Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Belgique : Apple n'a pas à afficher la capacité de stockage réelle de l'iPhone

Mickaël Bazoge

Thursday 06 April 2017 à 16:15 • 40

iPhone

Quand on achète un produit d’Apple, qu’il s’agisse d’un iPhone ou d’un Mac, la capacité de stockage affichée sur le carton n’est pas celle dont on dispose au final. Les applications intégrées et le système d’exploitation ne sont pas décomptés de cet affichage, comme l’explique le constructeur — certes en tout petit et en bas des caractéristiques techniques.

« L’espace disponible est moindre et varie en fonction de nombreux facteurs. Selon le modèle de l’appareil et les réglages choisis, une configuration standard nécessite environ 4 à 6 Go d’espace (pour exécuter notamment iOS et les apps intégrées) », peut-on ainsi lire sur cette page dédiée à l’iPhone 7. Une mention plus complète introduite dans le courant de l’année dernière.

Test-Achats a mis en ligne un « détecteur de mensonges » qui précise la capacité de stockage réelle de nombreux smartphones — Cliquer pour agrandir

En Belgique, Test-Achats a décidé d’attaquer Apple sur le sujet. Il y a un an, l’association de consommateurs dénonçait le « mensonge » de l’iPhone 6s 16 Go qui, en vérité, n’en contient que 10,3. Le constructeur américain, par l’entremise d’Apple Retail Belgium, était le seul visé par cette plainte, quand bien même tous les fabricants de smartphones font de même (lire : Belgique : une plainte contre le « mensonge » de la capacité de stockage de l'iPhone).

Le tribunal de commerce francophone de Bruxelles a rendu son jugement, et il se range du côté d’Apple : la Pomme a correctement informé les consommateurs, rapporte L’Echo. D’après le juge des cessations, la fonction première d’un iPhone est d’être utilisé en tant que téléphone et ordinateur, le volume de stockage est secondaire (même si dans les faits, cela a son importance). Ce faisant, le tribunal se range à l’argument de l’avocate d’Apple, Françoise Lefèvre, qui avait plaidé : « On n’achète pas un iPhone pour stocker. Si tel est le cas, il faut acheter une clé USB ».

La justice fait appel à l’intelligence du consommateur, pour qui l’iPhone n’est pas un achat anodin : « Il ne s’agit pas d’un simple téléphone portable “premier prix” destiné à un public peu intéressé par cet outil de communication et qui n’en fait qu’un usage occasionnel sans rechercher les fonctionnalités appréciées par la personne dite “branchée” ».

L’iPhone 7 tout nu. iFixitCliquer pour agrandir

De fait, le client sera amené à poser des questions et rechercher de l’information sur le produit. Test-Achats estimait au contraire que ce n’est pas au consommateur qu’il revient de faire des recherches ; c’est le rôle du constructeur de lui fournir toute l’information pertinente utile. Un argument resté sans effets, les juges estimant que l’indication du stockage total disponible n’était pas une information susceptible d’orienter le consommateur au moment de son choix.

Test-Achats perd donc la bataille, mais pas tout à fait la guerre puisque l’association va faire appel de la décision rendue en février, mais que l’on ne connait que depuis quelques jours. Celle-ci avait demandé l’arrêt de la communication actuelle d’Apple sur le stockage, assorti en cas d’infraction d’une astreinte de 10 000 € par jour.

Source : Merci Lionel

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner