Suppression des apps de contrôle parental : Apple formalise sa version des faits

Mickaël Bazoge |

L’article du New York Times paru samedi dernier qui recensait les suppressions d’applications de contrôle parental a fait phosphorer tout ce week-end à Cupertino. Non seulement Phil Schiller y est allé de sa réponse circonstanciée à un utilisateur, mais Apple y consacre désormais un communiqué sur son site.

On n’y apprend guère plus que ce que le vice-président au marketing expliquait ce dimanche : les apps de contrôle parental qui ont été supprimées de l’App Store s’appuyaient sur des outils de gestion de flotte MDM (Mobile Device Management), donnant ainsi aux éditeurs tiers un accès aux appareils et aux données des utilisateurs. De plus, l’installation d’un profil MDM dans un appareil est susceptible de le rendre vulnérable à des attaques.

Les outils MDM ont un intérêt dans une entreprise ou un établissement scolaire. Mais pour une utilisation dans un cadre privé, ils ne sont pas adaptés. C’est pourquoi Apple a décidé de supprimer ces applications tierces. Le communiqué donne une information intéressante, celle du timing : l’App Store a commencé à enquêter sur l’utilisation des MDM par des développeurs tiers (hors entreprises) au début de l’année 2017 ; le guide des bonnes pratiques a été mis à jour au milieu de la même année.

iOS 12 et sa fonction Temps d’écran remontent à septembre 2018 (mais le développement du service est plus ancien, bien sûr). Quand Apple a découvert que des éditeurs utilisaient des MDM pour leurs apps de contrôle parental, l’entreprise leur a donné 30 jours pour se conformer aux règles via une mise à jour de leurs logiciels. Plusieurs l’ont fait, réduisant par là même l’intérêt de leurs services.

« Les parents ne devraient pas avoir à échanger la crainte [qu’ils peuvent éprouver] de l’usage que font leurs enfants de leurs appareils, avec la sécurité et le respect de la vie privée », insiste Apple, « et l’App Store ne devrait pas être une plateforme qui force ce choix ». La fonction Temps d’écran a le mérite d’exister, mais elle est encore bien limitée par rapport à ce qu’autorise une gestion via un MDM : peut-être qu’iOS 13 offrira plus de souplesse à ce niveau.

Apple a « toujours supporté » les applications tierces qui aident les parents à gérer les appareils de leurs enfants, explique encore l’entreprise. « Contrairement à ce que le New York Times a rapporté ce week-end, ce n’est pas une question de concurrence. C’est une question de sécurité ». La Pomme conclut en assurant de son engagement envers un écosystème d’applications concurrentiel et innovant.

Beaucoup d’apps proposent des fonctions et des services « similaires à ceux d’Apple » : messagerie, e-mail, cartographie, navigateurs, notes, gestion de contacts, musique, systèmes de paiement. C’est vrai, sauf que le constructeur omet de préciser qu’il est impossible de choisir une app tierce par défaut.

avatar masahiro | 

La sécurité a bon dos, certaines applications étaient là depuis assez longtemps et dès qu’Apple sort son application pour faire la même chose, les autres applications sont dangereuse pour la sécurité de nos IPhone. Risible

avatar Nesus | 

Votre argument est très fallacieux. Il y a une grande différence entre ne pas mettre en avant en permettant de remplacer des briques de l’eco-système d’apple (ce que sont des applications comme musique, safari...) et empêcher une application.

Quand à l’utilisation de mdm... faut vraiment rien comprendre au fonctionnement pour l’accepter.

Regardez la prochaine IT commande pour comprendre ;-)

avatar CLang | 

@Nesus

« Quand à l’utilisation de mdm... faut vraiment rien comprendre au fonctionnement pour l’accepter. »

Effectivement ce que l’on peut reprocher à Apple c’est d’avoir pris tant de temps à réagir devant se détournement inacceptable d’une fonction 😎

avatar king péa | 

De toute façon avec Screen Time, ta une faille.
Mon fils a juste changé l'heure ou la date où le fuseau (réglage pas restreint), et a pu tranquillement continuer à utiliser ses apps après le blocage imposé de 20h30... Alors le reste
Laissez moi rire

avatar asheden | 

@king péa

Malin le fiston 😁

avatar fte | 

@king péa

"et a pu tranquillement continuer"

Ah. Il s’est fait gauler apparemment. Conséquences ?

Pour ma part j’ai prévenu : la résiliation de l’abonnement téléphonique est une possibilité annoncée.

avatar debione | 

@fte
Perso, je peux pas le menacer de cela vu que c’est un prepaid... même si j’accepte qu’il essaye quelque fois de m’avoir ( c’est de bonne guerre), dans le cas où il n’ecouterait Plus ( ce n’est jamais arrivé ), on s’est mis d’accord sur une punition de deux semaines sans objet connecté... C’est même lui qui a décidé de cette sanction, si jamais cela arrivait...

avatar king péa | 

Ouais il s'est fait sermonner, mais j'ai du reconnaître l'ingéniosité alors j'ai remis el code comme il y avait avant sans trop raler :-D

avatar Baptiste_nv18 | 

@king péa

En réglant correctement Temps d’écran, tu peux bloquer l’accès aux réglages de l’heure et de la date.

avatar A884126 | 

@king péa

Il n'y a pas de faille. Il faut simplement activer "Content and Privacy Restriction" et il sera ainsi impossible de changer le fuseau horaire.

avatar Pyjamane | 

Halala, ces gens et leur iPhone qu'ils ne savent pas paramétrer...

avatar king péa | 

Il va falloir que je regarde mieux, car en effet quand je met la restriction sur mon iPhone, ca bloque le réglage date et heure, mais sur son iPad 9Même système) cela est configuré avec les restrictions, et cela ne bloque pas le réglage de la date
je vais voir ça plus en détail. Merci!

avatar raphta | 

Je trouve ça ouf qu’il ne soit toujours pas possible de changer les apps par défaut.
C’est pas très honnête je trouve.
Windows a toujours eu ce réglage, et on l’a forcé à ajouter un pop up pour proposer de télécharger les navigateurs concurrents.
Sur iOS il est impossible d’en avoir un qui ouvre les liens d’autres app.
Et ça choque personne.

avatar reborn | 

@raphta

Le mode de distribution de l’OS est different ;)

avatar bibi81 | 

Du coup ça ne te choque pas de ne pas pouvoir utiliser le navigateur que tu souhaites ?

avatar reborn | 

@bibi81

Comment ça ? Il n’y a pas de navigateurs alternatifs dans l’appstore ?

avatar armandgz123 | 

@reborn

Bah si, mais on ne peut pas les mettre par défaut !

avatar Jeckill13 | 

@bibi81

Au vue que tous les autres navigateurs sont basés sur Webkit le moteur de rendu de safari... je préfère autant utiliser safari. Au moins côté vie privée c’est moins pire. (A noter que je ne dis pas c’est mieux)

avatar raphta | 

@Jeckill13

Oui, je ne dis pas que untel ou untel est meilleur.
Mais bloquer safari par défaut c’est incroyable.

avatar armandgz123 | 

@raphta

Moi ça me choque. Mais ce qui me choque encore plus, c’est la musique ! Impossible de changer l’application par défaut du coup, la fonction iPod de ma voiture est quasiment inutile car ce n’est pas Deezer qui se lance...

avatar raphta | 

@armandgz123

Oui, il n’y a pas le lecteur web : mail, musique, ...

avatar cdp86 | 

@raphta

Microsoft l’a fait uniquement pour éviter de fortes amendes lié à un abus de position dominante. Apple n’est pas en position dominante sur ce marché. Donc pas de sanction. Pas de changement.

avatar raphta | 

@cdp86

La sanction l’a obligé à mettre un pop up pour proposer les autres navigateurs. Il a toujours été possible de choisir son navigateur par défaut.

avatar Bigdidou | 

Je trouve les applications d’espionnage parental (il est tout de même question de donner accès aux parents aux mails et aux messages) abjectes.
Mais, comme à chaque fois dans ce genre de news, c’est pas à Apple de décider.
Et ça continue de poser l’énorme problème du store unique entièrement contrôlé par Apple et ses humeurs du moment.

avatar king péa | 

tu diras pas ça quand ton enfant de 9 ans verra du porno.
tu souhaiteras que le système ait été fait pour que tout soit vérrouillé, que le moteur de recherche soit changeable par défaut (genre pour qwant kids), que tu reçoives un mail avec les actions de l'enfant sur son appareil etc etc
ton commentaire est bien représentative de celui d'une personne sans enfants en bas âge

avatar Bigdidou | 

@king péa

« ton commentaire est bien représentative de celui d'une personne sans enfants en bas âge »

C’est le genre de remarque assez casse gueule quand tu connais pas ton interlocuteur.
Non, aucun de mes trois enfants n’a eu à l’âge de neuf ans l’occasion d’aller sans contrôle préventif se balader sur internet avec un appareil et y mater du porno, c’est sur.
Pas plus qu’ils n’avaient de compte mail ou de messageries à espionner.

Relis ce que j’ai écrit, essaie (pas d’obligation, mais tente l’affaire, au moins) de le comprendre avant de répondre.

avatar king péa | 

"Je trouve les applications d’espionnage parental [...] abjectes."

Il me semble que ton point de vue est plutôt clair. Le fait que tu n'aies pas été confronté au problème ne veut pas dire que d'autres ne le sont pas.

En quoi s'informer et/ou bloquer l'activité en ligne de tes enfants est-elle abjecte?
le manque de vie privée ? Tu peux élever tes enfants aussi bien que tu le veuilles, les mettre en garde contre les dangers du web, tu sais qu'un enfant va tout tester juste parce qu'il peut. Ouvre une page YouTube sans y être connecté sur un navigateur vierge, il y aura au minimum 1 miniature avec un décolleté plongeant, au minimum.

Dans ces conditions où le contrôle/blocage est abject, comment ferais-tu pour empêcher qu'un de tes enfants utilise une tablette sans que tu sois assis 100% du temps à ses côtés?

Le fait que mon enfant se soit retrouvé face à du porno, bien que le contrôle parental ait été activé sur un iPad (sous iOS 9 à l'époque), que le routeur bloquait les sites avec OpenDNS, il s'est quand même retrouvé face à des videos, parce que c'était une époque où il posait beaucoup de questions sur les filles, et que de clic en clic il a reussi à passer au travers des mailles du filet qui était tendu.

Alors ne dis pas que les apps de contrôle sont abjectes, s'il y en avait eu aussi bien à l'époque que maintenant, il n'aurait pas été confronté à cela.

avatar Bigdidou | 

@king péa

« "Je trouve les applications d’espionnage parental [...] abjectes."
Il me semble que ton point de vue est plutôt clair.´

S’en suit tout un blabla qui ne sert à rien, puisque tu coupes l’essentiel de ma citation et que tu en transformes donc fondamentalement le sens.

Tu avais besoin de te défouler ?

Mais c’est vrai, je n’est pas été précis : essaie de comprendre tous les mots.

« Alors ne dis pas que les apps de contrôle sont abjectes »

Comme ce n’est pas ce que je dis, c’est d’autant plus facile.

Prends des vacances ?

avatar aloko | 

@king péa

" s'il y en avait eu aussi bien à l'époque que maintenant, il n'aurait pas été confronté à cela."

Bonjour,
Je sors un peu du contexte mais justement ça fait 2 mois que je cherche une application de contrôle parental avec des fonctions à de gestion du temps d'écran pr application et j'en trouve pas une seule qui couvre un iPad, un téléphone Android et un ordinateur windows.
Bon je sais ça complique tout le côté multi plate-forme mais ça doit être la cas de bon nombre de parent je pense.

avatar king péa | 

Je ne comprends pas vraiment comment un père peut réagir à mes arguments comme tu le fais. De plus tu m'attaques sur la forme plutôt que le fond pour détourner le manque d'arguments supportant ta déclaration, alors qu'exprimer clairement les raisons qui te font détester l'espionnage des conversations des enfants (pas adolescents, enfants...) enrichirait ton commentaire.

Et tu as l'audace d'insinuer que je me défoule ?

avatar Bigdidou | 

@king péa

« les raisons qui te font détester l'espionnage des conversations des enfants »

En l’occurrence, je parle de mails et de messages, il s’agit donc d’ados, et pas d’enfants.
Ils ont évidemment droit à une intimité., et rien de justifie qu’on agisse en voyeur sous prétexte de je ne sais quelle sécurité.
Quant aux systèmes de contrôles parentaux, oui, évidemment, c’est très utile, personne et surtout pas moi n’a dit le contraire ici.
Tu t ‘excites tout seul, j’y peux rien.

« Je ne comprends pas vraiment comment un père peut réagir à mes arguments comme tu le fais. « 
Mais de quoi parles tu ? Qu’est-ce que tu connais de moi en tant que père ? Et non, en tant que père, j’ai pas très envie de te suivre tellement tu m’as l’air excité.
Faudrait redescendre de ton mauvais trip, là.
Nous voilà dans le drame avec les trémolos et tout pour un décolleté sur YouTube.
Franchement, calme toi, reprend depuis le début ou mieux, passe à autre chose.

« Et tu as l'audace d'insinuer que je me défoule ? »
Je n’insinue rien du tout. J’affirme l’évidence.
Tu te défoules comme un enragé, là où tu pouvais parfaitement engager un discussion saine et calme en exposant ton opinion de façon civilisée, au départ.
Tu me connais pas, tu lis une phrase de moi de travers, tu m’insultes quasiment et pour finir parce que je verse pas une larmichette avec toi à propos de ton décolleté sur YouTube, tu passe à l’ad hominem et tu doutes de mes compétences de père.
Eh, ho, si t’es pas complètement ravagé, faudrait descendre d’un ton.

avatar fte | 

@Bigdidou

"Ils ont évidemment droit à une intimité., et rien de justifie qu’on agisse en voyeur sous prétexte de je ne sais quelle sécurité."

Note, les gouvernements font pareil ou veulent faire pareil, certains en tout cas, avec leurs citoyens. Au nom de la sécurité.

La question est très délicate. :)

avatar Bigdidou | 

@fte

C’est plus anonyme... ;)
Mais c’est sûr que nos libertés individuelles en France sont un peu secouées en ce moment.
Et ce sont des gens assez bien placés qui le disent :

Le Monde - Jean-Marie Delarue : « Au nom de la sécurité, toutes nos libertés sont menacées »

Le président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme estime, dans un entretien au « Monde », que les libertés fondamentales sont en « très mauvais état » en France.
https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/04/29/jean-marie-delarue-au-...

avatar fte | 

@Bigdidou

"C’est plus anonyme... ;)"

C’est surtout impersonnel vs parent-enfant. La limite éthique n’est pas à la même place, pas tout à fait.

avatar Bigdidou | 

@fte

Oui, impersonnel, effectivement, anonyme ne convient pas.
Mais avec des enjeux qui n’ont pas grand chose à voir.
Quoiqu’il en soit, ce n’est à aucune multinationale de décider ce qui doit ou ne doit pas être fait en dehors d’elle même.

avatar fte | 

@Bigdidou

"Quoiqu’il en soit, ce n’est à aucune multinationale de décider ce qui doit ou ne doit pas être fait en dehors d’elle même."

Je vote à 100% pour ça !

avatar king péa | 

Tu analyses trop, tu cherches trop la petite bête dans mes mots alors que je m'étonnais juste qu'un père ne veuille pas contrôler l'activité numérique de ses enfants. Enfants !

Les adolescents sont censés être suffisamment maturs pour savoir ce qui est juste ou non de faire en ligne et si tu l'avais précisé dès mon premier commentaire on aurait pu continuer à mûrir une réflexion saine sur l'âge limite de ce genre de contrôles ou sur ce quoi contrôler, ou comment habituer les enfants à une bonne hygiène numérique ou ce genre de choses.
Il est évident que je n'irais pas contrôler les messages de mon fils, je ne le fais déjà pas.

Cependant, comme souvent, les commentaires en ligne ne se concentrent que sur des mots clé (et il est vrai que j'ai peut être lu trop rapidement ce que tu avais écrit entre parenthèses), mais tu n'as pas cherché à redresser la conversation en précisant ta pensée, préférant insister sur les faiblesses de l'individu responsable de la réponse, plutôt que sur celle-ci.

avatar fte | 

@king péa

"Je ne comprends pas vraiment comment un père peut réagir à mes arguments comme tu le fais."

Il y a deux problèmes avec cette phrase.

Le premier problème est que, père étant mis en italique, tu déprécies ton interlocuteur en tant que père.

Le deuxième problème t’appartient, tu l’exprimes très clairement, tu ne comprends pas.

avatar king péa | 

Il faudrait arrêter de juger la forme, c'est vraiment puéril - peu d'échanges sont constructifs, le reste s'assimilant à du cyberbullying puisque les gens préfèrent attaquer l'individu plutôt que le contenu (et je ne m'adresse pas à toi - c'est une constatation générale).

Ceci étant, il y a des gens qui sont totalement déconnectés de la réalité et leurs enfants font ce qu'ils veulent quand ils le veulent - trop de liberté ne peut-elle pas conduire à des excès?

Un exemple: mon fils de 12 ans joue à Fortnite aux environs de 18-19h (Amérique du Nord UTC-5), avec des français, des gamins entre 10 et 13 ans, mais de là où ils jouent, il est minuit-une heure du matin, ma question est donc: quel parent sain d'esprit peut-il laisser un enfant dans cette tranche d'âge dormir si peu ? Alors qu'il est reconnu qu'un enfant a besoin de 8 à 10h de sommeil pour son développement cognitif.

Réponse facile: les gamins sont des filous et/ou les parents s'en foutent (et si ce n'était pas le cas, mon fils ne jouerait qu'avec des Nord-Américains à ces heures).

Mais quand tu ne t'en fiches pas, tu dois avoir les moyens de contrôler ce que tes enfants font, non ?

Donc oui, je ne comprends pas, incompréhension légitime d'un père qui se demande comment un autre père peut se contenter de croire que l'autorégulation est suffisante (et je ne suis pas mormont, au cas où on me trouverait trop extrémiste), ou qui ne comprends pas pourquoi lorsque confronté à une question, l'argument se fait attendre et où le sujet se déplace sur ce que j'exprime au début de ce commentaire.

avatar fte | 

@king péa

"Il faudrait arrêter de juger la forme"

Je caricature et ne te vise pas, je parle en général. La forme est essentielle. Si un argument commence par "écoute, connard..." et se termine par "...alors va te faire foutre", l’argument peut être absolument brillant, il y a peu de chance qu’il soit bien perçu.

avatar king péa | 

Tout à fait d'accord. Dès qu'on attaque l'individu, comme tu le fais remarquer, on perds toute crédibilité.

avatar Bigdidou | 

@king péa

« autre père peut se contenter de croire que l'autorégulation est suffisante »

Je n’ai jamais pensé, écrit ou dis ça.

« mais tu n'as pas cherché à redresser la conversation en précisant ta pensée, »

Comme le fte, la forme est essentielle.
Si ta réponse avait été d’une autre forme, j’aurais fait cet effort.

« préférant insister sur les faiblesses de l'individu responsable de la réponse, plutôt que sur celle-ci. »

La paille, la poutre... Commence à t’appliquer tes propres leçons à toi- même.
Je n’ose plus invoquer l’hôpital qui se fout de la charité puisque c’est devenu une norme.

CONNEXION UTILISATEUR