Rififi autour des jeux de Sierra On-line

Arnaud de la Grandière |

Depuis 2009, le site sarien.net propose de jouer aux classiques du jeu d'aventure de Sierra (Space Quest, Police Quest, King's Quest, etc) directement dans le navigateur via le HTML5. Martin Kool, à l'origine de cette initiative, n'avait pas demandé d'autorisation à Activision (détentrice des droits), de peur qu'on lui intime l'ordre de fermer son site. Or sarien.net a beaucoup attiré l'attention lorsque le support de l'iPad a été ajouté, permettant de jouer à ces jeux directement dans Safari Mobile sans passer par l'App Store.

skitched

Le résultat ne s'est pas fait attendre, Martin Kool a reçu une lettre d'Activision lui intimant l'ordre de cesser ses agissements, ce qu'il fait sans discuter. Après quoi il demande un arrangement pour pouvoir poursuivre son activité, ce qu'Activision finit par lui consentir : le premier titre de chaque série pourra être remis en ligne, accompagné d'un lien d'achat en ligne, à deux exceptions près : Leisure Suit Larry ne sera pas de la partie, car il appartient à CodeMasters (avec laquelle Martin Kool va tâcher de trouver un accord), et la version iPad ne sera pas réactivée, Activision souhaitant se réserver la possibilité de publier un portage de ces jeux sur l'App Store.

source : martinkool.com


avatar CHABI31 | 
MacG marche de nouveau. ^^
avatar CHABI31 | 
Merci!
avatar tifilou68 | 
Bon ben ils ne sont pas trop vaches sur ce coup. Le site perd sans doute en intérêt, mais Siera a bien compris où était leur intérêt.
avatar brunitou | 
Revendre des abandonwares sur l'appStore ?
avatar marc_os | 
Ils sont pas trop vieux pour être proposés à la vente ces jeux ?!
avatar STi_wings | 
Propriété intellectuelle, normal que Sierra ne laisse pas faire !
avatar brunitou | 
Sauf que Sierra n'existe plus. Je pense que sur les livres il faut 70 ans en France pour qu'il tombe dans le domaine public. Les jeux de 80 sont vieux de près de 30 ans. La plupart des studios de jeux n'existent plus : Delphine Software, Westwood, Sierra, 3D Realms, Infogrames, ... Il y a quelques années, il n'y avait aucun problème à la distribution de ces jeux. Maintenant qu'il y a des magasins en ligne sur toutes les consoles, des app stores sur les mobiles, on veut nous ressortir du vieux à prix fort. On a même parfois les disques ou disquettes d'origine pourtant on est bon pour repasser à la case banqueroute. Je comprends que ces studios veuillent rentabiliser leurs jeux mais la plupart le sont depuis longtemps. Qu'ils s'appliquent à faire des jeux intelligents comme ils le faisaient à l'époque ...
avatar STi_wings | 
Sierra ou Activision, pardonnez moi l'expression, on s'en branle. Ils détiennent les droits, c'est tout ce qui compte.
avatar varrot | 
L'abandonware est effectivement une notion fantaisiste, limite légende urbaine pour donner bonne conscience aux gens qui distribuent ces jeux et soft. Comme le truc est vieux et que plus personne ne le vend, on pense que l'on peut en faire ce qu'on veut, ce qui est légalement faux. L'abandonware n'a de sens que si le mec qui le distribue à un accord écrit des ayants-droit, ou que les ayants droit ont publiquement donné leur bénédiction à une distribution et utilisation gratuite de leur oeuvre. Sinon, c'est illégal.
avatar freddut | 
C'est marrant de voir les commentaires pour ou contre les droits de machin. Moi ce qui me frappe c'est l'illustration de la news. Y'a des gens qui jouent encore à ce genre de jeux tout pixelisé, moche, vieux, etc...? Et qui voudraient payer sur un AppStore??? Ça doit pas faire bcp de monde!! :-)
avatar agerber | 
YannK L'abandonware est un acte gratuit souvent en accord avec les detenteurs de droits.. Un beau geste de la part des éditeurs, pour a la fois nous faire comprendre ce qu'étaient les jeux, pour se faire plaisir et ne pas tomber dans l'oubli ! Enfin un beau geste dans le monde de la micro ! Comment etre contre ? Je ne comprends pas.. Par contre certains on vu le filon et essaye de revendre des jeux vieux de vingt ans sur des machines récentes mais tres pauvre graphiquement C'est un mauvais coup pour le gratuit et l'histoire. Si un disque ne se dégrade pas (sinon mozart serait mort au moins 30 fois , un jeu se dégrade d'ordi tres vite.. La comparaison musique et jeu est un peu nul.. Bref on essaye de revendre du poisson un peu vieux et gratuit pour du neuf et payant, sans le moindre effort de création.. C'est dommage , et vive l'abandonware et les éditeurs qui le soutiennent.
avatar tipablo | 
"L'abandonware" est une "zone grise" du droit : le produit n'est plus en exploitation (durée de vie d'un jeu vidéo 'grospixels' ?) et la plupart des plate-formes sur lesquelles les jeux tournaient sont obsolètes… Et ici rentre en scène l'émulation, autre zone grise. On est dans la tolérance des acteurs du marché, en aucun cas dans le droit il faut le reconnaître.

CONNEXION UTILISATEUR