Apple Watch : « Apple a conçu WatchKit très intelligemment »

Stéphane Moussie |

De la même manière que les développeurs tiers ont contribué au succès de l'iPhone en l'abreuvant de nombreuses et excellentes applications, la réussite de l'Apple Watch va en partie dépendre de son écosystème logiciel. Apple a-t-elle pris la mesure de l'importance des apps tierces et cajolé comme il se doit les développeurs ? C'est ce que nous avons demandé à David Smith, créateur de Pod Wrangler (lecteur de podcasts) et Podomètre++, entre autres, qui tient un carnet de bord très instructif de son travail de développement sur Apple Watch.

MacGeneration : Comment se passe le développement pour Apple Watch ? Quelles sont les différences avec le développement d'applications pour iPhone ?

David Smith : Les plus grosses différences tiennent dans la structure de cette première génération d'applications pour Apple Watch. Pour commencer, toutes les apps de tierce partie (celles qui ne sont pas d'Apple, ndr) seront calculées à partir de l'iPhone. L'interface et les interactions au poignet sont essentiellement une projection des opérations réalisées par le smartphone. Cette approche offre des avantages importants en matière d'autonomie et de performances, mais change la façon dont on doit structurer son application.

J'ai trouvé que c'était une manière très naturelle de développer. Pour quelqu'un qui maîtrise déjà la création d'applications iPhone, les différences sont surtout cosmétiques. Les bases restent toutes les mêmes et je peux facilement réutiliser toutes mes compétences acquises dans le développement iPhone avec WatchKit (le kit de développement de l'Apple Watch, ndr).

N'est-ce pas difficile d'imaginer ce que va donner son application sur Apple Watch sans pouvoir la tester en conditions réelles ?

Si, ça l'est. J'ai expérimenté plusieurs solutions pour tester et comprendre du mieux possible l'utilisation de mon application sur l'Apple Watch. En simulant un écran d'Apple Watch sur un iPhone, j'obtiens une expérience qui s'en approche. À l'heure actuelle, c'est ce que l'on peut faire de mieux. Je m'attends à ce que la plupart des développeurs apportent de nombreux ajustements à leur app une fois qu'ils auront l'Apple Watch entre les mains en avril.

Les différentes itérations pour parvenir à l'interface quasi finale de Pod Wrangler, à droite.

Que pensez-vous de WatchKit et de la documentation fournie par Apple à l'heure actuelle ?

J'en suis vraiment satisfait. Apple a conçu WatchKit de manière extrêmement intelligente et la documentation est très complète. Je pensais au départ que les développeurs n'allaient avoir que des possibilités considérablement limitées au moment du lancement (comme pour l'iPhone original qui est sorti sans SDK, ndr), mais pas du tout. Apple a fait en sorte que nous puissions véritablement accompagner la sortie de l'Apple Watch. Les applications que nous pouvons créer dès maintenant sont quelque peu limitées, mais c'est un compromis acceptable.

Justement, est-ce qu'il y a quelque chose que vous voudriez faire qui est rendu impossible par WatchKit aujourd'hui ?

La limite la plus importante est que l'on ne peut pas créer une app fonctionnant sans être connectée à l'iPhone. Pour prendre l'exemple de mon application Pod Wrangler, vous pourrez contrôler la lecture d'un podcast sur iPhone via l'app Apple Watch... mais pas jouer ce podcast à partir de la montre. Cependant, je ne pense pas que ce sera un problème ou une barrière pour la plupart des apps. Au quotidien, les gens ont toujours leur iPhone avec eux.

Concept d'application Tesla.

Apple a annoncé qu'il sera possible de créer des apps natives un peu plus tard cette année. Qu'est-ce que cela va changer ?

Je m'attends à ce que l'on puisse créer des applications qui soient indépendantes de l'iPhone. Dans tous les moments où l'on se sépare de son iPhone, par exemple quand on fait du sport, un éventail plus large d'applications va devenir possible.

Comment considérez-vous l'Apple Watch ? Comme une troisième plateforme distincte du Mac et de l'iPhone/iPad ou bien comme une extension d'iOS ?

Pour le moment, je dirai que c'est une extension d'iOS. Ça ne me surprendrait pas que d'ici quelques années l'Apple Watch devienne une plateforme à part entière, mais pour l'instant il s'agit d'un appareil qui complète l'iPhone. Et ça le restera probablement tant qu'il ne pourra pas s'en affranchir.

Crédit A Blog To Watch

Comment allez-vous gérer ce nouveau produit par rapport à vos applications existantes ? Est-ce que vous pensez qu'un développeur indépendant peut travailler de front sur le Mac, l'iPhone et l'Apple Watch ?

Mon ordre de priorité sera en partie déterminé par les ventes et l'adoption de l'Apple Watch par les consommateurs. Enfin, je m'attends dès maintenant à ce que la mise à jour de l'extension Watch de mes apps soit une priorité. Apple a l'air de beaucoup s'investir dans ce produit et je veux m'assurer de surfer sur la vague le moment venu, plutôt que d'être à la marge.

Quels sont les moyens de monétiser une application Apple Watch ? Vendre son application iPhone un peu plus cher ? Ajouter un achat in-app ?

Je ne vois pas une extension Watch comme quelque chose que je dois faire payer séparément. Tant que l'app Watch est une extension d'une application iOS, il est logique de la considérer comme un composant qui améliore l'utilisation. Je veux créer des applications aussi complètes que possible. Si cela comprend la réalisation d'un compagnon sur Apple Watch, alors je le fais. Je prévois de m'appuyer sur les ventes de mes applications principales pour poursuivre le développement.


avatar Farnots | 

C'est très intéressant de voir qu'Apple a de plus en plus d'intérêt pour les dev tiers.
En même temps c'est un peu ce qui a participé au succès de l'iphone au début avec les nombreux apps.
Il est probable qu'ils souhaitent commencer avec une importante base d'applications compatible.

avatar nono68200 | 

Très bonne interview.
Sa vision est justement celle qui se rapproche de la mienne. Il attend de l'indépendance de l'iPhone, principalement des ajouts pour le sport, car c'est la principale activité où l'ont a pas forcément son téléphone sur soi. Bien entendu, plus tard, peut-être que la montre remplacera carrément le smartphone, vu que la montre est utilisable partout (pour peu qu'elle soit étanche) et qu'elle se porte au bras, donc qu'elle s'oublie assez vite. Mais j'aime sa vision à "court-terme".
J'espère simplement que quand Apple débloquera les applications indépendants de l'iPhone cette année, les développeurs ne vont pas en profiter pour faire des applications energivores...

avatar béber1 | 

nono
"Il attend de l'indépendance de l'iPhone(…) Bien entendu, plus tard, peut-être que la montre remplacera carrément le smartphone, vu que la montre est utilisable partout (pour peu qu'elle soit étanche) et qu'elle se porte au bras, donc qu'elle s'oublie assez vite. "

cela me semble évident aussi

avatar debione | 

Le plus intéressant sont les photos... Ou on remarque qu'il faudra avoir de bon, mais alors de très bon yeux pour lire, que le moindre reflet va handicaper...

C'est trop cool... Après la mode du type qui marche tête baissée, nous auront la mode du type qui marche avec un bras levé (deux à la moindre intéraction)...

En tout cas, je me réjouis de voir ça au bras des conducteurs d'automobile...

avatar fragil | 

@debione :
Ta dernière phrase est judicieuse. Dans 5 ans, il y aura une loi pour obliger de retirer sa montre connectée avant de prendre le volant!

avatar VivaLaVista | 

@fragil :
Dans 5 ans on n'aura plus besoin de conduire, la voiture se dirigera toute seule ;-)

CONNEXION UTILISATEUR