Face à la fin du pistage publicitaire sur iOS, les annonceurs se tournent vers Android

Félix Cattafesta |

La fameuse notification permettant d'accepter ou de refuser le suivi publicitaire d'iOS 14.5 (App Tracking Transparency, ATT) a fait du mal au secteur de la publicité. Le Wall Street Journal donne aujourd'hui une idée de l'impact de cette alerte, qui fait partie du quotidien des utilisateurs d'iPhone et d'iPad depuis deux mois.

Au 22 juin, plus de 70% des appareils iOS tournaient sous iOS 14.5. L'article nous apprend que moins d'un tiers des utilisateurs acceptent le pistage, ce qui a pour conséquence de faire chuter les prix des espaces publicitaires sur iOS. Le refus du pistage réduit la précision des données collectées sur les utilisateurs d'iOS, et il est alors risqué pour une entreprise de faire de la publicité sans être certaine de cibler le bon client. Si le service est moins efficace, il est difficile de conserver des tarifs élevés pour ces espaces.

Par conséquent, les annonceurs ont recalibré leurs stratégies marketing. Ils se détournent d'iOS pour aller sur... Android. Les dépenses pour la publicité sur iOS ont chuté d'un tiers entre le 1er juin et le 1er juillet. À l'opposé, les dépenses pour Android ont augmenté de 10% sur la même période. Résultat, le prix des espaces sur iOS a diminué tandis que ceux sur Android explosent. Ils coûtent désormais 30% plus cher que sur iOS.

Mark Zuckerberg. Image Anthony Quintano (CC BY)

Mais l'ATT touche aussi les compagnies vendant les données privées comme Facebook. Le réseau social a été très critique vis-à-vis de la nouvelle fonctionnalité d'Apple. Avec ce robinet d'informations sur ses utilisateurs fermé, l'entreprise perd en attractivité pour les annonceurs.

L'agence Tinuiti explique que début avril, ses clients consacraient la moitié de leur budget Facebook sur iOS. Cette dépense est descendue à 20% à la fin du mois de juin. S’il y a moins d'appareils iOS que de téléphones Android dans le monde (72% vs. 26%), les annonceurs considèrent généralement qu'un utilisateur d'iPhone dépensera plus d'argent en applications. Ils dépensaient donc habituellement plus en publicité sur iOS.

Cependant, les services de publicité interne et les applications de la firme (Facebook, Instagram et dans une moindre mesure WhatsApp) restent en forme. Mark Zuckerberg avait déclaré en mars que l'arrivée de l'ATT pourrait les mettre en position de force, car poussant « plus d'entreprises à faire du commerce sur nos plateformes, en rendant plus difficile pour elles l'utilisation de leurs données pour trouver les clients qui voudraient utiliser leurs produits en dehors de nos plateformes ». Facebook a récemment déployé des publicités contextuelles, se basant sur l'heure et les contenus de l'application pour continuer de proposer des contenus ciblés quand les critères habituels ne sont pas disponibles à cause de l'ATT.


avatar Tabouret3 | 

En espérant que Google suive apple sur ce coup.

avatar fendtc | 

@Tabouret3

Google a déjà annoncé qu’il ferait quelque chose de similaire…
Comme pour le chiffrement du contenu du téléphone, le chiffrement de bout en bout des communications, les fiches expliquant l’usage des données de chaque application…
Apple a eu le courage d’ouvrir le bal et les autres ont suivi…
La question est : qu’y gagne Apple? Est-ce vraiment juste l’image marketing du gentil protecteur ? Ou plus simplement, il a quelque chose à y gagner? (Ex: Forcer la migration d’app du modèle app gratuite avec rémunération par la pub donc 0€ pour Apple, vers un modèle à abonnement donc 30% puis 15% pour Apple???)

avatar weagt | 

Bon vent les publicitaires, allez donc voir chez Android, nous n'en serons que mieux...

avatar MegaWatt48 | 

@weagt

Je suis bien d’accord

avatar Qura35 | 

@weagt

Hâte de voir par quoi les apps vont substituer cette perte financière

avatar webHAL1 | 

@Qura35 :
« Hâte de voir par quoi les apps vont substituer cette perte financière ​»

Ça va en effet être intéressant. Certain(e)s ici vont peut-être connaître des désillusions, ceux et celles qui s'imaginent qu'ils peuvent tout avoir gratuitement, sans publicité, sans qu'aucune de leurs données personnelles ne soit utilisée pour créer un profil...

avatar Insomnia | 

@weagt

Encore un qui pense qu’à lui. Quand le store ne proposera que des applications payantes ont verra si tu fera aussi le malin…

avatar weagt | 

@Insomnia
Personnellement je préférerais qu’il y ait que des applications payantes, plutôt que de voir des applications gratuites mais bourrées de pubs impossibles à supprimer. Quand une application est gratuite mais qu’on peut supprimer la pub en payant je le fais systématiquement.

avatar Insomnia | 

@weagt

Mouai tu as peut être les moyens de t’offrir toutes les applications, mais il est fort possible que cela pousse certaines à passer à l’abonnement et je suis déjà pas prêt à dépenser pour toutes les applications et encore moi s payer tous les mois pour une application, personnellement et je suis sûrement pas le seul 😁

avatar Derw | 

@Insomnia

Personnellement, d’un point de vue économie des applications, je regrette la période d’avant (2010) où les applications étaient soit payantes en une fois (shareware), soit gratuite (freeware). Pas d’abonnement, pas de pubs… Je n’avais pourtant pas de gros moyen à l’époque et certaines fins de mois pouvaient êtres à compter (plutôt avant 2000…). Ce n’est donc pas un point de vue de « riche » qui se moque des « sans-dents »…

avatar bonnepoire | 

Ca ne fait que renforcer l’image de Apple.

avatar Gerrer | 

@bonnepoire

Et celle d’android 🙂😆😂🤣

avatar bhelden | 

Les user Android en PLS dans la street night près d’une bouche d’égout dégoûtante.

avatar Koala30 | 

T'es Le nouveau dieudonné toi

avatar bhelden | 

@Koala30

Ah ouai ? 🤩

avatar shaba | 

@bhelden

C’est pas vraiment un compliment.

avatar bhelden | 

@shaba

Ah ouai ? 😭

avatar Hazuka | 

@bhelden

Haha! CHEH!!!!!

avatar bhelden | 

@Hazuka

Punchline de rappeur

avatar marc_os | 

@ bhelden

😀 👍

avatar raleur | 

Cela renforcera la notoriété d’Apple en matière de respect de la vie privée et peut-être même en matière de sécurité.

avatar pechtoc | 

Du coup la parade ce sera quoi, plus de pub mais des abos pour utiliser une appli ?

avatar redchou | 

@pechtoc

Ou plus d’application… 🤷‍♂️

avatar pechtoc | 

@redchou

Ce qui, d'une certaine manière, peut revenir au même.

avatar redchou | 

@pechtoc

Je voyais ça comme étant un cran au-dessus quand même…

avatar themasck | 

si il a y plus de publicité sur Android , il y aurait peut etre des transferts d'OS

avatar DG33 | 

@themasck

Il y a plus de dépenses de pub sur Android parce que les espaces y sont plus chers dorénavant, pas parce qu’il y a plus de pub.

avatar bibi81 | 

Ca ne vas pas faire les affaires des développeurs iOS... Que ne fait pas Apple pour les petits développeurs !!

avatar cnewton | 

@bibi81

Un bon produit a un prix…

avatar andr3 | 

@cnewton

👍

Et j’ajoute que le gratuit [nous] coûte cher [et nos données personnelles vantent de l’or].

avatar frankm | 

Attention, FaceBook ne vend pas les données perso, ils les gardent précieusement comme un trésor.
Ils vendent de la certitude : la certitude de cibler le bon client potentiel

avatar fendtc | 

@frankm

Ils essayent de les garder précieusement pour être plus précis… car comme beaucoup de trésors, il doit être bien gardé pour ne pas être volé !!!
Je crois que les nombreux exemples de fuites de données chez FB ont montré que justement, ils n’arrivent pas à garder toutes ces données QUE pour eux!!!

avatar marc_os | 

@ frankm
> la certitude de cibler le bon client potentiel

La grande illusion il me semble.
Ce que je voudrais voir, c'est une étude montrant l'efficacité, ou l'inefficacité de ces ciblages.
Si je balances 100 pubs de fours à micro-ondes à 1000 personnes ciblées, la vente de ces fours sera-t-elle vraiment supérieure au cas où je n'envoie que quelques pubs pour ces fours parmi d'autre pubs ?
Perso, quand je me suis vu recevoir tous les jours des pubs de tables de cuisson après avoir visité le site d'un revendeur, j'ai vite été énervé. Je ne vais quand même pas acheter autant de tables de cuisson que de fois où je reçois une pub quand même !
A mon avis ce genre de stratégie est souvent carrément contre-productive.

avatar fendtc | 

En gros c’est simple:
- une application coûte de l’argent à faire, à maintenir et distribuer
- Apple a construit son modèle économique sur le modèle de la vente « classique » où le distributeur prend un pourcentage sur la vente pour se payer
- le modèle économique glisse vers une application gratuite avec d’autres moyens de rémunération des développeurs (pubs, achats in-App)
- sur la vente d’une app à 0€, Apple touche 0€!
- sur la pub, Apple ne touche rien…
- sur les achats in-App, aujourd’hui Apple touche son pourcentage mais ça semble pas bien parti pour durer!!! (Epic, si tu nous lis… 😎)
Que reste-t-il ???
Il faut passer à un modèle où TOUT LE MONDE est rémunéré : le développeur mais aussi le distributeur !!!
Car non, donner en app, sans en payer les frais de distribution et passer à la caisse avec la pub grâce aux données personnelles « collectées à l’insu de l’utilisateur » n’est pas la solution !!!

Alors:
- un abonnement « app store » pour avoir le droit de télécharger de nouvelles app et les MaJ…
- un abonnement par app dont un bout revient au distributeur
- les développeurs payent pour chaque déploiement (install ou update) quelque soit le prix de l’app avec un prix au Mega
- un retour au modèle initial avec un achat dont le prix paye également le distributeur
Il y a beaucoup de solutions!!! Elles peuvent peut-être coexister… mais la situation ne peut pas durer!

Ex: j’ai un abonnement macg pour rémunérer ceux qui produisent ce que je consomme… car tout a un prix! Et que sinon: soit le producteur n’est pas rémunéré (et ça ne dure pas longtemps) soit il se rémunéré en me volant d’autres choses (données perso) soit en vendant à un tiers le fait que le consomme chez lui (pub)…

avatar mat16963 | 

@fendtc

Apple touche déjà 90$ par an et par développeur, ainsi que l’argent que les utilisateurs dépensent pour le hardware, sans compter les services hein.

avatar Derw | 

@mat16963

« Apple touche déjà 90$ par an et par développeur »

🤣 Rassurez-moi, vous ne pensez pas sincèrement que 90€ / an / développeur soit une solution économique valable pour entretenir un store et développer / maintenir XCode, des API… ?

« ainsi que l’argent que les utilisateurs dépensent pour le hardware, sans compter les services hein. »

Ce sont des marchés distincts, avec des lignes comptables distinctes. Du coup Apple en bon gestionnaire veut que chacun de ces marchés soient au minimum auto-suffisant… Ce n’est pas aux services ni au hardware de financer le store.

avatar webHAL1 | 

@Derw :
« Ce sont des marchés distincts [...] »

Aow, attention avec cette affirmation comme quoi l'iPhone et l'App Store sont des marchés distincts ! Vous allez vous faire tomber dessus par tous ceux qui affirment que l'appareil, le son système d'exploitation et sa boutique en ligne sont indissociables, qu'il n'y a donc aucune raison pour que plusieurs boutiques applicatives soient disponibles sur iOS et que les gens qui ne sont pas contents n'ont qu'à passer à Android. ;-)

À noter tout de même qu'il n'est pas rare du tout qu'une entreprise finance un secteur d'activités avec les bénéfices d'un autre. Apple le fait d'ailleurs avec Apple TV+, qui n'est clairement pas bénéficiaire et n'est pas prêt de l'être.

avatar Derw | 

@webHAL1

« Aow, attention avec cette affirmation comme quoi l'iPhone et l'App Store sont des marchés distincts ! Vous allez vous faire tomber dessus par tous ceux qui affirment que l'appareil, le son système d'exploitation et sa boutique en ligne sont indissociables, qu'il n'y a donc aucune raison pour que plusieurs boutiques applicatives soient disponibles sur iOS et que les gens qui ne sont pas contents n'ont qu'à passer à Android. ;-) »

Ha mais il ne faut pas confondre « lignes budgétaires » et « écosystème de produits » ! Chez Super U par exemple, d’un point de vue comptable, le rayon « salon de jardin » et le service de location de camions n’ont rien à voir. Pourtant, ils sont en partie liés d’un point de vue client. Et je pense que pour Super U, les 2 lignes budgétaires doivent être bénéficiaires à la fin de l’année…

« À noter tout de même qu'il n'est pas rare du tout qu'une entreprise finance un secteur d'activités avec les bénéfices d'un autre. »

Oui, bien sûr. Quand une entreprise est en bonne santé, elle peut se permettre ce genre de frivolité. Apple le fait régulièrement effectivement…

avatar webHAL1 | 

@Derw :

Ah mais attention, il n'y a pas du tout de ligne budgétaire pour l'App Store ! Tim Cook l'a encore rappelé lors du procès face à Epic : il n'a aucune idée de la rentabilité de la boutique en ligne. Car l'iPhone et elle sont si inextricablement liés que les différencier avec deux lignes budgétaires séparées serait quasi-impossible, et ne présenterait pas d'intérêt ! ;-D

avatar moua | 

Fut un temps, où les pubs que iOS étaient plus cher.
Les clients ils étant alors considérés comme ayant plus de moyens.

Visiblement c’était encore le cas avant l’arrêt du pistage.

avatar _Lion04_ | 

Ils vont pas nous manquer les publicitaires !
Allez vers celui qui vit grâce à la pub : Google

avatar quentinf33 | 

@_Lion04_

Google a annoncé un ATT sur Android.

Mais les dev se retireront du Play Store pour contourner leurs règles, je le concède.

avatar fabiendirect | 

«  Les dépenses pour la publicité sur iOS ont chuté d'un tiers entre le 1er juin et le 1er juillet » un laps de temps aussi court ne fait pas une tendance !!

avatar marc_os | 

@ fabiendirect

Ah les stats...
Je n'en dirai pas plus. 🤔

avatar SyMich | 

Attendez quelques mois et vous verrez que cette baisse est temporaire, juste le temps que les annonceurs se mettent d'accord sur la techno permettant de remplacer l'IDFA. (Il est primordial qu'ils utilisent tous le même Identifiant, et pas chacun le leur...)

C'est en bonne voie, un consensus étant en train de se dégager sur l'une des solutions testées qui présente plusieurs intérêts: ne plus dépendre d'Apple ou d'iOS (ils se sont laissé piéger par la solution IDFA d'Apple et en payent le prix aujourd'hui, ils ne veulent plus de cette dépendance), ne pas pouvoir être bloqué par Apple (lors de la validation ou ultérieurement), et ne pas passer sous la coupe de Google, et respecter le RGPD avec le recueil du consentement préalable des utilisateurs.

avatar r e m y | 

Je ne vois pas bien comment Apple ne pourrait pas bloquer les apps utilisant cette technique...

avatar Lu Canneberges | 

@SyMich

« un consensus étant en train de se dégager sur l'une des solutions testées qui présente plusieurs intérêts »
de quelle solution parles-tu ? CAID ? Google ? Une autre ?

avatar SyMich | 

Une autre solution, bien sûr... ils se sortent du piège que leur avait tendu Apple en leur mettant à disposition l'IDFA, ce n'est pas pour retomber dans les griffes de Google!

La solution qui est en train de se dégager, poussée par l'un des leaders du secteur (francais, d'ailleurs), est totalement respectueuse du RGPD (avec demande d'accord préalable, ce que ne fait pas le nouveau framework d'Apple au passage), et ne devrait pas pouvoir être bloquée par Apple car totalement indépendante d'iOS. D'ailleurs un grand nombre d'apps l'ont déjà adoptée sans qu'Apple n'y trouve rien à redire.

avatar webHAL1 | 

@SyMich :
« D'ailleurs un grand nombre d'apps l'ont déjà adoptée sans qu'Apple n'y trouve rien à redire. »

Oh ? Cela voudrait-il dire qu'Apple est nettement moins intéressée à protéger la vie privée des utilisateurs de ses produits qu'à utiliser cet argument dans son marketing pour en vendre davantage ? Et qu'elle est parfaitement consciente que le succès de l'iPhone s'est en grande partie construit sur la disponibilité de centaines de milliers d'applications gratuites et que menacer cet avantage n'est absolument pas dans son intérêt ? Voilà qui serait surprenant...

On peut aussi rappeler à toute fin utile qu'Apple, depuis 2012, a offert aux publicitaires le moyen de pister les utilisateurs d'iOS via l'IFDA, sans apparemment que ça ne lui pose le moindre souci de conscience, et que ce n'est que très récemment qu'elle a décidé de retourner sa veste et se positionner en chevalier blanc de la défense de la vie privée. Cela s'est fait entre autres par l'introduction d'un message dans iOS informant l'utilisateur si une application veut pouvoir collecter des données et les partager avec d'autres, via un message totalement ambigu qui lui donne l'illusion qu'il peut entièrement contrôler ce que les applications font des données et qui n'explique en rien les conséquences d'une acceptation ou d'un refus de sa part. Sans grande surprise, ça n'empêche pas les adorateurs de la marque de croire qu'elle fait cela dans leur intérêt et qu'il s'agit d'une grande avancée.

avatar RB3D | 

Quand est-ce qu’ils (toute la clique qui se fait grave de tunes!) vont comprendre que si ils veulent mieux cibler le client, il faut donner des tunes ou de réelles promotions au client? C’est du passé, il n’auront plus toutes nos informations personnelles gratuitement à terme🧐 temps mieux 😎.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR