StopCovid : 1,8 million d'activations, 14 notifications de contact à risque

Stéphane Moussie |

Trois semaines après le lancement de StopCovid, Cédric O, entouré de plusieurs membres de l'équipe-projet, a fait un premier point d'étape sur l'application. L'occasion de préciser les chiffres d'utilisation et de défendre une application très critiquée.

1,8 million d'activations

Depuis ses débuts, l'application française de traçage des contacts a été téléchargée 1,9 million de fois sur iOS et Android… et désinstallée 460 000 fois.

Plus essentiel, le nombre d'activations. Après avoir téléchargé l'application, encore faut-il l'activer en effet. Sur ce point, StopCovid a été activée très exactement 1 816 048 fois et il y a eu 23 953 désactivations.

D'après le graphique fourni par le gouvernement, on voit que le nombre d'activations ralentit. Pire, alors que le taux d'adoption est crucial pour que l'application soit efficace, le secrétaire d'État au numérique a indiqué que les désinstallations augmentent depuis peu : elles se comptent par plusieurs dizaines de milliers chaque jour. Cédric O explique ce phénomène par une crainte générale du coronavirus qui diminue. Cela étant, il assure que le solde d'activations reste globalement positif, même si certains jours les désinstallations sont plus nombreuses que les installations.

Les chiffres de téléchargements de StopCovid font aussi peine à voir comparés à ceux de son équivalent allemand, qui a été téléchargé plus de 10 millions de fois. Comment expliquer cela ? « Mon avis personnel, c'est que cela ne dit rien de l'application, cela dit tout de nos différences culturelles », a répondu le secrétaire d'État qui espère avoir des réponses plus précises grâce à des sondages et des études de terrain. Il pense en tout cas que les choix techniques différents qui ont été fait (approche décentralisée en Allemagne avec l'API Apple/Google, contre approche centralisée en France) n'expliquent pas un tel écart.

68 cas déclarés dans l'app, 14 notifications de contact à risque

À ce stade, il y a eu 68 déclarations de tests positifs au Covid-19 dans l'application. Les personnes s'étant déclarées dans l'app ont été à proximité de 205 autres utilisateurs, mais toutes ces personnes n'ont pas été alertées. Sur les 205 personnes à proximité, seulement 14 ont reçu une notification les informant qu'elles avaient eu un contact à risque. Pourquoi 14 ?

« Nous ne savons pas si le chiffre de 14 notifications est logique ou pas logique. Cela dépend de l'utilisation que les 68 personnes ont faite de l'application. La seule manière de comprendre est de faire des enquêtes de terrain », a répondu une fois encore Cédric O.

Des évolutions à venir

Alors que l'épidémie de coronavirus recule actuellement, l'application reste utile, ont soutenu Simon Cauchemez, chercheur en épidémiologie à l'Institut Pasteur, et Vittoria Colizza, directrice de recherches à l’Inserm. StopCovid pourrait servir à contrôler une éventuelle seconde vague, ont-ils indiqué, tout en soulignant que le taux d'adoption de l'application était important pour l'efficacité de l'app.

Le gouvernement va adapter sa campagne de communication afin de réaliser des « frappes chirurgicales » dans les zones orange ou rouge et les clusters. En Guyane, où l'épidémie est plus vive qu'en métropole, le gouvernement a fait envoyer aux opérateurs un SMS incitant à télécharger l'app. Une nouvelle campagne promotionnelle plus large pourrait avoir lieu à la rentrée.

Même si l'épidémie régresse actuellement dans l'ensemble du pays, StopCovid va continuer d'évoluer. La feuille de route prévoit des « améliorations techniques » grâce aux remontées du terrain. Le projet d'objet connecté pour les personnes n'ayant pas de smartphone est toujours d'actualité et toujours en plein développement.

La version 1.1, qui sera disponible le 25 juin, intégrera un CAPTCHA « souverain » développé par Orange en remplacement du CAPTCHA de Google.

Une autre évolution à venir va répondre à une critique sur la confidentialité de l'application. Un chercheur a assuré que StopCovid remontait plus d'informations qu'elle ne le devrait : c'est l'ensemble des contacts rencontrés durant les 14 derniers jours qui sont enregistrés et transférés au serveur le cas échéant.

Bien que Cédric O ait parlé d'une « incompréhension » sur le nombre de données remontées et assuré que ce fonctionnement n'avait rien de mystérieux, un filtre va être mis en place dans une prochaine version. Ainsi, ne seront pas transmis au serveur les contacts trop éloignés ou trop courts.

L'INRIA, qui pilote le projet, continue par ailleurs de travailler à l'interopérabilité de l'application. Cédric O concède un « regret » à ce sujet, que les applications européennes ne soient pas interopérables à ce stade. Mais il n'en démord pas sur le choix de la France de faire une application « souveraine », ne s'appuyant pas sur l'API proposée par Apple et Google, quand bien même cela complique singulièrement la compatibilité de StopCovid avec les apps des pays voisins.

En dépit de ce regret, Cédric O juge que la non-interopérabilité des apps européennes a une « incidence limitée » et enjoint les Français à télécharger les applications locales s'ils se rendent en vacances à l'étranger cet été.

Coût de StopCovid

Enfin, cette conférence de presse qui aura duré près de deux heures était le moment pour détailler le coût de StopCovid.

Tous les acteurs ayant participé à la création de l'app ont travaillé bénévolement jusqu'au 2 juin, son jour de lancement. À compter de cette date, l'application va coûter chaque mois 40 000 € en hébergement et 40 000 à 80 000 € en maintenance et développement. Ces sommes seront réparties entre Outscale, Capgemini (qui a proposé de travailler bénévolement jusqu'à fin août) et Lunabee.

Cédric O n'a pas manqué de faire remarquer que le coût de StopCovid était sans commune mesure avec son équivalent allemand, qui a coûté 20 millions d'euros. Mais il a prévenu que s'il y avait une seconde vague, la facture augmenterait sans doute.

Plusieurs résultats d'examens sont attendus au sujet de StopCovid : la CNIL inspecte en ce moment le fonctionnement de l'app et le parquet national financier a reçu un signalement sur un soupçon de favoritisme dans l'octroi à une filiale de Dassault Systèmes du contrat de maintenance.

avatar nicode70 | 

Hadopi 2

avatar Dev | 

@nicode70

Je prend mes popcorn tout de suite 🤣

avatar hansen@ill.fr | 

Le faible nombre de désactivations ne me surprend point, en fait, il n‘est pas nécessaire de la désactiver, elle le fait toute seule 🤣 ... de préférence quand on sort de chez soi ... pas grave, on peut faire des erreurs, l’important est de les reconnaître et les corriger, on s‘en fiche d‘une quelconque fierté nationale ou d‘un ministre, ça passe, mais maintenant il est urgent d‘adopter l‘API d‘Apple et de Google, ou, mieux, simplement se greffer sur l‘app allemande qui semble bien fonctionner (et reste active en arrière plan), et qui a été activée par un grand nombre de citoyens outre-Rhin, rien à voir avec les 2% des Français (dont seulement 10% des utilisateurs iPhone selon l’expérience anglais sur l’île de Wight seront couvert correctement avec une app centralisée comme la nôtre ...)

avatar byte_order | 

@hansen@ill.fr
> dont seulement 10% des utilisateurs iPhone selon l’expérience anglais sur l’île de Wight
> seront couvert correctement avec une app centralisée comme la nôtre ...

Attention, l'app anglaise et française ne souffrent pas forcément des mêmes problèmes d'éfficacité sur iPhone hein ! D'après les infos, il semblerait que côté StopCovid le fonctionne;ent en tâche de fond fonctionne bien mieux. Ce n'est pas parce qu'il s'agit dans les 2 cas d'un modèle centralisé que cela signifie que l'implémentation cote iOS est la même, ou souffre des mêmes défauts, hein.

avatar byte_order | 

@hansen@ill.fr
> Le faible nombre de désactivations ne me surprend point, en fait, il n‘est pas nécessaire de
> la désactiver, elle le fait toute seule 🤣

Ah. J'ai pas ce problème, mais je l'utilise sous Android 10.

> se greffer sur l‘app allemande qui semble bien fonctionner (et reste active en arrière plan)

L'app StopCovid aussi reste active en arrière plan. En tout cas c'est ce que je constate, et c'est conforme à ce qui a été annoncé, y compris ici avec l'une des personnes qui a participer à sa conception.

avatar anti2703 | 

Au lieu de se cacher derrière des excuses bidons de différences culturelles, il suffit de regarder les enquêtes d’opinions pendant le confinement, en Avril seulement 39% des sondées faisaient confiance au gouvernement pour gérer effacement la crise sanitaire…
Si les gens n’ont pas confiance ils ne téléchargent pas c’est pas plus compliqué que ça 😅

avatar anonx | 

@anti2703

« des sondées »

Toujours pareil... ils étaient 70 millions??

avatar anti2703 | 

@anonx

« 1006 personnes représentatives de la population » 🤷🏻‍♂️

avatar anonx | 

@anti2703

Sifflement 😗

On devrait limiter à 1000 personnes le nombre votes aux présidentielles 👌🏻👍🏻

avatar quentinf33 | 

@anonx

1006 personnes est représentatif. Il a raison.

avatar GtnDns | 

@anonx

La magie de la statistique !

avatar shaba | 

@anonx

Ça s’appelle un panel représentatif. On l’utilise pour toute étude, avec évidemment quelques doutes sur la fiabilité réelle. Mais un tel chiffre ne laisse cependant aucune place au doute.

avatar BordelInside | 

@shaba
"On l’utilise pour toute étude, avec évidemment quelques doutes sur la fiabilité réelle. Mais un tel chiffre ne laisse cependant aucune place au doute."

Magnifique - du pur shadock dans le texte !

avatar shaba | 

@BordelInside

Ah ah en effet désolé ! C’est ce qui arrive quand on n’est pas concentré... je voulais dire que sur des échantillons, quelques voix peuvent provoquer des écarts sensibles. C’est ce que l’on rencontre en radio par exemple pour les mesures d’audience déclaratives. Mais ici, la proportion est tellement importante que le résultat ne laisse pas de place au doute.

avatar BordelInside | 

@shaba

Je me suis bien douté que tu n'avais aucun doute sur la possibilité d'un doute ;-)
Tu es un doute-blasé (comme le politique)

avatar iftwst | 

@anti2703

Oui et rien avoir avec la technologie utilisée centralisée ou pas. Les gens ne savent pas cela.

Ils sont contre car le français est ainsi de nature sans trop savoir pourquoi.
C’est sa force et sa faiblesse.

avatar anti2703 | 

@iftwst

Non je ne pense pas que cela soit un problème de technologie, mais il n’y a pas une semaine qui pense sans un scandale sur un homme politique n’éclate, je pense que c’est surtout un problème de confiance envers les dirigeants (a tord ou à raison) mais ça c’est un autre débat et c’est pas le bon forum ici pour parler de ça 😂

avatar iftwst | 

@anti2703

Totalement d’accord.

avatar marc_os | 

« français est ainsi de nature »

C'est ça, bienvenue aux préjugés !
Pourtant, les médias n'ont-ils pas eux même reconnu que « les français » avaient été étonnamment dociles pendant le confinement ?
Tsss 🧐

avatar iftwst | 

@marc_os

Je ne parlais de leur docilité pendant le confinement.

Juste que les français sont « contre » car cela vient de leur gouvernement et c’est dommage d’avoir un tel parti pris.

avatar byte_order | 

@anti2703
Et vous ne qualifier pas la défiance envers le gouvernement dans la catégorie "différences culturelles" ?

avatar fousfous | 

Bon bah échec, il serait temps de se remettre en question et d'avoir un truc prêt pour quand l'épidémie reviendra.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@fousfous

Ici, tout sera rejeté tant que ce ne sera pas fait par Apple et exclusivement pour iOs.

Tout le reste, les fous d'Apple vomiront dessus.

avatar fousfous | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Y a quand même clairement un échec tu penses pas?
Il faut que le gouvernement se ressaisisse si on veut pas se retrouver encore comme des cons dans quelques mois...
Moi j'ai absolument pas envie qu'il y ai une deuxième vague et en tant que jeune je suis le premier à en souffrir à cause du chômage qui découle de la crise. Là on a réussi à "limiter" la casse mais au prochain round j'ai des doutes.

avatar scanmb | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Je ne pense pas que vous ayez raison
Mais c’est votre avis

avatar 8enoit | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Avis ridicule.
👇
« L'application StopCovid, un ratage spectaculaire » in La Tribune
qu’on ne soupçonnera pas de fanboyisme Apple
https://www.latribune.fr/technos-medias/internet/l-application-stopcovid...

avatar raoolito | 

@fousfous

mmhmm pour en changer quoi? Parce qu’on est bien d 'accord que s’appuyer ou pas sur l’api google apple ca ne changera strictement rien, n’est ce pas ?

avatar fousfous | 

@raoolito

Je pense que c'est quelque chose de plus global que l'application, et quelque chose qui redonne confiance, parce que l'amateurisme du gouvernement ça n'a pas vraiment aide à donner confiance.
Après c'est eux qui payent pleins de spécialistes avec des salaires conséquents, donc c'est pas à moi d'apporter une quelconque réponse.

avatar quentinf33 | 

@fousfous

« C’est eux qui payent »

Non non. C’est nous.

avatar Sindanárië | 

@raoolito

"Parce qu’on est bien d 'accord que s’appuyer ou pas sur l’api google apple ca ne changera strictement rien, n’est ce pas ?"

Si ! Ça vide la batterie vitesse grand V avec l’api

avatar byte_order | 

@Sindanárië
> Si ! Ça vide la batterie vitesse grand V avec l’api

C'est confirmé ça ?
En particulier par les allemands qui utilisent l'app allemande basée sur l'API ?

Parce que si c'est là, l'argument "seuls Apple et Google savent comment optimisés au mieux l'usage de BlueTooth pour un tel usage" deviendrait sacrément ironique.

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

Je crains que cette app finisse par se révéler utile cet hiver avec le retour du virus. Pour le moment, je l'active quand je sors.

avatar Bigdidou | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

« Je crains que cette app finisse par se révéler utile »

Sans API Apple, rien ne peut être utile.

Pauvre fou.

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou

Oui, c'est un peu navrant tout de même... Dire que si l'application française avait utilisé l'API d'Apple et de Google, le virus aurait déjà disparu du territoire, les personnes infectées auraient toutes guéri et la dette de l'État aurait été résorbée.

Mais bon, tout ça n'est pas le plus important. Le plus important, c'est que les gens qui ont eu comme réflexion "ah, pfff, non mais, pas question que j'installe ce truc inutile, je ne suis pas malade et je suis bien trop intelligent pour attraper le virus !" puissent se féliciter d'avoir eu bien raison.

avatar josselinco | 
avatar a_y | 

« l'application va coûter chaque mois 40 000 € en hébergement »

🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

avatar nemrix | 

@a_y

+150.000€ pour « MAINTENIR » l’app (Dev+ support + déploiement). Ça fait un petit 18 mecs a à temps plein au tarif moyen d’un Dev (peut-être pas à Paris certes) 🤯🤔

les boîtes qui ont bossé dessus n’ont pas travaillé « gratuitement » jusqu’au 01/06... elles ont simplement décalé les coûts sur la maintenance.

C’est beau le coup de comm patriotique 🇫🇷

avatar stefonline | 

@a_y

Moi j’y crois pas !!!!!!! si c’est vraiment le coût d’hébergement, je veux bien la développer gratuitement a vie et l’héberger en parallèle à ce tarif. On se fout vraiment de nous .

avatar jean512 | 

Perso je m'attendez à bien plus cher, l'état français dépense sans comptez l'argent des contribuables. Ils ont raisons les dev de facturer bien cher.
Vous pouvez regarder le cout des logiciels pour payer les fonctionnaires vous verrez xD

avatar BordelInside | 

@Jean512
" je m'attendez "

Ah la vache !
D'habitude, j'aime pas trop jouer les fondamentalistes de la grammaire sur internet, mais là quand même, ouch ! Je saigne à l'intérieur de ma tête.

avatar KimoMac | 

Bref, une gabegie et un échec de plus comme prévu, n’en déplaise aux moutons et aux automates LaRem.

avatar jujulec | 

« Nous ne savons pas si le chiffre de 14 notifications est logique ou pas logique. Cela dépend de l'utilisation que les 68 personnes ont faite de l'application. La seule manière de comprendre est de faire des enquêtes de terrain », a répondu une fois encore Cédric O.

et bien... ça a pas fini de les occuper !

Bon en attendant, j'active. Et d'un, à "grande" échelle il n'y a rien d'autre sur le marché (francais...) et de deux, sur un malentendu ça va bien finir par sauver au moins une vie !

avatar IceWizard | 

@jujulec
"Bon en attendant, j'active. Et d'un, à "grande" échelle il n'y a rien d'autre sur le marché (francais...) et de deux, sur un malentendu ça va bien finir par sauver au moins une vie !"

Absolument ! J'ai des gros doutes sur cette application, son mode de fonctionnement et sa réalisation. Mais je l'ai installé quand même, pour les mêmes raisons que toi !

avatar PicaWeb | 

@jujulec

Le + important actuellement est surtout de porter des masques dans des lieux clos...

avatar byte_order | 

@jujulec
> sur un malentendu ça va bien finir par sauver au moins une vie !

Rien ne permet de dire si parmi les 14 notifiés eux même ou leurs proches aucun n'aurait développé la forme sévère du virus allant jusqu'à entrainer la mort.
C'est p'tet déjà le cas.

Comme toujours, il est très difficile de prouver qu'une chose, seule, à sauver des vies, tandis qu'il est aisé de prouver qu'une autre chose, seule, a tué.

avatar Steve Molle | 
avatar John McClane | 

@Steve Molle

Excellent, faut le tweeter en masse à @cedric_o !

avatar Sindanárië | 

@Steve Molle

👍🏽

avatar Nonome77 | 

C'est beau...

avatar John McClane | 

“Cédric O enjoint les Français a télécharger les applications locales s'ils se rendent en vacances à l'étranger cet été.”

Mais est-ce possible ? J’ai essayé de télécharger la version allemande, et elle n’est évidemment pas disponible sur le store français. Donc on fait quoi alors ?
Et si on croise un allemand en vacances chez nous, comment on fait ? Son app et la notre ne vont pas communiquer ! C’est vraiment n’importe quoi...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR