Le bon business de la vente des données de géolocalisation

Florian Innocente |

Le business de la géolocalisation des utilisateurs de mobile, Android comme iOS, est florissant et de nombreuses apps sont de bons mouchards qui restent assez discrets sur l'usage qu'ils font des données recueillies.

Le New York Times a enquêté sur ce marché des données géographiques personnelles, estimé à 21 milliards de dollars. Il a pu consulter une base de données exploitée par l'une de ces sociétés qui collectent des données de positions, via les apps des utilisateurs, et les revendent ensuite à des clients.

Ces derniers s'en servant pour tailler des messages publicitaires sur mesure, en fonction de la position de la personne ou de ce qu'ils ont pu apprendre de ses routines journalières.

4 mois de collecte de données de positions d'une personne

Rien dans ces bases n'identifie les utilisateurs par leurs noms mais les relevés sont à ce point précis et nombreux — une infirmière est ainsi suivie de chez elle jusqu'au bloc opératoire — qu'il est possible, après coup, de retrouver la personne qui les a produits. Ce qu'a fait le quotidien pour certains de ces utilisateurs.

Pour l'une d'entre elles, son historique de déplacements sur quatre mois comptait 8 600 enregistrements, soit un toutes les 21 minutes en moyenne. Dans les cas les plus extrêmes, des relevés étaient effectués toutes les 2 secondes.

Le Times a testé 20 apps […]. Ensemble, 17 d'entre elles ont envoyé les latitudes et longitudes précises à environ 70 sociétés. Les informations géographiques détaillées de l'une de ces apps, WeatherBug sur iOS, ont été reçues par 40 entreprises.

Parmi les relevés analysés par le New York Times se trouvaient les adresses de douzaines d'écoles, probablement émises par les téléphones des élèves dont il était possible de suivre les déplacements depuis la maison jusqu'à l'arrivée en cours et le temps dans l'établissement.

L'une des sociétés clientes de ces informations a expliqué qu'elle s'en servait pour afficher auprès d'utilisateurs non identifiés, mais dont elle sait qu'ils sont dans un service d'urgence, des pubs pour des services d'avocats.

Outre que l'abondance de détails peut aider grandement à identifier une personne — pour qui s'en donnerait la peine ou aurait accès à ces bases de données — ce sont les demandes d'autorisation pour collecter ces infos qui sont pointées du doigt.

Les usages faits de ces données, en particulier cette revente à des fins de ciblage publicitaire, ne sont pas souvent bien expliqués. C'est la personnalisation du service offert (relevés météo, résultats sportifs…) qui est plutôt mise en avant. Les explications plus exhaustives se trouvent dans les pages relatives à l'utilisation des données personnelles… que peu de personnes vont lire.

avatar thierry37 | 

Waze envoie encore nos données de géolocalisation à Google, Facebook et autres ?

avatar monsieurg33K | 

@thierry37

Waze appartenant à Google, l’entreprise utilise votre position pour personnaliser les publicités affichés dans Waze mais également les publicités diffusés sur le réseau Google (soit une partie importante de la publicité sur internet). En revanche, je ne sais pas si Google revend l’info.

avatar Ze_misanthrope | 

Non, c'est justement ce qui fait que leur modele est si connu.

avatar Kounkountchek | 

Juste une question: dans iOS dans les autorisations de localisation, autoriser une app quand elle est active cela veut dire ouverte au premier plan? Moi j’ai ce réglage pour toutes les apps dont j’autorise la localisation. Sinon c’est « jamais »

avatar UraniumB | 

@Kounkountchek

A que je sache, c'est quand l'app est ouverte au premier plan ou en arrière plan.

avatar Valdupin | 

En parlant de ça vous en faites quoi vous des données de localisation que vous demandez la première fois qu’on ouvre l’appli ?

avatar reborn | 

@Valdupin

Option facultative, permet de proposer de la publicité personnalisé.

C’est marqué dans les réglage iOS..

avatar roro | 

Oui, c’est un business... y compris en France. Aujourd’hui, il est facile de mener des campagnes de pub et de cibler les gens qui se rendent à tel ou tel endroit... les enseignes de vos concurrents par exemple. Et ça sert aussi à mesurer le fameux effet drive to store... en gros, combien de contacts exposés à ma pub se sont rendus dans mes points de vente. Oui, il est temps que ces pratiques soient connues et publiques. Que les éditeurs d’applications rappellent clairement que vos données de géolocalisation servent à leur app mais sont surtout revendues à des tiers ou exploitées à des fins statistiques !

Mon conseil : coupez la géolocalisation si elle ne vous apporte rien dans l’application.
Idem pour le micro...

avatar oomu | 

bah, typiquement je coupe toutes les fonctionnalités (pas que la géolocalisation)

et je l'active que via Apple plans, sur les moments où j'en ai besoin.

Sauf bien sur quand je prends une chambre avec vue sur la ban.heu la rue. Heu.. parce que là je veux être tranquille de tout risque que mon patron, amis, famille me retrouve pour me demander de débugger un pc windows :)

*sifflote*

avatar oomu | 

Sérieusement: je coupe tout et je partage rien (aucune fonction dispo par défaut pour le faire), parce que je ne veux pas faire d'erreur ou la gaffe de trop ou me prendre la tête généralement.

Si y a pas usage, y a pas de risque de gaffe. Et puis dans le fond.. ça m'emmerde.

En écrivant sur ce forum, macg est en mesure d'utiliser mon ip pour me géolocaliser. Mais la précision n'est pas très grande, (je teste), vous arriverez pas à envoyer un snipper pour cesser mes commentaires idiots.

Et vous vous doutez déjà tous que j'alterne entre région parisienne et Corse (en passant par la Papouasie)

Tout est une question de mesure.

avatar rua negundo | 

J’ai désactivé la fonction géolocalisation de l’appli iGen (tout simplement parce que je le fais pour l’écrasante majorité des applications) et pour autant il arrive que s’affichent sur iGen des pubs locales pour les commerces situés à proximité du lieu où je me trouve.

avatar blackiyto | 

[modéré] FI

avatar Nesus | 

@blackiyto

Tu as payé pour utiliser Waze ?
Donc tu es sûr que tes données sont revendus.

avatar lome_bbrr | 

il me semble que les données ne sont pas revendues mais utilisées par Google pour faire un ciblage publicitaire, il propose des profils aux annonceurs et fait la "régie de pub".

La seule chose que voient les sociétés tierces sont des profils publicitaires (pas de données ni de coordonnées personnelles).
Est-ce que je me trompe?

avatar Dgamax | 

@blackiyto

Waze appartient à Google.
Waze est gratuit, donc pour être rentable ils donnent accès à ta position à tout les annonceurs de leur régie pub.

Les smartphones sont les meilleurs appareils d’espionnage. Que ça soit pour connaître votre position, mais aussi pour écouter ce que vous dites et vous afficher des pubs en fonction de vos différents sujets échanger dans vos conversations.

avatar Osei Tutu | 

Comme le micro activé en permanence dans l'attente de "dis Siri ".

CONNEXION UTILISATEUR