Android 12L disponible cette année dans des tablettes et pliables Lenovo, Microsoft et Samsung

Mickaël Bazoge |

Google remet une pièce dans la machine : après l'abandon en rase campagne du marché des tablettes, le moteur de recherche veut y remettre le pied. Pas encore avec sa propre tablette, peut-être que ça viendra, mais avec Android 12L, une déclinaison du système d'exploitation pour smartphones adaptée aux grands écrans et aux écrans pliables.

Présenté à l'automne dernier et disponible sous la forme d'un aperçu pour les développeurs (Google veut des apps optimisées), Android 12L va faire son apparition en version finale dans le courant de l'année. En même temps que les premiers appareils pliables et tablettes compatibles : Samsung, Microsoft (pour un futur Surface Duo ?) et Lenovo sont de la partie. Le constructeur chinois permet d'ores et déjà d'installer la bêta du système sur sa Tab P12 Pro.

Andrei Popescu, vice-président de l'ingénierie Android, présente plusieurs nouveautés de l'OS. Elles n'ont rien de révolutionnaires, l'idée étant de tirer le meilleur profit de la plus grande surface d'affichage. Le centre de notifications et le centre de contrôle, qui sont combinés sous Android 12, s'affiche sur deux colonnes dédiées. De la sorte, il devient plus simple de gérer son petit bazar.

La configuration est aussi plus facile à gérer, avec un panneau latéral pour les réglages et la fenêtre qui en affiche le contenu à gauche (comme sur iPadOS, en somme). Qui dit grand écran, dit aussi multitâche : Android 12L va permettre d'afficher deux apps côte à côte, via la barre des tâches en bas… comme sur l'iPad d'avant iPadOS 15.

Popescu écrit que Google n'en a pas terminé avec le développement de fonctionnalités nouvelles, une promesse à prendre avec les pincettes d'usage : le moteur de recherche a régulièrement laissé en plan les utilisateurs de tablettes. On se rappelle du flop d'Android Honeycomb, qui en 2011 devait en remonter à l'iPad ; de l'arrêt des pourtant pas inintéressantes tablettes Nexus ; ou encore de l'abandon de la Pixel Slate sous Chrome OS.


avatar jaytahiti | 

Rvdvrrrw

avatar jaytahiti | 

T

avatar Gerrer | 

Pas de version 4l ? Déçu…

avatar Glop0606 | 

Un jour faudra qu'on m'explique les visions courtermistes de certaines boîtes. Google avait bien lancé ses tablettes à l'époque avec notamment sa Nexus 7. Il y avait un réel marché pour des tablettes android et comme à l'instar des smartphones avec un certains succès. Mais non, Google a dénigré ce marché, fait les choses à la marge. Et maintenant, ils reviennent de nouveau sans réel conviction... Achetez, faîtes nous confiance,...
Apple n'est pas parfait mais au moins ils ont une vision assez long terme et un investissement dans du matos chez Apple est dans la majorité des cas pérenne. D'ailleurs, l'exception confirmant la règle, je n'ai toujours pas compris l'arrêt des homepods surtout aujourd'hui où leur offre musicale pourrait rendre hommage à du bon matos. (les Homepods mini c'est bien pour la cuisine ;))

avatar raoolito | 

@Glop0606

les homepods ne se vendaient pas, ou en tout cas, ils monopolisaient des chaines de prod qui une fois reconverties en homepod mini se sont averées bien plus rentables. le homepod n'est pas mort, il s'est transformé en homepod mini qui apporte au grand public de vraies avancées:
> thread et routeur homekit
> un son incomparable (vis à vis des hp de meme taille)
> une intégration ideale à un env iOS+couplage+ siri (deja présent pour le homepod)
mais en echange on perd effectivement la semi perfection du son du gros homepod.

pour google c'est plus flou. car eux ont meme tué des projets sans leur laisser une chance d'exiter, un peu comme s'ils lançaient des bouteilles à la mer et regardait lesquelles flottaient ..
là c'est bien plus etrange en effet.

avatar lmouillart | 

- Google préfère pousser les Chromebook, Chrometabs : plus d'homogénéité, et de contrôle.
- Les constructeurs préfèrent pousser Android car le support bien moins long. Un cycle de vie d'un chromebidule c'est 8 ans, une tablette Android c'est maximum 3 ans. Ça veut donc dire qu'un appareil chromebidule fait vendre 3-4 fois moins qu'un Android.
A mon avis tant que Google ne choisit pas entre mettre à mort soit ChromeOS, soit Android pour tablette, cette situation ne changera que trop peu.

CONNEXION UTILISATEUR