L’éclairage adaptatif bientôt au programme des Hue, même sans HomeKit

Nicolas Furno |

L’éclairage adaptatif est une fonction de HomeKit qui synchronise toutes les lampes et autres ampoules connectées pour afficher une teinte de blanc variable du matin au soir. L’idée étant d’afficher un blanc chaud aux extrémités de la journée et un blanc plus froid vers midi. Cette fonction est active pour les produits de la gamme Hue depuis fin 2020, mais elle nécessite d’avoir un pied dans la domotique d’Apple et en particulier d’avoir un concentrateur HomeKit (Apple TV ou HomePod mini) pour gérer les éclairages.

Les concepteurs de Hue travaillent sur leur propre version de cette fonction, qui serait alors gérée par le pont de connexion maison et indépendant de l’écosystème de domotique. C’est ce qu’a révélé une fonction apparue brièvement dans l’app Philips Hue et mémorisée par le site spécialisé Hue Blog avant sa disparition. Les captures d’écran présentent une fonction similaire à celle d’Apple, mais avec plus d’options. Il est ainsi possible de modifier les variations de blanc pour chaque bloc horaire à partir du programme automatique défini par Hue.

L’éclairage adaptatif à la sauce Philips Hue (captures Hue Blog).

On ne sait pas si le programme s’adapte automatiquement en fonction de votre position et des saisons, car c’est en effet toute la force de l’éclairage adaptatif imaginé par Apple. La scène évolue tout au long de l’année, en fonction des heures de lever et coucher du soleil à votre position, si bien que les lumières sont gérées différemment en été qu’en hiver. Il faudra vérifier comment Hue gère ses ampoules quand la nouveauté sera largement distribuée, ce qui n’est pas encore le cas.


avatar MachuPicchu | 

Ca peut être pas mal en fonction de comment c’est implémenté. Surtout que sur les screenshots on peut voir que Hue met une lumière froide le matin, ce que je préfère à la lumière jaune dans Homekit.

avatar airmac | 

@MachuPicchu

Pertinent 🤦‍♂️

avatar MachuPicchu | 

@airmac

Ben, oui. D’ailleurs dans l’article il y a une imprécision, il est dit que aussi bien dans HomeKit que dans la version de Hue, les couleurs sont chaudes en début de journée (“L’idée étant d’afficher un blanc chaud aux extrémités de la journée et un blanc plus froid vers midi.”), alors que c’est faux pour le réglage Hue. :)

avatar r e m y | 

D'un point de vue physiologique il est préférable d'avoir une lumière bleutée le matin pour activer le réveil et jaune le soir pour favoriser l'endormissement.
Par contre au moment du réveil, il faut passer progressivement (sur quelques minutes) d'une lumière tres jaune (voire orangée) de faible intensité à une lumière blanche puis bleutée en augmentant progressivement l'intensité. Certains réveils proposent ce type de fonction lumineuse. Pas sûr que ni Hue, ni HomeKit le propose associé à une fonction réveil.

avatar Y.I | 

@r e m y

Nanoleaf propose des scènes de la sorte sur son app. Possible de les intégrer à HomeKit. Et après avec l’app raccourcie, possible d’associer le réveil à cette scène.
D’ailleurs je pense que c’est utilisable même dans des ampoules Nanoleaf (mais pas sur)

avatar Zen57 | 

@r e m y

Chez Hue il y a le mode "lever du soleil" depuis peu, dans les réveils. Et ça marche bien (on peu choisir l'amplitude "durée de progression" chez eux) (une couleur bleu,rose,orange,jaune pour finir)

A trouver dans les automatisations de l'App hue.

J'ai enlever le même automatisme de Homekit qui ne faisais pas ça (Juste allumer)

avatar Terragon | 

Je déteste les blancs froids… non merci pour ma part! C’est supposé stimuler… mais la seule chose que ça stimule c’est mon intolérance pour ce type d’éclairage! 🤣

avatar calotype | 

@Terragon

Lol idem .
Les lumières blanches sont horribles.
Même dans un chalet en pleine montagne avec un parterre couvert de neige elles seront toujours trop « bleue ».

D’ailleurs à ce propos un pote m’as dit récemment que les éclairages publiques dont certains sont passés au led parfois bien blanc froid vont subir une nouvelle norme qui va les réchauffer.

avatar r e m y | 

Est-ce que vous ne seriez pas myope?
Généralement les myopes preferent les lumières jaunes, oranges, brunes alors que les hypermétropes se sentent mieux avec des lumières tirant sur le bleu ou le vert.

avatar Civodul56 | 

@r e m y

Ce genre de généralités n’a aucun sens. N’y croyez pas. Tout comme on a longtemps dit que selon une pathologie on mettait une couleur de verres de lunettes et pas une autre… alors que tout spécialiste compétent vous dira que seul le test en réel permet le choix de chacun, distinctement, alors même que la réfraction pourrait être la même entre deux individus comparés.

En revanche OUI, plus la température de couleur est élevée (degré Kelvin), plus elle tire sur le blanc vif ou même le bleuté, plus les cellules rétiniennes sont stimulées.

avatar Link1993 | 

@Civodul56

Y'a une préférence en revanche en fonction de la ou on vie, et de la luminosité ambiante en journée générée par la lumière naturelle.

Au émirat par exemple, c'est une lumière blanche qui est préféré

avatar Civodul56 | 

@Link1993

Dans ce cas c’est davantage culturel.
Comme la couleur du deuil n’est pas la même d’un pays à l’autre etc.

avatar r e m y | 

Ça n'a rien d'une généralité, c'est une réalité statistique.

avatar flux_capacitor | 

@r e m y

Je suis hypermétrope et je préfère largement les lumières artificielles chaudes autour de 2700 à 3000K, car je les trouve chaleureuses justement en soirée, c'est-â-dire plus intimes, plus tamisées, plus conviviales. Je trouve l'éclairage blanc froid de 4000 à 6500K horriblement clinique, avec cette impression d'être sous les vieux néons d'un supermarché.

Selon ma propre expérience, j'ai aussi remarqué (attention, une généralité !) que les gens qui ont de l'éclairage blanc froid chez eux (souvent trop intense, d'ailleurs, et zénithal uniquement, la plupart du temps) sont ceux qui apprécient le moins les accords de teintes et de matières, le design et la déco en général. Voire même qui n'ont strictement aucun goût (je dis cela sans mépris. Ce domaine ne les intéresse tout simplement pas : ils n'en voient pas "l'utilité").

En revanche comme l'éclairage froid se rapproche davantage de la lumière diurne de mi-journée et permet de se rendre compte des couleurs sur une gamme plus large (le CRI ou IRC en français) je le réserve pour les applications techniques, telles qu'une lampe d'établi d'atelier, ou les phares de voiture (nous n'avons pas le choix sur ce coup et tant mieux que nous ayons abandonné les anciens phares jaunes).

Mais j'ai fait l'erreur de mettre un puissant plafonnier blanc froid dans la salle de bain (qui est de plus une pièce aveugle chez moi) pour cette même raison, et je regrette mon choix car j'ai l'impression de rentrer au bloc opératoire à chaque fois 🤷🏻‍♂️

avatar Civodul56 | 

@r e m y

Je veux bien l’article de recherche qui démontre clairement d’une corrélation entre réfraction et choix en matière de température de couleur 😇

CONNEXION UTILISATEUR