Unread 2 cède à son tour aux sirènes de l’abonnement

Nicolas Furno |

Unread (19,99 €/an), le lecteur de flux RSS pour iPhone et iPad, passe la deuxième. Cette mise à jour majeure introduit plusieurs nouveautés, mais surtout un nouveau modèle économique. Sans surprise, l’app passe à un abonnement facturé 19,99 € par an, contre une dizaine d’euros pour la version précédente. Une augmentation conséquente, justifiée en partie par le propriétaire de l’app par le maintien de serveurs pour l’une des nouveautés de cette 2.0.

En effet, Unread sait désormais détecter automatiquement quand un flux RSS n’est pas complet, c’est-à-dire quand il ne contient qu’un extrait de l’article original. Le cas échéant, le texte complet est récupéré en amont, sur les serveurs mis en place par l’éditeur, et c’est lui qui est affiché dans l’app au lieu de l’extrait. Ce n’est pas le premier client RSS à le faire, mais les autres font en général le travail à la demande, et en local.

Le développeur justifie le choix du serveur pour automatiser les opérations et présenter directement le texte complet, sans que l’utilisateur n’ait à agir. Par ailleurs, Unread est censé faire un meilleur travail de nettoyage, pour ne garder que le contenu du texte. D’après nos essais, l’app fonctionne bien, mais Reeder extrait tout aussi bien le texte et on peut lui demander de le faire systématiquement pour certains flux. À l’usage, la différence n’est donc pas aussi nette qu’on pourrait le croire.

Unread 2 corrige aussi l’un des gros défauts de l’app depuis ses débuts en 2014 : on peut désormais modifier la liste de flux, pour s’abonner à un nouveau site ou classer différemment les flux. Jusque-là, ce client RSS nécessitait de repasser par le service de synchronisation utilisé. La version 2.0 ajoute aussi des raccourcis clavier sur l’iPad et la possibilité d’ouvrir plusieurs instances de l’app par glisser/déposer, l’une des nouveautés majeures d’iPadOS 13.

Deux articles ouverts en partage d’écran sur un iPad.

Unread conserve son interface minimaliste basée exclusivement sur des gestes qui fonctionne toujours aussi bien sur les iPhone. C’est son principal argument, à vous de voir s’il justifie les 20 € par an qui sont désormais demandés. Précisons qu’il n’y a pas de période d’essai, un abonnement commence immédiatement. Vous pouvez toutefois tester l’app gratuitement et lire 50 articles avant d’avoir à payer. Si vous utilisiez Unread 1.0, vous n’aurez pas de mise à jour via l’App Store puisque c’est une nouvelle app.

L’interface n’a pas été traduite en français et iOS 13.2 est nécessaire au minimum.

avatar pagaupa | 

Bientôt une paye engloutie en abonnement...

avatar PacmanJones | 

Parle pour toi. 😤

avatar socotran77 | 

Ainsi soit il !
Et qu'il repose en paix !

avatar Sorabji | 

Vue l’ergonomie incomparable d’Unread, il est possible que je fasse une exception…

avatar Furious Angel | 

Pour que toutes les apps à ce modèle, c’est que le gain doit etre vraiment très très important

avatar oomu | 

ou :

"Pour que toutes les apps passent à ce modèle, c’est que le désespoir doit être vraiment très très important"

avatar marenostrum | 

au contraire c'est la dernière manœuvre (pour essayer de rentabiliser) avant de fermer. ils y gagnent rien. les gens n'ont vraiment besoin que très peu de logiciels, même les pros.

l'abonnement sert de vivre en se basant sur les utilisateurs fidèles de ton logiciel, ceux qu'ils veulent pas changer, aller vers la concurrence et réapprendre un autre app, pour la même utilisation. et même comme ça, il lui faut 3000-4000 abonnement pour faire l'année (un salaire modeste). c'est pas évident.

avatar pat3 | 

@marenostrum

avatar pat3 | 

@marenostrum

"les gens n'ont vraiment besoin que très peu de logiciels, même les pros."

Ben voilà, tout est dit.

avatar oomu | 

"En effet, Unread sait désormais détecter automatiquement quand un flux RSS n’est pas complet, c’est-à-dire quand il ne contient qu’un extrait de l’article original. Le cas échéant, le texte complet est récupéré en amont, sur les serveurs mis en place par l’éditeur, et c’est lui qui est affiché dans l’app au lieu de l’extrait. Ce n’est pas le premier client RSS à le faire, mais les autres font en général le travail à la demande, et en local."

BOUARF ! (oui c'est le niveau d'intelligence et de contre-argumentation dont je suis capable devant ce paragraphe qui explique la justification de Unread a utiliser un serveur pour ça)

avatar Sindanárië | 

@oomu

Bah c’est surtout le rapport entre le prix demandé et la réelle capacité nécessaire au dit serveur pour traiter le travail !
C’est quand même pas de l’encodage vidéo à la volée 😬

avatar sangoku | 

Au moins ils ne forcent pas la mise à jour de l’app, on peut espérer que la v1 continue à fonctionner. Par contre l’article suggère que la v1 nécessite un abonnement à 10€/an si j’ai bien compris mais je suis utilisateur et je n’ai pas d’abonnement ...

avatar Nicolas Furno | 

@sangoku

C’était un achat unique avant.

avatar dodomu | 

@sangoku

C'est vrai, c'est un très bon point. 👍

avatar Khrys | 

Une chance, ce ne sont pas les alternatives de qualité qui manquent! Reeder4 en est un excellent exemple (entre autres...).

avatar AKZ | 

Moi j’ai un souci dans mes lecteurs RSS (sauf bizarrement dans le plus ancien, Mr Reader) depuis le passage à iOS 13 et ça concerne la fonction de partage d’Apple « Rappels »
Avant je pouvais créer des rappels contenant l’URL, maintenant quand j’utilise cette fonction j’ai la création d’un « nouveau rappel » qui ne contient rien !
Est-ce que d’autres rencontrent aussi ce problème ?

avatar McDO | 

En fait ce que dit pas l'article ce que le fameux "proprietaire" a juste voulu changer de voiture.
Sans doute passer d'une X5 à une Cayenne ou un truc du genre. C'est la raison de l'abonnement.
Pourquoi gagner moins quand on on peut gagner plus ? Le mec se prive pas, faut pas chercher plus loin.

avatar Sindanárië | 

@McDO

Ou avoir la commande électrique sur son fauteuil roulant

avatar adrianito | 

J'aimerai bien qu'un jour une entreprise qui a fait le passage de l'achat à l'abonnement ait le courage de publier ses chiffres de vente. Il y a tellement d'entreprises qui passent à l'abonnement c'est que forcément ils y gagnent quelque part.

Tout a été dit déjà sur l'argumentation pour justifier ce changement. Sur mes machines, Reeder ne se sent pas menacé (et ne le sera probablement pas avant longtemps sauf si lui aussi passe à l'abonnement).

avatar marenostrum | 

ils y gagnent que ceux qui dominent le marché (Adobe, etc). mais pas les autres.

avatar Biking Dutch Man | 

@marenostrum

Et bien les autres devraient concurrencer les dominants en offrant autre chose que les abonnements! J’ai passé de Lightroom à Luminar sans regret!

CONNEXION UTILISATEUR