Laissez l’iPad être l’iPad

Anthony Nelzin-Santos |

La solution à tous les problèmes, réels et inventés, de l’iPad ? Des fenêtres, bien sûr ! D’accord, d’accord, j’exagère un peu. Mais de fait : certains n’arrivent pas à imaginer que le futur de l’iPad ne passe par un rapprochement fonctionnel avec le Mac. Comme si iOS ne pouvait pas gagner ses lettres de noblesse en suivant sa propre voie.

L’iPad n’est pas le Mac

L’iPad ne gagnerait-il pas à posséder un « véritable » environnement de bureau ? La question est aussi vieille que l’iPad lui-même, et revient comme les marrons en automne, cette fois par le biais d’une série de tweets du développeur Steven Troughton-Smith. Apple a pourtant toujours été très claire : l’iPad, débarrassé de la métaphore skeuomorphique du bureau, doit élargir le sillon creusé par l’iPhone.

Ce n’est pas qu’il lui manque un environnement de bureau, c’est que l’iPad n’existe que pour dépasser ce concept. Ce choix, effectué par Steve Jobs et confirmé par Tim Cook, motive l’ensemble de la stratégie d’Apple. L’iPhone, l’iPad, l’Apple Watch, les AirPods même : tous ces appareils ont abandonné le paradigme du fichier au profit du paradigme de l’action, et possèdent un « navigateur d’actions » plutôt qu’un navigateur de fichiers, dont l’interface est spécifique à chaque usage.

Vous savez quoi ? Le futur de l’iPad, ce n’est sans doute pas cela. Image Steven Troughton-Smith.
Vous savez quoi ? Le futur de l’iPad, ce n’est sans doute pas cela. Image Steven Troughton-Smith.

L’écran d’accueil d’iOS est rempli d’applications qui permettent d’accomplir des tâches précises, les complications des cadrans de watchOS sont autant de « raccourcis » vers des fonctions. Tout est commande dans l’interface vocale des AirPods, l’intelligence artificielle et la réalité augmentée exploseront les fichiers en faisant « remonter à la surface » leur contenu. Le Mac lui-même bénéficie de cette logique : si la Touch Bar met des actions au bout des doigts, elle reste sur le même plan que le clavier et la souris, et ne se confond pas avec l’affichage.

Chaque appareil possède sa « personnalité » propre, mais tous sont liés par le « nuage » à l’échelle globale et la microlocalisation à l’échelle locale. À cette unification fonctionnelle, Microsoft et Google préfèrent une unification formelle, à travers leurs Modern UI et Material Design. L’opposition est claire et assumée, mais à force de loucher sur les chiffres de vente de l’iPad, certains parviennent à rater la forêt autour de l’arbre.

L’iPad n’est pas simple

Cela étant dit, l’iPad ne possédait peut-être pas de « personnalité propre » à ses débuts de « gros iPod touch », au-delà de quelques éléments d’interface originaux. Il y a peut-être là un « péché originel » qui explique les frustrations actuelles : les fonctions ajoutées au fil des années, jusqu’à la Split View et au picture in picture, ne suffisent sans doute pas à réaliser tout le potentiel de l’iPad. Mais avant de parler de « potentiel » et de futur, il faut parler de réel et d’actuel.

Il faut donc parler de la manière dont les clients d’Apple se sont emparés de l’iPad, plus encore que des autres tablettes et 2-en–1, et l’ont propulsé en tête des principales enquêtes de satisfaction. Les statistiques d’usage sont éloquentes : plus de 200 millions d’iPad sont utilisés régulièrement, deux fois plus que de Mac. Les limites de certains utilisateurs sont les possibilités d’autres, dont l’iPad est le seul ordinateur (osons le mot), voire le premier.

L’iPad a su trouver sa place en entreprise, comme ici dans un milieu industriel qui était très friand de « tablet PC » et autres « ToughBook ». Image Apple.
L’iPad a su trouver sa place en entreprise, comme ici dans un milieu industriel qui était très friand de « tablet PC » et autres « ToughBook ». Image Apple.

Car la relative simplicité de l’iPad est une force, et pas seulement pour une masse d’« utilisateurs lambda » qui ne feraient rien d’autre que de « consommer » des contenus avec un simple navigateur. Les partenariats noués avec IBM et SAP, le développement de prestataires de services comme JAMF, et la robustesse du marché des applications professionnelles montrent que l’iPad a su trouver une place en entreprise. La moitié des iPad vendus le sont maintenant auprès d’entreprises et d’institutions.

L’absence de fenêtres n’y est pas nécessairement vue comme un problème majeur : combien d’usages professionnels peuvent être rendus plus plaisants, et surtout plus productifs, avec une application métier en plein écran ? Combien d’heures de maintenance peuvent être économisées avec une plateforme strictement contrôlée ? Si l’iPad connait un tel succès dans le monde de l’entreprise, c’est aussi parce qu’il n’est pas le Mac ou le PC.

L’iPad sera autrement plus complexe

Pour autant, l’iPad n’est pas simple au point d’être simpliste, et ce n’est pas qu’un terminal d’accès à une application métier ou à Facebook. L’iPad s’est doucement mais surement complexifié — pensez à une fonction comme le mode picture in picture, qui débloque de nouveaux usages (comme le travail sur un document pendant un appel vidéo), et apporte déjà des réponses à la question d’une gestion des « fenêtres » spécifique à iOS (existence entièrement liée au contenu, au point qu’elle ne possède pas d’interface en plus du contenu).

Apple a tendu la main, les utilisateurs (et parfois les non-utilisateurs) veulent maintenant le bras. Cette impatience est compréhensible : en 1991, c’est-à-dire sept ans après sa présentation, Mac OS était déjà passé par de multiples révisions de son environnement de bureau et de sa gestion des tâches multiples, et possédait déjà plusieurs environnements de développement. L’iPad est parti d’une base autrement plus évoluée, mais a progressé plus lentement.

Ou, du moins, il a progressé d’une manière bien à lui. On peut faire avec un Mac des choses que l’on ne peut pas faire avec un iPad, mais ce n’est sans doute qu’une question de logiciel pour une partie de ces choses. Or dans le même temps, le format même de l’iPad lui ouvre des horizons à jamais inaccessibles au Mac, un avantage encore renforcé par le Pencil. Dans ces entredeux où l’iPhone est trop petit et le Mac trop encombrant, l’iPad est d’une redoutable efficacité.

Mais alors que Steve Jobs l’utilisait au fond de son fauteuil tout en gardant un Mac Pro à portée de clavier, Tim Cook l’utilise comme son bureau mobile. Apple ne voit plus seulement l’iPad comme l’ordinateur du lit ou du siège d’avion : elle le voit et le promeut activement comme un ordinateur à temps plein. Il faut encore que les actes suivent les paroles : la stagnation fonctionnelle d’iOS depuis deux ans, ou la commercialisation d’accessoires sans véritable appui logiciel, sont de puissants catalyseurs des critiques.

À quoi peut ressembler le futur logiciel de l’iPad, s’il continue à se complexifier sans pour autant singer le Mac ? On peut espérer qu’Apple se rappelle qu’elle avait travaillé sur une interface mêlant aperçu des applications et champ de recherche, ou qu’elle entende les remarques sur la difficulté de manipuler Split View. Plus loin, surtout si l’iPad devait encore s’agrandir, le besoin de glisser-déposer et de tiling se fera peut-être sentir. Une chose est sure : sauf à ce qu’Apple décide soudainement de revenir sur dix ans de vision de l’informatique et de stratégie commerciale, l’iPad restera l’iPad.


avatar Billytyper2 | 

Pour moi, le meilleur produit Apple ?

avatar Jejepv | 

@Billytyper2

Tout à fait d'accord.

Et bravo pour cet article !

avatar philiipe | 

Il manque un gestionnaire de fichiers. Je ne parle pas d'un cloud, mais bien de répertoires de fichiers utilisables par plusieurs applications. Le cloud est une option, pas la solution.

Il manque des capacités équivalentes à celles d'un ordi : je pense à des extensions possibles à 1TO, idéalement 2TO. Pour le stockage et l'exploitation de films et photos.

Et là, j'abandonne mon iMac.

avatar ArnaudB | 

Le gestionnaire de fichier, il en existe des tonnes, renseigne toi. Le stockage externe, ça existe aussi la seule limite c'est ton portefeuille. renseigne toi.

avatar C1rc3@0rc | 

@philiipe
Ce que tu dis démontre que tu as clairement besoin d'un PC et pas d'une tablette.

La tablette c'est... une tablette.
Pour determiner ton besoin, remplace ton bureau par un bloc-note A5 ou A4(un vrai en papier) et essaye de travailler debout ou dans un fauteuil sans table autour.
Si tu arrives a te satisfaire de cela, alors l'iPad est adapté, sinon c'est que tu as besoin d'un PC.

avatar iPop | 

@philiipe

128 go c'est vraiment pas si mal pour travailler quelques projets.
Personnellement pour le MAC , je préfère un support court et compléter avec un Disque externe , c'est plus rentable.

avatar patrick86 | 

"Il manque un gestionnaire de fichiers."

Non. À la rigueur, il manque un bidule beaucoup plus efficace que les bêtes et rigides gestionnaires de fichiers auxquels nous sommes habitués depuis des années.

Par exemple, un système de tags généralisé à tout le système et accessible à toutes — et dans toutes — les apps, pour identifier les documents, emails, notes, photos, sites web, dessins et j'en passe, par projets, thèmes, activités, domaines, etc.

Associé à ce système de tags, un outil de visualisation des données qui affiche tout ce qui porte le ou les tag(s) sélectionné(s), idéalement sous une forme beaucoup plus visuelle qu'une bête liste de fichiers. Une sorte de carte mentale, en somme.

Remarquez d'ailleurs qu'il existe déjà des applications qui offrent plus ou moins de telles manières d'organiser et visualiser les données : DevonThink, des gestionnaires de favoris avec tags, moult gestionnaires de bibliothèques photos avec mots clés… mais aussi le Finder de macOS, avec ses tags introduits dans Mavericks.

Je trouve DevonThink très intéressant, mais toutes mes données n'y auraient pas leur place (mais photos sont mieux dans une app adaptées à la gestion de ce type de fichiers, idem pour la musique, les mails, les calendriers, etc.).

Le paradigme de l'action au cœur d'iOS, qui propose d'ouvrir directement l'app associée à l'action et de confier à celle-ci la gestion des données affairantes, fait sens. C'est une logique simple, compréhensible et qui correspond mieux à la manière dont nous fonctionnons "dans la vraie vie". Remarquez le nombre de gens qui même sur PC, ouvrent d'abord Word, puis font "fichiers → ouvrir".

Les tags sont, à mon sens, un bon moyen de créer, dans l'outil informatique, le lien entre les différentes actions liées à une même activité.

Voilà qui permettrait enfin de dépasser la métaphore d'un bureau qui n'a jamais été réellement adapté au fonctionnement du cerveau et de l'esprit humains.

avatar stefdefrejus | 

Pour moi l'iPad actuel n'est pas encore un ordinateur ... mais un appareil différent.
Je l'utilise pour les News, les réseaux sociaux, la lecture (livres,Bds, magazines, infos) pour ma compta personnelle, pour de la musique (branché sur un ampli ou pour diffuser sur une enceinte sans fil) pour de la TV en direct et/ou du replay, pour gérer mon Nas, pour des achats online, pour de la musique (une guitare, le câble idoine et la bonne appli en font une solution redoutable) et quelques jeux. Et pour toutes ces tâches il est d'une efficacité remarquable, facile a transporter , autonome (je le recharge une à 2 fois par semaine guère plus) et disponible en permanence (il suffit d'une pression sur un bouton et il est prêt).
Je n'écrirai pas un roman dessus, ni un tableau croisé dynamique (il m'est arrivé de créer quelques diapos sur Keynote iPad et c'est presque plus aisé que sur macOS).
Donc oui je partage le point de vue d'Anthony. L'iPad est l'iPad et je souhaite qu'il le reste. Je serais content de le voir évoluer mais j'espère qu'Apple gardera ce qui en fait l'essence : la simplicité et la disponibilité.

avatar expertpack | 

quoi que steve ait voulu conceptualisé, Apple n'est plus précurseur et suivra.
En clair le multi-fenêtrage se développe, poussé par Androïd , la surface pro et d'autres.

donc Apple sortira une évolution de multi-fenêtrage, comme pour l'ipad mini que steve ne souhaitait pas, comme le stylet .

bref la boucle est bientôt bouclée : Ms était trop en avance lorsqu'il sorti ses laptops a stylet , écran tactile pivotant.
c'est aujourd'hui bien mure.

une surface pro fait cela parfaitement et l'os est mature.
ajoutez clavier , stylet a un ipad, vous n'avez pas Mac os pour autant.
Et sortir un ipad sous mac os, c'est la mort des Mac margeurs.
Bill Gates doit rire aujourdhui de la tournure des choses, alors que Apple fait 70% de son chiffre sur...l'iphone.

avatar ArnaudB | 

La surface pro comme panacée ça me fait bien rigoler. avec son processeur pas foutu de lancer première... ça batterie qui tiens pas le choc et son interface bicéphale aux tiles mal conçue... Oui c'est tellement beau. Et maintenant on va même avoir de la pub dans windows 10. Merveilleux, quelle avance ! Hahaha !

avatar 0lf | 

@expertpack
Paramètres et panneau de configuration... si ça c'est pas une preuve de maturité.
Y a qu'a comparer les ventes et le CA pour voir qui est en train de se marrer.

avatar pocketalex | 

@expertpack :

La surface pro n'est pas une tablette, c'est un PC (sous Windows)

Donc oui, entre un iPad et un PC sous Windows, pour travailler, la Surface va évidemment offrir un environnement plus adapté (et encore, faut voir quel type de travail, mais je me base sur des généralités : de l'office, de la créa, du dev, etc)

Voila

Pour autant, la surface c'est mieux qu'un iPad ?

Ben non, la surface n'étant pas une tablette, elle est le pire choix pour qui veut une tablette pour un usage tablette.

Conclusion : si tu as besoin d'un ordinateur comme on connait les ordinateurs depuis 30 ans, la surface c'est parfait. Si tu as besoin d'une tablette pour un usage tablette, c'est un choix catastrophique

Microsoft n'a pas d'avance, Microsoft propose, déguisé dans une tablette, un vulgaire PC avec un OS point & Clic et la nécessité impérative de posséder la cover clavier/trackpad.
Moi, ça me fait pas rêver mais chacun son truc hein

avatar globeman | 

@veurlatonra
Tout à fait d'accord,
Il suffit d'avoir les apps adaptées à ses usages, cela nécessite un peu de recherches et de temps pour tester quelques apps.
Quand au gestionnaire de fichier, cela existe, essayez documents ou filebrowser

avatar oliverberard | 

@globeman

Ou bien DAVONthink To Go (super article sur MacStories concernant cette appli)

avatar byte_order | 

> Il suffit d'avoir les apps adaptées à ses usages, cela nécessite un peu
> de recherches et de temps pour tester quelques apps.

J'attends toujours d'avoir des apps iOS permettant de développer des applications iOS sur un terminal iOS, et là, effectivement, l'iPad et l'iPhone ne seront plus des terminaux mais des ordinateurs multiusages, incluant donc la possibilité de les "programmer" selon tout type d'usage, fonction historique, première et fondamentale d'un ordinateur, et non pas uniquement pour les seuls usages que le vendeur dédis terminaux autorisent.

avatar oliverberard | 

@veurlatonra

Exactement

avatar DarKcWiZ | 

Pour moi l'iPad dois rester l'iPad par contre dans la famille MacBook un hybride type surface ou type yoga serait le chaînon manquant pour pas mal de gens.

Je vois pas Apple sortir un model comme ça avant quelques année mais au bout d'un moment il sera obligé.

avatar sdick | 

@DarKcWiZ

100% d'accord. Si tu veux un vrai ordi et du tactile (par exemple un stylet pour annoter un pdf) tu en viens naturellement à quitter Apple. C'est mon cas où après 30 ans de Mac le prochain achat (imminent) sera une Surface 4. J'aurais adoré un MacBook tactile mais Apple a décidé que je n'en avais pas besoin....

avatar pocketalex | 

@sdick

lol, le gros frustré de la vie ...

Méchant Apple, méchant !

avatar ArnaudB | 

Le pas "mal de gens" ça fait un bail qu'Apple l'a quantifié grâce à la boite modbook pro, qui fait des mac tactiles. Résultat ? Cette boite n'a qu'un marché de microniche au point que la plupart des gens ici ne savent même pas que des mac tactile ça existe. Alors Je ne suis pas spécialiste des marché mais j'ai tendance à dire que si cette boite école pas, c'est que dans le fond la grande majorité des utilisateurs a rien à foutre d'un mac tactile...

avatar Eltigrou | 

@ArnaudB

Mouais.... tu as vu les prix chez modbook ? On parle ici d'ordinateurs à écrans tactiles a des prix relativement abordables. Ce qui n'est pas le cas de leurs modèles

avatar macinoe | 

C'est bien beau tout ça, mais je suis en train de me poser la question de manière très concrète :

Je pars bientôt pour un voyage très long et je me pose la question du matériel que je vais emmener.

Il doit être polyvalent, compact, léger, autonome..

J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, mon iPad ne se suffit pas à lui même et je vais être obligé de le vendre avant de partir.

Pourquoi ? Parce que iOS n'est pas polyvalent.

J'entends déjà les haters prepubere dire que c'est très bien pour facebook, snapchat et periscope..

Oui, peut-être, mais pas pour bosser et ce pour n'importe quel boulot, qu'on ne me dise pas qu'il y a des boulots auxquels ça peut convenir.

Non l'iPad est un très beau jouet, j'en utilise depuis 2011, mais pour mon projet ce ne sera qu'un excedent de bagages, un objet non seulement dispensable mais qui doit être compléter par un vrai ordi.

Non pas parce que le concept est mauvais, non pas parce que le matériel est mauvais, mais parce que iOS demeure un os pour smartphone absolument inadapté pour gerer des fichiers, en produire, pour en transferer.. etc.

Ce qui fera le job : Une surface pro.

Je crois qu'on peut disserter tant qu'on veut avec plus ou moins de bonne foi, ça ne changera jamais rien au fait que l'iPad ne convient pas.

avatar Kounkountchek | 

@macinoe

"Il doit être polyvalent, compact, léger, autonome.."
Pour le côté compact léger et autonome gros avantage à l'iPad sans aucun doute.
Pour le côté polyvalent sûrement pas.
On peut savoir quelles sont tes besoins non couverts par l'iPad? (App spécifiques? Stockage? Compatibilité avec des périphériques?...)

avatar ArnaudB | 

Il est pas là pour parler de ça mais pour juste dire sa frustration je crois.

avatar Pobla Picossa | 

@macinoe

Je peux te faire part de mon expérience :
En janvier je suis parti en voyage et le problème de l'équipement s'est posé.
Habituellement, je partais avec l'iPad Pro 12,9 mais il est vrai que pour bosser sur Wordpress, par exemple, ce n'était pas super-pratique, bien que largement faisable.
Cette année, je suis parti avec l'iPad Pro 9,7 ET le Macbook 12, qui est très fin, très léger et bien plus pratique - à mes yeux - que la Surface.
Poids total des deux appareils : 1,4 kilos. Encombrement très faible. Et j'avais tous les avantages d'un vrai ordi et d'une vraie tablette.
J'ai adoré.

avatar alfatech | 

@Pobla Picossa

"Je peux te faire part de mon expérience :
En janvier je suis parti en voyage et le problème de l'équipement s'est posé.
Habituellement, je partais avec l'iPad Pro 12,9 mais il est vrai que pour bosser sur Wordpress, par exemple, ce n'était pas super-pratique, bien que largement faisable.
Cette année, je suis parti avec l'iPad Pro 9,7 ET le Macbook 12, qui est très fin, très léger et bien plus pratique - à mes yeux - que la Surface.
Poids total des deux appareils : 1,4 kilos. Encombrement très faible. Et j'avais tous les avantages d'un vrai ordi et d'une vraie tablette.
J'ai adoré."

+1000

avatar en ballade | 

@alfatech

"l'iPad Pro 9,7 ET le Macbook 12"

Ça fait lourd les 2. L'idée d'un 2 en 1 ç est pas mal non?

avatar alfatech | 

@en ballade

"Ça fait lourd les 2. L'idée d'un 2 en 1 ç est pas mal non?"

Lourd non pas du tout, après l'idée d'un 2 en 1 oui pourquoi pas (comme quoi je ne suis pas hermétique) mais il faut un matos bon dans les 2 domaines…Donc autre chose que la Surface pro 4 actuel.

avatar pocketalex | 

+10 000

C'est mon combo de tous les jours

J'ai le meilleur des deux mondes, dans deux appareil prévus pour chacun pour son usage, et non dans un hybride pourri qui présente dans un tout-en-un le pire de tout, j'ai nommé la Surface Pro

Quand j'ai besoin de consulter, lire, etc, j'utilise l'iPad. J'ai une VRAIE tablette, avec de vraies Apps pensées pour le tactile, que du bonheur
Quand j'ai besoin de travailler, j'utilise le Macbook 12". J'ai un vrai clavier, le meilleur trackpad du monde, et MacOS sur un écran retina 12" sublime, une redoutable arme de guerre.

La grande force d'Apple, c'est qu'il y a des gens qui réfléchissent, d'ou la pertinence de leurs solutions.

avatar en ballade | 

@pocketalex

"J'ai le meilleur des deux mondes, dans deux appareil prévus "

Ben moi j ai une golf pour la ville et une Porsche pour les voyages....comment oses tu comparer ce qui ne l est pas?

De quoi parles tu et pour quel montant? Tu es fan et prêt à dépenser une somme déraisonnable pour des usages dont tu ferais la majorité avec une Surface Pro 4 dont tu ne t es jamais servi....bref ....

avatar pocketalex | 

@en ballade :

Non, la surface est une tablette catastrophique avec un app store famélique (hors des apps Windows "classique", c'est à dire point& clic, c'est le désert de gobi) et un PC sous Windows, donc le mal absolu

Très mauvais choix

Sans parler de l'autonomie de merde, et des bugs rédhibitoires que remontent la communauté

TRES mauvais choix, et absolument pas l'outil pour remplacer un iPad et un Macbook

avatar en ballade | 

@pocketalex

La Surface possède tous les logiciels Windows et en nombre ç est incomparable avec les autres os. Comme je disais lightroom, office en plus mes logiciels de consultation ca me suffit.

Sans compter le plaisir de connecter une clé USB.

avatar en ballade | 

@pocketalex

"absolument pas l'outil pour remplacer un iPad et un Macbook"

Va le dire à un étudiant qui ne veut pas perdre son stylet ou un photographe qui veut voyager léger avec ses cartes sd.

avatar pocketalex | 

@en ballade

tu reviens encore, toujours et constamment à me démontrer que la Surface c'est génial parceque la logithèque Windows

Mais la logithèque Windows, c'est pas une logithèque de tablette, c'est une logithèque d'ordinateur

Un portable, un vrai, me semble plus adapté. Autant aller directement au fond des choses, et acheter un PC qui ressemble à un PC. Le clavier et le trackpad seront plus adaptés pour travailler, la connectique peut-être plus riche, l'autonomie surement meilleure, etc

Et des PC fins et légers comme le Macbook 12", il y en a plein et des très bien.

avatar en ballade | 

@pocketalex

"acheter un PC qui ressemble à un PC"

Tu ne comprends pas la philosophie de l'hybrid. Ouvre ton esprit ailleurs que la pomme.
L'iPad n est pas un succès et tu le sais. Une tablette, les personnes ne l'utilisent en majorité que pour la consultation de docs (divers certes)
Pourquoi ne pas faire de mon ordi un objet de consultation? Surtout que la techno est au rdv....core m3 du MacBook le même que sur Surface ou plus puissant si tu préfères.

avatar alfatech | 

@en ballade

"L'iPad n est pas un succès et tu le sais"

Ha.......Sachant que l'iPad pulvérise la Surface niveau ventes (garant de succès ou non) quel est ta vision sur la Surface?

avatar alfatech | 

@en ballade

"Va le dire à un étudiant qui ne veut pas perdre son stylet ou un photographe qui veut voyager léger avec ses cartes sd."

Ce sont de fausses excuses......T'achètes un appareil plus qu'un autre car le stylet s'accroche toi? Si c'est le cas vous être genre 3 dans le monde à penser comme ça car une personne normale ce sera plutôt l'os,l'environnement proposé,le design,ou les perfs qui seront les facteurs d'achats. Pour avoir un lecteur de cartes sd, voyager léger te permet quand même d'emporter un truc de même pas 1cm carré,pas le truc qui change la vie.

avatar harisson | 

@alfatech

"Cette année, je suis parti avec l'iPad Pro 9,7 ET le Macbook 12, qui est très fin, très léger et bien plus pratique - à mes yeux - que la Surface."

Voilà, c'est la bonne combinaison, on a le meilleur des deux mondes (plutôt qu'un hybride qui fait vaguement tablette et plus ou moins bien PC ^_^).

avatar en ballade | 

@harisson

"on a le meilleur des deux mondes"

Merci pour les actionnaires de la pomme

avatar harisson | 

@en ballade

Pour le moment, c'est la meilleure solution, en plus ça permet de fragmenter ses usages en fonction du contexte.

DinoSoft risque d'abandonner le 2 en 1 sur sa prochaine itération de surface book : http://www.digitimes.com/news/a20170316PD202.html

avatar pocketalex | 

et, surtout, pourquoi devrait on choisir une et une seule machine ?

Avoir les deux, ce n'est pas un truc de riche ou d'extra-terrestre. Nombreux sont les gens qui ont un iPad et un ordi

Parceque ce sont deux usages différents, dans des endroits différents, des moments différents. L'ordi est parfait pour travailler, sur une table, un bureau...

L'ipad est parfait pour consulter (Internet, Films, magasins, BDs, livres, photos, ...), assis, debout, au lit, sur un canapé

Avoir les deux n'a rien d'exceptionnel, certains on juste une tablette, d'autres juste un laptop, et d'autres les deux.

avatar byte_order | 

@alfatech
> Et j'avais tous les avantages d'un vrai ordi et d'une vraie tablette.

Evidement, puisque vous aviez, précisément, pris et un vrai ordi *et* une vraie tablette.

Ce qui, en soit, est un aveux terrible que la vraie tablette n'est donc pas assez polyvalente pour être également un vrai ordi.

avatar alfatech | 

@byte_order

"Ce qui, en soit, est un aveux terrible que la vraie tablette n'est donc pas assez polyvalente pour être également un vrai ordi."

Et un aveux terrible qu'un ordi conventionnel ne pourra jamais être aussi confortable qu'une tablette en mobilité et ne pourra pas accomplir certaines taches (et oui), et que les hybrides actuels ne sont pas assez performants pour réunir les deux mondes de manières efficace à l'heure actuelle.
A l'heure actuelle si tu veux le meilleur des deux mondes=deux appareils.

avatar alfatech | 

@macinoe

"J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, mon iPad ne se suffit pas à lui même et je vais être obligé de le vendre avant de partir.

Pourquoi ? Parce que iOS n'est pas polyvalent.

J'entends déjà les haters prepubere dire que c'est très bien pour facebook, snapchat et periscope..

Oui, peut-être, mais pas pour bosser et ce pour n'importe quel boulot, qu'on ne me dise pas qu'il y a des boulots auxquels ça peut convenir. "

Tu vas faire quoi comme boulot déjà? Saches que la machine idéale n'existe pas et que si tu veux être 100% efficace en tout prendre qu'une seule machine est une hérésie. Tu dis que l'iPad n'est pas assez complet pour toi.....Et bien prend autre chose (tu n'as pas 50 choix possibles) et à moins de partir avec un sac à dos tu as laaargement là place pour prendre plus qu'une machine.

avatar macinoe | 

"Tu vas faire quoi comme boulot déjà ?"

Rien que le fait de poser la question est la preuve que l'iPad n'est absolument pas polyvalent.

Je me suis volontairement abstenu de le préciser parce que je sais très bien comment finit ce genre de débat.

L'infime minorité qui a un travail marginal qui peut se faire sur iPad va me dire que c'est tout à fait possible de bosser dessus.

Et puis on va me dire que c'est mon travail qui est un cas particulier, qui effectivent ne peut pas se faire sur iPad, mais que je prends mon cas pour une généralité...

Bref ça ne change rien au fait qu'on peut absolumnent tout faire avec une surface pro et que ce n'est pas le cas avec l'iPad.

Autrement je valide l'option macbook + iPad, pour ce qui est du critère fonctionnel.

En revanche, question encombrement, poids et budget, je pense que c'est une des pires solutions.

avatar patrick86 | 

"mais pas pour bosser et ce pour n'importe quel boulot, qu'on ne me dise pas qu'il y a des boulots auxquels ça peut convenir."

Sortez. Observez le monde autour de vous. Ouvrez votre esprit. Soyez curieux. Et vous verrez des tas de gens utiliser des iPad comme outil de travail, dans plein de métiers, en milieux professionnels, mais aussi associatifs et personnels.

avatar alfatech | 

@macinoe

"Oui, peut-être, mais pas pour bosser et ce pour n'importe quel boulot, qu'on ne me dise pas qu'il y a des boulots auxquels ça peut convenir. "

C'est toi qui décide si l'iPad peut ou ne peut pas convenir pour bosser, tu connais tous les corps de métiers et leurs besoin…Elle est bonne celle là!

avatar apotheker | 

Moi je ne demande pas que l'iPad devienne un mac.
Je demande qui arrête d'être un gros Iphone.

Je veux =

-Un split view plus intelligent
-La possibilité de brancher un HDD ou une clé USB que ça ouvre un gestionnaire de fichier pour ne pas être dépendant de iCloud pour sauvegarder mes projets GarageBand
-une solution pour le pointage sans la suite office.
Lorsque l'on écrit avec le clavier externe, devoir relever la main puis laisser son doigt appuyé pendant presque une seconde pour enfin pourvoir sélectionner tant bien que mal un morceau de phrase.... bof. Quand on pencil, il faut l'attraper... mais on a déjà le côté retour de la souris avec le pointage de précision ;)

Mais le PLUS GROS problème de l'iPad c'est le manque d'applications pro. Idem pour les jeux. Il n'y a que des gadgets. Pourquoi? Parce que lorsque l'on développe un jeu AAA il faut le faire payer 70€ à sa sortie. Et les prix qui marchent sur iPad sont plutôt compris entre 0 et 10€ (mario)

En tout cas pour moi il est frustrant de devoir passer par mon mac ou iCloud afin de sauvegarder un projet de 1Gb.

Mais bon, j'adore son côté peu cher, solide, portable, rapide et réactif, disponible... je l'utilise 99% du temps sauf pour la musique et les sauvegardes.

avatar iPop | 

@apotheker
En tout cas pour moi il est frustrant de devoir passer par mon mac ou iCloud afin de sauvegarder un projet de 1Gb.

En effet faire de l'archivage sur ipad c'est toujours la panacée.
Mettre dès dossier sur iCloud , ok ça passe mais l'inverse ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR