Tokyo Game Show : l'ombre d'Apple plane

Anthony Nelzin-Santos |

Selon le New York Times, Apple est la principale attraction du Tokyo Game Show… alors qu'elle est en absente ! D'après les spécialistes du marché du jeu vidéo, l'App Store est la principale avancée des dernières années dans le domaine : « comment les grands acteurs du marché pourraient persuader les consommateurs d’acheter le dernier FPS à la mode pour 30$ ou plus, quand l’App Store déborde de jeux, créés par des développeurs des quatre coins du globe et approuvés par Apple, qui coûtent aussi peu que 99 centimes — quand ils ne sont pas gratuits ? ».

Il semble donc que Sony et Nintendo soient plus préoccupés par la démocratisation extrême du jeu vidéo et la place prise par le téléphone portable dans le marché : sur les 758 titres présentés lors du Tokyo Game Show, 168 sont destinés aux téléphones mobiles, un record. L'un comme l'autre ont pourtant de quoi rivaliser avec l'App Store, Nintendo avec sa DSi, et Sony avec sa PSP Go, pouvant tous deux télécharger des jeux depuis Internet via Wi-Fi.


avatar otakuvinz | 
Hmmmmmm… Soit la fin de l'article est fausse, soit elle est fausse ;-) Nintendo n'a pas présenté de nouvelle DS capable de télécharger du contenu, car la DSi a été lancée il y a 11 mois au Japon… Ou alors, on parle de la PSP Go, qui a effectivement été annoncée plus récemment, mais dans ce cas, c'est Sony, et pas Nintendo ;-)
avatar Tiberius | 
Oui enfin on a bien compris : Nintendo et Sony ont répondu à Apple avec la DSi et la PSP Go. La prochaine génération de consoles portables va certainement être très intéressante, car Nintendo et Sony vont devoir tenir compte de l'influence d'Apple. Pour Sony, l'enjeu est de taille dès lors qu'on se souvient que la PSP était sensée être le "walkman du 21ème siècle". Or l'iPod touch est plus enclin à être considéré comme tel.. Pour Nintendo, il s'agit de ne pas perdre la première place sur le marché des consoles portables, qu'ils ont eux même créé et sur lequel ils ont toujours été leader. Apple possède un certain nombre de points forts pour attaquer sérieusement le marché du jeu portable : — Un matériel exemplaire, beaucoup plus moderne que ce que Nintendo peut faire. — Un savoir-faire dans les logiciels multimédia de qualité. — Un goût prononcé pour les innovations et les IHM innovantes. — Un modèle économique original (l'AppStore) qui semble bien parti. — Une plus grand liberté, qui attire les développeurs indépendants et les petits studios. De son côté, Nintendo possède aussi des atouts : — Un savoir-faire inégalable en matière de jeux. — De nombreuses licences qui se vendent très facilement (Pokémon, Mario, Zelda, etc.). — La capacité de toujours faire le meilleur compromis entre prix et puissance avec les consoles portables. Bref, Apple pousse la convergence entre les appareils mobiles (iPod, téléphones portables, etc.) et les consoles portables, qui étaient jusque là restées assez à l'écart du monde "informatique". Reste à voir si Nintendo va garder ses positions "on fait uniquement des jeux", ou s'ils vont à leur tour accélérer (l'inévitable) convergence en sachant qu'ils n'ont pas les compétences en interne pour faire cela. Il s'est passé un peu le même phénomène avec les consoles de salon : Nintendo a dû affronter Sony et Microsoft, qui ont fait converger les consoles avec les lecteurs de DVD de salon et autres appareils multimédia à mettre sous la télé. Nintendo n'avait pas les épaules assez solides pour se lancer dans une telle aventure, et la seule manière de s'en sortir a été d'innover et d'attaquer un public nouveau. Nintendo avait fait pareil avec la DS pour éviter l'affrontement direct avec Sony. Mais jusque là on parlait de Sony, qui ne brille pas vraiment dans la qualité des fonctionnalités multimédia de ses consoles. Nintendo aura maintenant à en découdre avec Apple, entreprise leader dans les appareils mobiles multimedia, et leader dans la vente de données multimedia dématérialisées... Bref, Nintendo va devoir se battre contre un adversaire encore plus redoutable. Selon moi, la prochaine console portable de Nintendo va se concentrer sur les points forts de Nintendo : les jeux. Nintendo est capable de proposer un magasin de jeux dématérialisés en plus du réseau de distribution physique traditionnel. Il est évident que Nintendo prendra des risques concernant le matériel, mais ils resteront dans leur domaine de compétence. Iwata a prouvé qu'il en avait dans le pantalon avec la DS et la Wii. Ils peuvent donc encore une fois réaliser un coup de maître et surprendre tout le monde. Reste que l'engouement des média et du public pour la DS et la Wii est comparable à l'engouement des mêmes média et du même public pour l'iPhone. La prochaine console portable de Nintendo devra donc être vraiment exceptionnelle. En toute logique les hostilités commenceront en mai 2010... Apple aura alors le loisir de riposter avec un iPod touch enfin gonflé en fonctioannalités.
avatar rick75 | 
Apple sera là, sans l'être vraiment... tel un cheval de Troie dans un univers vidéo-ludique dans lequel on ne s'attends pas à les voir. C'est intéressant de voir le monde se rendre compte de ce que Apple a apporté de nouveautés dans le domaine, sans qu'Apple vienne se mettre en avant!

CONNEXION UTILISATEUR