Le Wall Street Journal diversifie son lectorat grâce à Apple News+

Mickaël Bazoge |

Les articles du Wall Street Journal continueront d'être lisibles dans Apple News+, a assuré le patron de News Corp, Robert Thomson, durant les résultats financiers du mastodonte des médias. Le partenariat entre le kiosque de presse sur abonnement d'Apple et la publication spécialisée dans l'actualité économique (mais pas uniquement) lui permet de recruter des lecteurs qui n'ont pas forcément l'habitude du WSJ ou qui ne s'y intéressait pas au vu de la nature du quotidien.

Pour pouvoir lire les articles du Wall Street Journal dans Apple News, il faut être abonné à Apple News+.

« C'est un public vraiment différent. En fait, dernièrement, ce lectorat est composé majoritairement de femmes », détaille-t-il, « alors que pour le Wall Street Journal [la publication en elle-même], il est plus masculin que féminin ». Une fois que ces nouveaux lecteurs et surtout lectrices auront pris goût aux articles du WSJ disséminés dans Apple News, peut-être deviendront-ils ensuite des abonnés aux offres payantes du journal.

Le Wall Street Journal fournit une bonne partie de son contenu à Apple News+, mais pas nécessairement la totalité, ni ses podcasts qui ne sont proposés qu'aux lecteurs payants ayant souscrit directement depuis le site web du journal. Cette position contraste avec celle du New York Times, qui a décidé de se retirer d'Apple News tout court, c'est à dire la version gratuite du service d'Apple (le quotidien de la grosse pomme n'en livrait qu'une poignée).

À l'instar de plusieurs autres publications de presse, le NYT reproche à Apple News et Apple News+ de l'empêcher d'entretenir un lien direct avec le lecteur, et de ne pas générer beaucoup de revenus malgré la popularité du service. Apple a annoncé 125 millions de lecteurs actifs mensuels.


avatar macinoe | 

"Une fois que ces nouveaux lecteurs et surtout lectrices auront pris goût aux articles du WSJ disséminés dans Apple News, peut-être deviendront-ils ensuite des abonnés aux offres payantes du journal."

Mais bien sûr.
Quand on prend ce genre d'abonnement c'est dans l'objectif d'en prendre encore d'autres supplémentaires par la suite.

Les journaux qui se vendent à ce genre de service m'inspire la citation de Churchill :

"Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre."

Même chose pour les réalisateurs qui vendent leur réputation aux services de VOD.
Tout ces gens sont en train de s'autodétruire pour "le dernier petit sous"
https://youtu.be/EkQ9GhvjOwQ

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"Quand on prend ce genre d'abonnement c'est dans l'objectif d'en prendre encore d'autres supplémentaires par la suite."

Ton ressenti sur le fait que « peu de gens utilisent plusieurs services  » pour la SVOD n’a pas supporté la confrontation aux faits (Au USA plus des deux tiers des foyers ont au moins deux abonnements)

Il y a des chances, non négligeables, que ton ressenti, élevé au rang de jugement à l’emporte-pièce, puisse aussi être invalidé par les faits ici. 😎

Toujours se méfier des conclusions hâtives que l’on extrapole de ses ressentis personnels 🤓

avatar Furious Angel | 

Pour avoir accès à Cafeyn via MyCanal, une interface aussi bien faite le fait rever. Cafeyn a un format texte pour quelques magazines, mais la plupart sont dans des pdf parfois mal encodés avec des caractères manquants...
Au secours !

avatar Adodane | 

Dans l’article originale, news corps se plaint aussi que les articles ne sont pas payés à leur juste valeur par Apple ( et Facebook ), et parle à travers son CEO des abus de position dominante dans le domaine de la presse des grands acteurs du numérique ...
pourquoi ne pas avoir repris ça ici, et juste retenu ce qui est favorable à Apple ? 💁‍♀️

avatar alan1bangkok | 

@Adodane

c'est vrai que ça finit par ce voir..

avatar fousfous | 

@Adodane

En quoi Apple est en position dominante dans le monde de la presse? Ils ont que quelques centaines de milliers d'abonnés sur Apple New+.
Je sais que c'est à la mode d'accuser les plus grosse boîte d'abus de position dominante, mais à un moment il faut être sérieux...

avatar Adodane | 

@fousfous

Etre sérieux c’est avant tout ne pas me faire dire ce que je n’est pas dit ... 💁‍♀️

avatar fousfous | 

@Adodane

C'est un peu ton propos en filigrane...
Pourquoi macg devrait écrire de fausses informations balancé par un CEO? Pour faire plaisir aux haters?

avatar Adodane | 

@fousfous

C’est dans le même article original. Pourquoi macgé reprend seulement ce qui est favorable à Apple dans l’article ? Pour faire du lobbying pro-apple ?

avatar fousfous | 

@Adodane

Parce que macg est pas obligé de citer un mec qui dit n'importe quoi en mentant?

avatar Adodane | 

@fousfous

Ah oui ? Le CEO de news corps. ( propriétaire du wall street journal dont on parle ici ) est un menteur ?
Et quand ce même CEO dit que Apple news rapporte des lecteurs différents au wsj, il ment aussi ? 💁‍♀️

avatar fousfous | 

@Adodane

Dire qu'Apple est en position dominante avec Apple News + alors que visiblement ça a l'air d'être un gros four c'est ce que j'appelle mentir sans complexe...

avatar Adodane | 

@fousfous

Qui a dit ça ?

avatar fousfous | 

@Adodane

"et parle à travers son CEO des abus de position dominante dans le domaine de la presse"
C'est toi qui a dit ça.

avatar Adodane | 

@fousfous

Pour commencer faut reprendre toute ma phrase ou je ne parle absolument pas d’Apple mais des acteurs du numérique en général.
Et deuxièmement on peut abuser de sa position dominante en tant qu’acteur du numérique dans n’importe quel secteur économique sans être dominant dans ce secteur. Ex Google qui est en position dominant sur les moteurs de recherche, et qui abusait ( abuse ? )de cette position pour mettre en avant son service d’achat.
De même Apple peut abuser de sa position dominante aux usa pour imposer des règles aux fournisseurs de contenu, alors que Apple ne produit rien et a une faible part de marché dans la presse.

avatar fousfous | 

@Adodane

Tu parlais spécifiquement d'Apple en disait que l'article est Pro Apple...
Et la Apple a juste une infime part du marché, AN+ est un échec commercial, y a presque pas d'abonnés. Donc aucun moyen qu'Apple ai une position dominante, même pas sur qu'ils aient 1% du marché.

avatar Adodane | 

@fousfous

Apple a une position dominant sur le marché du numérique et abuse de cette position dominante pour négocier avec les acteurs de la presse.

avatar marenostrum | 

il est lourd à comprendre lui. il faut pas se fatiguer.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Dans l’article originale, news corps se plaint aussi que les articles ne sont pas payés à leur juste valeur "

Ils sont simplement dans la merde depuis de nombreuses années et la position des GAFAM est presque anecdotique dans la situation.

La vraie question est : quelle part de la société valorise encore le travail journalistique et est prête à en payer le juste prix.

Tous les acteurs de l’industrie sont confrontés à cette question une fois établie que le modèle publicitaire ne tenait pas la route.

A son petit niveau MacGe a été confronté au même questionnement et a fait le choix de la transition vers un modèle par abonnement pour un accès prenium.

Le monde de la presse et de l’édition est en grande souffrance, la production de contenus de qualité a des coûts qui ne sont plus en ligne avec les potentiels profits, les rédaction fondent comme neige au soleil, les moyens pour financer des enquêtes ambitieuses disparaissent, les visions d’avenir s’obscurcissent ...

Nous sommes face à un secteur sinistré par la transformation numérique et croire que cela n’est que la faute des GAFAM c’est se défausser de nos responsabilités : quelle part de la population est aujourd’hui prête à payer l’accès à l’information à son véritable coût ?

avatar macinoe | 

"Nous sommes face à un secteur sinistré par la transformation numérique et croire que cela n’est que la faute des GAFAM c’est se défausser de nos responsabilités"

Les vautours ne tuent pas leurs victimes.
Ça n'en fait pas pour autant des animaux sympathiques.

avatar YetOneOtherGit | 

@macinoe

"sympathiques"

Ton habituel pathos, pourquoi faudrait-il avoir de la sympathie pour les acteurs économiques ?

Pourquoi choir dans l’inepte et infantile paradigme gentils / méchants ?

Nous avons un secteur d’activité en profonde crise face au profond changement de paradigme de la valorisation de l’information et de ses modes d’accès.

Des entreprises qui étaient hier des géants puissants et redoutés se bâtent pour leur suivie.

Des entreprises qui sont aujourd’hui les géants puissants et redoutés font des propositions pour explorer de potentiels pistes.

Business as usual. 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

News corps. est dans la merde avec 10 milliards de chiffre d’affaire ?
Merci Apple de les sauver alors ! 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"News corps. est dans la merde avec 10 milliards de chiffre d’affaire ? "

Propos absolument idiot 😳

NewsCorp est un conglomérat dont l’activité presse n’est qu’une composante qui comme pour absolument tous les acteurs du secteur est en grande souffrance.

La branche presse de News Corps est en souffrance depuis de nombreuses années.

Et même dans sa globalité le groupe dégage depuis des années de très faible résultat (moins de 2% du CA pour les bénéfices en 2019, pas vraiment une machine à cash)

Bref : arguments stupide 🤢

Dernier point de portée générale qui est une base : me pas confondre chiffre d’affaires et bénéfices 🤓😉

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Ne t’inquiète pas pour l’activité presse de news corps., ils ont les reins assez solides pour ça ! Nul besoin d’Apple pour survivre 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Ne t’inquiète pas pour l’activité presse de news corps."

C’est l’ensemble de l’activité presse qui est en danger tout acteur confondus, c’est un constat d’une affligeante banalité.

Tu vis dans quel monde pour nier des évidences de ce niveau?

Quant à NewsCorps nous sommes plutôt sur une phase de désengagement rapide du secteur que de conquête, mais bon les faits ça n’a pas l’air d’être ce qui a de l’importance pour toi 🙄

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Oui oui bien sûr
La vie est dure patati patata
Personne ne lit des journaux ou des revues maintenant blablabla
Apple a des milliards, tout va bien pour lui pour sauver la presse d’une mort certaine 😅

avatar alan1bangkok | 

désespérant énième article largement pro-
pour un autre service à la dérive
allez hop je retourne barboter dans ma piscine avec ma bouée à tête de canard
MB a besoin de vacances
je répète
MB a besoin de vacances

avatar MachuPicchu | 

Honnêtement, si le service était dispo en France, et qu’en plus des journaux francophones ils proposaient également les principaux journaux et magazines anglophones, je serais preneur. Mais ils ne semblent pas pressés pour sortir des pays anglophones…

avatar Furious Angel | 

@MachuPicchu

Rien que l’application Apple News ne sort pas des pay anglophones...

avatar YetOneOtherGit | 

C’est étrange cette propensions de certains à faire d’Apple le bouc-émissaire de toutes les avanies du temps 😳

Le monde de la presse est en grande souffrance face à la transformation numérique et Apple n’en est pas la cause première.

Tous les acteurs cherchent de nouveaux modèles ne reposant pas sur la publicité qui a largement montré ses limites.

Apple propose une approche qui est loin d’être parfaite sut un marché économiquement très délicat.

Il n’y a strictement aucune proposition actuellement sur le marché qui satisfasse tous les acteurs.

Et quand les promesse de retour sur investissement sont hasardeuses, il ne faut pas s’attendre à des miracles.

Beaucoup d’acteurs de la presse se bâtent tout simplement pour leur survie ce qui donne des conditions de marché qui ne sont hélas saine pour personne.

Le « Y a qu’à, faut qu’on » est facile, mais les vrais solutions le sont bien moins, alors même qu’en ces temps de post-vérité nous n’avons jamais eu autant besoin de professionnels de l’information.

avatar alan1bangkok | 

@YetOneOtherGit

c'était votre 200 ième leçon de la semaine sous le signe de la suffisance qui il faut bien le dire tranche efficacement avec l'insuffisance rédactionnelle
bravo et respect
maintenant montre ta b...
on veut rire pas réfléchir
merci pour ce moment

avatar macinoe | 

🤣😂

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Oui on s’acharne sur un intermédiaire qui sans produire quoi que ce soit veut une partie des revenus de la presse ... pauvre Apple en effet ! 💁‍♀️

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Oui on s’acharne sur un intermédiaire qui sans produire quoi que ce soit veut une partie des revenus de la presse ... pauvre Apple en effet ! 💁‍♀️"

Tu découvres l’existence d’intermédiaires sur les marché ?
Tu découvres la valeur d’un canal de diffusion ?

Rien de spécifique à la transformation numérique et à Apple ici.

Un des défis de la presse et justement de trouver un moyen de toucher une audience et d’en tirer bénéfices.

La proposition d’Apple est loin d’être idéale, mais il n’y a actuellement aucune offre idéale permettant à la presse de recouvrer un minimum de sang économique.

Tu crois un instant que c’est Apple qui a créé la difficile situation dans laquelle se trouve aujourd’hui ce secteur ?

Tu vois beaucoup d’acteurs proposant des solutions magiques et idéales à la presse ?

Les solutions d’abonnement à une quantité de producteurs de contenus sont hélas loin d’avoir fait leur preuve pour sauver le secteur tout acteurs confondus.

Si tu as la vision d’une forme de proposition qui pourrait sauver l’avenir financier du secteur, tu as devant toi un grand avenir.🤑

Et si tu crois que c’est le coût d’accès à la tentative d’Apple de proposer une approche qui plombe le secteur : tu as de belles œillères 😎

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Si Apple s’intéresse à la presse c’est qu’elle veut en tirer les profits publicitaires.
Si c’était si facile, les groupes de presse ne seraient pas en conflit avec les acteurs du numérique.

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Si Apple s’intéresse à la presse c’est qu’elle veut en tirer les profits publicitaires."

😳

Depuis quand la publicité fait partie du business model d’Apple ?

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Pas besoin en fait, Apple se prendrait une commission de 50% juste pour afficher des articles sur un écran de smarphone 😅

avatar YetOneOtherGit | 

@Adodane

"Si c’était si facile, les groupes de presse ne seraient pas en conflit avec les acteurs du numérique."

Là je ne vois pas vraiment ce que tu veux dire.

Où diable aurais-je argués que c’était « facile» ?

C’est au contraire l’exacte opposée de mes propos : c’est un marché extrêmement difficile qui est sinistré 😎

avatar marenostrum | 

"Si Apple s’intéresse à la presse c’est qu’elle veut en tirer les profits publicitaires."

Apple le fait (App Store et tous les autres stores, musiques, films, livres, presse, etc) pour rendre attractifs ses appareils. (leur secteur d'activité est vendre des appareils).
s'ils arrivent pas à vendre leurs appareils, tous leurs stores tombent à l'eau. les autres vont continuer à vivre, d'ailleurs ils datent plus que Apple. bref c'est Apple qui va mourrir le premier. ça les pousse aussi à être intransigeant dans leur commission. ils cherchent toucher le plus possible. leur vie sera courte, plus courte que les autres.

avatar MachuPicchu | 

@Adodane

Ils se chargent quand même du développement de l’app, de la promotion du service et des journaux et magazines…qu’ils prennent une partie des revenus ne me semble pas non plus insensé. Cela dit, ponctionner 50% des revenus, c’est un peu abusé, 10-15% me semblerait plus juste pour le secteur de la presse qui a déjà du mal.
À force d’avoir les yeux plus gros que le ventre, Apple risque de se mettre à dos ses partenaires. Même chose pour l’app store, il serait peut-être temps qu’ils revoient à la baisse leur commission.

avatar Adodane | 

@MachuPicchu

Je savais même pas que c’était 50% ...
Ah ouais quand même 😱

avatar YetOneOtherGit | 

Il est assez amusant et hautement paradoxal d’en voir certains placer dans le tropisme manichéen qui est le leur l’empire de Rupert Murdoch dans le camp des gentilles victimes du méchant Apple 🤯

Quand on connaît un peu le parcours business de Rupert Murdoch c’est assez délectable d’inepties et d’aveuglement.

La détestation primaire d’Apple qu’on certain les conduits à porter des œillères sur la complexité des sujets qu’ils abordent en restant au raz des pâquerettes avec le boulet intellectuelle du « Apple vilain pas beau »

Il n’y a ni gentils ni méchants juste des enjeux business.

Et la « haine » est toujours mauvaise conseillère.

avatar Adodane | 

@YetOneOtherGit

Rupert Murdoch et son empire n’en a que faire de Apple 😅

CONNEXION UTILISATEUR