La webapp du Financial Times plus populaire que l'app iOS

Anthony Nelzin-Santos |

L'application web du Financial Times a attiré plus de 700 000 utilisateurs, devenant ainsi plus populaire que l'application iOS du quotidien économique britannique, récemment supprimée de l'App Store. À la suite d'un conflit ouvert entre les éditeurs du Financial Times et Apple sur la question des données des utilisateurs, la firme de Cupertino a exclu le quotidien de sa boutique d'applications (lire : Le Financial Times bouté hors de l'App Store).

Le principal problème du groupe Pearson, maison-mère du Financial Times, est l'accès aux données des utilisateurs : Apple a toujours refusé de fournir plus que le nom, l'adresse de courriel et le code postal de l'utilisateur, et encore est-ce à l'abonné lui-même d'accepter que ces données soient collectées. Les journaux ont rarement eu accès à plus de données, même par le biais des coupons d'abonnements, mais ont vu le passage au numérique comme une aubaine pour en savoir plus — dans une volonté d'optimiser les contenus, mais aussi et peut-être surtout les placements publicitaires. Apple a cédé sur d'autres points, pas celui-là : la rupture avec le FT était inévitable.

La webapp HTML5 du journal représente désormais 15 % des abonnés — et Pearson touche l'intégralité des abonnements, sans commission d'Apple. Elle compte pour 20 % du total des pages vues sur le site du Financial Times, et les lecteurs consultent trois fois plus de pages que sur le site classique. Bref, le quotidien se félicite d'avoir repris le contrôle sur l'intégralité de sa distribution — et sur les données des utilisateurs.

Si le Financial Times a quitté l'App Store, le Wall Street Journal y renforce sa présence. Le quotidien économique de référence a publié il y a quelques jours WSJ Live, une application qui ne permet pas de lire le journal, mais de consulter les vidéos des éditeurs du groupe Dow Jones & Co, qui accentue ainsi son statut de groupe multimédia.

[Avec Reuters]

avatar jarno24 | 
Il y a quelques semaines je disais ici que je me demandais si les Web App ne pouvaient pas à moyen terme mettre à mal le modèle économique de l'App Store... J'ai l'impression que ça commence à se réaliser.
avatar denisbook | 
la question de la presse sous forme d'apps, franchement, c'est polémique. je suis jamais vraiment satisfait par une app de "news" (tel que Le Monde qui reproduit le pdf du jour ou l'app "le monde" qui colle juste les articles du site web dans une grille + ou - lisible) Le Web est le vrai média de la presse. - par contre c'est bien gentil, mais faites des jeux sophistiqués, des synthétiseurs audio, des applications GTD, des tableurs sophistiqués, des applications de desseins, et non : l'application native avec un cadre de développement riche reste supérieure en tout point. (et non, google docs ne change aucunement cette opinion, ni office 365)
avatar chmgd | 
Le Financial Times est une référence dans son domaine. Je doute que tous les journaux puissent avoir le même succès que ce dernier avec une webapplication. Mais tant mieux pour eux. Je doute cependant qu'Apple change d'un iota sa politique (et tant mieux en ce qui concerne les données privées!) .
avatar tiboug974 | 
@ericaqc : Une référence du néo-liberalisme destructeur ? Surement ! De ceux qui passent sous silence que les banques ont ete sauvés en 2008 par le etats et que la dette privée de l'epoque est passé dans le domaine publique faisant le bonheur des speculateurs, et de ceux qui tapent jour apres jour sur la grece et sa dette de 350 milliards d'euros pour l'asservir et la faire tomber au prix de privatisations massives de tous les secteurs. De ceux enfin qui passent sous silence l'horreur des CDS (credit default swap) qu represente 50.000 milliards d'euros (sisi vous avez bien lu) et qui ne sont meme pas a ce jour comptabilisés dans les bilans des banques. Bref, le FT pour moi c'est non merci, la propagande ça suffit. P.S.: a ecouter l'excellent premier episode du non moins excellent podcast L'Agence Tous Geeks, et l'analyse et l'historique impeccable de PostCarbone !!
avatar chmgd | 
Précision : je n'ai pas dit que j'admirais le FT : ) Simplement mis en évidence le fait que c'est une référence dans le monde financier. Ce que je trouve intéressant du modèle d'Apple c'est que c'est un modèle qui va potentiellement favoriser les plus petits ou nouveaux éditeurs. Beaucoup d'originalité pourrait ressortir de cela. Les plus gros, comme le FT, ont beaucoup d'ego en plus d'une base de lecteurs qui leur permet d'envisager passer outre aux conditions de l'AppStore.
avatar tiboug974 | 
@ericaqc : Non non pas de souci c'etait juste pour pousser une gueulante eu egard a ce qui se passe en ce moment ;-)
avatar matou4 | 
@andor66 Le café du commerce vous attend mon bon monsieur, vous y auriez toute votre place :D
avatar tiboug974 | 
@osc : Reaction typique de l'audimat de TF1, abonné au Figaro et vénérant les analyses financieres fumeuses de Marc Touati. Si le café de commerce est l'antithèse absolue de cette propagande immonde alors oui je suis fier d'en faire partie et de partager avec tous ceux qui ont décidé de se servir de leur cerveau et d'arreter de servir de receptacle type "systeme nerveux d'huitre" aux ideaux vehiculés par les "grands médias". Et je vous invite a en faire de meme.
avatar denisbook | 
d'accord, le monde est Abominable mais FT est un bon outil pour SAVOIR comment tourne le monde. ou dit différemment : ça permet de mieux connaître Votre Ennemi (c'est utile ça, non ? hein ? :) )
avatar Apical-informatique | 
@ericaqc : Je partage ton avis D'autant que peu de titres de presse on un lectorat aussi fidèle (a part macG !)...
avatar nessbeal | 
Je viens d'essayer et je dois dire que la web App est bluffante! Elle réagit comme une App native. Impossible d'en faire la différence une fois dans le mur. Aucun lag, icône propre dans le multi taches. Très clairement c'est l'avenir.
avatar LondonRom | 
C'est ce qui s'appelle creuser ça tombe avec le html5, quand on disait que 90% des applications sont des pages web. En plus c'est multi-plateforme.
avatar denisbook | 
il faudra donc toujours proposer mieux que son concurrent en support html/javascript, évolution de CSS etc. et il faudra toujours que COCOA et les plateformes natives soient Supérieures (en performance, en puissance de développement, etc) que le Web. le but : vendre des appareils
avatar Titov | 
Extraordinaire les commentateurs qui n'ont aucune perspective ! Avez-vous déjà oublié qu'Apple ne voulait pas ouvrir ses API iOS et privilégiait les webapp avant de céder sous la pression ? Ne savez-vous pas que l'AppStore ne rapporte rien ou presque à Apple ? Alors parler de modèle économique ou de creuser sa tombe, quand il n'y a de toute manière pas ou peu de bénef, ça fait juste rigoler hein :-)
avatar denisbook | 
l'app store rapporte quasiment rien (eu égard à leur CA) directement (c'est à dire l'argent gagné par les 30% ou par exemple la vente de iwork et garageband) PAR CONTRE, l'app store est un très FORT argument pour vendre des iBidules ! et là, apple gagne MAX-brouzoufs sur les iBidules. - c'est un peu comme google et android (ou google et gmail) : Google gagne _rien_ (ou prou) directement avec ça, mais par contre ils sont de très efficace vecteurs de diffusion des pubs pour leurs clients qui paient GROS : les publicitaires (et là, google gagne max-brouzoufs) moralité : vous avez tout 2 raison, choisissez le même angle.
avatar Satoral | 
Je pense qu'Apple ne serait pas contre un rééquilibrage en tout cas. Et HTML peut être une bonne solution pour y arriver. Par rééquilibrage, j'entends diminution des coûts de fonctionnement AppStore puisque plus de 80% des téléchargements se font sur des apps gratuites (niveau livres, c'est encore pire en France, on doit être à 90% minimum de DL gratuit). Or, ce sont des frais, ses apps gratuites. Donc si elles passent en HTML5, Apple a quand même à y gagner, d'autant que les revenus iTunes sont minoritaires sur le CA. Je ne sais plus de combien sont les coûts de fonctionnement globaux iTunes exactement, mais il me semble qu'ils sont de plusieurs millions de dollars par trimestre…
avatar denisbook | 
je refuse de croire que la sortie de Xcode, Cocoa touch et l'ensemble des tutoriels, documentations, itunes store, le mécanisme de paiement, itunes connect, le système de pki, etc furent fait sous "pression". C'est impossible que tout ça ait pu être mis en forme en 1 an. Le SDK iphone découle naturellement des travaux de Nextstep et Mac os X. je pense plus crédible qu'apple n'ayant pas fini le sdk se contentait de dire _rien_ C'est pas prêt à être révélé, donc ça n'existe PAS. En attendant, Apple disait "ben faites du web apps, regardez combien webkit est cool". a "sweet solution" (sous entendu : en attendant d'avoir mieux, où la Apple change totalement de discours).
avatar LondonRom | 
Si on évite iTunes, je ne pense pas que ça plaise à Apple.
avatar denisbook | 
c'est un peu comme microsoft et la vente de licence windows pour mac : Du moment que vous achetez des iBidules, Apple se fout si vous l'utilisez pour des app stores, des web apps ou pour caler une commode louis XVI.
avatar LondonRom | 
L'avantage aussi c'est que si tu changes de téléphone tu n'es pas obligé de racheter toutes tes applications avec une webapp.
avatar Amine49 | 
le début de la fin pour ce genre d'applications sur l'app store, les éditeurs ont mis du temps à comprendre qu'ils n'avaient pas besoin de payer 30% à Apple. Mieux vaut tard que jamais. ET ces cons chez apple n'ont pas compris non plus qu'ils auraient mieux fait de lâcher du lest. c'est le problème de l'arrogance, on se croit invincible et supérieur aux autres.
avatar Mousse72 | 
Bien vu Pol2069 ! La webapp, c'est la liberté inter-plateforme... Tout comme le cloud-computing façon DropBox ou Box.net....
avatar napuconcture | 
A trop tirer sur la corde, elle finit par casser.
avatar StevenHuon | 
Ce succès n'est pas un peu artificiel ? Combien de sites ont écrit sur le fait que le FT avait créé son site optimisé et que c'était super méga cool ?? Y'a eu un effet de curiosité, beaucoup de lecteur ont simplement cliqué sur le lien. Il faut voir sur le long terme. Mais clairement ce genre de démarche est sympa et si le succès se confirme ça peut ouvrir la voie à d'autres et d'un OS à l'autre on pourrait retrouver ses apps préfèrées
avatar Apical-informatique | 
@muhyidin : C'est surtout du au fait que tout ceux qui ont un compte que ce soit abonne ou de consultation du site ont reçu un email y a qq mois pour leur demander de faire le switch ! Tres belle Webapp en tout cas, tres pro dans le design et la navigation entre rubrique par swipe lateral
avatar YanDerS | 
d'une certaine manière Apple est un des meilleurs promoteurs des WebApps d'infos et du html5, et ceci grâce à leurs conditions drastiques qui rebutent les grands groupes de journaux dont l'économie est mise à mal depuis quelques années et qui avaient une flemme certaines à créer leurs propres solutions de diffusions universelles numériques. L'argent, y'a pas meilleur motif et grâce soit rendue à Apple a les obliger dans cette voie
avatar Krynn | 
Perso ça me rassure de savoir qu'apple protège un tant soit peu mes donnés personnelles, mais il est évident que la plupart des gens s'en foutent royalement (ya qu'à voir le nombre d'utilisateur de gmail et googledoc par exemple...) !

CONNEXION UTILISATEUR