Bouygues Telecom et SFR mutualisent une partie de leur réseau

Stéphane Moussie |

Bouygues Telecom et SFR viennent de signer un accord pour partager une partie de leur réseau respectif. Les deux opérateurs « vont déployer sur une zone correspondant à 57% de la population un nouveau réseau partagé », indique le communiqué.

Cette mutualisation, une première en France, va se matérialiser de la façon suivante :

  • d’une part, la création d’une société ad-hoc commune, qui gèrera le patrimoine des sites radio mis en commun ;
  • d’autre part, la prestation de service de RAN-sharing que se rendront mutuellement les opérateurs en 2G, 3G et 4G sur le territoire partagé.

Cette opération permettra aux deux opérateurs d'offrir une meilleure couverture sans trop dépenser. Ils garderont tout deux une indépendance commerciale (publicité, tarifs...) totale. La finalisation du réseau cible devrait aboutir fin 2017. Les deux opérateurs tiendront une conférence de presse commune lundi 3 février. L'ARCEP a réagi promptement en se déclarant favorable à cet accord.

Les négociations entre Bouygues et SFR avaient débuté en juillet 2013. Le gouvernement avait à l'époque approuvé cette décision qui s'inscrivait dans sa stratégie.

Aucun mot dans le communiqué sur Free Mobile, qui est pourtant doublement concerné. D'une part, parce qu'il a mis la pression sur tous ses concurrents et qu'il motive cet effort de réduction des coûts, et d'autre part car il veut avoir sa place dans cette mutualisation.

« Un accord entre deux des trois opérateurs de réseaux mobiles historiques qui ne prévoirait pas l’accueil du quatrième opérateur nous semblerait être un facteur de déstabilisation majeur », avait écrit en novembre Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad (maison mère de Free), dans un courrier adressé aux opérateurs concernés et aux autorités compétentes. SFR avait jugé à l'époque la démarche de Free Mobile « prématurée » — l'accord n'était pas encore bouclé —, mais n'avait opposé « aucune forme de refus ».

Les relations très tendues entre Bouygues Telecom et Free Mobile ne devraient pas faciliter l'arrivée de ce dernier dans l'accord.


avatar privatejohns | 
Si cela se concrétise, ce sera presque invisible,si ce n'est une meilleurs couverture pour chaque opérateur. Et peut-être l'inconvénient d'antennes plus chargées et donc moins de débit. Attendre et voir.
avatar Roberto Alagnagna | 
[Modéré - les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.]
avatar Nkz | 
Et ça sera dispo quand ? Ils disent "dès signature"...
avatar whocancatchme | 
@karp8t : Exact. La mutualisation de toutes les antennes serait d'une intelligence folle qui permettrait de les gérer efficacement. Mais là je rêve...
avatar bavamacs | 
@karpt8 Quelle naïveté ...
avatar bavamacs | 
On commence à les connaitre ! Ils s'allient pour réduire leur coûts de déploiement, mais le consommateur ne sera que peu gagnant. Sur les économies qu'ils feront, seul une infime partie sera finalement bénéfique au porte monnaie du consommateur, le reste sera pour leur propre poche (eh oui ils ne sont pas bête) Ce n'est que mon humble avis, l'avenir nous le dira.
avatar privatejohns | 
Restera toujours la pression de FREE qui endiguera leur soif de marge, comme depuis maintenant 2 ans.
avatar Lannister | 
Techniquement, ça va se traduire comment? Niveau 4G est ce qu'un abonné sfr pourra avoir la 4G sur les bandes de fréquences Bouygues? Est-ce que cela signifie qu'ils vont enlever des antennes dans les zones denses?
avatar bavamacs | 
@karp8t Aussi, c'est d'ailleurs un des principes de l'économie, moins il y a de concurrence, plus les sociétés font d'argent (sur le dos du consommateur), c'était d'ailleurs pour ça que free mobile à été autorisé au départ. En gros, grâce ça ont aura un quasi retour à 3 opérateurs (ou 4 mais dont deux pourront facilement s'entendre sur les tarifs etc) comme avant !
avatar Jdbouton | 
Donc dans mon village mal placé où je ne capte que sfr, je pourrai avoir du GSM pour Bouygues? Pour prendre un forfait B&You à 3€, pour avoir des SMS, ça serai parfait !
avatar Marierose | 
C'est pas faut en ce qui concerne la non concurrence et le faite que les prix peuvent remonter . En revanche , c'est très utile pour éviter la multiplication des antennes dans certaine région . Par exemple , j'habite à Paris , je suis chez SFR , (qui est un contrat de longue date) pour Paris et les villes . Dans la maison ou je réside en Charente , je ne capte pas SFR . Alors étant dans une profession libéral , je dois prendre un autre abonnement chez Bouygues et donc un autre téléphone pour garder mes communications .
avatar Lannister | 
On pas de partager de fréquences. Par contre, chez moi je ne capte QUE SFR. Ça veut dire qu'il y'a une antenne pas loins. Je pourrai donc (en théorie) capter Bouygues? (Encore que en plein centre de lyon, je ne pense pas que la mutualisation soit la priorité)
avatar Momblues | 
@Anoutas Quel arrogance
avatar Momblues | 
1) ils font ce qu'ils veulent 2) le client/le pigeon ou le raton laveur sera libre de choisir son opérateur, comme par exemple un réseau 4g avec 6000 antennes ou un autre avec 850... 3) Free pourra enfin se décider à déployer un vrai réseau au lieu de parasiter celui d'orange, comme un grand garçon!
avatar Tibimac | 
Je ne sais pas si le consommateur y sera gagnant au niveau du prix (je ne vois pas trop ce que ça va changer, il y a toujours SOSH/Orange et Free en face), mais question couverture réseau 3G et 4G, ça risque d'être impressionnant. Si Orange ne se bouge pas, et si la qualité du réseau suit, nul doute que je quitterai Orange pour faire un switch vers Bouygues ou SFR...
avatar applepourlesfrancais | 
Le niveau de certains commentaires laisse toujours dubitatif. Le deal ne concerne pas les zones denses (Paris et IDF par exemple), ni les zones blanches (celles qui ne sont couvertes par aucun opérateur ou presque) mais les zones dites "non denses". En bref le deal permet d'augmenter le nombre de BTS des deux opérateurs mécaniquement, de limiter les poteaux dans les nouvelles implantations là ou cela coute le plus cher vs. densité de population donc de faire des économies d'échelle importantes et de démultiplier inutilement "chacun de son coté"... Autre intérêt : préparer dans de bonnes conditions le carrier aggregation / LTE advanced qui améliorera sensiblement les débits sur les devices compatibles. Bref c'est un deal intelligent qui a du sens économiquement mais apportera aussi une meilleure qualité de service aux clients BT et SFR ce qui finalement est l'essentiel.
avatar Rudy | 
Une lueur d'espoir pour la 4G de l'iPhone 5 avec SFR ?
avatar Batoo82 | 
Ca veut dire que la couverture 4G de bouygues sera aussi celle de SFR ?? Je suis chez sfr et dans ma ville il n'y a pas de 4G sfr mais il y a de la 4g de bouygues ca veut dire que je pourrai avoir la 4G sur mon mobîle ??
avatar privatejohns | 
3 contre 1 Cela transpire le cartel! Ou tout le monde mutualise, ou personne. L'aménagement du territoire et l'économie bien pensée voudrait une mutualisation systématique, mieux, un réseau public mis à disposition (payante évidement) des opérateurs.
avatar dvd | 
Et il est où Montebourg la ?! Parce cette mutualisation va à coup sur supprimer des emplois, mais la on ne l'entend pas...
avatar whocancatchme | 
@darkorange : C'est quoi ton problème ?
avatar Momblues | 
@GerFaut @darkorange n'aime que Free. il aurait du s'appeler darkFree. Bouygues et SFR sont des entreprises libres, et nous sommes des consommateurs libres. Je le redis, il n'y pas de prince en cheval blanc pour sauver les pauvres petit pigeons... Etape 1: vous avez choisi le prix Etape 2: vous finirez par choisir la qualité, et ça ne sera pas forcément chez notre cher Maxime Lombardini
avatar privatejohns | 
Il existe des lieux ou petit prix et haute qualité sont réunis. Pour ceux-là, c'est le bonheur. Par chez moi, Free est meilleur qu'Orange et SFR que Bouygue. Et tout près, c'est Orange le meilleur. Le jour ou le réseau sera mutualité POUR TOUS la qualité sera comparable pour tous, et seuls les services justifieront le prix. Pour cela il faut un réseau service public. Imagine-t-on une autoroute par concessionnaire ou un aéroport par compagnie?
avatar iceteax | 
Oh, oui, un réseau monopolistique tenu par la CGT, avec des statuts pour les agents dignes des docks marseillais ou des agents EDF, qui nous prendraient 1% du montant de la facture téléphonique pour leur CE (comme c'est le cas pour les factures électriques) et qui menaceraient de grève de réseau dès qu'on s'attaquerait à leur privilège. ça a existé, ça s'appelait France Télécom. Plus sérieusement ça n'existe nulle part ailleurs dans le monde, et heureusement. Aucun intérêt à ce que le service soit comparable pour tous, les obligations de couverture sont là et on est libre de changer d'opérateur si il y a mieux ailleurs, et c'est la libre concurrence des réseaux qui a permis d'avoir des forfaits illimités voix à 10€ ou illimités tout court à 20€. Et aussi grâce à Free, mais Free n'aurait sans doute jamais pu voir le jour avec votre système bolchevique, les opérateurs en place auraient gueulé un peu fort auprès des énarques planqués gérant le mammouth public de vos rêves, et ils auraient fait en sorte de torpiller tout nouvel arrivant un peu trop agressif.
avatar rAMA4ever | 
@teeto Non, la mutualisation n'a pas encore commencé. De toute manière, tant que le contrat et le périmètre technique n'est pas définie, les équipes réseaux ne peuvent pas commencer a travailler. Pour le 5s , il y a eu une mise a jour des réglages opérateurs récemment. J'ai remarqué pour moi une forte baisse de l'autonomie en mobilité. J'ai conctate l'opérateur sur ce fait. J'ai d ailleurs restauré mon iphone pour retrouver les anciens réglages et une autonomie décente

CONNEXION UTILISATEUR