Apple : « Nous ne ferons pas d'exception pour Epic »

Stéphane Moussie |

Apple ne pliera pas et est prête à mettre sa menace à exécution. Après avoir retiré Fortnite de l'App Store, Apple fermera le compte développeur d'Epic le 28 août si le studio ne se remet pas dans le droit chemin, confirme la Pomme dans un communiqué. Cette mesure radicale empêcherait Epic de continuer le développement de ses jeux sur les plateformes Apple et ferait en plus un gros dommage collatéral : le moteur Unreal Engine, utilisé par de nombreux studios tiers, ne pourrait plus être mis à jour.

Image tirée de la vidéo parodique d'Epic contre Apple

« Nous voulons vraiment conserver l'entreprise dans notre programme développeur ainsi que leurs apps sur le Store, assure Apple. Le problème qu'ont eux-mêmes créé Epic peut être facilement corrigé s'ils soumettent une mise à jour de leur app qui suit les règles qu'ils ont acceptées et qui s'appliquent à tous les développeurs [sauf à certains privilégiés, ndr]. »

La position d'Apple est on ne peut plus claire : « Nous ne ferons pas d'exception pour Epic parce que nous ne pensons pas qu'il est juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant nos règles qui protègent nos clients. » Cette déclaration a du piquant, Epic reprochant justement à Apple de faire passer ses propres intérêts commerciaux au détriment de ses utilisateurs.

D'après The Information, Epic a contacté au cours de ces dernières semaines plusieurs dirigeants de l'industrie afin de monter une coalition contre les pratiques commerciales d'Apple. Spotify, qui a déjà attaqué Apple en justice pour pratiques anticoncurrentielles, n'a pas souhaité former une alliance officielle, mais a tout de même fait part de son soutien à Epic, comme d'autres entreprises. Des interrogations sur le rôle exact prévu pour cette coalition ont poussé un studio de jeu vidéo à décliner la proposition d'Epic également.

Le communiqué d'Apple en intégralité :

L'App Store a été conçu pour être un endroit sûr et fiable pour les utilisateurs ainsi qu'une excellente opportunité commerciale pour tous les développeurs. Epic a été l'un des développeurs les plus populaires sur l'App Store, en bâtissant un business de plusieurs milliards de dollars touchant des millions de clients iOS à travers le monde. Nous voulons vraiment conserver l'entreprise dans notre programme développeur ainsi que leurs apps sur le Store. Le problème qu'ont eux-mêmes créé Epic peut être facilement corrigé s'ils soumettent une mise à jour de leur app qui suit les règles qu'ils ont acceptées et qui s'appliquent à tous les développeurs. Nous ne ferons pas d'exception pour Epic parce que nous ne pensons pas qu'il est juste de faire passer leurs intérêts commerciaux avant nos règles qui protègent nos clients.


avatar The Joker WSS | 

@fte

« Qui ne sont pas loi. Donc possiblement abusives ou illégales. Il y a des enquêtes en cours. »
Pendant l’enquête, il ne faut pas faire croire qu’on est un super-héros juste pour se faire plus de sous

« Accepter ne veut pas dire se taire et approuver. »
Accepter veut dire accepter

« Ça se discute. Des cerveaux ont changé d’universités ou de pays pour ces raisons. »
Justement c’est ce que doit faire Epic, changer de crémerie.

« Faire un mémoire pour une université ? Ce n’est pas une commande d’un client à un prestataire... le chercheur fait un travail de recherche pour sa pomme et publie sous son nom, en profitant des installations d’une université. À ce titre l’université peut ou non revendiquer une part où la totalité des droits sur le travail de recherche. »
Justement Apple revendique sa part.

« Louer une surface commerciale à un landlord, yep. Peut-être que je devrais louer mon iPhone à Apple et mon Pixel à Google, excellente suggestion. Sauf qu’ils se comportent l’un et l’autre comme propriétaires des lieux en louant ma surface commerciale sans me rémunérer... »
Oui Epic loue son espace commercial chez Apple en payant son compte développeur et sans l’iPhone, sans iOS, Epic doit inventer un téléphone et installer une boutique dedans pour pouvoir faire son business.

« Elle est pourrie ton analogie. »
Je respecte ton point de vue.

avatar byte_order | 

@The Joker WSS
> Accepter veut dire accepter

Cela ne supprime pas le droit de contester pour autant.
Sinon, aucun procès commercial n'aurait jamais lieu :
- Juge : le plaignant a-t-il accepté le contrat ?
- Avocat du plaignant : oui, mais il en conteste...
- Juge : le contrat est donc jugé valide, affaire close. Huissier, affaire suivante svp ?

;-)

> Oui Epic loue son espace commercial chez Apple

Evidement, puisque que c'est le seul espace commercial possible, vu que Apple maintient artificiellement tout les consommateurs potentiels derrière une barrière.

> en payant son compte développeur

ET, surtout, 30% des recettes.
Franchement, les 99$/€ par an, c'est du pipi de chat dans cette histoire.

> et sans l’iPhone, sans iOS, Epic doit inventer un téléphone et installer
> une boutique dedans pour pouvoir faire son business.

Et sans app iOS, pas de vente d'iPhone, donc pas d'AppStore.
Vous faites comme si tout le monde tirait un bénéfice sur le dos d'Apple, et qu'Apple était dans le bénévolat, l'altruisme !

Il suffit de regarder les sources de recettes d'Apple pour voir qui profite le plus de la situation.
C'est assez étrange d'oublier ça.

avatar cnewton | 

@byte_order

Je suis un évangéliste Java pourtant je ne développe et ne développerai jamais pour Android car j’aime pas les outils de dev, les API…
Les règles Android auxquelles je n’adhère pas me font donc perdre un énorme chiffre d’affaire.
Cependant, je ne vais pas aller attenter un procès à Google parce qu’il me font perdre du chiffre d’affaire !
Ça ne me convient pas, je n’y vais pas.

avatar byte_order | 

@cnewton
> Ça ne me convient pas, je n’y vais pas.

Votre choix.
Mais ce n'est pas binaire. On peut contester une situation tout s'en accommodé en attendant.
La justice, c'est pas "my way or the highway".

La mafia contrôle et rackette votre quartier. Vous démémagez ou vous cherchez l'aide de la justice et des forces de l'ordre pour faire cesser l'abus tout en attendant ?
A un moment, quelqu'un doit bien le faire. Idéalement, cela devrait être la Justice, mais en générale la Justice ne s'auto-saisie pas d'elle même, il lui faut une plainte.

avatar cnewton | 

@byte_order

La mafia est hors la loi !

A ce que je sache, Apple ne l’est pas !
Dans ce cas, tous les acteurs qui prennent une commission sur une transaction le sont…

Je sais que comparaison n’est pas raison mais j’aimerais bien savoir combien les marques rétribuent les Galeries Lafayette pour y implanter un corner ?

avatar byte_order | 

@cnewton
> La mafia est hors la loi !

Non. Ce sont ses activités qui le sont.
Ce ne sont pas les personnes, morales ou physiques, qui sont illégales ou pas, mais leurs actions.

> A ce que je sache, Apple ne l’est pas !

Vous êtes près à affirmer que jamais les activités d'Apple n'ont été jugé en quoi que ce soit contraire à la loi ?
Cf les procès qu'elle a perdu...

> Dans ce cas, tous les acteurs qui prennent une commission sur une transaction le sont…

Non. Uniquement ceux qui utilisent des situations qui seraient jugées comme illégales peuvent l'être.

> j’aimerais bien savoir combien les marques rétribuent les Galeries Lafayette
> pour y implanter un corner ?

Et moi j'aimerais savoir combien de consommateurs ayant acheté un produit aux Galeries Lafayette sont obligés ensuite à forcement tout acheté aux Galeries Lafayette.
Et combien de marques voulant vendre des produits à des gens qui ont déjà acheté un produit aux Galaries Lafayette sont obligés de vendre via Galeries Lafayette.

En bref, est-ce que consommer/vendre aux Galeries Lafayette vous interdit d'acheter/vendre ailleurs ?

Toute analogie de l'AppStore avec un magasin physique doit partir du principe que ce magasin physique est le seul autorisé pour être valable. Sinon, on doit reconnaître qu'il faut changer de ville/pays pour que la situation réelle des magasins physiques, c.a.d. en réelle concurrence avec aucun monopole absolu (ce qui ne signifie pas des positions dominantes localement ou par segment, attention) soit comparable.

Et moi je ne sais pas pour vous, mais j'ai pas envie de devoir déménager de pays pour avoir le droit de consommer ou distribuer plus librement.

avatar cnewton | 

@byte_order

Vous confondez B2B et B2C.

Prenons le cas des GF, c’est juste à titre d’illustration et ça ne représente que partiellement le cas de L’AppStore.

Dans les magasins physiques GF, les marques paient un emplacement (un corner) et versent un % (que je ne connais pas) sur chaque vente.
On est pas dans le cas d’un Leclerc qui présente toutes les marques de petits pois dans le même linéaire !

De plus c’est Apple qui fourni la matière première (l’OS et les API) à toutes les apps.

Chez Apple le hardware est lié au software et vice-versa à la différence du modèle Android.

Apple fait le choix du modèle économique qui lui chante. Si ça ne plait pas au consommateur ou aux éditeurs ils ont le choix d’aller voir ailleurs.

avatar byte_order | 

> Vous confondez B2B et B2C.

Je ne vois pas ce que cela change, une situation de monopole exclusive qu'elle soit avec des particuliers ou des fournisseurs, cela pose potentiellement un problème.

> De plus c’est Apple qui fourni la matière première (l’OS et les API) à toutes les apps.

Elle ne fournit pas. Elle la vend. Si elle vend ça à perte, c'est son problème.

> Apple fait le choix du modèle économique qui lui chante.

Certes. Mais avec ce même argument, pourquoi avoir reproché à Microsoft d'abuser de sa position pour pousser Internet Explorer au détriment de la concurrence ? D'avoir pousser Windows sur les PC au détriment d'autres OS ?
C'était un choix de modèle économique comme un autre.

Vous faites comme si un modèle économique en lui même était forcément conforme aux règles qui régulent les marchés. La mafia aussi à fait un un choix de modèle économique qui lui chante, hein.

> Si ça ne plait pas au consommateur ou aux éditeurs ils ont le choix d’aller voir ailleurs.

Ou de contester la légalité de certains de ces choix.

Le commerce, c'est pas seulement la loi du plus fort, c'est pas "my way or the highway", y'a une entité supérieure au commerce : les règles de régulation du marché. C'est pas openbar, hein. C'est certes très (trop selon moi) laxiste, mais c'est pas une zone de non-droit où chacun fait ce qu'il veut sans craindre aucune conséquence légale.

avatar cnewton | 

@byte_order

Windows c’était un problème de vente forcée.
iOS n’est pas un OS sous licence à l’instar de Windows. Ça c’est Android.

avatar byte_order | 

@cnewton

Et là on a une distribution forcée des apps iOS de tiers via un seul canal.

avatar cnewton | 

@byte_order

« Et là on a une distribution forcée des apps iOS via un seul canal. »

En tant que consommateur, c’est en partie une des raisons pour laquelle je choisi Apple.

Je le répète le consommateur n’est nullement pris en otage ! Si les conditions d’utilisation de l’écosystème Apple ne te plaisent pas et bien n’achète pas Apple.

avatar fte | 

@cnewton

"Si les conditions d’utilisation de l’écosystème Apple ne te plaisent pas et bien n’achète pas Apple."

Je n’arrive pas à comprendre que cet argument soit accommodé à toutes les sauces à chaque repas.

Ne te rends-tu vraiment pas compte à quel point c’est simpliste ?

J’adore l’informatique, mais on va passer ce fait sous silence. Il se trouve aussi que j’ai une détestation puissante de l’informatique. L’autre va avec l’un, mais c’est une autre histoire.

Donc comme je déteste Windows, je déteste macOS, je déteste iOS, je déteste Android, je déteste aussi Linux, je déteste Intel, etc, il suffit que je n’achète donc pas d’informatique ? Pas de téléphone ?

J’achète ce que je déteste le moins, lorsque c’est possible. Parce que des besoins m’obligent à acheter parfois des choses que je déteste plus que d’autres.

Et c’est d’une banalité affligeante, tous nous achetons des choses que l’on a pas envie d’acheter ou que l’on aime pas d’amour pur, parce qu’on a des raisons nuancées et contradictoires en balance. Toi aussi.

Cet argument ne s’applique à personne.

Et pourtant il est resservi encore et encore.

avatar cnewton | 

@fte

« Et pourtant il est resservi encore et encore. »

J’admets que mon argument est caricatural 🤝

Ce que je veux dire c’est que je trouve que certains semblent découvrir les contraintes de l’écosystème Apple après coup.

Mon besoin : il me faut une voiture
J’achète une Zoe chez Renault.
Ah mais je comprends pas, elle monte pas à 180 km/h
Renault fait vraiment des voitures pourries !

Sauf que c’est pas Renault le problème c’est l’expression du besoin : il me faut une voiture qui monte à 180 km/h

avatar fte | 

@cnewton

"Ce que je veux dire c’est que je trouve que certains semblent découvrir les contraintes de l’écosystème Apple après coup."

C’est certainement le cas. On se rend souvent compte des choses quand on les prends en plein la face.

Et ?

Si on s’en rend compte après coup on a droit de se plaindre / de s’opposer mais pas si on le sait avant ? Ou c’est l’inverse ?

Contrairement au message couramment véhiculé ici, il n’y a aucun lien entre être client et utilisateur d’une marque et d’un store et ne pas être d’accord avec certaines pratiques.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Contrairement au message couramment véhiculé ici, il n’y a aucun lien entre être client et utilisateur d’une marque et d’un store et ne pas être d’accord avec certaines pratiques."

C’est une évidence 😎

Par contre il y a sans doute quelque chose à creuser dans l’évolution du rapport des acteurs au store : les frustrations se sont clairement éveillés avec le succès du concept.

C’est aujourd’hui un des principaux marchés du logiciel rien de moins et cela change forcément la donne en terme d’enjeux économiques pour les un et les autres 🤑

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Par contre il y a sans doute quelque chose à creuser dans l’évolution du rapport des acteurs au store : les frustrations se sont clairement éveillés avec le succès du concept."

Ce n’est en rien un phénomène nouveau ou exclusif aux stores d’apps. Ce n’est pas la première fois que la balance du pouvoir est déséquilibrée au point de basculement, que clientèle ou partenaires ou concurrents se "révoltent"... parfois les régulateurs sont intervenus, parfois il y a eu des rééquilibrages par évolution « naturelle », touché après touche.

Les choses n’ont pas à être figées / coulées dans l’adamantium, ou disparaître. Il y a un monde de compromis entre ces deux extrémités.

Bref. Rien de nouveau sous le soleil. Il y aura des corrections. Volontaires ou forcées. Apple a déjà fait quelques compromissions, par exemple sur les réparations hors Apple Store.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Nous sommes en ligne, mon propos n’était pas de dire que cette évolution est un phénomène atypique mais au contraire que c’est un classique.

Les tensions accompagnent le succès, c’est quasiment un indicateur de ce succès.

avatar webHAL1 | 

@byte_order

En effet, ça ne change rien lorsqu'il y a une situation de monopole. Mais pour comprendre cela, il faut considérer un marché dans sa totalité, et pas faire comme YetOneOtherGit qui sélectionne soigneusement un exemple précis (les achats intégrés à l'intérieur de l'application Fornite) qu'il tente ensuite maladroitement de généraliser.

Comme l'a très bien dit oomu ci-dessus, la seul chose intéressante pour nous, consommateurs finaux, est notre intérêt propre. Ni Apple ni Epic s'en soucie. Le monopole de l'App Store est-il dans mon intérêt en tant que consommateur final ? Non. La fin de ce monopole m'apportera-t-il un intérêt, en termes de prix et de qualité ? Oui. On peut s'amuser à complexifier la situation pour le plaisir de partir dans des scénarii hypothétiques sans intérêt, mais la simple réalité est celle-ci.

avatar klouk1 | 

@byte_order

Comparer la mafia et apple, c’est carrément débile

avatar byte_order | 

@klouk1

Je ne comparais pas, je soulignais que ce n'est pas parce qu'on se sent victime d'une situation qu'on estime illégale que la seule solution c'est d'aller voir ailleurs. Subir la situation tout en la constestant en justice me semble nettement plus logique, car elle a l'avantage de ne pas laisser perdurer indéfinement une situation sans évaluation de sa légalité ou pas.

Ou, autrement dit, la fuite vous protège peut être, mais pas les potentielles autres victimes.

avatar klouk1 | 

@byte_order

Les clauses sont elles abusives ?
Oui monsieur le juge. Alors le contrat ne respecte pas la loi
Et oui, faut se renseigner un peu....

avatar byte_order | 

@The Joker WSS
> rien ne t’appartient

OMG!
Ouais, alors évidement si vous continuez de confondre propriété d'une copie d'une oeuvre avec la propriété de l'oeuvre elle même, on risque pas d'avancer dans le débat. Je pensais qu'on avait dépasser cette étape.

La réalité, c'est qu'on est bien propriétaire d'une copie d'une app (ou d'un film ou d'un morceau de musique ou d'un livre etc) ainsi que sa licence d'utilisation dans un cadre, en général, à titre particulier.
Ce qui donne, d'ailleurs, droit de revendre cette copie (mais pas une copie de votre copie, attention) et de la license d'usage, ce qui légalise le marché de l'occasion.

Oh, certes, les acteurs des stores dématérialisés font un lobbying de fou pour interdire cela, parce que cela ronge sur leurs profits (et accéssoirement freine le cycle de renouvellement des plateformes matérielles).
Mais légalement, si quelqu'un est propriétaire d'une copie d'un bien, qu'il soit matériel ou immatériel n'y change rien - elle est en droit d'en céder sa propriété également.

Derrière l'affaire actuelle, il y a le débat sur la perte de la propriété de biens qui font pourtant objet de vente. Que les iPhones, consoles, mac ARM et les apps dessus soient clairement louées et je suis ok avec.

Mais là, on a une situation de vente alors que les droits du consommateur sont, en pratique, ceux d'un abonné, et ceux de l'éditeur d'un sous-traitant. Cette situation ne peut pas resté durablement bancale ainsi.

avatar Nesus | 

@byte_order

Non. Vous n’êtes pas propriétaire de la propriété intellectuelle qui est dans votre téléphone. Ce que vous avez acheté, c’est le téléphone. Lui est à vous. Par contre, tout ce qui le fait fonctionner est à Apple.
C’est logique, sinon demain, vous achetez un iPhone et puis vous vous mettez à vendre iOS à qui vous voulez. Vous faites de la rétro ingénierie et vous commencez à utiliser les serveurs d’iCloud comme vous l’entendez. Ça ne peut pas fonctionner comme ça. Heureusement d’ailleurs.
Ce que vous achetez c’est le droit d’utiliser un machine dans les conditions qui ont été édictées. Et la règle est très claire aujourd’hui. Apple refusé tout application non signée ou qui n’est pas passée par l’Apple store. C’est avec cette règle d’utilisation que vous l’achetez.
Qu’elle ne vous plaisir pas, ça peut se comprendre, mais ça ne change pas le fait qu’Apple est dans son bon droit.

avatar oomu | 

@Nesus

"Vous faites de la rétro ingénierie et vous commencez à utiliser les serveurs d’iCloud comme vous l’entendez"

arrêtez de me vendre du rêve, ça pourrait presque me rendre l'abonnement icloud intéressant, HAHAHA...

"Ce que vous achetez c’est le droit d’utiliser un machine dans les conditions qui ont été édictées. Et la règle est très claire aujourd’hui. Apple refusé tout application non signée ou qui n’est pas passée par l’Apple store. C’est avec cette règle d’utilisation que vous l’achetez."

oui enfin bon, dans la pratique, on hack pour aller plus loin

et on utilise d'autres appareils pour faire ce qu'un ipad pro est pas foutu de faire à cause du contrôle éditorial de l'app store.

donc bon...

tout cela est très relatif.

et si le gain en qualité du produit se fait dépasser par l'emmerdement des pratiques Apple, ben on a pas de raison d'acheter du bidule Apple.

c'est tout.

Il n'y a pas d'affect ni de sentiment à avoir. ni à défendre qui que ce soit.

avatar Nesus | 

@oomu

Ce que je défend c’est le droit à un entrepreneur, une entreprise... de jouir du revenu de son labeur et que les règles soient les mêmes pour tous.
Si demain la loi tranche alors pas de problème.

Le jailbreak est légal. Par contre, rien n’oblige Apple à gérer un appareil jailbreaké. C’est un bon compromis ;-).

avatar byte_order | 

@Nesus
> Ce que vous achetez c’est le droit d’utiliser un machine dans les conditions qui ont été édictées.

Non.
Ce que vous achetez c'est :
- une machine physique
- une copie de iOS préinstall
- une licence d'utilisation de iOS
- une garantie limitée du vendeur portant sur l'un et l'autre, valable dès lors que l'utilisation de l'un comme de l'autre respecte les clauses d'un contrat.

Juridiquement, vous avez donc parfaitement le droit d'utiliser votre iPhone absolument comme bon vous semble, y compris en dehors des conditions édictées.
Bien sûr, dès que vous sortez des conditions prévue dans la garantie limitée, le vendeur n'est plus tenu à aucune responsabilité légale envers vous, mais cela ne vous interdit absolument d'utiliser votre iPhone comme bon vous semble.
C'est d'ailleurs l'un des arguments qui a fait que la Cour Suprème a jugée le Jailbreak parfaitement légal.

Comme on achète pas iOS, mais juste une copie valable à vie utilisable dans un cadre d'usage particulier, légalement on a évidement pas le droit d'en redistribuer des copies pour son propre compte (contrefaçon).

> Apple refuse toute application non signée ou qui n’est pas passée par l’Apple store.
> C’est avec cette règle d’utilisation que vous l’achetez.

Non. C'est avec cette règle d'utilisation que la garantie limitée est vendue avec votre iPhone. Nuance.
Cela n'interdit nullement, légalement, à vouloir faire d'autres usages non couvert par la garantie, Apple étant alors déliée de toute responsabilité légale.

> ça ne change pas le fait qu’Apple est dans son bon droit.

En terme de garantie, oui.

En terme de respect de la propriété d'autruit, non. Elle a tenté de faire légalement interdit le Jailbreak. Perdu. Modifier sa copie de iOS pour son propre usage est légal. Pas garantie par Apple, c'est tout.

Apple n'est pas dans son bon droit de dicter les usages, non.
Uniquement de dicter ceux qui invalide sa garantie.

avatar Nesus | 

@byte_order

Sauf qu’avec votre façon de penser, la plainte pour qu’Apple laisse passer le jailbreak aurait été valable. Elle a été déboutée. C’est légal d’utiliser la faille pour jailbreaker, mais c’est légal également pour Apple de faire des mise à jour qui comble les failles et supprime le jailbreak.
Vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez du système, il est prévu pour fonctionner selon des règles pré-établies. Dans ce cadre vous faites ce que vous voulez, mais uniquement dans ce cadre. Donc Apple n’a absolument pas obligation de vous laisser installer une application qu’Apple estime contraire à son système.
D’autant que l’argument du « je fais ce que je veux et si je l’utilise mal, j’ai plus de garantie » ne fonctionne pas puisqu’il y a de nombreux procès parce que soit disant c’était pas assez explicite.

avatar byte_order | 

@Nesus
> Sauf qu’avec votre façon de penser, la plainte pour qu’Apple laisse
> passer le jailbreak aurait été valable

Hein !?
Du tout. N'étant pas propriétaire de iOS, l'acheteur d'un iPhone n'est évidemment pas en situation légale pour obtenir l'interdiction à Apple de tenter de combler les failles de iOS, dont seule Apple a la propriété intelectuelle.

Par contre, Apple n'a pas le droit de pousser ses maj de *son* iOS sur *votre* iPhone sans votre accord préalable. La fonction kill-switch à distance sur *votre* iPhone par exemple me semble totalement illégal, sauf si c'est sur décision de justice qui lui ordonne de l'activer.

> Donc Apple n’a absolument pas obligation de vous laisser installer une application
> qu’Apple estime contraire à son système.

En effet.
Mais elle n'a absolument aucun droit pour vous interdire d'essayer de le faire pour autant. Car cette copie d'app s'installera sur *votre* copie de iOS sur *votre* iPhone, et tant que cela reste dans votre sphère d'usage particulier, elle n'est pas chez elle pour vous interdire cela.

> D’autant que l’argument du « je fais ce que je veux et si je l’utilise mal, j’ai plus de garantie »
> ne fonctionne pas puisqu’il y a de nombreux procès parce que soit disant c’était pas
> assez explicite.

Ce qui prouve bien que toute clause d'un contrat est contestable, quelque soit la partie qui la conteste. Pourquoi une seule partie serait légitime a contester une obligation de garantie qu'elle estime non valable, tandis que l'autre ne serait pas légitime a contester quoi que ce soit !?

Un contrat, c'est de facto contestable. En commençant par la renégociation, souvent, mais si cela doit aller en justice, pourquoi pas ?

Si Apple le fait pour s'opposer à une demande de garantie, c'est bien que cela fonctionne, justement. Les 2 parties font valoir leur droit, au besoin en contestant ce qui leur est opposé.
Business as usual.

Aucune raison que seul Apple en ait le droit, par contre.

avatar byte_order | 

@Nesus
> Ce que vous avez acheté, c’est le téléphone. Lui est à vous.
> Par contre, tout ce qui le fait fonctionner est à Apple.

Sans le téléphone, cela marche comment ?
L'AppStore sans *votre* téléphone n'est pas disponible. Qu'Apple ait la propriété intectuelle ne change rien à cela.

L'app AppStore d'Apple n'est pas chez elle quand elle s'exécute sur *votre* iPhone, non.
L'iPhone serait loué, je serais d'accord, et je n'aurais rien à redire à la situation, ni à la commission (assimilable à une commission d'apporteur d'affaire du coup).
Mais, là, non.

> C’est logique, sinon demain, vous achetez un iPhone et puis vous vous mettez à vendre iOS
> à qui vous voulez.

Où ai-je dis qu'on était propriétaire de iOS !? Qu'on achetait le droit d'en redistribuer des copies !?

> Vous faites de la rétro ingénierie

Ca, c'est légal. Tant que cela reste dans votre usage à titre particulier, vous avez parfaitement le droit légal d'observer les 0 et 1 qui constituent *votre* copie de iOS.

> et vous commencez à utiliser les serveurs d’iCloud comme vous l’entendez.

Comme l'achat n'inclue pas une copie des serveurs iCloud, ni matériel ni immatériel, non.

avatar Nesus | 

@byte_order

Décidément...
non vous n’avez pas le droit de faire de la rétro ingénierie, vous voulez la propriété intellectuelle d’Apple. C’est bien pour ça qu’ils ne publient pas le code source.
Le fait que vous puissiez le faire, ne veut pas dire que vous ce n’est pas une violation des conditions d’utilisation.

Et je suis désolé pour vous que vous n’arriviez pas à comprendre qu’ios ne vous appartient pas, mais lisez les conditions d’utilisation, vous verrez que c’est le cas.

avatar byte_order | 

@Nesus
> Le fait que vous puissiez le faire, ne veut pas dire que vous ce n’est pas
> une violation des conditions d’utilisation.

Vous mettez sur le même plan un droit, celui de faire légalement absolument ce que vous voulez avec votre propre bien dans votre cadre strictement particulier, avec une clause d'un contrat de garantie.

Et, surtout, vous partez d'une position où vous considérez que toute clause d'un contrat est forcément valide et sans contestation possible.

La réalité juridique démontre que c'est loin d'être la réalité.

Et je suis désolé pour vous si vous n'arrivez pas à comprendre la différence entre la propriété d'une oeuvre et les droits afférents et la propriété d'une copie de cette oeuvre et les droits afférents.

avatar Bigdidou | 

"non vous n’avez pas le droit de faire de la rétro ingénierie"

Alors là, j'ai beau pas y connaitre grand chose, mais bien sur que si.
C'est fait tout le temps, partout, y compris par des autorités institutionnelles ne serait-ce que pour vérifier qu'un produit/appareil et pourquoi pas logiciel respecte bien une norme ou n'enfreint aucun brevet.

C'est pas avec le simple usage, le mode d'emploi d'un appareil ou d'un logiciel qu'on va porter la preuve du non respect d'un brevet ;)

avatar The Joker WSS | 

@byte_order

L’app store est la propriété d’Apple oui, le reste est hors sujet

avatar byte_order | 

@The Joker WSS

L'AppStore est constitué :
- d'une plateforme technique chez Apple
- d'une app cliente tournant sur iOS.

Sans l'app cliente, point d'AppStore.
Hors une copie de cette app cliente s'exécute sur *votre* iPhone.
Elle ne s'exécute donc pas dans des conditions où Apple a la propriété intégrale sur tout ce qui permet l'activité commerciale de l'AppStore.

Apple n'est pas chez elle.

C'est d'ailleurs pour cela qu'elle ne peut juridiquement pas désinstaller sans accord les apps Fortnite en dernière version déjà installées...

avatar ludmer67 | 

Je n’ai pas compris ce qu’est le « Unreal Engine »... Est-ce que c’est une technologie développée par Epic et utilisée par d’autres jeux, qui, en cas de suppression du compte dev d’Epic, disparaîtrait et empêchait, de ce fait, ces autres jeux fonctionnant avec « Unreal Engine » d’apparaître sur l’App Store ?

J’ai bon ?

avatar The Joker WSS | 

@ludmer67

Oui, Y aura plus de mises à jour du moteur.
Les autres développeurs se tourneront sûrement vers d’autres moteurs.

avatar byte_order | 

Se "tourner" vers d'autres moteurs, cela va leur couter cher. Pas qu'à Epic, hein, à tout ces autres développeurs aussi...

avatar The Joker WSS | 

@byte_order

Oui forcément mais si Epic tombe, ils n’ont pas le choix.

avatar oomu | 

@The Joker WSS

imaginez, vous avez un jeu "unreal", il est quasi fini..

puis "Epic tombe"

alors, vous n'aurez pas d'autre "choix" que d'abandonner le jeu quasi-entièrement, virer l'équipe et reprendre à zéro pour baser sur autre chose (par exemple Unity, hahaha), autant dire que ce n'est pas possible, ça revient généralement à annuler tout le projet (car vous ratez vos dates de sorties, vos promesses à votre éditeur, etc)

ça ne peut pas arriver

si "epic" tombe, une foule de gens tomberaient avec.

donc non, ça ne "tombera pas" : trop gros pour tomber.

Ces "moteurs" de jeux ne sont pas des briques interchangeables.

ce sont comme pour les plateformes de développement d'app d'Apple, un fatras de langages, outils, code et pratiques plus ou moins prêt à l'emploi avec leur propre philosophie et possibilités.

avatar The Joker WSS | 

@oomu

Tout à fait d’accord, c’est pour cette raison que Apple déclare qu’il veut vraiment conserver l’entreprise (réponse à ceux qui la compare à la Corée du Nord) mais pas avec les conditions d’Epic.

avatar byte_order | 

@The Joker WSS

Apple se contrefout de "conserver" l'entreprise. Ce qu'elle veut conserver, par contre, ce sont les revenus qu'elle tire, directement ou indirectement, de l'activité de cette entreprise.
Probablement que si Epic, pour se protéger, splittait son activité Unreal Engine et éditeur de juex vidéo (voir même jeux vidéo pour iOS uniquement) en 2 entreprises distinctes, Apple serait ravi d'autoriser la première à continuer tout en virant la seconde.

C'est qu'une vaste histoire d'argent pour ces 2 acteurs.

Par contre, derrière, y'a un débt qui dépasse les intérêts de ces 2 acteurs.
En particulier celui d'une régulation du marché des biens et services dématérialisés pour éviter les situations de verrouillage de marché par ceux qui contrôle les plateformes techniques en dessous.

En extrapolant, les fournisseurs d'accès à Internet et autres opérateurs de réseau mobile seraient tout autant légitimes de réclamer également une commission sur toute activité commerciale faite grace à leur plateforme technique : en effet, sans eux, point d'AppStore du tout.

Et eux, contrairement à Apple, sont bien propriétaires de ces plateformes techniques, sauf la partie cliente dans les mains du consommateur final.

J'ai hâte, tiens : AT&T commission on all online purchase taxed at 10%. Hop.

avatar YetOneOtherGit | 

@byte_order

"splittait son activité Unreal Engine et éditeur de juex vidéo (voir même jeux vidéo pour iOS uniquement) en 2 entreprises distinctes"

C’est déjà le cas Unreal est une filiale controlée à 100% par EPIC 😎

avatar byte_order | 

@YetOneOtherGit

Ah ben voilà. Problème résolu.

avatar Salapeche | 

On a toujours le choix.

avatar The Joker WSS | 

@Salapeche

Oui se conformer aux règles ou quitter l’App Store.
Arrêtez de lier tout à la liberté, tu ne vas pas décider de ne pas payer ton loyer si les conditions de location ne te permettent pas de le sous-louer surtout que Epic a accepté les conditions d’utilisation de la plateforme.

Et aussi je n’ai vu personne dénoncer les interdictions imposées par Trump à la Chine.
Ça ne fait pas perdre du job à des êtres humains comme nous ça aussi? ou Fortnite est plus important?

avatar Salapeche | 

Qu'est-ce-que empêche apple de faire comme android ? Rien, à part la perte des 30% sur quasi toutes les transactions sans rien branler. :)

avatar The Joker WSS | 

@Salapeche

Plus de failles de sécurité, moins de fiabilité, moins de confidentialité. En gros tout ce qu’on aime chez Apple

avatar Salapeche | 

Faut une source quand on affirme ça, parce que ça la reste du délire paranoïaco-psychotique de fanboy. :)

avatar byte_order | 

@The Joker WSS
> tu ne vas pas décider de ne pas payer ton loyer si les conditions
> de location ne te permettent pas de le sous-louer

Interessante analogie, qui souligne que selon vous que le consommateur d'apps iOS est en location chez Apple.
Faudrait juste que ledit consommateur soit mis au courant, parce qu'en pratique, lui, il n'a pas l'impression d'être locataire chez Apple.

avatar The Joker WSS | 

C’est pas le consommateur qui est locataire mais le développeur

Pages

CONNEXION UTILISATEUR