Apple Watch, le test #2 : une bonne montre ?

Nicolas Furno |

La question a de quoi faire sourire, et pourtant elle se pose : l’Apple Watch est-elle une bonne montre ? Elle peut donner l’heure, mais ce n’est qu’une fonction parmi des dizaines d’autres. Et donne-t-elle l’heure aussi simplement et rapidement qu’une montre traditionnelle ? C’est ce que nous allons essayer de déterminer !

Lire l’heure : avantage aux montres traditionnelles

Comme n’importe quelle montre, l’Apple Watch permet de lire l’heure. En levant son poignet, on peut immédiatement connaître l’heure à la minute, voire à la seconde près. Pour autant, si l’on ne considère que cette fonction, la montre d’Apple ne fait pas aussi bien que les montres traditionnelles, et ce pour plusieurs raisons.

La première est aussi la plus simple : l’Apple Watch n’affiche pas l’heure en permanence. Certes, l’écran s’active quand on lève le poignet, mais ce geste ne répond pas à tous les cas de figure. Impossible, par exemple, de poser la montre d’Apple sur le bureau près de vous et de jeter un œil régulièrement pour connaître l’heure : vous devrez d’abord toucher l’écran pour afficher l’information. Pour les étudiants qui pouvaient compter dessus en examen, ce sera un problème, d’autant que les montres connectées vont probablement être bannies.

Certes, il suffit de lever le poignet pour que l’écran de l’Apple Watch s’illumine. Bouger légèrement le poignet en direction de la tête, sans le lever tout à fait, peut même tout à fait suffire. Mais ce geste nécessite un effort supplémentaire par rapport à une montre qui affiche l’heure dans toutes les positions. Sans compter que la détection n’est pas toujours aussi fiable qu’on l’aimerait — allongé, l’Apple Watch a beaucoup plus de mal à détecter que vous voulez l’activer — et surtout que l’écran met une demi seconde à s’allumer.

Ce n’est rien, une demi-seconde, c’est vrai. Mais quand on a l’habitude des montres traditionnelles, toujours actives, ce léger délai peut vite devenir frustrant. On a le temps de voir un écran noir, de se demander si tout va bien ou s’il faut toucher l’écran et quand on veut uniquement connaître l’heure, c’est un petit peu frustrant.

L’autre gros point fort des montres classiques, c’est bien sûr l’autonomie. Les modèles à pile tiennent facilement une année, voire plusieurs et les versions les plus sophistiquées sont même perpétuelles et se remontent ainsi automatiquement à l’utilisation. L’Apple Watch fait pâle figure avec ses 18 heures d’autonomie annoncées et même si on peut saluer l’effort du constructeur pour tenir cette promesse et la dépasser, la batterie sera toujours vide bien avant la montre traditionnelle.

L’Apple Watch dispose bien d’un mode réserve qui désactive toutes ses fonctions, sauf l’affichage de l’heure. Selon Apple, ce mode offre jusqu’à 72 heures d’autonomie, ce qui reste toujours ridicule par rapport à une montre traditionnelle.

Dernier point où l’Apple Watch est désavantagée par rapport à une simple montre : sa complexité. Si votre seul objectif est d’avoir l’heure, une montre qui ne fait que ça aura toujours l’avantage sur le nouveau produit d’Apple (à quelques exceptions près). Il faut dire que le constructeur n’a, bizarrement, rien prévu pour revenir rapidement au cadran. Selon les cas, on peut avoir à cliquer quatre fois sur la couronne digitale pour afficher l’heure : c’est beaucoup.

Personnalisation : avantage à l’Apple Watch (mais…)

Les montres ont adopté des formes très variées et on peut trouver sur le marché des modèles extrêmement différents, tant pour la forme du boitier que pour la manière d’afficher l’heure. Analogique avec des aiguilles, numérique avec des chiffres ou bien encore en affichage binaire, les amateurs de montres ont l’embarras du choix.

Une montre, c’est un boîtier, un bracelet un cadran. Les deux premiers éléments ont été évoqués dans un précédent article et nous ne reviendrons pas en détail sur ce point. On peut quand même noter, sur ce point, que l’Apple Watch est forcément désavantagée face à l’industrie horlogère traditionnelle. Le constructeur a beau avoir créé trois collections et multiplié les options avec plusieurs bracelets, le cadran conserve toujours la même forme et on n’a pas (encore) un choix illimité en matière de bracelets.

En revanche, cette montre connectée reprend l’avantage pour les cadrans. Puisque l’heure s’affiche sur un écran, on peut théoriquement obtenir une infinité de présentations différentes. Dans les faits, l’Apple Watch est toutefois plus limitée, puisque l’on a le choix entre dix cadrans conçus par Apple et que l’on ne peut pas en installer d’autres. À partir de ces dix cadrans, on peut toutefois choisir plusieurs variantes pour multiplier les cadrans affichés sur sa montre et obtenir quelque chose de plus personnel.

L’Apple Watch propose dix cadrans, en voici neuf. Cliquer pour agrandir

Apple a créé des cadrans différents, certains sont très traditionnels, d’autres plus originaux. Il y en a cinq avec des aiguilles et cinq numériques et on peut en changer à tout moment en appuyant fortement sur l’écran. Voici, brièvement, ce que l’on peut choisir.

Cadrans à aiguilles

Cadran « Simple » avec quatre complications.

Les amateurs de montres traditionnelles seront probablement ravis par cette catégorie qui propose en plus cinq styles de cadrans très différents. Commençons par les plus simples avec trois cadrans qui reposent sur une interface assez sobre : « Simple », « Couleur » et « Utilitaire ».

Ces trois modèles diffèrent par des choix typographiques ou par la représentation du cercle à l’intérieur duquel les aiguilles se déplacent, mais ils se rejoignent par la structure générale. Au milieu, l’heure affichée avec les aiguilles et tout autour, des informations supplémentaires que l’utilisateur peut afficher ou non.

De gauche à droite, les cadrans « Couleur », « Simple » et « Utilitaire ».

Il peut ainsi choisir de retirer des informations et obtenir un rendu extrêmement minimaliste (les aiguilles sur un fond totalement noir) ou au contraire afficher le maximum d’éléments. Tous permettent aussi de changer la couleur de la trotteuse et on peut même, pour le cadran « Couleur », modifier la couleur de l’ensemble (et ainsi obtenir un cadran violet).

De fait, même si ces trois cadrans semblent très simples, ils offrent en fait beaucoup d’options. Ce qui permet de multiplier le nombre de cadrans effectivement disponibles et d’afficher l’heure de façon totalement différente.

Les mêmes cadrans, mais avec une présentation très différente. Notez, sur le premier (« Couleur »), l’une des options proposées par l’Apple Watch et empruntées à l’horlogerie traditionnelle : l’affichage d’un monogramme. Par défaut, vos initiales seront affichées, mais on peut choisir jusqu’à quatre lettres dans les réglages.

Les deux autres cadrans à aiguilles sont plus originaux, mais dans deux directions totalement opposées. « Mickey » affiche le personnage mythique créé par Walt Disney et ses bras servent d’aiguilles pour l’heure, tandis que ses pieds battent les secondes. « Chronographe » est directement inspirée par l’horlogerie traditionnelle avec sa fonction de mesure du temps qui occupe la majorité de la place.

Le cadran « Mickey » à gauche et « Chronographe » à droite.

Le cadran « Mickey » ne propose pas beaucoup d’options, en revanche l’autre modèle permet de varier la couleur de fond et obtenir un rendu plus rétro si on le souhaite. Le cadran « Chronographe » a une particularité supplémentaire avec le coin supérieur droit qui est forcément consacré à sa fonction de chronomètre. On peut alors non seulement compter un temps général, mais aussi le temps de chaque tour avec une deuxième aiguille.

Le cadran « Chronographe » dans tous ses états : à gauche, choix de la couleur avec du blanc, au centre la couleur beige et à droite, couleur bleue avec la fonction chronomètre en cours.

Cadrans numériques

Le cadran « Mouvement » avec l’une des méduses de l’Apple Watch.

Si vous préférez afficher l’heure avec des chiffres, Apple propose également cinq cadrans numériques dans sa première version de l’Apple Watch. Là encore, on a des choix variés avec deux modèles visuellement très sobres et trois plus sophistiqués. Et là aussi, les variantes sont très nombreuses.

Commençons par les deux plus sobres : « Modulaire » et « Extra Large ». Ce dernier est le plus simple de tous les cadrans de l’Apple Watch, et pour cause : il se contente d’afficher l’heure en occupant le maximum d’espace à l’écran. Il est parfait pour ceux qui ont des problèmes de vision, ou bien ceux qui cherchent le côté pratique et sobre avant tout. La seule option le concernant est la couleur.

Le cadran « Modulaire » à gauche et « Extra Large » à droite.

Le cadran « Modulaire » est sobre visuellement, mais complexe par la quantité d’options proposées. Le seul élément qui ne bouge pas, c’est l’heure en haut à droite de l’écran. Tout le reste peut-être modifié pour obtenir un cadran totalement épuré (on peut n’afficher que l’heure) ou au contraire avoir beaucoup d’informations. Prochain rendez-vous, météo, cours de la bourse : si vous aimez avoir un maximum de données sous les yeux à chaque fois, c’est le choix à privilégier.

Le cadran « Modulaire » peut changer de couleur et surtout afficher beaucoup d’informations selon ses besoins. À droite, l’interface qui permet de sélectionner les éléments à afficher.

Si vous trouviez les deux cadrans précédents un peu tristes, les trois suivants devraient mieux vous convenir. « Mouvement », « Astronomie » et « Solaire » affichent non seulement l’heure, mais aussi des images animées. Et les trois sont également interactifs : on peut, tout en regardant l’heure, toucher l’écran ou la couronne digitale pour obtenir une alternative ou pour visualiser la même information dans le passé ou le futur.

De gauche à droite, les cadrans « Mouvement », « Astronomie » et « Solaire ».

« Mouvement » est sans doute le cadran qui a demandé à Apple le plus de temps. Il affiche, au choix, un papillon, une fleur ou une méduse et plutôt que d’utiliser des images de synthèse, le constructeur a pris en photo et filmé chaque élément. Un travail de fourmi, mais force est de constater que le résultat est vraiment bluffant. On craignait un peu l’aspect kitsch de ce cadran, mais l’écran Retina semble n’avoir été créé que pour lui, avec ses noirs profonds et ses couleurs vives.

Le cadran « Mouvement » affiche, au choix, des méduses, fleurs ou papillons. À chaque fois que l’écran s’allume ou est touché, on a une image différente.

Les deux autres cadrans, « Astronomie » et « Solaire », exploitent quant à eux la couronne digitale de l’Apple Watch pour modifier le moment affiché. Pour le deuxième, on peut ainsi voir la course du soleil de son lever à son coucher.

Le premier est plus complexe, puisque l’on peut voir la Terre, la Lune ou encore le système solaire quelques heures ou jours avant ou après le présent. Ce n’est pas seulement esthétique, c’est aussi instructif, d’autant qu’Apple a veillé à ce que toutes les informations affichées soient exactes sur le plan scientifique.

Beaucoup d’options, mais…

On pourrait encore passer beaucoup plus de temps à détailler les cadrans de l’Apple Watch et surtout les multiples variantes que l’on peut créer. Chaque variation peut donner lieu à un cadran totalement différent et on a tous passé un petit peu de temps à trouver son cadran idéal. Ce qui n’est pas, finalement, si facile.

Quand on a trouvé la configuration parfaite, on peut la mémoriser pour la retrouver plus facilement. Sur l’Apple Watch, il faut appuyer fortement sur l’écran pour afficher la liste de tous les cadrans et choisir celui que vous voulez afficher. L’ensemble fonctionne assez bien, même si la Pebble offre une solution encore plus simple, notamment pour passer d’un cadran à l’autre (un clic sur un bouton suffit).

On peut modifier les cadrans existants pour en « créer » d’autres, personnalisés. L’Apple Watch permet ensuite de passer de l’un à l’autre… mais on ne peut malheureusement pas modifier l’ordre des cadrans, sauf à les supprimer et les recréer dans le bon ordre.

Toutes ces options sont les bienvenues, mais Apple ne répond pas encore à toutes les attentes des amateurs de montres. Alors que l’on ne peut pas installer d’autres cadrans, les dix conçus par le constructeur sont bien conçus et élégants, mais on est vite limité. Un exemple surprenant : pourquoi, alors que l’écran de l’Apple Watch est rectangulaire, n’a-t-on pas un cadran à aiguilles de la même forme ? Apple ne propose que des cadrans arrondis, alors que les versions rectangulaires sont courantes dans l’horlogerie traditionnelle.

On peut imaginer qu’Apple augmentera le nombre de cadrans lors de futures mises à jour de Watch OS. Peut-être même que les développeurs tiers pourront créer leurs propres cadrans pour enrichir ceux de base, mais en attendant il faut faire avec les dix disponibles au lancement. Certains seront incontestablement déçus, mais il faut aussi reconnaître que les cadrans proposés sont riches en options et que l’on peut passer du temps à les configurer à sa guise.

Fonctions : avantage à l’Apple Watch

Sur ce point, l’avantage est incontestable : l’Apple Watch fait beaucoup plus que donner l’heure ou compter le temps. On n’évoquera pas dans cet article toutes ses fonctions — ce sera l’objet d’un autre papier —, mais on peut lister toutes celles qui ont un rapport avec le temps.

Fonction chronomètre de l’Apple Watch

La montre d’Apple fait office de réveil, de minuteur, de chronomètre, mais elle permet aussi de connaître le jour et la phase de la lune, ou encore de savoir à quelles heures se lève et se couche le soleil. Autant de fonctions que l’on retrouve sur les montres traditionnelles les plus luxueuses, mais avec l’avantage de la connexion. L’heure est toujours synchronisée avec l’iPhone connecté à internet : il est ainsi impossible d’avoir une Apple Watch déréglée.

Si vous voyagez, la montre se règle aussi automatiquement en fonction du fuseau horaire de votre destination. Autant d’avantages que la majorité des montres ne propose pas, sauf quelques modèles plus luxueux, réglées elles aussi automatiquement par un satellite et un GPS. Naturellement, l’Apple Watch reprend le dessus par son lien avec l’iPhone, mais on y reviendra ultérieurement.

Tous les cadrans de l’Apple Watch peuvent être modifiés, a minima pour changer la couleur du texte, mais souvent pour les enrichir avec des fonctions. Apple reprend à nouveau le vocabulaire de l’horlogerie et parle de complications, comme celles que l’on trouve sur les montres analogiques. Affichage de la date et du jour de la semaine, chronomètre, réveil… les options ne manquent pas dans l’horlogerie et Apple s’en est largement inspiré.

Le cadran modulaire affiche le plus de complications : jusqu’à cinq zones sont ainsi disponibles, dont une très grosse au centre (ici, on y affiche la date).

Douze complications différentes sont proposées par l’Apple Watch, la majorité identique à celles que l’on peut retrouver dans les montres, mais quelques-unes sont spécifiques aux montres connectées. Voici la liste exhaustive :

  • Date : affiche la date du jour, éventuellement avec le jour de la semaine et le mois ;
  • Réveils : affiche l’heure du prochain réveil programmé ;
  • Phase de la Lune : en fonction de la phase de la Lune, elle affiche une représentation différente ;
  • Minuteur : déclenche immédiatement un minuteur prédéfini ;
  • Calendrier : affiche le prochain rendez-vous mémorisé dans votre calendrier ;
  • Bourse et météo : affiche, en temps réel, le cours des actions suivies ou la température à votre position ;
  • Activité : résumé circulaire de votre activité du jour ;
  • Chronomètre : déclenche instantanément un chronomètre ;
  • Fuseaux : affiche l’heure n’importe où dans le monde ;
  • Lever/coucher du soleil : indique l’heure à laquelle le soleil se couchera le soir et se lèvera le lendemain ;
  • Batterie : affiche le pourcentage de batterie restante.
Dix des douze complications de l’Apple Watch ; il manque celle dédiée à la batterie. Cliquer pour agrandir

Ces complications permettent non seulement d’afficher plus d’informations sur le même écran, mais elles servent aussi de raccourcis. Si vous ajoutez la complication « Réveils », un tap affiche la liste des réveils utilisés précédemment et on peut en (dés)activer. La complication « Date » affiche la liste de vos rendez-vous, « Météo » ouvre l’application du même nom et les prévisions pour la journée, etc.

Seule la complication « Batterie » ne fait rien, et pour cause : il n’y a pas d’application dédiée et l’information — le pourcentage de batterie restant — est visible immédiatement. Ajoutons que les complications sont toujours affichées, même si elles n’ont plus vraiment de sens. Un exemple : si vous n’avez pas de rendez-vous prévu, le calendrier ne disparaît pas, mais affiche explicitement que vous n’avez rien de prévu.

Les complications servent aussi de raccourcis vers d’autres applications. Ici, quatre exemples avec « Fuseaux » (orange), « Date » (bleu), « Météo » (vert) et « Activité » (jaune).

Avec ces complications que l’on peut changer à n’importe quel moment, l’Apple Watch reprend l’avantage sur ses concurrentes traditionnelles qui sont toujours limitées à leur conception sur le nombre d’informations affichées. Néanmoins, le constructeur a étonnamment bridé cette fonction en ne proposant qu’un nombre limité d’emplacements pour les utiliser.

On ne peut pas placer n’importe quelle complication sur n’importe quel cadran, ni la placer n’importe où sur le cadran. À chaque fois, Apple a choisi les zones où l’on peut ajouter une complication et pour chaque zone, on n’a qu’une liste limitée de complications qui est proposée. De quoi limiter les options… et compliquer un petit peu cette fonction.

Tous les cadrans ne peuvent pas être personnalisés : le cas échéant (comme ici, à droite), le bouton de personnalisation ne sera pas affiché.

Voici le nombre de complications que l’on peut utiliser pour chaque cadran de l’Apple Watch, et les éventuelles restrictions sur celles que l’on peut utiliser :

  • Modulaire : 5 complications, aucune limitation ;
  • Simple : 5 complications, uniquement la date au milieu ;
  • Couleur : 5 complications, uniquement le monogramme au milieu ;
  • Utilitaire : 4 complications, uniquement la date au milieu (avec ou sans le jour de la semaine) ;
  • Chronographe : 4 complications, uniquement la date au milieu (avec ou sans le jour de la semaine), obligatoirement le chronomètre en haut à droite ;
  • Mickey : 3 complications, aucune limitation ;
  • Animation : 1 complication, uniquement la date (avec ou sans le jour de la semaine) ;
  • Astronomie, Solaire et Extra-Large : 0 complication.
Trois cadrans, trois options très différentes : « Animation », « Simple » et « Modulaire » (de gauche à droite).

Certaines restrictions sont logiques : pour « Chronographe », il faut bien un bouton pour déclencher la fonction principale de mesure du temps. Par ailleurs, un cadran comme « Astronomie » contient déjà suffisamment de fonctions et d’icônes dédiées pour qu’il n’y ait pas la place pour ajouter encore des complications.

Néanmoins, d’autres choix sont plus difficiles à comprendre ou justifier. Pourquoi ne peut-on pas afficher plus que la date sur le cadran « Mouvement » ? Il y a largement de la place dans les coins pour en mettre d’autres et la restriction semble n’être qu’un caprice de designer pour ne pas gâcher une interface soignée.

« Couleur », le seul cadran capable d’afficher un monogramme (ici, « NF »).

D’autres fois, les restrictions imposées sont directement inspirées par l’industrie horlogère et n’ont aucun sens sur une montre avec un écran. Pourquoi n’afficher que la date au milieu du cadran ? Pourquoi le monogramme serait limité à quatre lettres, forcément en majuscule ? On aimerait plus de souplesse et moins de skeuomorphisme en la matière.

Outre les complications, l’Apple Watch gère plusieurs fonctions liées aux montres : réveil, chronomètre, minuteur et horloge mondiale. Chaque fonction est associée à une application accessible depuis le nuage d’icônes, mais on peut aussi les utiliser via les cadrans.

Les cinq icônes dédiées aux fonctions de base d’une montre : le cadran au milieu et les quatre applications avec leurs icônes oranges tout sur les côtés et en-dessous.

Réveil

Comme sur l’iPhone, on peut définir un ou plusieurs réveils pour faire sonner la montre à l’heure dite. On retrouve toutes les fonctions liées notamment à la répétition du réveil dans la semaine ou encore la possibilité d’afficher un message différent à chaque fois. On peut également utiliser Siri et demander « Réveille-moi à 7 h » pour créer un réveil plus rapidement.

Le réveil de l’Apple Watch, avec de gauche à droite : la liste des réveils, les réglages d’un horaire et la modification de l’heure (avec la couronne digitale).

Pour réveiller son utilisateur, l’Apple Watch vibre et émet un « ding » assez discret : si vous la gardez au poignet la nuit, la vibration est très efficace. Sinon, les plus gros dormeurs risquent de trouver que c’est un son un petit peu trop faible, mais c’est aussi une bonne manière de se réveiller en douceur.

Par défaut, les réveils enregistrés sur votre téléphone feront aussi sonner la montre. Dans les réglages situés sur l’iPhone, rubrique « Horloge », on peut désactiver ce comportement en décochant l’option « Alertes Push de l’iPhone ».

Chronomètre

Une montre se doit d’avoir un chronomètre (ou plutôt chronographe, pour les puristes) et l’Apple Watch en a un, qui est d’ailleurs très complet. On peut mesurer le temps nécessaire pour n’importe quelle tâche, mais cette fonction est parfaitement adaptée aux courses, avec une mémoire pour chaque tour effectué.

Les quatre présentations disponibles pour le chronomètre de l’Apple Watch : analogique, numérique, graphique et hybride. On peut passer de l’une à l’autre en utilisant Force Touch.

Apple propose quatre modes de présentation différents pour les données. On a un chronographe à l’ancienne, avec des aiguilles, et un très classique, tout numérique. Mais on peut aussi avoir un affichage avec un graphique qui offre un aperçu visuel instantané de la course (on voit si un tour est meilleur ou pire que le précédent). Dernière option, un mode hybride avec des aiguilles décoratives et le graphique.

Le chronomètre n’est pas synchronisé entre l’iPhone et l’Apple Watch.

Minuteur

Vous pouvez définir un minuteur qui fera sonner votre Apple Watch au bout d’un temps défini soit avec l’interface et la couronne digitale, soit avec Siri. Le temps maximal pour un minuteur est de 24 heures. À la fin du décompte, la même sonnerie que le réveil retentit pour le signaler et on a aussi une vibration au poignet.

À gauche, réglage du minuteur avec la couronne digitale (utilisez Force Touch pour activer le mode 24 h) et minuteur en cours à droite).

Comme pour le réveil, les minuteurs de l’iPhone sont automatiquement synchronisés avec la montre. Ce comportement par défaut peut être désactivé comme on l’évoquait plus tôt.

Horloge mondiale

L’Apple Watch reprend la liste de villes sélectionnées dans l’application Horloge de l’iPhone et affiche, sans surprise, l’heure en cours pour chacune. Cette liste est accessible dans l’application dédiée de la montre, ou bien sous la forme d’une complication.

Liste des fuseaux horaires suivis à gauche, avec une représentation de la position de la ville sur le globe terrestre. À droite, détails pour une ville.

On ne peut pas modifier la liste de villes suivies directement sur l’Apple Watch, ni pour en supprimer une, ni pour en ajouter une autre. Tout doit se faire sur l’iPhone associé à la montre.

Conclusion #2

Si votre unique objectif est de connaître l’heure, l’Apple Watch n’est probablement pas le meilleur choix. N’importe quelle montre traditionnelle, à aiguilles ou numérique, vous donnera l’heure plus rapidement et avec autant de précision. La montre d’Apple conserve quelques avantages liés à sa connexion, notamment la faculté de se régler automatiquement où que vous soyez, mais le fait que l’heure ne soit pas lisible en permanence est un point faible rédhibitoire.

Toutefois, l’Apple Watch n’est pas qu’une montre, tout comme l’iPhone n’était pas qu’un téléphone. On trouve de meilleures montres et on trouvait de meilleurs téléphones en 2007, mais Apple joue sur un autre terrain. Si vous achetez ce produit, vous n’obtenez pas vraiment une montre, plutôt un petit ordinateur au poignet qui peut aussi donner l’heure. Et cela change tout…


avatar rikki finefleur | 

Ce que Macg a dit de la gear à sa sortie (il y a deux ans)
- dépendante d'un téléphone
- Autonomie inadéquate (1 jour)
- N'apporte pas grand chose..
- Pas de gps.
Ici même symptôme. Sauf que la gear a progressé dans pas mal de domaine et est plus joli je trouve..
Bref on verra dans deux ans.. Ici c'est plus un produit vite sorti qu'autre chose.
Un peu comme la gear à l'époque (qui s'est bien fait basher au passage..alors que..)

avatar empereur_kuzco | 

@rikki finefleur :
Si tu ne trouves pas que l'Apple watch se fait bâcher pour toutes les raisons possibles, tu ne lis pas les mêmes articles que moi.
J'ai l'impression de lire des comparatifs entre une formule 1 et un break (moins de place dans la F1, réservoir plus petit, coffre inexistant, pas de rétroviseur intérieur, pas d'auto radio...).
Ça me rappelle également la sortie de l'iPhone...l'avenir dira si c'est un bon produit...

avatar nemrod | 

@empereur_kuzco :
Bah non les articles que tu lis ne sont pas ceux lu par les autres :o

avatar PINOCU | 

@empereur_kuzco :
+1

avatar ipaforalcus | 

@empereur_kuzco :
Juste une précision, une F1 a un bien plus gros réservoir qu'un Break...

avatar Exaoctet | 

@empereur_kuzco

Ah parce que l'Apple Watch est la Formule 1 ? ==> LOOOOOOL

avatar Insorior | 

@rikki finefleur :
Tu trouves honnêtement cette horreur de GEAR jolie ? Mon dieu ^^

avatar macbook60 | 

@rikki finefleur :
Vite sorti au bout de 3 ans
Les autres ont déjà sorti plusieurs modèles !!!

avatar Exaoctet | 

@rikki finefleur

Tu es sur un site pro-Apple, tu t'attendais à quoi ? :)
"Objectivité" ils connaissent pas ici.

avatar ben469 | 

Peut on la porter à la main droite ????

avatar Mickaël Bazoge | 
Oui, on peut basculer l'affichage avec la couronne à gauche.
avatar Insorior | 

@ben469 :
Tu peux définir le côté de la montre et de la couronne

avatar Huguesaa | 

Les montres connectées sont bannies sur les instructions du bac 2015 !

avatar Mr. THZ | 

@Huguesaa :
Oui mais un examinateur ne peut pas te demander de vérifier ta montre, à cause de la loi sur la vie privée, après si tu te fais prendre sur le coup .... ^^

avatar Huguesaa | 

@Mr. THZ :
Je n'ai pas envie de tenter ^^

avatar Boud | 

Mr. Thz effectivement un examinateur n'a pas le droit de regarder dans ta montre, enfaite de s'en servir. Il a le droit d'exiger son retrait par contre. Pour information entre tentative de fraude (le fait de posséder sans s'en servir) et flagrant délit de fraude, il n'y a pas de grande différence (question de preuve).

Dans un cas tu dois repasser ton examen, dans l'autre tu dois attendre max 5 ans.

A savoir que montre connectée + flagrant délit de fraude = proche du max pour l'exemple.

avatar Ginger bread | 

Peux t on encore appeler ceci une montre?

avatar Xav852 | 

Je ne suis pas convaincu du tout.
Le désigne carré est vraiment immonde,
L'autonomie est limitée,
Elle n'apporte pas vraiment de fonction supplémentaire, tout peut être fait depuis l'iPhone, facilement accessible,
Le prix est vraiment élevé, pour moitié prix, on peut trouver de belles montres de marques, bien dessinées et fonctionnelles.

Finalement je ne suis pas plus convaincu par l'Apple watch que par les smartwatches en général.
Ceci reste mon avis Perso.

avatar tchit | 

@Xav852 :
+1000

avatar Pommeduverger | 

@Xav852 :

Si il y a bien quelque chose qu'on éboueur pas reprocher à la watch c'est son design. Elle est vraiment magnifique en vrai. Le modèle inoxydable l'a tout de suite séduit personnellement (même si je ne l'ai pas acheter évidement)

avatar oomu | 

"Le désigne carré est vraiment immonde,
Le prix est vraiment élevé, pour moitié prix, on peut trouver de belles montres de marques, bien dessinées et fonctionnelles."

je ne comprends pas ces deux arguments.

le 1er est clairement subjectif et j'ai lu et vu nombre de gens apprécier sa forme. Il est vrai que la finition est excellente. Donc quel est votre point ? le carré vous déplait ? ok.

et l'argument du moitié prix on a de la "marque" (quelles marques pour quelques centaines d'euros ?) mais vous n'avez pas une Apple avec l'ensemble de ses fonctionnalités.

Si on cherche du android avec autant de finitions et de fonctionnalités, on tape dans le même ordre de prix (et au delà, selon les bracelets et matériaux, y a pas en android)

-
en montre mécaniques de grande qualité, elles ne peuvent pas avoir les fonctionnalités de la apple watch, par définition.

-
non en réalité je ne comprends pas la critique via le prix et fonctionnalité. Le produit est soit intéressant soit inintéressant.

Personnellement, je ne vois pas d'intérêt, hormis le bel objet, à une montre à notre époque.

avatar phoenixback | 

@oomu :
Je vois pas l'interet de ton "epoque"

avatar izoong | 

Pourquoi cette remarque tu vis sur un monde parallèle ?

avatar Exaoctet | 

@oomu
"le 1er est clairement subjectif et j'ai lu et vu nombre de gens apprécier sa forme. Il est vrai que la finition est excellente. Donc quel est votre point ? le carré vous déplait ? ok."

Il faut avoir le sens du bon goût pour s'en apercevoir, ce n'est pas le cas de tout le monde visiblement. L'argument du "les gouts sont subjectifs" est ridicule et simplet. De la "merde qui ressemble à rien", ça existe bel et bien.

avatar melaure | 

Pour certain n'importe quoi est beau s'il y a une pomme dessus.

Perso je suis tout à fait d'accord avec Xav852, aucun produit convaincant sur le marché, et l'Apple Watch n'est pas jolie (ni moche). Très quelconque.

avatar feefee | 

@melaure :

"Pour certain n'importe quoi est beau s'il y a une pomme dessus."

Et quand on dit que Samsung copie sur l'iPhone on trouve donc beau un truc ou y a pas de pomme dessus ?

Ha ben merde aloooooors !
Plus jamais je ne dirai que Samsung copie Apple .

avatar nemrod | 

Timeline

avatar elitelazor | 

Pour revenir au cadran plus rapidement depuis une application couvrez l'écran avec votre main. L'écran va s'éteindre et on le réactive manuellement en appuyant sur la couronne ou l'écran. C'est bien plus rapide que les trois clics depuis la couronne digitale d'autant plus que l'on attrape le "coup de main" au fur et à mesure.

avatar benamad | 

Ou encore plus simple pour savoir l'heure sans les troics clics de l'exemple de l'article : il suffit de lire en haut a droite de la première capture d'écran ;-)))))
Ca m'a bien fait rire

avatar bbtom007 | 

Comme l'apple watch, un four donne l'heure. Mais l'apple watch ne fait pas de poulet rôti

avatar benamad | 

Attends la V2.
;-)

avatar Dark Oui-Oui | 

Je suis déçu, j'aime bien le poulet rôti...
Ils ne savent plus innover chez Apple.

avatar phoenixback | 

Mais pourquoi avoir enlever apple computers en inc s'ils ne savant faire que des computers c'est balot

avatar oomu | 

?

"computers" au sens large.

même un four est une machine de turing, si on va au sens le + large possible.

Apple ne fait plus seulement des "zordinateurs de bureaux" depuis longtemps. C'est cela que ça traduisait.

(après tout, Apple a fait des imprimantes, des agendas électroniques et des routeurs wifi... aussi)

avatar RBC | 

Qu'est ce que ça me fait rire les haters qui écrivent des tartines sur un produit qu'ils ne connaissent pas.
Pour l'instant le pompon à Rikki mais bon lui c'est un de la pire espèce (:

Car dire qu'Apple a sorti un produit bâclé alors qu'elle a travaillé plus de 3 ans à son élaboration c'est un mensonge éhonté.
Vous voulez rire, cette semaine en rendez vous chez des clients l'un d'eux se mis à parler des montres Apple. Soit disant qu'elles étaient énormes et moches et ne servaient à rien.
Le plus rigolo ce fut quand en voyant mon Apple Watch (38 mm bracelet Milanais) de loin il affirma : les montres d'Apple sont si grosses qu'elles font le double de la taille de ta petite montre et encore pire elle n'ont que des bracelets en plastique même le modèle en or. Bon, au bout de quelque minutes j'ai expliqué... Et il est passé pour un nigot. Le pire c'est qu'il l'a trouve magnifique désormais et qu'il a mis en vente son S5 pour acheter devinez quoi ?

avatar sachouba | 

@RBC:

Ce qui compte c'est le temps soit disant passé à l'élaboration de la montre ou le résultat ?
Parce que pour l'instant, on peut dire tout ce qu'on veut mais cette montre n'est pas aboutie...

"Devinez quoi ?"
Un aspirateur !

avatar oomu | 

"aboutie"

c'est quoi aboutie pour vous?

pour moi, aboutie, c'est uniquement quand c'est mieux qu'un appareil dans Star Trek (c'est à dire au dilithium, infini et capable de sauver l'univers d'une anomalie sub-spatiale )

MOINS QUE CA est NUL !

ou peut être qu'on se balance des poncifs pour juste partager nos aigreurs et frustrations.

avatar Sharp | 

Calme toi ! Cessez d'accuser les uns les autres sans raisons valables suivant vos orientations.

Un produit abouti c'est un produit qui a une réelle utilité. Si Apple Watch a une réelle utilité pour certains ou pas, cela les concerne. Ne vous jetez pas à la gorge de la première personne qui ne pense pas comme vous.

avatar XiliX | 

@sachouba :
Bah c'était pareil avec l'iPhone à sa sortie, ce sui n'a pas empêcher de devenir la référence à battre.
Ce sera la même histoires avec Apple Watch. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que les autres ne cessent de se comparer à AppleWatch. Les TAGHeurs compris.

Il n'est peut-être pas abouti, mais il est certainement le plus abouti et complet des smartwatch. Ne t'en déplaise...

avatar tyga tiger | 

@RBC :

J'adore belle histoire....

avatar oomu | 

bof, je la trouve plutôt banale moi

cela me rappelle les débuts années 2000 quand je sortais un ibook devant des linuxiens HORRRRRRIFIES

et le début de l'iphone.

"MAIS c'est PO POSSIBLE RAAAA" "- heu si ça l'est" "-boh :( "

avatar Adriaque | 

@RBC :
C'est exactement le même profil avec deux de mes collègues. Évidemment, étant estampillé Apple (je parle de moi même), ils ont commencé à déblatérer sur la nouvelle Montre Apple : "il paraît qu'elle ne tient pas la matinée", "il faut avoir de gros poignet sinon on a l'impression d'avoir une boîte de trombones sur le bras" et j'en passe.
Mais à notre dernière réunion, ma "boîte de trombones" s'est allumée plusieurs fois pour des notifications ainsi qu'un pour me féliciter d'une remarque pertinente de mon... Patron.
Même moi je n'avais pas remarqué qu'il en portait une.
L'effet de surprise passée, mes collègues sont revenus sur leurs appréciations et ont convenu de très bel objet, ainsi que du design.
Bref, je n'ai pas besoin de dire qu'elle tient ma journée de travail, qu'elle est plus facile à cacher que mon iPhone pendant des réunions importantes avec des clients, et me permet de ne pas avoir constamment mon nez sur mon iPhone pour vérifier mes mails et/ou appels/Sms

avatar Xav852 | 

@Adriaque :

La principale fonction semble être quelque chose de passif, s'afficher.

Bientôt, porterez vous peut être un T-shirt "Je possède une Apple Watch!" inscrit recto/verso.

Quitte à se désigner comme "estampillé Apple", autant jouer l'homme sandwich jusqu'au bout !

avatar Lestat1886 | 

@Xav852 :
Cette remarque s'applique aussi a toutes les smartwatch et encore plus a (feu) google glass

avatar oomu | 

je ne comprends pas. vous ne portez pas votre logo apple illuminé sur le front ? mais que faites vous ici ? vous ne savez pas ici que tout propos, toute personne, toute âme devient forcément VENDUE A APPLE POUR DES EONS ?! que faites vous donc ? holalalala ?

-
la principale fonction de ces montres connectés est de servir d'extension à un mobile, pour l'instant. Ca signifie déjà pas mal de choses, mais les notifications y sont importantes oui.

-
"Quitte à se désigner comme "estampillé Apple", autant jouer l'homme sandwich jusqu'au bout !"

le soucis, c'est que vous vous trompez. Il n'a jamais dit ce que votre fantasme imagine. Vous êtes trop fantasmatique.

Il explique juste une banalité: parce qu'il utilise des produits Apple, il est vu comme "monsieur apple" par d'autres gens, ceux qui manifestement ne pigent pas pourquoi préférer Apple à d'autres produits.

Mais.. comme souvent, il suffit que les gens arrêtent de se draper de fierté (comme vous), et regardent le produit pour voir que ce n'est qu'un produit bien fait

ni plus ni moins

et qu'Apple n'est qu'une entreprise à succès.

Des entreprises à succès, y en a eu plein.

Vous y survivrez, comme tout le monde.

bref, une histoire banale.

avatar CNNN | 

@Adriaque :
Regardez sa montre devant un client...
Je pense qu'on ne peut pas faire pire dans l'irrespect ^^

avatar Bigdidou | 

@RBC :
Oui, les histoires du Père Castor se terminent toujours bien, c'est la moindre des choses.
C'est gentil d'épargner à nos yeux sensibles la plus probable effroyable fin de cette histoire : le sol s'est ouvert sous les pieds du client moqueur qui a été englouti dans l'enfer des haters où il subira des turpitudes inimaginables (mais où un téléphone Samsung est souvent utilisé de façon aussi imprévue que non recommandée).
Le bon de commande du client "nigot" (une sorte de rongeur ?), retrouvée fumante au bord du cratère où il avait disparu, était hélas trop carbonisée pour être utilisée.
Un vrai carnage.

avatar rikki finefleur | 

RBC

Je donne des arguments , les mêmes qui étaient donnés pour la gear, et qui étaient négatifs selon MacG ainsi que les inébranlables partisans
- autonomie
- dépendance d'un téléphone
- Pas de gps
- Pas de fonction révolutionnaire.

Après si tu trouves que ces mêmes arguments sont tout d'un coup passés a la trappe pour la watch pommé.. Ben euh.. Fais un concours de mauvaise foi. :-).

A mais ! je suis un méchant pas beau , qui empêche les commerciaux comme certains ici (qui ne s'en cache pas) de tourner en rond ou bien ceux qui possèdent quelques actions AAPL, ben désolé .
Cette montre ressemble aux autres des produits non finis, comme la gear a son époque, à commencer par avoir un chargeur toutes les 24 heures pour avoir l'heure. Ce qui est le minima pour une montre.

avatar Xaruf | 

@rikki finefleur :
J'ai l'impression de lire un blog au moment de la sortie du premier iPhone : c'est nul (par défaut), cela ne sert a rien car un téléphone c'est fait pour téléphoner, Apple devrai rendre l'argent à ses actionnaires et j'en passe des meilleurs...
Depuis, Samsung ne cesse de plagier et le téléphone avec des touches physiques n'existe plus que les déficients mentaux... Ou les vieux...
En parlant de la GEAR, Samsung se vante de sortir la 7ème génération de sa montre... En deux ans... Cela ne fait que prouver qu'ils ne savent pas quoi faire pour paraître précurseur et rien d'autre.
Bon, je vais attendre d'en avoir une pour en parler... Salut à toi, mon Riki :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR