StopCovid : la CNIL relève plusieurs irrégularités

Stéphane Moussie |

L'application StopCovid « respecte pour l’essentiel le RGPD et la loi Informatique et Libertés », mais des « irrégularités » demeurent. C'est le bilan de la CNIL sur l'application française de traçage des contacts après trois contrôles effectués en juin (un en ligne et par le biais d'un questionnaire, les deux autres sur place).

Un problème réglé fin juin

Un problème révélé mi-juin par Mediapart et un chercheur de l'Inria a été corrigé en cours de route. Contrairement à ce que prévoyait le décret, la première version de l'application faisait remonter l'ensemble de l'historique de contacts des utilisateurs au serveur central, et non les seuls contacts les plus susceptibles d’avoir été exposés au virus. Ce problème a été résolu par la version de StopCovid déployée le 26 juin : l'historique de contacts est maintenant filtré afin de ne conserver que l’historique de proximité, à savoir les utilisateurs ayant été en contact à moins d’un mètre pendant au moins 15 minutes.

Mais cette nouvelle version n'a pas été adoptée par tous les utilisateurs. La CNIL demande donc à ce que son utilisation soit généralisée à tous. Comment ? L'autorité ne le précise pas, c'est au ministère de la Santé de se débrouiller. Pour inciter les utilisateurs à mettre à jour l'application, le ministère pourrait peut-être envoyer une notification.

Des manquements sur les informations mises à disposition

Pour le reste, la CNIL juge que la dernière version respecte « pour l’essentiel » les lois en vigueur concernant la protection des données personnelles. « Pour l'essentiel », mais pas complètement, donc. Les informations sur le traitement des données devraient encore être complétées en ce qui concerne « les destinataires de ces données, les opérations de lecture des informations présentes sur les équipements terminaux (réalisées via le recaptcha) et le droit de refuser ces opérations de lecture ».

De plus, le contrat de sous-traitance conclu entre le Ministère et l'Inria doit lui aussi d’être complété, « en particulier en ce qui concerne les obligations du sous-traitant ». Enfin, bien que le ministère de la Santé a réalisé une analyse d’impact sur la protection des données, celle-ci est « incomplète en ce qui concerne des traitements de données réalisées à des fins de sécurité (solution anti-DDOS collectant l’adresse IP et recaptcha) ».

Le ministère est donc mis en demeure de mettre l'application StopCovid en conformité sur ces points dans un délai d'un mois. La CNIL l'invite également à « engager dans les meilleurs délais une démarche d’évaluation du dispositif sur la contribution de l’application StopCovid à la stratégie sanitaire globale et à rendre compte régulièrement de ses résultats à la CNIL. »

Les chiffres communiqués par Cédric O le 23 juin font dire à un rapport du Sénat paru début juillet que « l'utilité sanitaire concrète à ce jour semble bien négligeable. » Sur les 2 millions d'utilisateurs que comptent l'application environ, 68 ont fait une déclaration de test positif et 14 ont été avertis d'un risque de contact avec une personne contaminée. « StopCovid apparaît bien comme un rendez-vous manqué », selon les sénateurs, qui jugent néanmoins que « face au risque de reprise de l'épidémie à l'automne […] il est trop tôt à ce stade pour conclure sur l'utilité de cette application. »

Cette mise en demeure de la CNIL intervient alors que le sort de Cédric O, l'instigateur de StopCovid, au poste de secrétaire d'État au numérique est indécis. Les secrétaires d'État du nouveau gouvernement Castex n'ont toujours pas été nommés.

avatar raoolito | 

« StopCovid apparaît bien comme un rendez-vous manqué », selon les sénateurs, qui jugent néanmoins que « face au risque de reprise de l'épidémie à l'automne […] il est trop tôt à ce stade pour conclure sur l'utilité de cette application. »

ca résumé à peut pret toute la situation je pense.
Les masques recommencent à apparaitre un peu partout (et depuis la semaine dernière, meme avant l'annonce de leur obligation), ce serait bien de communiquer un peu officiellement sur cet app qu'elle augmente son implantation encore faible.
en tous ca,s hier lors de la fete du village j'etais bien content d el'avoir, on devait pas etre nombreux mais c'est mieux que rien

avatar Lightman | 

@raoolito

"ca résumé à peut pret toute la situation"

"en tous ca,s hier lors de la fete du village j'etais bien content d el'avoir"

Est-ce que tu pourrais résumer dans mon langage s'il te plaît, j'ai du mal à te comprendre ?

avatar John McClane | 

@Lightman

"Ça résume à peu près toute la situation"

"en tous cas, hier lors de la fête du village, j’étais bien content de l'avoir"

avatar Lightman | 

@John McClane

Cool. Merci. C'est bien gentil et c'est mieux comme ça. 😃

avatar John McClane | 

@Lightman

J’ai fait des études de langues 😆

avatar frankm | 

@John McClane

Le seul à l’avoir ! Fallait le retirer, les autres s’en foutaient d’éventuellement transmettre la maladie

avatar sachouba | 

@raoolito

Si tu avais peur d'être contaminé à la fête du village, pourquoi as-tu mis ta santé entre les mains d'une application inefficace plutôt que de rester chez toi ?

avatar roccoyop | 

@sachouba

Mais qu’est-ce que tu racontes ! Elle n’est pas du tout inefficace ! Le gouvernement à eu ce qu’il voulait : tout plein d’informations sur les utilisateurs. Alors certes, il n’y en a pas beaucoup, mais elle continue de collecter quand même en attendant.

avatar ClownWorld 🤡 | 

Pensée à tous les génies qui l’ont téléchargée 😂

avatar John McClane | 

@ClownWorld 🤡

Je suis touché que tu penses à moi.
😙

avatar Stéf06 | 

@ClownWorld 🤡

Pensées à tous les génies qui ne l’ont pas adoptée et à cause desquels de nouveaux clusters apparaissent. 😂🤣

avatar MGA | 

@Stéf06

Donc pour vous le fait d’avoir ou pas un téléphone sur soi est LE critère principal de propagation d’un virus. Soyons sérieux s’il vous plait.
Les « clusters » sont la nouvelle météo des plages avec une communication anxiogène à souhait parce qu’il faut être « responsable », du grand délire... pour tenter de rattraper la gestion déplorable des premières semaines.
A force de mesures contraignantes le malade va bientôt mourir guéri.

avatar Stéf06 | 

@MGA

Ai-je dis que c’était le critère principal ? Non. Ce que je dis c’est que tout ce qui peut aider à enrayer une épidémie est bon à prendre. Même imparfait au niveau de la vie privée. On est pas tous des 007, avec des vies secrètes et trépidantes. Loin s’en faut.

avatar Bigdidou | 

@Stéf06

« Même imparfait au niveau de la vie privée. »

En plus, franchement, elle respecte la vie privée, cette app.
Et il y a beaucoup de moyens assez simples pour les proches d’être rapidement fixés, sans avoir besoin de détourner des trucs ;)
Ne parlons pas des autorités, avec un simple bornage..

avatar MGA | 

@Stéf06

« Tous ceux qui ne l’ont pas installée et a cause des quels... » vous exprimez un lien direct et exclusif entre la non-installation de l’app et l’apparition des « clusters ».

avatar Stéf06 | 

@MGA

J’exprime un lien direct effectivement mais pas exclusif.

avatar MGA | 

@Stéf06

Une chose est avérée, à ce jour l’app n’a aucun impact réel sur l’épidémie.
C’est une mauvaise réponse au problème et de surcroît au mauvais moment. Ça a permis à quelques-uns de travailler et à quelques-autres d’en profiter, rien de plus.
La seule chose qui compte à mon sens est de réussir le retour à la normale de la vie quotidienne et c’est pas gagné pour le moment. Les dégâts causés par les mesures tardives vont rapidement être plus importants que les dégâts causés par la maladie.

avatar Stéf06 | 

@MGA

Aucun impact forcément, oui. Personne ne l’a téléchargée. Du moins pas suffisamment de monde. Et vous verrez que ça sera le même problème quand on trouvera le vaccin. Il y en aura toujours pour déconseiller de se faire vacciner. Le problème n’est pas l’application, ce n’est pas non plus les mesures conseillées pour éviter un nouveau pic. Le problème c’est les gens.

avatar MGA | 

@Stéf06

Je ne peux pas vous laisser comparer une application et un éventuel vaccin.
Une application ne peut pas protéger, elle peut seulement isoler ou alerter, mais aujourd’hui rien ne dit qu’un vaccin sera trouvé et sera efficace, si tel est le cas on sait très bien vacciner à grande échelle, on le fait chaque année.
Sinon il faut protéger les vulnérables (dans l’ordre 65ans, obèses, cardiaques..), affiner les traitements curatifs, et reprendre une vie normale.
« Les gens », le peuple n’est pas un « problème », quelques individus, oui, quelques intégristes anti-vaccins, quelques anti-n’importe quoi qui veulent à tout prix imposer aux autres leurs propres choix de vie, oui.

avatar Oncle Melchior | 

@MGA

« Les gens », le peuple n’est pas un « problème », quelques individus, oui, quelques intégristes anti-vaccins, quelques anti-n’importe quoi qui veulent à tout prix imposer aux autres leurs propres choix de vie, oui.

Tu nous fais là un autoportrait assez saisissant

avatar Bigdidou | 

@Oncle Melchior

« quelques individus, oui »

Non, pas quelques.
Lors d’un sondage, certes, un peu ancien (début mai 2020), un quart des français n’ont aucune intention de se faire vacciner contre la COVID 19.

avatar MGA | 

@Bigdidou

75% de personnes vaccinées serait énorme et certainement très efficace.

avatar fifounet | 

@Bigdidou

"Lors d’un sondage, certes, un peu ancien (début mai 2020), un quart des français n’ont aucune intention de se faire vacciner contre la COVID 19."

Mais se faire vacciner quand ?
En 2022 ?
Parce que si c’est dans 6 mois ben non merci je suis pas un cobaye.

avatar Stéf06 | 

@MGA

C’est bien de ceux-là dont je parle. Et avec un rapport de 3 contaminés pour 1 porteur initial rencontré, on va rigoler. Je le sens venir.

avatar MGA | 

@Stéf06

Je suis du genre optimiste.
Les tests à très très grande échelle avec des mesures d’isolement localisées peuvent être très efficaces tout en laissant le pays travailler et vivre presque normalement.
Les facteurs de risque d’hospitalisation et de décès sont bien identifiés et permettent d’agir plus précisément sur les plus vulnérables.
Les protocoles de traitements ont déjà énormément progressé et seront encore affinés rendant la maladie encore moins létale et les séquelles moins nombreuses.
Derrière l’agitation politique, la Médecine fera son boulot et trouvera des solutions.
Il faut aussi accepter que la maladie existe et que de temps en temps quelqu’un en meurt. On ne peut pas pister toutes les maladies avec une app, on ne peut pas vivre sous une cloche pour se protéger en permanence de tout.

avatar Stéf06 | 

@MGA

J’admire votre optimiste. Je regarde le 20h au moment où je vous réponds: tests et quatorzaines bientôt obligatoires dans nombre de départements, les obsèques du chauffeur de bus qu’on a débranché parce qu’en mort cérébrale, du fait qu’il a eu le tort de demander à des passagers de mettre leurs masques, des quartiers entiers de Majorque fermés parce que personne ne mettait le masque pour faire la fête alors qu’il était obligatoire. Comme je l’ai dit auparavant : le problème c’est les gens.
Vous en voulez d’autres des exemples : je travaille dans une très grosse agence bancaire. Pas plus tard que samedi dernier un client s’en est pris à une assistante commerciale au point qu’elle en tremblait. Pourquoi ? Parce qu’elle a osé lui demander de porter un masque pour rentrer dans l’agence...Je suis l’un des responsables dans cette agence: j’en suis à une lettre de re cadrage par semaine minimum, envoyée à ceux de nos clients qui ne veulent rien comprendre. J’ai clôturé d’office 3 comptes depuis le déconfinement. Alors l’optimisme moi...

avatar MGA | 

@Stéf06

En effet, pas facile le contact avec le public mais le comportement des imbéciles ne doit pas masquer le reste. Je croise aussi quelques « spécimens de compétition » au cabinet médical où je travaille 👍

avatar Stéf06 | 

@MGA

J’espère que c’est vous qui avez raison...

avatar fifounet | 

@Stéf06

"Je regarde le 20h au moment où je vous réponds: tests et quatorzaines bientôt obligatoires dans nombre de départements, "

Le 20H ?
C’est là où Veran nous dit qu’il y’a entre 400 et 500 clusters
Et finalement après vérification y en a 97
Ha Ok

avatar fifounet | 

@MGA

"Il faut aussi accepter que la maladie existe et que de temps en temps quelqu’un en meurt. On ne peut pas pister toutes les maladies avec une app, on ne peut pas vivre sous une cloche pour se protéger en permanence de tout."

Enfin quelqu’un de sensé .ouf
Beaucoup se sont habitués à la grippe saisonnière et ça les dérange même plus. Et seuls les plus âgés se vaccinent.
On connaît même pas l’évolution de ce virus d’ici 1 ou 2 ans.

avatar fondoeil | 

@Stéf06

Et vous faites partie de ces gens... Pourquoi auriez-vous raison et les autres tort ? Même dans les pays où le taux d’adhésion a été très nettement supérieur à la France, comme en Australie, ces applications n’ont pas été jugées utiles sur le plan de la santé publique...
Et, dans ces mêmes pays, avoir installé l’application n’a en rien empêché les clusters !
Sur la photo de l’article, tout le monde porte un masque, ce qui réduit très fortement le risque de contamination, même à moins d’un mètre durant 15 minutes...
Et si on veut éviter un éventuel cluster, on commence par ne pas se rendre à la fête de son village. Ce n’est pas vous qui parliez de ça, mais il est plus simple de répondre ici.

avatar Stéf06 | 

@fondoeil

N’inversez pas les rôles. Je ne fais pas partie de ces inconscients qui rejettent les moyens d’éviter la propagation d’un virus, quand il ne coûte en plus rien de les adopter. Moi, je porte un masque, j’ai l’application sur mon iPhone, et je me fiche des statistiques des autres pays. Ce ne me coûte rien, et ça peut sauver des vies. C’est plutôt de vous même que vous parlez. Sous couvert de l’anonymat de votre vie, laquelle doit être bien protégée car pleine de secrets d’état, vous passez à côté de la possibilité de réduire le nombre de victimes. Rien de comparable à mon attitude.

avatar Insomnia | 

@ClownWorld 🤡

Si tu savais ce que te dit les génies, punaise avant de juger une personne regarde toi dans une glace....

avatar Sindanárië | 

Tu crois que les gens ont le temps de se regarder dans une glace et la laisser se transformer en soupe immangeable ? Surtout au chocolat fondant... pfff

avatar xDave | 
avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Je l'utilise régulièrement et je pense qu'il est important qu'ils la fassent mieux connaitre car elle risque malheureusement de nous servir dans quelques mois...

avatar Sindanárië | 

🎻🎻🎻

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@Steve Molle "autoportrait", 2020.

avatar John McClane | 

Et qu’en est-il de la compatibilité avec les autres pays ? Je croise des gens de plusieurs nationalités, mais notre app ne communique pas avec les leurs. Et vice-versa si je vais à l’étranger. Donc ça ne sert à rien. J’avais entendu qu’une compatibilité était prévue pour juillet ? (À défaut d’avoir adopté la technologie Apple/Google)

avatar kinon | 

@John McClane

"Donc ça ne sert à rien."
Donc si tu as été proche d'une personne française infectée et que l'appli t'en informe ça ne sert a rien ?
Tu aurais pu dire ce n'est que partiellement efficace par exemple

avatar John McClane | 

@kinon

Oui non je voulais dire que ça ne sert à rien à l’étranger, ou pour les touristes en visite en France. Sinon bien sûr ça sert entre Français. D’ailleurs je vais éditer mon message de ce pas. (Ah ben je n’y arrive pas, tant pis!)

avatar r e m y | 

@John McClane

Pour l'instant aucune app d'un Pays donné n'est capable de communiquer avec l'app du Pays voisin...

avatar John McClane | 

@r e m y

Ah j’avais cru le contraire, au temps pour moi.

avatar r e m y | 

@John McClane

Je me déplace beaucoup en Europe pour le boulot, j'ai toutes les apps existantes sur mon iPhone... l'interoperabilité serait une bonne chose.

avatar scanmb | 

@r e m y

Vrai

avatar fransik | 

...bien curieux de lire ce qui sera proposé comme première réponse dans le cadre de cette "évaluation du dispositif sur la contribution de l’application StopCovid".
Cédric O devrait assez probablement quitter son poste avant même cette échéance, du moins c‘est un pari que je serai prêt à prendre.

Ensuite viendra une version 2.0, avec vraisemblablement une seule issue (politique et/ ou technique) possible, l’adoption de l‘API Google-Apple afin de garantir une interoperabilité et aussi d‘augmenter sérieusement le nombre d’utilisateurs France.
Avant une probable seconde vague.
Bref, portons des masques

avatar scanmb | 

Si , pour commencer, tout le monde portait un masque, ce serait très bien.
En outre, si dans les transports en commun ( bus, RER,etc.) le masque et la distanciation sanitaire étaient respectés, ce serait un très bon debut
Et ensuite, on pourrait parler « appli »...

avatar jcnr88 | 

@scanmb

C'est vrai que c'est utile de faire une étape à la fois... La distanciation ne sera jamais possible dans le metro/RER aux heures de pointe ! Le masque et se laver les mains ! + l'appli

avatar scanmb | 

@jcnr88

La base de tout est le respect de soi et des autres.
C’est ce qui manque, en partie.
À une époque, un monsieur ( gentilhomme ?) se levait dans le métro, bus, etc. pour laisser sa place à une dame ( demoiselle?)
Aujourd’hui, si qq’un veut le faire , on le regarde de travers.
Malheureusement, quasiment tout est comme ça.
À une époque, on attendant son tour. « Le métro est plein, attendons le prochain »
Aujourd’hui, c’est «  moi d’abord » , et on bouscule.
Le confinement n’a pas donné de leçon suffisante
Triste époque ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR