L'acquisition de Shazam par Apple pose des problèmes à la Commission européenne

Mickaël Bazoge |

La Commission européenne a du mal à avaler l'acquisition de Shazam par Apple. Le régulateur européen ouvre une « enquête approfondie » concernant les conditions de cet achat, annoncé en décembre dernier et qui permettra à Apple d'exploiter les technologies de Shazam… si le constructeur obtient le feu vert de l'Union.

Margrethe Vestager, la commissaire chargée de la politique de concurrence, explique cette enquête a pour but de faire en sorte que les amateurs de musique « continuent de bénéficier d'offres attrayantes de musique en continu et ne voient pas leur choix limité à l'issue de la concentration proposée ».

Le rapprochement d'Apple Music, « devenu le numéro deux [du streaming musical] en Europe », et de Shazam, « principale application de reconnaissance musicale » dans l'UE, pose au régulateur plusieurs problèmes « liés à la combinaison de la forte position de Shazam sur le marché des applications de reconnaissance musicale et de la position d'Apple sur le marché des services de diffusion de musique en continu ».

La Commission craint qu'Apple n'ait accès à des données « sensibles » concernant les utilisateurs des concurrents d'Apple Music. Des concurrents qui exploitent Shazam pour reconnaitre des morceaux… « L'accès à de telles données pourrait permettre à Apple de cibler directement les clients de ses concurrents et de les encourager à choisir Apple Music ». Il y aurait par conséquent une distorsion de la concurrence.

L'Union veut déterminer si « les concurrents d'Apple Music seraient [susceptibles d'être] lésés si à l'issue de l'opération, Apple venait à décider que l'application Shazam n'aiguillerait plus ses clients vers eux ». La Commission, qui avait déjà fait part de ses craintes début février, a jusqu'au 4 septembre pour prendre une décision.


avatar rua negundo | 

Apple va s’engager à ne pas trop favoriser Apple Music par rapport aux concurrents comme Spotify pendant une durée limitée genre 2 ans et ensuite une fois le purgatoire terminé, Apple aura les mains libres pour intégrer Shazam à Apple Music et supprimer tout lien avec Spotify et les autres.

avatar fousfous | 

Bah il suffit juste que Shazam propose d'acheter ou d'écouter la musique sur chaque service et la il n'y aurait pas de problèmes.

avatar r e m y | 

@fousfous

Même cette situation semble inquiéter la DG Concurrence qui craint qu'Apple récupère ainsi des infos sur les clients des concurrents d'AppleMusic pour leur proposer de basculer sur son propre service.

avatar fousfous | 

@r e m y

Enfin Apple est pas trop du genre à récupérer des infos sur les gens, si l'achat est bloqué à cause de ça c'est de la mauvaise foie quand même.

avatar r e m y | 

@fousfous

À eux de convaincre et de démontrer qu'ils mettront en place les procédures empêchant ce genre de pratiques. La bonne foi ne suffit pas dans ce genre de dossier.

avatar pagaupa | 

@fousfous

Mauvaise foie? Ferais-tu une jaunisse pour ça? ??

avatar en ballade | 

@fousfous

"Enfin Apple est pas trop du genre à récupérer des infos s"

Juste ta carte bleue

avatar PiRMeZuR | 

Vive les antitrusts !

avatar alfatech | 

@PiRMeZuR

"Vive les antitrusts !"

Vas dire ça aux 5000 salariés d'arcelorIttal qui risquent de perdre leurs emplois à cause de cette commission Européenne de daube....... Margrethe Vestager en tête

avatar camiapp | 

Et si Shazam n'avait pas été racheté par Apple et ne proposait que le service d'Apple pour écouter les musiques reconnues, on les obligerait aussi à devoir proposer les autres services type Spotify?
Il me semble que rien n'oblige un éditeur à devoir proposer son application sur toutes les plateformes...

avatar rua negundo | 

@camiapp

C’est vrai en principe mais refuser de discuter avec certains acteurs pour les exclure peut être un comportement anticoncurrentiel prohibé.

Imagine que tu fabriques de très belles housses pour iPhone par exemple et que tu souhaites les vendre uniquement sur Amazon, CDiscount, Rakuten mais que tu refuses de discuter avec Rue du commerce sans raison, juste parce que tu ne les aimes pas. Cela peut poser problème si tu es un grand fabricant incontournable, en position dominante, dont l’absence cause du tort à Rue du commerce. Cela pourrait être une pratique abusive interdite par le droit de la concurrence.

avatar Serdinant | 

À partir du moment où Shazam lui appartient il peut rediriger les clients où il veut

avatar r e m y | 

@Serdinant

C'est bien ce que ne veut pas la DG Concurrence et qui pourrait empêcher l'acquisition.

avatar Macadomia | 

L’UE ferait mieux de promouvoir SoundHound et d’autres services dans le genre plutôt que de vouloir enquêter sur Apple, non ? Ah, on me dit dans l’oreillette que ça fait moins de com’

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@ Macadomia : Oui, c'est une conspiration organisée contre notre multinationale. Il faut défendre la multinationale.

avatar byte_order | 

@Macadomia
La CE n'a pas pour tâche de faire de la promotion de quoi que ce soit mais de veiller au respect des règles du marché unique de l'UE, en particulier d'une concurrence loyale.

Après, oui, y'a des alternatives à Shazam, dont SoundHound mais aussi des plateformes open source comme https://acoustid.org/.

Mais faudrait-il encore qu'après le rachat de Shazam par Apple, cette dernière ne bloque pas sur l'AppStore les applications clientes pour SoundHoud et autres.
Hors, je prends le pari qu'Apple ne se généra pas pour mettre des bâtons dans les roues de ces applications concurrentes. Y'a une sorte de "jurisprudence" sur ce sujet, hein.

avatar Domsware | 

Spotify est Suédois. Cela peut ressembler à du protectionnisme.

avatar anonx | 

@Domsware

Ce qui n'est pas du tout le genre des us ?

avatar byte_order | 

@Domsware

Y'a pas que vers Spotify que Shazam sait/savait rediriger.

D'ailleurs, Shazam est à la fois une application de reconnaissance musicale *et* un portail promotionnel vers des magasins en lignes de musique.

C'est sur le respect de la libre concurrence entre ces magasins de musique en ligne qu'il y a une crainte.

avatar basjoub | 

C'est vrai que c'est une vraie menace pour l'humanité. Ceci devrait une prioriété number 1 pour la comission. Vous vous rendez pas compte si les gens decident d'ecouter Apple Music plutot que Spotify, on est foutu...
Par contre la fusion Monsanto + Bayer ca pas de souci, ca passe creme, on pose pas de question on signe, qu'est-ce qu'on risque au final.
Allez encore une connerie sans nom...

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@ basjoub : allez Roger, envoie un autre pichet de Ricard.

avatar Ralph_ | 

Perso je n’arrive plus à ouvrir Spotify depuis Shazam donc pour moi c’est déjà le cas...le problème d’Apple music sont les playlist bien meilleures sur Spotify.

avatar Jeckill13 | 

Après la solution peut être simple, Apple va supprimer l’application et utiliser les brevets achetés avec l’entreprise. Et seulement les possesseurs d’un terminal iOS pourront profiter de la reconnaissance intégrée avec le système. Si les autres OS ou services de streaming veulent une reconnaissance, libre à eux de développer leur solutions, sans enfreindre les brevets. Résulta pas de distorsion, pas de récupération de données des concurrents.

avatar r e m y | 

@Jeckill13

Si la commission ne donne pas son feu vert, l'acquisition de Shazam par Apple ne se fera pas... donc ils ne supprimeront rien du tout!

avatar Jeckill13 | 

@r e m y

Effectivement, mais ça peut être des arguments donnés à la commission ! « On ne va pas laisser l’application on ne l’a acheté que pour ses brevets ! »

avatar byte_order | 

@Jeckill13

Pour acheter des brevets à une société, il faut soit racheter la société soit que la société soit d'accord pour vendre ses brevets.

Je vois mal les propriétaires actuels vendre uniquement leurs brevets (si tant-est qu'ils en aient, d'ailleurs). Sans eux, la société ne peut plus avoir d'activité, et les employés vont donc perdre leurs emplois.

Par ailleurs, Apple s'en contrefout des brevets, c'est pas comme si la technologie était hyper complexe hein.
C'est la base colossale d'empreintes musicales de Shazam qui l'intéresse, pas la techno elle même.

CONNEXION UTILISATEUR