En tous les cas, pour équiper les écoles avec des logiciels exploitant cette partie Android de Chrome OS, c'est fort intéressant.

Lenovo vient, par exemple, d'annoncer un Chromebook avec une orientation éducation (charnières renforcées, clavier étanche aux projections d'eau, et touches à abrasion réduite)

Le Lenovo N42 Chromebook embarque un écran 14 pouces, jusqu'à 4GB of RAM, et 32GB of storage. Disponible en juin, le prix démarrera à 199 $.

Pour le prix demandé, la machine a l'air fort sympathique.

http://liliputing.com/2016/05/lenovo-unveils-n23-windows-convertible-n42-chromebook-for-education.html

On aura jusqu'à 3 de ces machines 14" pour le prix d'un iPad 9,7" avec clavier bluetooth !

Et même pour le particulier, c'est intéressant. S'il est équipé Android, c'est une continuité dans l'exploitation des logiciels auxquels il s'est habitué sur son smartphone. Et c'est là que Microsoft a des soucis à se faire.

avatar Ast2001 | 

@Ducletho Google ne veut pas une part de marché précise sur tel ou tel marché. Google veut surtout qu'un maximum de personnes utilisent leurs services et cela passe par la couverture d'un maximum de devices. Donc cela passe par

a) La fourniture de services de qualité meilleurs que ceux des concurrents
b) La fourniture d'un OS maison de qualité (donné aux partenaires) pour être certains de rester incontournables
c) Une stratégie d'évolution industrielle pour les points a) et b) d'où leurs travaux sur l'IA (qui reste au cœur de la keynote de mardi bien plus que les Home et autres Android) et les évolutions d'Android et sa capacité à attirer les développeurs et donc les utilisateurs.

Ils ont des but clairs et une vision cohérente pour les atteindre. Quels sont les buts d'Apple aujourd'hui ? C'était clair en 2007 (la seule erreur de Jobs a été de sous-estimer Google et de laisser planer la menace de voir un Apple incontournable sur mobiles) mais qu'en est-il aujourd'hui ?

avatar Glop0606 | 

Je trouve que c'est peut-être la nouveauté de cette Google I/O qui aura le plus d'impact d'ici le moyen long terme. Microsoft s'est fait prendre à son propre jeu. Avec toutes les apps du Play store, le chromebook devient pour certainement plus de 90% des utilisateurs privés la meilleur alternative. Pas cher, bien fini (les derniers HP), sans bug ni maintenance, et en plus prochainement faisant tourner Office. Chrome OS risque de prendre pas mal de place de marché à Microsoft. Les "pros" qui ont besoin de gros "camions" ne sont bien sûr pas encore concernés. Cependant de plus en plus de soft pro sont aujourd'hui... dans le cloud... S'il n'y avait pas la délicate et très importante question de la vie privée, Google pourrait devenir le futur de l'informatique. Apple reste toutefois encore pour moi le meilleur choix pour un équilibre entre une vision globale de l'informatique et le respect de la vie privée. Ce qui me fait vraiment de plus en plus hésiter, c'est l'actuelle stratégie d'Apple basée sur un prix premium mais qui ne répond plus toujours aux attentes de consommateurs avertis...

avatar Ast2001 | 

La grosse nouveauté de la Google I/O c'est de voir que Google s'est réaligné sur son métier de base: la recherche et l'IA en corollaire. Toute la galaxie Alphabet s'est réorganisée autour de ça. Tout son business aussi: l'assistant personnel, les puces TPU qui sont au cœur de leur avenir.

avatar Mike Mac | 

D'ailleurs cette profusion d'applis qui va débouler dans les Chromebooks, ne fera qu'amplifier cette réalité débusquée par nos amis de Mac4Ever...

"Plus de Chromebook que de Mac vendus au premier trimestre"

http://www.mac4ever.com/actu/110804_plus-de-chromebook-que-de-mac-vendus-au-premier-trimestre

"D'après IDC, la Pomme aurait écoulé environ 1,76 million de Mac en début d'année, contre près de deux millions de Chromebook pendant la même période".

C'est fou, non ?

avatar alan1bangkok | 

Fou oui
 think different
Google play different et gagne

avatar sc10u | 

Moi ça ne me pose pas de problème que les gens se ruent sur les Chromebook... ça restera du matériel d'entrée de gamme, avec une main mise totale de Google sur leurs données pour leur afficher de la bonne vielle pub ciblée. Chacun est responsable de ses choix.
Je suis prestataire informatique pour les particulier et professionnels "petite structure", lorsque mes clients me parlent des produits Google, je ne m'y oppose jamais, leur expliquant même objectivement les avantages et les inconvénients, et je n'oublie jamais de leur parler du business de Google avec leurs données.... Et là tout d'un coup leur enthousiasme retombe, c'est bizarre.

Je ne me fait aucun souci pour Apple, un peu plus pour Microsoft (quoi que Satya Nadella semble avoir une véritable vision pour son entreprise)

CONNEXION UTILISATEUR