Apple et la photographie : cacher la complexité pour réaliser de meilleures photos

Mickaël Bazoge |

La commercialisation ce vendredi de l'iPhone 12 Pro Max couronne les efforts annuels d'Apple en matière de photographie. Mais malgré les capteurs plus grands et toujours plus perfectionnés, malgré les technologies logicielles carburant à l'intelligence artificielle, l'objectif du constructeur n'a pas varié : « En tant que photographes, nous avons tendance à penser à des choses comme l'ISO, les mouvements du sujet, etc. », explique Jon McCormack, vice-président et ingénieur logiciel pour l'appareil photo de l'iPhone.

Apple cherche au contraire à faciliter la vie de tous les utilisateurs, afin de leur permettre de « rester dans l'instant présent, de prendre une superbe photo et de retourner à leur vie normale ». Les pros seront frustrés — il existe des apps appareils photo tierces beaucoup plus complètes comme Halide — mais la Pomme trace sa route : l'idée, c'est que l'utilisateur reste « dans le moment » sans se préoccuper des réglages.

Il y a deux facettes dans une prise de vue : l'exposition et le développement. Nous utilisons beaucoup de photographie informatisée en exposition, et de plus en plus en post-production et nous le faisons automatiquement pour vous. Le but est de produire des photographies plus vraies que nature, de reproduire ce que c'était d'être présent à cet endroit durant ce moment.

Jon McCormack ajoute qu'Apple réplique le plus possible ce qu'un photographe peut réaliser lors du développement de la photo. Et tout cela est rendu possible par l'apprentissage automatique qui permet de « découper » une image, « le fond, le premier plan, les yeux, les lèvres, les cheveux, la peau, les vêtements, le ciel ». L'appareil photo de l'iPhone traite tous ces éléments de manière indépendante, « comme vous le feriez dans Lightroom ». L'application ajuste tout, « depuis l'exposition, le contraste et la saturation, et [elle] combine tout ensemble ».

Le ciel en particulier est difficile à rendre ; le Smart HDR 3 permet à l'appareil photo de « segmenter » les différentes strates et de les traiter indépendamment les unes des autres. Le logiciel va ensuite fondre toutes ces informations pour « recréer ce que c'était d'être là ». L'intelligence artificielle est également mise à contribution pour les scènes dans les restaurants (les photos de bouffe, autrement dit).

« Nous savons identifier ce à quoi ressemble la nourriture, et nous pouvons optimiser les couleurs et la saturation en conséquence pour davantage de fidélité », poursuit-il dans cette interview à PetaPixel. Autre amélioration des iPhone 12 et notamment de l'iPhone 12 Pro Max : le mode nuit. « Le nouveau grand angle et les algorithmes de fusion des images, tout cela contribue à réduire le bruit et à améliorer les détails », explique Francesca Sweet, directrice produits.

Une photo en mode nuit réalisée avec l'ultra grand-angle de l'iPhone 12. @iGeneration.

Avec l'iPhone 12 Pro Max, Apple peut aller encore plus loin avec le grand angle 47% plus grand et ses pixels de 1,7 micromètre. « Cela nous permet de capturer davantage de lumière en moins de temps », idéal pour les prises de vue nocturnes. Contrairement à d'autres constructeurs qui n'ont pas attendu pour agrandir leurs capteurs, Apple a pris son temps. « Parler vitesse ou flux d'images, ou d'un système d'appareil photo, ce n'est pas significatif pour nous », avance Cormack. « Lorsque nous créons un système d'appareil photo, nous pensons à toutes les choses [que nous voulons faire], puis nous réfléchissons à tout ce que nous pouvons faire du côté logiciel ».

Deep Fusion est une bonne illustration : plutôt que de changer des composants matériels, Apple s'est demandée comment tirer le maximum des éléments déjà disponibles. « Bien sûr, vous pouvez avoir un plus gros capteur mais cela a des conséquences sur la taille de l'appareil. Ou vous pouvez regarder le système dans son ensemble et vous demander s'il existe d'autres moyens d'accomplir la même chose ».

L'idée, ce n'est pas forcément d'avoir un gros capteur pour dire qu'on a un gros capteur. « L'objectif c'est de se demander comment nous pouvons prendre de plus belles photos là où les gens se trouvent. C'est cette réflexion qui nous a amenés à créer Deep Fusion, le mode nuit, et le processeur de traitement des images ».

Un nouveau cap va être franchi d'ici la fin de l'année avec le lancement pour les iPhone 12 Pro du format ProRAW. Les utilisateurs n'auront plus à choisir entre le format RAW brut et le traitement informatisé derrière. Ce tuyau combine des techniques de photographie numérique de telle sorte que les photographes conserveront le contrôle total des images en temps réel. Il faudra vérifier sur pièce.


Tags
avatar lepoulpebaleine | 

J’ai déjà le 11 pro max, putain il ne faut pas que je craque. C’est dur de résister à ce merveilleux appareil photo (qui fait aussi téléphone). 😂

avatar abalem | 

@lepoulpebaleine

C’est surtout dur de résister au discours marketing d’Apple... Je suis plus que sceptique quand tu vois qu’au final ça reste de la soupe, certes colorées et depuis peu affriolantes.

avatar Malouin | 

@abalem

Les rageux sont rapides ce soir...

avatar abalem | 

@Malouin

Émettre un avis qui ne va pas illico dans la dithyrambe, c’est être un rageux c’est ça ? Bravo 👏

avatar Clément34000 | 

@abalem

De la soupe... ? quelle déception d’apprendre qu’il n’y a donc aucun téléphone qui te conviendrait lol

avatar abalem | 

@Clément34000

Niveau photo, c’est clair... ils ont tellement de taf encore ! On en est à peine à pouvoir faire des clichés en faible luminosité exploitables, wahou. Bien sûr, et c’est ça qui est bien, dans 5 à 10 ce sera beaucoup plus abouti, tout ce dont on commence à parler aujourd’hui : l’IA, le traitement des textures et des plans, mais c’est encore embryonnaire.

avatar redchou | 

@abalem

Même avec de Apps comme Halide?

avatar Krysten2001 | 

@abalem

Vraiment pas ce que disent les pros.

avatar occam | 

@Krysten2001

Article et série photo qui tombe à point :

https://www.nouvelobs.com/high-tech/20201109.OBS35883/que-vaut-l-iphone-12-pro-max-l-avis-d-une-photographe-professionnelle.html#modal-msg

On peut apprécier ou moins, mais ce n’est certainement pas la qualité technique qui est en cause.

avatar jcp25 | 

@occam

Chez moi, on appelle cela "Publireportage".

avatar Krysten2001 | 

@occam

https://youtu.be/7byyXs7e_jk
J’avais vu ça aussi 🙃 maintenant les smartphones ont des avantages que les appareils photo n’ont pas et inversement.

avatar jcp25 | 

@Krysten2001

Vraiment pas ce que disent les pros.
---
Les gens dont la photo fait partie de leur métier utilisent le système qui est le plus adapté à leurs besoins.
Ce n'est pas demain que l'on verra des iphones sur des grands télescopes, en photo industrielle, chez Harcourt ou en reportage. De la même façon certains photographes d'arts utilisent l'iphone d'autres des Polaroïds et d'autres des grandes chambres.
Maintenant quand on regarde le résultat (dans un volume aussi petit) pour de la photo tout venant qui va être regardée une seconde, c'est impressionnant. Surtout quand on compare aux générations précédentes des Clic-Clac Kodak depuis le Brownie. Ha, le Brownie Flash mon premier appareil !

avatar Clément34000 | 

@abalem

Tu es bien trop sévère. Si aujourd’hui, tu appelles les clichés que nous avons avec nos bijoux d’iPhone dernière génération, de Huawei P30 ou je ne sais quoi, de pixel 5 sans parler des Galaxies S ultra... alors, je me demande si dans 5 ans, ça te conviendra de toute façon

avatar romainB84 | 

@abalem

Mon héros 😍😍😍

avatar Valiran | 

Ne résiste pas, de toute façon tu va craquer à la fin, alors gagne du temps et craque tout de suite et enfin, rejoins nous, les vrai, dans la vague iphone 12 0_0

avatar romainB84 | 

@Valiran

/a>

avatar AppleDomoAdepte | 

@lepoulpebaleine

Ça a été bcp plus facile pour moi de craquer vu que je quitte un X mais il faut qd même avouer qu’Apple est fort pour le marketing

avatar armandgz123 | 

@lepoulpebaleine

Le marketing d’Apple marche très bien alors, car il n’y a franchement pas beaucoup de différence...

avatar Dodo8 | 

Tout ça est très bien mais je trouve ça pénible que ceux qui optent pour la planche à repasser aient une fonction en plus que ceux qui préfèrent le format « compact » (qui à 6,1 pouces n’a déjà plus rien de compact).

avatar Rom 1 | 

@Dodo8

👍

avatar monsieurg33K | 

@Dodo8

Il est vrai que cette segmentation n’est pas géniale pour ceux qui ne veulent pas d’une planche...

avatar quentinmassondu57 | 

@Dodo8

Contrainte technique : manque de place.
Et puis je t’avoue que ça justifie un peu les 100€ d’écarts

avatar romainB84 | 

@Dodo8

Tu veux dire comme à l’époque du 6S+ qui avait l’OIS et pas le 6S, le 7+ et le 8+ qui avaient la double optique et pas le 7 et le 8 😁!
Rien de bien nouveau !

avatar Rom 1 | 

Intéressant mais il y a des trucs pour lesquels je ne suis pas d’accord.

Vouloir optimiser au maximum c’est bien mais au bout d’un moment faut passer à l’étape supérieure, notamment sur l’ultra grand angle qui a une ouverture 2,4 avec cinq éléments contre 1,6 et sept éléments pour le grand angle. On peut optimiser autant que l’on veut, on ne fera pas entrer plus de lumière grâce à des optimisations.

C’est comme si on cherchait à optimiser à fond la 3G alors que la 4G existe, au final il y a toujours des limites pour laquelle une technologie est conçue.
Il vaut mieux passer sur une nouvelle réflexion qui corrige et améliore les défauts de la précédente (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en aura pas de nouveaux).

avatar Mickaël Bazoge | 
Je suis bien d'accord avec toi. Mais après ça laisse aussi de la place aux itérations chères à Tim Cook…
avatar Rom 1 | 

@MickaëlBazoge

Oui on pourrait plutôt parler d’optimisation dans les itérations d’iPhone qu’optimisation des capteurs, mais ce serait être un peu mauvaise langue. 🙃
Je trouve quand même que cette année le fossé est vraiment trop sensible entre ces deux capteurs et c’est dommage.

avatar Adodane | 

C’est beau les discours marketing quand même ! 🥱

avatar occam | 

Heureusement que les résultats de la photo iPhone sont généralement plus probants que les inepties de son marketing.

Mike Johnston, The Online Photographer que les amateurs connaissent, se surprend de plus en plus à ne photographier qu’à l’iPhone — ou aux grands formats argentiques. C’est une façon de faire que je peux parfaitement comprendre, même si je ne la partage aucunement.

Mais pondre une énormité comme celle de Jon McCormack, sans se gêner des contre-sens inhérents emboîtés les uns sur les autres, c’est quand-même un sommet de l’imbécillité de marketeux :
«  Le but est de produire des photographies plus vraies que nature, de reproduire ce que c'était d'être présent à cet endroit durant ce moment. »

Se rend-il seulement compte de ce qu’il profère ?

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ occam
De plus en plus les gens croient savoir faire des photos alors qu'ils en sont de moins en moins capable. Faire une photo c'est faire des choix qui aboutissent à une mise en perspective du réel. La photo devient ainsi une narration car le photographe y ajoute le sens. On ne voit pas le réel, on le transforme par son regard dans une réalité subjective. A partir du moment ou le "photographe" abandonne à des automatismes tout choix de mise en perspective, la photo devient alors peut-être parfaite, c'est à dire aussi stupide qu'un couché de soleil.

avatar redchou | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

C’est comme ça pour tout.
Y’a aussi les expert en informatique qui ne savent utiliser qu’un téléphone, et j’en passe...

avatar occam | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

"la photo devient alors peut-être parfaite, c'est à dire aussi stupide qu'un couché de soleil"

J’aime bien cette comparaison.

avatar sergiobzh | 

@J'en_crois Pas_mes yeux
+1
On ne le redira jamais assez : les photos sont du niveau du photographe , pas du niveau de son appareil.
Un gus qui fait de superbes photos (au sens où tu l'entends) avec son Nikon D5 fera de même avec un iphone.
Un gus qui fait des bouses avec son iphone fera des bouses avec un D5.

avatar jcp25 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

A partir du moment ou le "photographe" abandonne à des automatismes tout choix de mise en perspective, la photo devient alors peut-être parfaite...
--
Oui et souvent sans âme !
Avec les "Vieux appareils" incapables de faire du "parfait" il fallait composer pour faire une photo correcte ! Et donc cela forçait à apprendre.

avatar Bozzo | 

Boh... j’ai un 6s et je ne craque pas

Suis-je normal ?

avatar bbtom007 | 

@Bozzo

Tout es une question de besoin / plaisir.
J’ai simplement l’impression que tu es raisonnable et a un esprit mature !

avatar armandgz123 | 

@Bozzo

Pareil... j’ai un 6s Plus, je vais changer la batterie pour la 4ème fois, mais je ne craque pas ^^
Surtout que je dois changer mon pc portable... peut-être un Mac ARM

avatar jean_claude_duss | 

@Bozzo

Il est encore largement capable. Pas grand intérêt.

avatar bbtom007 | 

Perso venant d’un 11 je passe mon tour mais le tele objectif me manque donc je verrai pour le 13 ou 14 en max !

avatar Tatooland | 

Je suis dslé mais autant c’est vrai que l’iPhone est un bon appareil photo d’appoint, autant je ne prendrai jamais des photos de voyage avec uniquement l’iPhone.
J’ai un vieux boîtier Sony avec de vieilles optiques, le tout prend systématiquement de meilleures photos que l’iPhone. Seule exception: les photos en basse luminosité ou le traitement numérique permet un meilleur rendu immédiat sur l’iPhone, la ou avec un boîtier il faut systématiquement passer sur Lightroom (ou Aperture pour les jeunes cons comme moi qui kiffent des logiciels qui ont 15 ans et qui sont plus mis à jour).
Pour moi, l’iPhone ça reste bien pour poster des photos sur une discussion de messagerie ou envoyer vite fait une photo par e-mail, mais à ce compte là, même un appareil Android à 100 balles suffit.
Jamais de la vie, avec un traitement numérique, on pourra atteindre la finesse et l’infini qu’offre un boîtier et une optique, ou alors je suis déjà vieux... merde.

avatar jcp25 | 

@Tatooland

Entièrement d'accord.

avatar Krysten2001 | 

@Tatooland

Vraiment pas ce que j’entends partout. L’iPhone offre de belles photos naturelles,... et les pixel aussi font de belles photos. Maintenant chacun son avis mais on ne peut pas nier que les smartphones remplacent pour une bonne partie les appareils photos.

avatar hugome | 

@Krysten2001

Faire des photos avec un iPhone, c’est comme jouer de la guitare avec 3 cordes. Il manque quelque chose.

avatar kinon | 

@Tatooland

Je pense qu'il est parfaitement illusoire de raisonner entre photographie artistique (au sens de photographie "intellectuelle")et photographie au smartphone.
L'art peut être créé aussi bien au smartphone qu'avec les appareils photo traditionnels.
La seule réelle limite actuelle est dans l'utilisation des images des smartphones, la taille réduite d'agrandissement possible.
Et plus prosaïquement la seule réalité qui vaille est que "les gens"c'est à dire ceux qui utilisent les smartphones se moquent royalement de savoir si ils font des chef d’œuvres, et la petite partie qui en rêvent ben ils font leurs images avec un appareil photo.
Les autres, les milliards d'autres, ben ils apprécient que les smartphones leurs procurent des images de plus en plus formidables sans avoir à se casser la tête.

avatar yaya31832 | 

Moi qui préfère le petit pro, je passe mon tour car je trouve ça mesquin qu’il n’ai pas les mêmes caractéristiques photo que le max. Le 11 pro que j’ai n’est pas moins bien que le 11 pro max niveau photos.

avatar hugome | 

Faut pas connaître grand’ chose à la photo pour se faire attraper par ce discours. C’est pas pour faire le snob que les objectifs des appareils photos sont lourds, et que les gens en achètent plusieurs. Il y a des limites physiques intrinsèques à la lumière qui font qu’un iPhone pourra jamais avoir le spectre d’usage d’un DSLR

CONNEXION UTILISATEUR