Apple pourrait limiter la collecte de données pour les apps destinées aux enfants

Mickaël Bazoge |

Les questions de confidentialité des données constitueront à n’en pas douter un des gros morceaux du keynote d’ouverture de la WWDC lundi prochain. Apple, qui mène la charge sur ce dossier depuis plusieurs années, fait figure de précurseur, suivi par le reste de l’industrie avec plus ou moins d’arrière-pensées (lire : La confidentialité, nouvelle promesse ténue de la Silicon Valley).

Pour autant, Apple n’est pas exempte de tous reproches, par exemple dans les applications dédiées aux mouflets. Joanna Stern du Wall Street Journal a testé 80 apps promues par Apple comme des coups de cœur. Toutes, sauf une, intègre des trackers qui envoient les données des utilisateurs à des agences marketing ou pour de l’analyse de trafic. En moyenne, la journaliste a relevé quatre trackers par app.

Que des apps collectent des données pour permettre aux éditeurs de mieux connaitre leur audience, à la limite cela peut se concevoir (toutes les applications de presse, dont iGeneration, intègrent ce type de trackers). Ce qui est plus dommageable, c’est que beaucoup d’apps envoient ces données à des tiers peu recommandables comme Facebook, et que l’utilisateur n’a aucun contrôle sur ces discrets outils de siphonnage intégrés dans des apps — alors qu’Apple met tout en œuvre pour bloquer le suivi sur le web en empilant les restrictions dans Safari.

Nous nous sommes d’ailleurs interrogés, pas plus tard que cette semaine, sur la position ambiguë d’Apple concernant les mesures de confidentialité entre les apps et Safari (lire : Apple est-elle hypocrite en matière de confidentialité ?). Peut-être que le constructeur apportera des réponses la semaine prochaine, mais en attendant Joanna Stern partage une rumeur selon laquelle la Pomme va limiter les trackers dans les applications destinées aux enfants.

Certaines de ces apps récupèrent des données qui sont ensuite exploitées chez Facebook et consorts, quand bien même le réseau social en interdit la collecte pour les enfants de moins de 13 ans. Apple n’a pas confirmé ce tour de vis pour les apps des marmots. Par contre, le constructeur a précisé que « pour des raisons de sécurité et de confidentialité », il ne pouvait pas connaître la nature des données que l’utilisateur accepte de partager avec des développeurs. « Nous ne pouvons pas savoir ce que les développeurs font sur leurs serveurs », ajoute le porte-parole.

Le représentant d’Apple ajoute que l’entreprise va poursuivre ses efforts de transparence afin d’améliorer les mesures de sécurité et de muscler la gestion des données confidentielles « pour les données qu’ils acceptent de partager ». C’est peut-être là que le bât blesse : dans iOS, les réglages pour gérer la collecte de données sont répartis dans des endroits assez confidentiels et il est parfois difficile d’en saisir l’intitulé.

  • Confidentialité > Publicité > Suivi publicitaire limité pour ne plus recevoir de publicités ciblées (cela n’empêchera pas l’affichage publicitaire). Les annonceurs ont cependant d’autres moyens de « deviner » la personne derrière l’iPhone en utilisant des infos comme l’adresse IP, l’opérateur ou encore l’OS, puis en les croisant avec d’autres bases de données.
  • Confidentialité > Service de localisation pour désactiver ou limiter le suivi de localisation des apps.
  • Général > Actualisation en arrière-plan pour limiter ou empêcher les apps à mettre à jour leur contenu en tâche de fond.

Peut-être que tout cela mériterait un endroit dédié, un peu comme Temps d’écran par exemple.

avatar R1x_Fr1x | 

Quelle bonté

avatar jimenez | 

A ce propos... quels sont les trakers qu’utilise iGeneration dans ses divers outils (web, applis...) ?

avatar fernandn | 

Excellente question ! :)
Mais la gratuité a un prix : la donnée...

avatar Ducletho | 

@fernandn

Tu peux payer et être vendu. C’est deux fois plus rentable

avatar oomu | 

"Mais la gratuité a un prix : la donnée..."

bah, on peut faire planter les scripts, filtrer les pubs, mentir dans les questionnaires, et donner des emails de compte poubelle

tout en continuant de lire les article.

avatar bibi81 | 

A ce propos... quels sont les trakers qu’utilise iGeneration dans ses divers outils (web, applis...) ?

Vous n'avez pas vu un message vous informant lors de votre première visite ?

Sinon en bas de chaque page on trouve cette adresse :

https://ours.macg.co/vie-privee/

avatar Mickaël Bazoge | 
Tout est là effectivement : https://ours.macg.co/vie-privee/
avatar Ducletho | 

Comment Apple fait elle pour limiter une collecte qui n’existe pas ? ?
Il y en a encore qui croit aux licornes

avatar Depret Lucas | 

@Ducletho

Elle ne collecte rien sur toi mais les applications un peu

avatar Ducletho | 

@Depret Lucas
Rien pour Apple ( mise à part ...) Et angry bird collecte moins sur iOS que sur Android

« 
La plateforme publicitaire d’Apple est conçue pour protéger vos données et vous permettre de choisir ce que vous souhaitez partager.
Les publicités proposées par la plateforme publicitaire d’Apple peuvent apparaître dans l’App Store sur iOS, Apple News et Bourse.
Les informations contextuelles suivantes peuvent être utilisées pour vous proposer des publicités :
Informations sur votre appareil : vos réglages de langue pour le clavier, le type de votre appareil, la version de votre système d’exploitation, votre opérateur de téléphonie mobile et votre type de connexion.
Position géographique de votre appareil : si le service système de publicités Apple selon le lieu est activé, votre position géographique peut être utilisée pour vous offrir des publicités en relation avec votre lieu. La position géographique de votre appareil n’est pas conservée par la plateforme publicitaire d’Apple et aucun profil n’est établi à partir de ces informations.
Vos recherches dans l’App Store sur iOS : lorsque vous effectuez une recherche dans l’App Store sur iOS, votre requête peut être utilisée pour vous proposer une publicité pertinente par rapport à votre recherche.
Apple News et Bourse : le type d’article que vous consultez est utilisé pour déterminer les publicités pertinentes. »

avatar Depret Lucas | 

@Ducletho

Ben oui c’est anonyme

avatar oomu | 

ben v, c'est anonymisé

et toute façon pourquoi activer "système de publicités Apple selon le lieu est activé" ?

Cela ne sert qu'à aider les entreprises et les commerciaux, et dans ma vie , je n'ai qu'un but: pourrir la vie des commerciaux.

Où voulez vous en venir ? Oui Apple ne vit pas de la collecte d'infos et elle détaille ses outils et comment refuser le profilage.

Après elle ne peut que restreindre les AUTRES EDITEURS ET PARTENAIRES QUI NE SONT PAS ELLE sur sa boutique app store

mais perso, je reste ambivalent sur le contôle qu'Apple a sur cet outil de distribution d'applications.

A mon sens, l'app store devrait lui être arraché ou son contrôle éditorial jugulé par la Loi. Aux gens de choisir ensuite les apps et éditeurs vertueux ou de s'en foutre ou d'échouer à y arriver.

avatar bunam | 

Il manque sur iOS : un appuie long(ou 3D touch) sur l'application (même celles trouvées par la recherche) -> un item de menu " Gérer ", à ce moment-là on a toutes les infos, comme sa taille, taille des documents de l'app, la liste des droits accordés, supprimer l'app, reset de l'app... temps d’usage, gestion notifications, bref tout ce qui est disséminé dans divers emplacements dans les réglages classiques doit ce retrouver dans cette fenêtre.

avatar Paquito06 | 

Vous etes fou? Les enfants d’aujourd’hui sont la cible marketing de demain ?!

avatar oomu | 

Les enfants d'aujourd'hui sont les soldats du fascisme de demain.

Les enfants d'aujourd'huis seront les torcheurs de mon cul de demain aussi

alors...dois-je leur en vouloir d'être de futurs fascistes ? hmmm...

avatar Paquito06 | 

@oomu

Ahah. Ca va loin là. Heureusement, qu’une infime proportion. Hors Apple cible TOUT le monde ?

avatar Sorabji | 

Quelle belle hypocrisie: Apple, qui s’érige en parangon de vertu sur la confidentialité des données, n’envisage que de « limiter » le tracking des enfants au lieu de l’interdire dans toutes les apps qui leur sont destinées. Je me demande s’il ne serait pas temps de changer de crèmerie…

avatar Eyquem | 

@Sorabji

C’est bien pire en face...

avatar debione | 

Ah, donc vu que mon voisin s’amuse à couper des doigts on ne me dira rien car dans ma grande gratitude, moi, je n’arrache que les ongles....

avatar oomu | 

alors c'est pas exactement ça

on vous dit que vous barrer pour changer de crèmerie en allant chez le voisin, c'est pas la bonne idée, car le voisin lui il coupe les doigts...

voyez ? c'est plus subtile. Eyquem ne répond pas à votre critique de l'hypocrisie Apple,mais à votre phrase "Je me demande s’il ne serait pas temps de changer de crèmerie…"

Demandez le vous, cherchez la réponse, et dites la nous.

avatar debione | 

@oomu
Ce n’est pas du tout subtil, c’est même des stratagèmes, on parle d’Apple, pas des autres, ramener cela aux autres, c’est selon shoppenhauer dans son livre l’art d’avoir toujours raison le premier stratagème pour ne pas parler du fond mais juste avoir raison. Si on parle de l’hypocrisie d’Apple, les autres qu’ils coupent les doigts ou la tête on s’en branle, ce n’est ni le sujet ni le propos. Comparaison n’est pas raison...

Pour la crémerie et son changement, j’en parle, j’ai du changer de smartphone, j’ai pas pris d'iPhone... et actuellement ni mon IMac, ni mon mbp ne seront remplacer par des produits Apple, j’attends juste qu’ils crèvent... Il. Y a bien que l’ipad Air actuellement en catalogue, ou le prix en regard de ce qui est donné vaut la peine. Le reste tourne non pas à l’arnaque ni à l’escroquerie, mais au m’astu vu...
Quand à la protection des données, c’est exactement la même que quand Apple se targue d’etre Une société soucieuse de l’environnement, prendre un point, le monter en épingle, et ne surtout pas parler du reste. Pour l’ecologie Ce sera le tout collé, le tout batterie, le tout renouvellement le plus rapidement possible, le tout streaming, pour la protection des données c’est dès serveurs obligatoirement sur le sol chinois en partenariat avec des sociétés d’etat chinoise, et bien sûr ne jamais parler du patriot act ( bon il n’en n’ont pas le droit) ni même interdire purement et simplement la récolte de donnée via des applications qu’Apple se targue d’avoir assidûment tout contrôler, pour les enfants c’est refuser qu’un bout de téton apparaisse, mais par contre pour des jeux de guerre, d’assassinat et autres, la plus aucun problème...
Le problème d’Apple n’est pas ce qu’ils font, ils sont devenu une société lambda... Le problème d’Apple est sa communication. Ils mentent, déforme la réalité, retourne leurs vestes, omettent volontairement certaine chose... C’est bien plus cela que les prix exorbitant qui me font gentiment switcher.

avatar Sorabji | 

@Eyquem

C’est vrai, mais justement, je ne pensais pas à Androïd (hors de question) mais à ça:
https://puri.sm/products/librem-5/

avatar Zoupinou | 

À propos, merci d’avoir parlé de « privacy pro » il y a quelques jours. Macgé (et d’autres) redeviennent praticables. Il y a effectivement beaucoup de trackers.

avatar pat3 | 

@Zoupinou

Effectivement, je ne connaissais pas et j’ai installé depuis. Toujours par les devs de Disconnect, anciens de Google partis au moment du virage « Evil » de la boîte.

avatar debione | 

Donc cela veut dire que le 90% des applications ne vont plus pouvoir collecter des infos, parce que la majorité des applications dans le store ne sont pas interdite au moins de 13-14ans.

Ou alors c’est juste une énième manipulation marketing...

C’est rigolo, entre ces deux positions mon cœur ne balance pas...

avatar oomu | 

Matin, Quel Courage !

:)

avatar Navareus | 

Quelle bonté. Bien gentil pour nos petits. Mais maintenant que l’élan est pris, autant étendre la politique à tout ce qui circule sur l’App Store

avatar debione | 

Ben pourquoi? Ce qui est sur l’iphone Reste sur l’iphone, c’est Apple qui le dit...

avatar Paquito06 | 

@debione

“Ben pourquoi? Ce qui est sur l’iphone Reste sur l’iphone, c’est Apple qui le dit...”

Si Apple utilisait les donnees comme le fait Google, Maps serait aussi développé que Google Maps, par exemple. Mais parce qu’Apple ne collecte pas, ne marchande pas de donnees comme Google (ou Facebook), alors elle est en retard sur Maps. Après les gens ralent parce que Maps est pourri d’un coté, mais d’un autre ils ne veulent pas de collecte de donnees, ajoutons a cela qu’ils ne veulent rien payer et tout gratuit, immediatement. Voilà, je deteste les gens.

avatar debione | 

@Paquito06

Ah mais je suis entièrement d’accord avec vous dites... Perso je ne me plains pas que Google utilise mes données quand j’utilise Gmail, leurs positions est très clair, leur discours aussi.
Par contre quand je suis sur de l’apple Et au vu du prix demandé, j’espere Bien que ce n’est pas juste un discours marketing, le fait que ce qui est sur un iphone reste sur un iphone... Hors ce n’est pas le cas, Apple est pris la main dans le sac, entre son discours marketing et la réalité du terrain... Apple laisse volontairement les app snifer tout ( elle pourrait très bien interdire le transfert de donnée, c’est juste quelque ligne de code à mettre en place) mais elle reste sur le mensonge que quand elle annonce que ce qui est sur un iphone reste sur l’iphone, le simple fait d’avoir Google search par défaut rend caduque tout ce que dit Apple sur la confidentialité des données...

Perso j’ai rien contre l’utilisation des données, chaqu’un fait ce qu’il veut, par contre la confidentialité des données n’est absolument pas assurer chez Apple, contrairement à ce qu’ils nous disent depuis des annnees.... C’est exactement la même que sur l’ecologie, il n’y a aucune volonté réelle, juste du surf sur la vague marketing, et voir les gens plonger dedans sans se poser la question...

Après je suis moins catégorique que vous concernant la capacité d’Apple à être à niveau de la conccurence sur le soft. Ce n’est pas la récolte de donnée qui permet à Google de defoncer Apple sur la partie photo, c’est juste une meilleure équipe d’ingenieur. Pas sûr que ce soit exactement la même chose concernant le reste...

avatar Paquito06 | 

@debione

“... qui est sur un iphone reste sur l’iphone, le simple fait d’avoir Google search par défaut rend caduque tout ce que dit Apple sur la confidentialité des données... “

Google paye $12 Mrds/an pour etre le moteur de recherche par defaut dans Safari. On ne peut pas se passer de Google search. C’est quoi la concurrence? Bing? Yahoo? Baidu? C’est un des rares domaines où Apple n’a pas le choix. On peut utiliser Safari en mode privé ou non, limiter ou non le tracking, utiliser d’autres moteurs de recherche ou d’autres browser. Pour toute la suite logiciel Google, Apple propose un equivalent. Sauf pour le moteur de recherche, faut passer par Google. Quand on sort de Google Search, Google n’a plus acces à rien sur notre iPhone. Et utiliser Google Search sur un iPhone ou une autre plateforme, ca change pas grande chose si on limite la localisation, on ne se log pas, etc.

“Après je suis moins catégorique que vous concernant la capacité d’Apple à être à niveau de la conccurence sur le soft. Ce n’est pas la récolte de donnée qui permet à Google de defoncer Apple sur la partie photo, c’est juste une meilleure équipe d’ingenieur. Pas sûr que ce soit exactement la même chose concernant le reste..”

Je m’avancais sur la partie Maps vs Google Maps seulement où Apple ne peut pas rivaliser facilement sans collecter dea données, mais va améliorer Maps très prochainement malgré tout.

“Perso j’ai rien contre l’utilisation des données, chaqu’un fait ce qu’il veut, par contre la confidentialité des données n’est absolument pas assurer chez Apple, contrairement à ce qu’ils nous disent depuis des annnees.... C’est exactement la même que sur l’ecologie, il n’y a aucune volonté réelle, juste du surf sur la vague marketing, et voir les gens plonger dedans sans se poser la question...”

Apple croit vraiment en la confidentialité des données (dans ses discours externes/marketings, mais pas que), dans une certaine mesure (Google Search par ex peut etre une limite), mais Apple n’a pas d’equivalent sur le marché niveau confidentialité des donnees, tout simplement parce que le business model d’Apple n’est pas le marchandage de ces données, ce qui est à l’opposé des autres GAFA. Apres, il peut y avoir des breches sur les millions d’applications validees sur le store par exemple. Bizarrement, mes adresses @icloud.com sont les seules qui n’ont jamais ete spammées. Mes adresses Outlook, Gmail et Yahoo recoivent une 50aine de spam/jour, et je fais relativement attention. Apres, Apple a quand meme une idee des traffics, volumes, nombre d’utilisateurs, etc., mais Apple a meme du mal a identifier un utilisateur precisement via un de ses appareils.

CONNEXION UTILISATEUR