RED : si l'Hydrogen One manque de souffle, c'est la faute de notre partenaire chinois

Mickaël Bazoge |

Si l'Hydrogen One, le premier smartphone de RED, est tout pourri, ce n'est pas de la faute du constructeur mais… de son partenaire chinois. Jim Jannard, le fondateur d'Oakley et des caméras de cinéma RED, s'en explique dans un billet au vitriol contre ce sous-traitant qui a préparé le smartphone avant son assemblage assuré par Foxconn. Si les services de Foxconn sont loués par le dirigeant, ce n'est pas du tout le cas de ce partenaire dont le nom n'est pas cité.

L'ODM (original design manufacturer) choisi par RED était en charge de l'intégration logicielle avec la puce Qualcomm et de la conception mécanique de l'appareil. C'est peu dire qu'il n'a pas été au niveau de ses promesses, regrette Jannard : apporter les correctifs pourtant nécessaires au fonctionnement optimal de l'Hydrogen One a été une tâche impossible à accomplir.

C'est pourquoi RED a décidé de repartir de zéro pour l'Hydrogen Two, avec un nouvel ODM plus à même de répondre au cahier des charges du constructeur. La conception de ce nouveau modèle s'accompagne d'une réorganisation au sein de la division chargée du développement du smartphone. RED a notamment repris en interne la mise au point du capteur photo qui avait été laissée aux (pas très) bons soins de son ancien partenaire.

Le nouveau module, baptisé « Komodo », est « extraordinaire » selon le patron de RED, même s'il ne fera pas aussi bien — évidemment — que ses grands frères intégrés aux caméras du constructeur. Le capteur sera intégré dans l'Hydrogen Two, mais aussi dans le One qui est toujours fabriqué en attendant que son successeur sorte des lignes de production.

Les possesseurs d'un Hydrogen One, qui ont claqué 1 295 $ pour s'offrir l'appareil, peuvent l'avoir mauvaise. Néanmoins, le dirigeant promet un geste commercial « significatif » pour passer à la version 2. La première version du smartphone embarque un écran « holographique » de 5,7 pouces (2 560 x 1 440), un processeur Snapdragon 835, 6 Go de RAM, deux appareils photo de 8 mégapixels au dos, le tout dans un châssis au design industriel. Le terminal embarque aussi un port propriétaire pour y brancher des modules dont on a peu vu la couleur jusqu'à présent.

Tags
avatar broketschnok | 

petits petits petits... 🐦

avatar reborn | 

Ils ont sous-traité toute la R&D pour cet appareil ?

avatar Norandy | 

@reborn

De ce que je comprends, ils ont sous-traité la partie intégration avec la puce Qualcomm donc j’imagine le Bootloader, le Firmware

avatar Norandy | 

Apparemment...

avatar Giloup92 | 

Explications vaseuses. Dans la production d’un smartphone la maîtrise de la chaîne d’approvisionnement de bout en bout est fondamentale. Qu’il demande à Tim Cook, dont c’était le premier job chez Apple.

avatar reborn | 

@Giloup92

Comme quoi avoir un bon directeur d’exploitation c’est important. Sinon —> smartphone de merde.

avatar Norandy | 

@Giloup92

Pourtant ils produisent des caméras haut de gamme. Donc ils devraient savoir ce qu’ils font sauf que c’est un tout autre marché et à mon avis l’équipe en charge de ce projet a mal fait son boulot. Attention, ce n’est qu’une supposition.

avatar armandgz123 | 

@Giloup92

Pas forcément, si le smartphone est spécialisé dans un domaine, ce n’est absolument pas nécessaire... c’est même une meilleure solution.
Comme par exemple avec les smartphone pour chantier, ou conçu pour la mer

avatar QNTN | 

@armandgz123

Sauf que là, le téléphone répond à rien ^^

avatar armandgz123 | 

@QNTN

J’avoue ne pas trop avoir compris à quoi il servait et quel est son plus valeur

avatar charliedeux | 

Jim Jannard ce menteur pathologique...
cf l'arnaque des red mini-mag

avatar occam | 

@charliedeux

"Jim Jannard ce menteur pathologique..."

Nan nan nan !
Ce jour où Alexander de Piffle devient PM de Sa Gracieuse (mais pas trop heureuse) Majesté, la barre du mensonge pathologique se situe autrement plus haut.

M. Jannard n’est que fort parcimonieux avec la vérité, et économe des faits (pour reprendre le mot d’un autre ministre de la même Gracieuse Majesté). Il a toujours visé la véracité, ne la ratant que d’une lieue. Ou deux. Ou mille.

avatar sebas_ | 

On voit pas mal de grands pontes de la Silicon Valley faire leur meaculpa de manière publique. Cette mentalité manque en Europe, où il faut à tout prix cacher l’échec et n’admettre aucune faute..

avatar lolodigital78 | 

Blah blah blah ....

avatar madiavision | 

Étant vidéaste (Sony FS7, a7sii), je rêve de tourner en RED. N’ayant finalement pas l’utilité d’un tel matériel, je me suis dit qu’un smartphone RED serait une bonne entrée dans cette marque ultra premium. Première déception : c’est du Androïd. Ne pouvant plus revenir après 10 de iPhone sur un Androïd aussi beau et puissant soit-il, je me suis dit que ce téléphone RED ne serait pas mon téléphone quotidien mais une caméra de travail. Après avoir lu tous les articles descendant le produit, j’ai fait une croix dessus. Avec mon XsMax, je fais de jolies choses pour des situations qui s’y prêtent (spectacle à l’école de ma fille) et j’en suis satisfait puisque c’est à destination privée.
Finalement, mis à part l’achat compulsif du geek qui a envie d’avoir un gsm RED que seuls les initiés reconnaîtront (dans une agence de com, ça doit le faire), je ne vois ni l’intérêt, ni la position marketing de ce produit. Ce produit s’adresse à des clients spécialistes qui ont un minimum de moyens. Le premier argument de celui qui est sur Androïd est de dire que jamais il ne mettra 1500€ dans un téléphone. Il peu (selon lui) avoir mieux pour 3 fois moins cher. Ce qui veut dire que l’Hydrogen RED n’est pas fait pour lui. Il reste donc le possesseur d’iPhone qui aime son IOS et qui n’a pas envie de basculer sur Androïd.
Il ne reste donc à ce téléphone Hydrogen qu’une seule utilité/utilisation : servir uniquement de caméra. Dans ce cas, autant tourner avec un APN.
À moins de nous sortir une innovation de ouf pour la prochaine itération, non je ne vois définitivement pas l’intérêt de ce produit.
Il aura eu le mérite d’essayer d’exister.

avatar Khrys | 

@madiavision

" Première déception : c’est du Androïd "

Juste par curiosité, tu t'attendais à quoi comme OS à part Android?

avatar madiavision | 

@Khrys

Je n’ai pas écrit « première mauvaise surprise » mais « première déception ». Je savais bien que ce ne serait pas de l’IOS. On peut être déçu de quelque chose d’attendu.

CONNEXION UTILISATEUR