Le Surface Duo de Microsoft coûtera 1 400 $ à sa sortie en septembre

Nicolas Furno |

Est-ce que vous vous souvenez du Surface Duo, le smartphone Android à deux écrans que Microsoft a présenté en octobre 2019 ? Depuis, on avait eu l’occasion de le voir brièvement en action en février et c’est à peu près tout. Le créateur de Windows annonce finalement les détails de la sortie aux États-Unis avec une mauvaise surprise sur le prix de vente.

Le Surface Duo sera disponible le 10 septembre aux États-Unis, avec des précommandes qui doivent commencer dès aujourd’hui sur la boutique de Microsoft, chez l’opérateur AT&T et dans les magasins Best Buy. Il faudra débourser au minimum 1 399 $ pour acheter un exemplaire, un prix élevé quand on pense que ce n’est pas un smartphone pliant comme le Galaxy Fold de Samsung, mais bien un smartphone composé de deux écrans indépendants et simplement reliés par une charnière.

Cette solution a des avantages techniques. Chaque dalle est recouverte de Gorilla Glass bien plus solide que les couches de plastique que l’on trouve sur les smartphones pliants. On imagine que la solidité du Surface Duo ne posera pas de problème, mais en contrepartie, c’est un produit moins impressionnant que ceux construits avec une dalle OLED qui se plie.

La charnière limite les usages continus sur les deux écrans, même si c’est possible. Microsoft met davantage en avant la possibilité de faire tourner deux apps Android côte à côte, sans compromis sur la taille de l’interface. L’entreprise a travaillé avec Google pour mieux gérer ce cas de figure, et le Surface Duo est doté d’un système « intelligent » pour utiliser au mieux sa configuration à deux écrans. Par exemple, si vous ouvrez un lien dans une app, le navigateur s’ouvrira sur l’autre écran, sans fermer l’app qui contient le lien. Vous pourrez aussi enregistrer des associations entre deux apps, pour toujours les ouvrir en même temps.

Exemple du fonctionnement optimisé du Surface Duo : une app ouverte à gauche intègre un lien vers Google Maps, qui s’ouvre à droite sans fermer l’app de base.

Ce comportement sera disponible pour toutes les apps Android sans aucun travail de la part de leurs concepteurs. Ceux qui le souhaitent pourront toutefois gérer spécifiquement le Surface Duo. Microsoft l’a fait pour sa suite Office — dans Outlook par exemple, on pourra avoir la liste de mails d’un côté et le message en cours de l’autre — ou pour OneDrive, et quelques partenaires ont travaillé sur un prototype, dont Amazon pour son app Kindle qui affichera une page sur chaque écran. Des API seront distribuées par l’entreprise pour les autres développeurs, et même pour les constructeurs de smartphone qui souhaiteraient copier l’idée du double écran.

Comme prévu par les rumeurs, le Surface Duo n’est pas un smartphone très haut de gamme sur le plan matériel, nonobstant la présence de deux dalles OLED de 5,6 pouces. Leur ratio 4/3 est assez rare dans le monde des smartphones et ils forment ensemble un écran de 8,1 pouces de 2 700 par 1 800 pixels.

Microsoft a choisi un Snapdragron 855 pour alimenter le Surface Duo, le SoC haut de gamme de Qualcomm pour 2019, plutôt que le modèle le plus récent. Un choix difficile à justifier face au prix de l’appareil, tout comme l’absence de 5G, même en option, ou encore de NFC bizarrement. Ce smartphone ne devrait pas faire de miracles en photographie non plus, avec un unique capteur de 11 mégapixels, ouverture de ƒ/2.0 qui est censé offrir un « super zoom » 7x. Puisque les deux écrans peuvent être pliés entièrement à l’envers, cette caméra servira autant pour la visioconférence et les selfies, qu’en guise de caméra arrière.

L’un des deux écrans pourra servir de clavier virtuel dédié pour une app affichée sur l’autre écran. Comme tous les produits sous la marque Surface, un stylet sera aussi disponible.

Autre déception sur le papier, les deux batteries intégrées au Surface Duo totalisent une capacité de 3 577 mAh, ce qui est peu face à la concurrence, et sans doute juste pour alimenter les deux écrans. Microsoft promet une autonomie suffisante pour tenir une journée, les tests devront vérifier ce point.

On ne sait pas encore si Microsoft a prévu de sortir le Surface Duo des frontières américaines et si c’est le cas, quand cela arrivera. Quoi qu’il en soit, le prix élevé au lancement limitera l’attrait de ce smartphone, d’autant qu’il sort bien après les premiers modèles pliants. Outre la version de base vendue 1 399 $ et qui dispose de 128 Go de stockage interne, une version avec 256 Go de stockage sera aussi disponible, à un prix encore inconnu.

Est-ce que ce nouveau-venu pourra trouver un public intéressé dans ces conditions ? Réponse cet automne, mais on espère pour l’entreprise que le Surface Duo connaîtra plus de succès que le G8X de LG, qui reposait déjà sur ce concept du double écran et qui n’a intéressé absolument personne.

avatar sashadiamond01 | 

💩🤢🤮🤮🥶🥶

avatar romainB84 | 

@sashadiamond01

Je suis sûr que tu en a loupé 1 ou 2 autres d’émoticones !!
Cherche bien 😅😅

avatar Fredouille14 | 

et 899$ six mois plus tard
Je prends les paris

avatar Ghaleon111 | 

J'aimerai bien mais les produits surface, ça ne baisse pas trop.

avatar BordelInside | 

@Ghaleon
"J'aimerai bien mais les produits surface, ça ne baisse pas trop."

Non, ça ne baisse pas, ça reste à la surface.

avatar anton96 | 

Tout coûte 1400$ de nos jours

avatar Ast2001 | 

Je ne parle pas du hardware et du prix que je trouve assez décevants.

Par contre, le concept semble très abouti. Ce qui est fort c'est q'avec Google il se sont appuyés su les intents qui permet de faire fonctionner directement une partie des applis sur les deux écrans sans changement de code.

Par exemple une appli de mail qui présente une liste de mails? Et qui remplace la liste par le contenu d'un mail lorsqu'on clique sur la mail das la liste. Avec le système des deux écrans, si j'ai bien compris, le contenu du mail s'affichera automatiquement sur le deuxième écran sans modif de l'appli.

Même dans le cas de deux applis différentes, ils partent du principe que pas mal de comportements pourraient bénéficier des deux écrans (leur exemple avec l'appli de rando à gauche et Google Maps à droite ou OneNote à gauche et ToDo à droite avec Drag & Drop entre les deux). Du coup, je trouve très malin cette possibilité d'enregistrer des 'couples' d'applis comme une appli individuelle.

Au vu de la vidéo, je m'inscris en faux sur ce qui disent ici que c'est un concept non réfléchi qu'ils lancent dans la nature. Ils expliquent que cela fait 10 ans qu'ils travaillent dessus (sans doute via le concept courrier) et je trouve que cela se sent. Ils ont réfléchi aux usages et ils proposent un truc qui me semble pertinent et bien pensé.

Après, comme je trouve le hardware et le prix décevants, je pense qu'il vaut mieux attendre la deuxième itération du hardware.

avatar chris7454 | 

$1400.00 pour ce truc là....
J’ai été forcé d’utiliser une Surface Pro récemment comme EFB.... On a le temps de faire l’inspection pré-vol de l’avion le temps de lancer JeppView.... et encore.... parfois la roulette tourne toujours....
Et je ne parle pas des plantages, de l’imprécision du touch screen, de la lenteur et des performances très limitées de l’écran.... surtout en plein soleil....
Et ce machin pliable.... Faut s’imaginer un iPad Pro cassé en deux avec une grosse ligne au milieu

Et certain disent que Apple est cher....

Pages

CONNEXION UTILISATEUR