Le Financial Times abandonne son app iOS

Stéphane Moussie |

Selon PaidContent, le Financial Times va arrêter de supporter son application iOS. Le journal britannique avait été éjecté de la boutique d'Apple en août dernier, mais certains utilisateurs se servent toujours de l'app.

Le Financial Times avait refusé de se soumettre au nouveau système d'abonnement et souhaitait obtenir plus d'informations sur ses utilisateurs (lire : Le Financial Times bouté hors de l'App Store). Le journal avait alors fait le choix de créer une application web pour rester présent sur les appareils iOS et aussi s'élargir à d'autres plateformes. Cette web app est d'ailleurs couronnée de succès et représente 12 % des nouveaux abonnements payants et 19 % du trafic de FT.com.

Le journal a expliqué l'abandon de l'app iOS — qui deviendra inutilisable — le mois prochain par le nombre limité d'utilisateurs et pour achever sa transition vers le HTML5. Les utilisateurs qui avaient téléchargé cette application quand elle était encore disponible sur l'App Store devront donc se tourner vers la web app.

avatar valentin. | 
C'est intéressant. J'espère que les journaux ne prendront pas tous le chemin de FT car j'aime bien recevoir des notifications quand il y a des dépêches importants sur mon iBidule.
avatar adrianweatherly | 
J'espère que tous les journaux et autres vont suivre cette voie. Tout le monde, sauf Apple, est gagnant à ne pas accepter les contraintes liberticides d'Apple.
avatar m_enfin | 
J'espère que ça va bien se généraliser tout ça...
avatar nagra03 | 
Les contraintes liberticides c'était simplement le fait qu'Apple refuse de partager des infos personnelles sur les gens qui souscrivait un abonnement in app... Pas trop liberticide je dirais :D
avatar akaaw | 
Perso j'apprecie la position d'Apple sur le sujet, pas de passe droit , c'est clair et net. Si ça convient pas , possibilité de faire d'une autre façon , le client connaît les avantages et inconvénients de l'une et l'autre ,charge à lui d'adhérer ou pas. Je préfère qu'apple détiennent toutes mes infos plutôt qu'un journal , je fait nettement plus confiance à Apple , étant abonné au nouvelles obs, je vois toutes les semaines ce qu'il advient des mes données personnel...
avatar adrianweatherly | 
Je serai curieux de savoir pourquoi certains préfèrent qu'Apple récupère toutes leurs données personnelles plutôt que des journaux qui en récupère un peu. A part la lobotomisation d'Apple sur la "protection" de ses utilisateurs, je ne vois pas !
avatar eipem | 
@k43l : T'es un bien bel exemple de la connerie droitière... Le nouvelobs est bien un journal de gauche, mais ne fait pas pire que le Figaro, Le Point ou l'Express, qui ont eux une ligne éditoriale de droite. On est en période électorale d'accord mais aller balancer des idées comme ça sur un site d'actualités Mac c'est juste complètement débile. Un contre exemple, Je suis abonné à Mediapart, un journal contestataire aujourd'hui considéré comme une officine de la gauche (hier c'était l'inverse, quand Plenel avait dénoncé différentes affaires sous Mitterand notamment, mais la droite a la mémoire courte). Je n'y ai jamais vu la moindre publicité, alors que Le Point en est inondé. Et ce sont des publicités ciblées, qui implique une connivence entre la rédaction et les régies publicitaires. Je n'ai pas essayé Minute, j'ai l'estomac trop fragile pour lire ce torchon d'extrème-droite, mais peut-être que tu y es abonné. Après tout, Mr Buisson, son ancien rédacteur en chef militant FN syndiqué au GUD est aujourd'hui directeur de campagne de Sarkozy.
avatar eipem | 
@k43l "Ou est ce que tu vois je parle de gauche ou de droite?" là par exemple "Tu as donné le pire exemple. Le Nouvel Obs est plutôt de gauche. On le sait par sa ligne éditoriale et ses lecteurs." Mais tu as raison, et je m'en excuse. Je suis moi même un peu tendu par les propos que j'entends venant de gens de droite de mon entourage qui me déçoivent parce qu'ils se sont totalement approprié le discours populiste de MLP (via Sarko) À ma décharge, tu parles de "pire exemple" et de "journal de gauche" dans la même phrase. Du coup j'ai associé l'un à l'autre. En te relisant, j'ai bien compris que le pire exemple était La presse en générale qui a besoin des informations sur ses lecteurs pour savoir qui ils sont (glisser "la France aux Français" dans une tribune de gauche est assez malvenue effectivement). Toutes mes excuses... PS: Je pense toutefois que c'est une erreur de penser que les CSP+ de gauche sont rares. Ils sont toutefois largement incompris par les CSP+ de droite qui ne comprennent généralement pas qu'on puisse accepter de vouloir payer plus d'impôts au nom de la solidarité sociale (et crois moi, je sais de quoi je parle) Amicalement,
avatar Bonze | 
Pour une fois qu'on a pas les habituels râleurs de MacG nous serinants que les journaux français sont archaïques parce qu'ils n'acceptent pas le système Apple ...

CONNEXION UTILISATEUR