Purge des applications coquines : 5.000 apps concernées

Anthony Nelzin-Santos |

Le week-end dernier, l'équipe de validation de l'App Store informait plusieurs développeurs qu'à la suite de « plaintes » d'utilisateurs, que leurs applications à caractère « ouvertement sexuel » allaient être retirées (lire : Applications coquines : Apple fait le ménage). Ce seraient ainsi pas moins de 5.000 applications qui auraient été affectées.

D'une centaine d'applications retirées en moyenne par jour pour diverses raisons, l'équipe de validation App Store serait passée à 4.000 suppressions vendredi, pour se maintenir à un niveau assez haut durant le week-end, en vertu de la nouvelle politique d'Apple.

applications-porno-retirees

Ces 4.000 applications ne sont pas forcément qu'à caractère pornographique, et certains jeux ont ainsi été supprimés (lire : Apple : "Couvrez ce sein que je ne saurais voir"). La politique d'Apple semble en fait exclure les applications incluant des images d'hommes ou de femmes en petite tenue, des images où la peau nue l'emporte sur les vêtements, des silhouettes évocatrices, ainsi des contenus à connotation sexuelle. Le spectre est donc large, mais pas encore suffisamment, de nombreuses applications pouvant être considérées comme « ouvertement sexuelles » étant disponibles — mais au rythme auquel est mené le grand nettoyage…

Via AppShopper


avatar Julienkk | 
Je trouve ça bête...ils n'ont qu'à simplement créer une section 18 officielle : non seulement ils vont s'ouvrir un nouveau marché, mais c'est en plus probablement ce secteur qui rapporetrait le plus !!! Cela ne polluerait plus "divertissement" par exemple et au moins, au saurait où l'on va sans équivoque.
avatar Tiberius | 
@Marco : Le problème pour Apple c'est l'image.. Si les applications "pornos" devenaient trop importantes sur l'App Store (en nombre et en ventes), alors Apple pourrait être considérée comme participant au commerce du sexe. C'est tout simplement inadmissible pour une entreprise qui se veut irréprochable. La différence entre un magasin comme l'App Store et le web est ici clairement visible : d'un côté on a un magasin centralisé, sécurisé et simplifié pour les utilisateurs et les éditeurs. Et de l'autre on a un "magasin" totalement décentralisé, peu sécurisé et complexe. La décentralisation du web permet à chacun d'y vendre ce qu'il veut en engageant sa propre responsabilité. Mais l'App Store a un centre et ce centre c'est Apple. C'est Apple qui récupérera la mauvaise image de ce type d'applications. On peut imaginer Carrefour qui vendrait des godemichets.. Même en mettant un vigile et un rideau pour cacher ces rayons on finirait par penser que Carrefour est un sexshop.
avatar P.Gomes | 
+1
avatar simon | 
A ma connaissance il n'y a jamais eu d'application "pornos" ou alors qu'on me la cite. Des appliq sexy, érotiques ok mais porno ? Mais que fait famille de France ?
avatar Kenny31 | 
Comme je l'ai déjà évoqué, Apple reste toujours incohérent. Il supprime plusieurs milliers d'applications "coquines" et parallèlement valide des applications très explicites comme "Sex Positions Game" (validée ce samedi) ou "iKamaSutra" (validée jeudi dernier). De plus, les développeurs/éditeurs ne sont pas informés du pourquoi du retrait de leurs applications. Le mail envoyé par Apple pour informer l'éditeur est le même pour tous. Difficile donc de savoir ce qui choque : les applications retirées de l'AppStore sont quand même très différentes les unes des autres.
avatar solea | 
Les deux plus grosses ventes de la section Aventure restent un simulateur de lance-pierre et un simulateur d’armes à feu. Le problème provient du classement, un point c’est tout. Il y a le contrôle parental sur iPhone, il suffit de rendre toute application interdite aux moins de 18 ans invisible, et voilà. Mais pour ça, il faudrait laisser les consommateurs signaler les erreurs. J’ai beau chercher partout, je n’ai trouvé nulle part de lien pour signaler sur la page de l’application iGun Pro Lite qu’elle ne se trouve pas dans la bonne catégorie.

CONNEXION UTILISATEUR