Procreate a droit à sa plus grosse mise à jour pour iOS 7

Nicolas Furno |

Procreate [2.0 – US – 5,49 € – iPad – iOS 7 – 54,1 Mo – Savage Interactive Pty Ltd] est une application de dessin pour iPad, sans conteste l’une des plus évoluées sur ce segment. Avec cette deuxième version, elle a été largement revue pour iOS 7 et ce dernier est d’ailleurs obligatoire pour utiliser l’application.

Selon son concepteur, cette 2.0 est la plus grosse mise à jour de Procreate depuis sa création et on veut bien le croire. L’interface a été totalement revue avec des touches de transparence, la disparition totale des textures ou encore des icônes et textes affinés. L’esprit de l’application a été conservé pour ne pas perturber les utilisateurs et puisqu’elle fonctionnait bien, mais les changements n’en sont pas moins sensibles.

Au rang des nouveautés interface, la galerie a été repensée et simplifiée. Dépourvue de textures, cette vue ne contient plus un mode spécifique pour modifier les éléments : Procreate permet dorénavant de glisser un document vers la gauche pour obtenir les actions usuelles. Un glissement vers la droite sélectionne un élément et on peut procéder ainsi pour choisir plusieurs documents à la fois.

Autre nouveauté, que l’on distingue sur l’image ci-dessous, la possibilité de grouper plusieurs dessins dans ce qui s’apparente aux dossiers d’iOS. Procreate affiche dès la vue générale des miniatures de tous les dessins regroupés dans un même groupe et on peut glisser/déposer librement les fichiers dans ou hors d’un groupe.

Il n’y a pas que des nouveautés à voir dans cette version. Sous le capot, le moteur de Procreate a été lui aussi revu en profondeur. L'interface autour de vos dessins est entièrement vectorielle, ce qui facilitera la prise en charge d'écrans différents… une précaution avant la sortie de nouveaux iPad ? Au passage, ce changement permet de réduire le poids de l’application et d’accélérer certaines opérations.

Puisque l’on parle de performances, l’autre gros changement de cette mise à jour est l’utilisation de la puce graphique des iPad. Procreate l’exploite pour offrir des filtres et ajustements en temps réel et non plus à appliquer manuellement. Dans la plupart des cas, on peut appliquer et modifier un filtre et observer le résultat en temps réel, mais même quand un traitement est nécessaire, il est très rapide et il ne bloque plus le reste de l’application. Ajoutons que les iPad les plus récents qui disposent d’un processeur 64 bits devraient bénéficier d’une application encore plus rapide.

Procreate 2 a failli être une mise à jour payante, mais l’éditeur a voulu remercier tous ses utilisateurs en offrant cette nouvelle version. À 5,49 €, les dessinateurs sur iPad auraient tort de se priver… Notons que l’application est compatible avec la majorité des stylets du marché.

[MàJ 26/11/2013@14h30] : correction d'une erreur sur l'interface vectorielle.

avatar lol51 | 
Sur iOS le problème ce ne sont pas les logiciels, mais le hardware qui fait pitié pour la grande majorité des dessinateurs. Dans le monde d'en face on a de vraies tablettes conçues pour dessiner.
avatar denisbook | 
troll. Essayez les stylets et outils disponibles (ceux en bluetooth 4). Voyez aussi ce qu'Adobe a déjà mis en vente et développe. Ca n'a rien à voir avec les stylet de grand papy des années précédentes. Il n'y a PAS de "monde d'en face" : il n'existe qu'un seul monde : l'Univers et les différentes machines, outils, logiciels, workflow et possibilités offertes aux artistes. Adoptez les tous : prenez une surface pro avec Photoshop CC et un ipad air avec Procreate et les stylets bluetooth 4 Bon sang de bois: oui ça marche bien. ha et ajoutez une boite de pastels et du papier de qualité, c'est cool aussi.
avatar denisbook | 
"Procreate 2 a failli être une mise à jour payante, mais l’éditeur a voulu remercier tous ses utilisateurs en offrant cette nouvelle version" je préfèrerais qu'ils lèvent des fonds et pérennisent le développement de Procreate. Il y a nombre de fonctionnalités qu'on peut encore imaginer autour de cet excellent logiciel.

CONNEXION UTILISATEUR