Enceintes intelligentes : remplacez « Alexa » par n'importe quel mot grâce à ce « parasite »

Stéphane Moussie |

Alias est un projet qui répond à l’un des principaux griefs à l’encontre des enceintes intelligentes, l’impossibilité de remplacer leur commande d’activation. Sur les enceintes dotées de Google Assistant, c’est « OK Google » qui prévaut. Amazon est un tout petit plus souple (sur ses enceintes uniquement, ce n’est pas le cas sur les produits de tierce partie) : outre « Alexa », on peut choisir « Ordinateur », « Amazon » ou « Echo ». Mais pas question de choisir n’importe quel mot à la place.

C’est justement ce que permet de faire Alias, qui prend la forme d’un « parasite » se collant sur le haut d’un Google Home ou d’un Echo. Alias, qui renferme en fait un Raspberry Pi, un micro et deux haut-parleurs, intercepte les commandes vocales.

À l’aide d’une application mobile, on lui apprend le nouveau mot d’activation. On peut choisir n’importe quoi, un prénom comme un nom commun (il y a un « milk-shake » dans la vidéo). L’enceinte ne répond alors plus qu’au nouveau mot d’activation.

Alias n’est pas un produit commercial, il s’agit d’un projet open source que vous pouvez recréer vous-même. Des instructions logicielles comme matérielles sont disponibles. Alias n’est pas compatible avec le HomePod.

avatar stefhan | 

Je n’ose imaginer l’origine de ce projet ?

Genre une petite amie, une Alex(i)a à tout hasard, qui en avait marre d’être sollicitée en permanence ou jalouse ? ?

avatar SquallX | 

@stefhan

Très certainement. Je m’appelle Alexandre (tout le monde m’appelle Alex) et entendre constamment Alex’a chez des amis devient vite lourd quand pendant une demie seconde tu penses qu’on t’appelle toi.

avatar stefhan | 

@SquallX

Aie..

avatar bugman | 

@SquallX

Dur, Alex, ça ! ?

avatar Amaczing | 

@SquallX

Tu es donc bi ?!

Tu as des envies ?!

avatar JustGeek | 

Et surtout, il empêche Alexa de vous écouter tout le temps.
Les haut parleurs diffusent du bruit vers les micros de l'assistant pour l'empêcher d'écouter en continu.

Lorsque le petit "parasite" détecte le bon mot déclencheur, il coupe les haut parleurs et laisse l'assistant écouter.

Donc c'est plus l'aspect vie privée qui me semble intéressant ici. Plutôt que juste de pouvoir changer de mot déclencheur.

avatar stefhan | 

@JustGeek

Intéressant !

avatar macinoe | 

Très bonne iniative.

Le OK Google est particulièrement génant, je trouve. Que ça a unncôté lavage de cerveau, particulièrement pour les enfants.

Et il est certain que l'impossibilité de changer ce mot n'a aucune cause technique, mais purement marketing.

Donc ce parasitage est le bienvenu. On peut imaginer de détourner ainsi toute sorte de requête, avoir un vrai contrôle de ce qui est écouté en ne transmettant que ce qui est utile, masquer le design et la marque de l'enceinte...

Le petit caillou qui fait gripper une grosse machine, j'adore !

avatar flux_capacitor | 

@macinoe
"Dis, Siri…" est moins orienté mais ça fait tout de même très cul-cul-la-praline / tarte à la crème, particulièrement en Français. J'ai toujours trouvé le "Hey Siri" américain plus naturel, même dans notre langue.

avatar zoubi2 | 

@flux_capacitor

"mais ça fait tout de même très cul-cul-la-praline"

C'est le moins qu'on puisse dire... C'est pour cela que j'ai choisi de mettre "Alexa" dans la cuisine plutôt que "Dis Siri" ou "OK Google"...

avatar pagaupa | 

Encore un truc incompatible acec apple! ?

avatar IPICH | 

Acheter des problèmes pour ensuite acheter des solutions.

avatar Osei Tutu | 

Le monde moderne

avatar ludoe | 

@IPICH : exactement !

avatar chtiblues | 

Excelent comme idée, j'imagine que quand le micro du parasite entend le mot clé choisi, il envoi la bonne commande vocale via ses haut parleur à l'assistant. Mais si en plus il envoi un bruit de fond tout le reste du temps afin d'empêcher l'assistant d'écouter en permanence c'est génial, encore mieux qu'un bouton comme pour le Ok Freebox, au moins on est sur que ça marche et que nos conversation privées ne seront pas enregistré puis envoyé au hasard à nos contacts etc..

Pas besoin d'enceinte connecté ni d'assistant vocal mais si c'était le cas j'achète direct ce qu'il faut pour créer ce parasite et je le met dessus. Et pouvoir choisir le mot déclencheur c'est quand même un gros plus niveau confort d'utilisation.

avatar JLG01 | 

Même avec 3 objets Apple, je ne le suis pas encore convaincu de parler à des robots. Même pas un problème de génération.

avatar Bigdidou | 

« C’est justement ce que permet de faire Alias, qui prend la forme d’un « parasite » se collant sur le haut d’un Google Home ou d’un Echo. »

Quand on en est à acheter un objet tel qu’Alexia, à le faire rentrer chez soi pour ensuite mettre autant d’énergie pour le rendre non fonctionnel, il faut quand même commencer à se poser la question du sens de la vie et réfléchir au suicide de façon urgente.

En consultation, je pourai rien faire, c’est un cas dépassé.

CONNEXION UTILISATEUR