L’Apple Watch ne pourra pas démarrer votre voiture (pour le moment)

Nicolas Furno |

À quoi pourra servir l’Apple Watch ? Au-delà des fonctions de base, Apple a fait preuve d’une grande ambition pour sa montre, qui sera ouverte dès le lancement à tous les développeurs iOS. On pourra ainsi installer des applications supplémentaires et enrichir le produit pour réaliser diverses choses… comme contrôler sa voiture par exemple ! C’est en tout cas ce qu’ambitionne de faire Eleks Lab, du moins pour les modèles de Tesla.

Le studio de développement a travaillé avec WatchKit, les outils de développement de la montre, et réalisé une application qui sait contrôler l’ouverture des portes, vérifier le niveau de charge de la voiture, ou encore préchauffer ou refroidir le véhicule. En réalisant ce concept, Eleks Lab a été confronté aux limitations de la première version du SDK, des restrictions qui empêchent l’Apple Watch d’être aussi utile qu’on l’aimerait, en tout cas à son lancement. On connaissait déjà ces limites, mais l’article publié par l’entreprise fait le point de manière précise et technique.

Dans un premier temps, Apple a choisi de ne pas laisser la possibilité aux développeurs de créer des applications natives. Ce que l’on pourra installer, ce seront des vues générées par une application présente sur l’iPhone et la montre aura ainsi systématiquement besoin du téléphone non loin. Conséquence de cela, les interactions sont limitées : la couronne digitale sur le côté ne sert qu’à faire défiler des listes, tandis que les développeurs ne peuvent utiliser que les taps et taps prolongés sur l’écran. Autre restriction, ils n’ont aucun accès au matériel, et en particulier aux capteurs de la montre.

Pour autant, ce SDK devrait permettre de réaliser des outils bien utiles pour éviter de sortir son téléphone à chaque fois. La vidéo d’Eleks Lab qui présente son application pour Apple Watch prouve bien que, malgré ses limites, le SDK permettra de proposer des fonctions intéressantes. L’ouverture et la fermeture des portes est peut-être gadget par sa lenteur, mais connaître la charge actuelle du véhicule en regardant sa montre, voilà qui serait utile.

Dans le podcast qu’il co-anime avec deux autres développeurs, Marco Arment a évoqué l’application pour Apple Watch qu’il crée actuellement pour Overcast, son lecteur de podcasts. Lui aussi a évoqué toutes les limites imposées par Apple, en particulier pour économiser la batterie de la montre. Par exemple, il sera impossible avec la première version du kit de développement d’afficher une barre de progression et le temps de lecture restant en temps réel. À la place, il a prévu d’afficher le nombre de minutes restantes, un indicateur qui nécessite beaucoup moins de mises à jour.

Ces limites empêchent de tout faire, mais Marco Arment ne s’en plaint pas pour autant. D’après ce qu’il rapporte, la montre devrait être bien utile, ne serait-ce qu’en guise de contrôleur évolué pour l’iPhone. Naturellement, ses tests se sont limités au simulateur de Xcode pour le moment et il faudra voir ce que cela donne avec l’appareil au poignet pour vérifier ses idées. Le développeur est toutefois enthousiaste et juge que la montre imposera la même simplification que l’iPhone en son temps… une simplification synonyme d’idées nouvelles.

Apple a d’ores et déjà prévenu que la version actuelle de Watch Kit serait suivie d’une version beaucoup plus riche. À terme, on pourra avoir des applications natives qui auront probablement un accès plus complet au matériel — l’accéléromètre serait utile dans bon nombre de cas — et qui, surtout, pourront fonctionner sans iPhone associé.

Quelques écrans de l’application développée pour la Tesla

Mais pour cela, il faudra d’abord qu’Apple améliore l’autonomie de son Apple Watch. Aux dernières nouvelles, le constructeur obtiendrait 19 heures d’utilisation en moyenne, ce qui n’est pas énorme… C’est ce qui explique la majorité des restrictions imposées aux développeurs : la première génération de la montre devra être optimisée au maximum.

avatar Amnesiak | 

Je suis quand même dubitatif sur cette vision de l'Apple Watch qui va révolutionner nos vies et rendre tout plus facile. Pour l'instant, j'y vois surtout un gadget, certes sympa, mais qui impose de trimballer un appareil de plus, de remettre un appareil à son poignet (après avoir abandonné, comme beaucoup de monde, les montres après la généralisation des téléphones mobiles), qu'il faut charger... Tout ça pour faire exactement ce qu'on pouvait déjà faire avec son téléphone, que l'on a aussi toujours sur soi. Bref, j'attends de voir, je pense que ce produit aura un certain succès, mais que c'est loin d'être la révolution que fut l'iPhone... Je n'imagine pas la population générale s'équiper systématiquement de smart watch dans les trois prochaines années...

avatar Almux | 

Pour d'évidente questions de sécurité (et à l'opposé d'Android qui est vérolé par les malwares installés par des "applications natives"), le contrôle des apps est bien plus facile à faire en ayant toutes les applications iOS distribuées par iTunes/appStore.
Il est également évident que l'Apple Watch n'est pas destinée à la "population générale", vu le prix de la chose.
Brefs: les plus fortunés auront le mérite d'avoir été des pionniers beta-testeur d'une nouvelle "révolution"…

avatar MacGyver | 

c'est vrai que c'est mieux que de tourner la clef, en plus on peux faire ca depuis son bureau (apres l'utilité.... Apple nous trouvera bien une raison indispensable).

Par contre, est-ce qu'on pourra demarrer sa machine a café connectée (que l'on aura prealablement remplie, reglee, mis une tasse etc.. avant de regagner son lit pour pouvoir jouer au geek):

http://www.lesnumeriques.com/cafetiere/smarter-smarter-p23665/smarter-ma...

a condition de dormir avec sa montre bien sur (qui n'a que 19h d'autonomie alors faudra veiller a tendre le poignet au-dessus du chargeur a induction) ou bien de la chopper quand on va preparer la machine avant de se recoucher

bref, ca va nous faciliter la vie comme jamais

avatar AirForceTwo | 

"c'est vrai que c'est mieux que de tourner la clef, en plus on peux faire ca depuis son bureau (apres l'utilité.... Apple nous trouvera bien une raison indispensable)."

Va au Québec en ce moment, et tu verras que beaucoup de gens démarrent leur voiture depuis leur bureau 10 minutes avant de sortir. -35°C dehors, -10°C dans la voiture, ça fait froid aux mains quand on touche le volant.

avatar MacGyver | 

ouais, je sais mais ils ont pas attendu l'apple watch comme tu vois.
Et puis le systeme est different, pour qu elle fasse ca a distance, faudrait quíl y ai du wifi dans la voiture...

avatar phoenixback | 

J'espère une fin des ressources terrestre pour empêcher la propagation de cette vision technoide de ma vie par ces commercants de bibelots.

avatar whocancatchme | 

@phoenixback

Tu dois écrire ça depuis ton bambou naturel relié à la fibre optique ? C'te blague le mec vient sur internet craché sur la technologie

avatar minimat | 

C'est un scandale!

avatar SIMOMAX1512 | 

Vous continuez avec cette histoire d'autonomie de 19h qui n'est que l'autonomie présumé des modèles présentés en octobre. Attendez donc la présentation de février pour savoir ce que dira Apple et jugée à ce moment la.

avatar Teeto | 

Moi je voudrai ca mais sur l'iPhone aussi ! Encore plus pratique vu que plus grand. Et pour d'autres marques genre Audi 0:)
Encore quelques années à attendre je pense...

avatar Yanouss | 

Ma pauvre Opel Astra n'aura jamais ce système de commande à distance :( mdr

avatar sachouba | 

Tout ça me fait penser à Serge le lama.

avatar diegue | 

Il me semble que pour Tesla on a déjà une app qui permet aussi de commander les vitres.
Ce que j'en retire est que la clientèle recherchée par Apple n'est pas celle qui pourrait ouvrir sa Dacia avec son Apple watch plutôt que par son Plip !!

avatar DarKOrange | 

C'est inadmissible !

CONNEXION UTILISATEUR