iPhone 14 Pro : le GPS double fréquence fait la différence

Christophe Laporte |

C’est la petite nouveauté cachée de l’iPhone 14 Pro. Enfin disons qu’Apple communique beaucoup moins dessus que sur l’Apple Watch Ultra. Les deux appareils ont la particularité d’embarquer un nouveau chipset GPS double fréquence haute précision (GPS, GLONASS, Galileo, QZSS et BeiDou). Nous avons déjà expliqué ce qu’apporte cette technologie sur le papier :

Apple Watch Ultra : qu’est-ce que la bande GPS L5 change vraiment ?

Apple Watch Ultra : qu’est-ce que la bande GPS L5 change vraiment ?

Il va de soi que cette avancée sera sans doute plus pertinente sur une montre que sur un iPhone. Mais bon, il aurait été dommage de ne pas comparer ce que permet la puce GPS d’un iPhone 14 Pro par rapport à celle d’un iPhone 13.

Pour ce faire, nous avons fait une petite balade à vélo de 40 km. Le trajet a été enregistré dans les mêmes conditions avec l’application Cyclemeter, qui est peut-être l’application sur iOS qui ressemble le plus à un ordinateur de vélo.

Comme vous pouvez le constater au quotidien, le GPS de l’iPhone (comme ceux de l’immense majorité des smartphones) est plus que satisfaisant pour 99 % des utilisateurs et des usages. Mais si on veut chipoter, on trouve toujours des imperfections, ne serait-ce parce que le GPS offre une précision de l’ordre de quelques mètres.


avatar tylerdurden13 | 

L’Apple Watch n’utilise pas le GPS de l’iPhone dans certaines conditions lors d’activités sportives ?

avatar jeanpaulpollue | 

@tylerdurden13

Plus depuis la series 8 et l'Ultra il me semble
C'est d'ailleurs un reproche qu'on leur fait car plus energivore

avatar Tomtomrider | 

Ce que je ne comprend pas c’est qu’il me semblait que Galileo était déjà sensé apporter cette précision aux particuliers. Donc soit j’ai mal compris, soit l’iPhone le gère mal, soit il faut forcément et quelque soit la constellation ces fameux fréquences L5. Si quelqu’un peut m’expliquer je suis pas contre.

avatar Nicol8s | 

@Tomtomrider

Il me semble (à confirmer) que Galileo n’a pas encore suffisamment de satellites en orbite pour assurer ce niveau de précision

avatar Tomtomrider | 

@Nicol8s

Ah oui en effet c’est très plausible ça

avatar xavierlc | 

@Nicol8s

Il me semble que Galileo est désormais à maturité. Il y a surtout le fait que Galileo offre un service de géolocalisation gratuit pour une précision de plusieurs mètres (supposée utile pour la majorité des usages des particuliers), et facture (par mise à disposition des clés nécessaires au déchiffrage des données concernées) la précision supplémentaire généralement requise pour des usages professionnels.
Je ne sais pas selon quels critères l'iPhone utilise plutôt GPS, GLONASS ou Galileo, ni s'il peut les utiliser simultanément.

avatar raoolito | 

je crois qu'il prend le plus puissant signal du moment

avatar xavierlc | 

@raoolito

Ahaha, dit comme ça, je veux bien...
Mais il n'y a pas "un" signal le plus puissant. Pour établir une position, il y a au minimum quatre signaux correspondant à 4 satellites différents, dont chacun tend à se déplacer en s'éloignant ou se rapprochant du récepteur, modifiant de ce fait l'intensité du signal reçu. (Au minimum, car ce peut être plus et les satellites supplémentaires perçus aident à diminuer les intervalles d'incertitude.) Sans compter bien sûr les obstacles à la réception, les échos sur les surfaces réfléchissantes et tout ça n'est encore qu'une première grossière approximation (d'autres techniques sont mises en œuvre pour améliorer la précision).
À partir de là, a-t-on une évaluation concurrente pour chaque référentiel et les résultats obtenus sont-ils mitigés, et selon quels facteurs et quelles proportions ? Y a-t-il une priorité donnée à tel ou tel système selon le pays pour lequel l'iPhone est localisé au moment de sa configuration ?
La connaissance du fonctionnement du dispositif mettant tout cela en œuvre, au-delà du principe de base de la simple la triangulation synchronisée propre à chaque système de type GPS, serait intéressante.

"Le signal le plus puissant du moment" 😉

avatar -Kadix- | 

Je me prends l’Ultra pour jouer au golf (très loin des sports extrêmes) car je pense que la précision et l’autonomie vont être un vrai plus pour calculer les distances et faire 2 parties dans la journée soit environ 8/9h de jeu
Comme quoi les usages sont multiples

avatar powergeek | 

@-Kadix-

C'est autorisé en compétition ?

avatar -Kadix- | 

@powergeek

Oui, c’est le fait que l’application te dise quel club jouer par rapport à la distance qui est interdit

avatar Adeel | 

Mouais c'est un peu du chipotage non?

avatar jeanpaulpollue | 

@Adeel

Pour des tracés peut-être
Mais si ça peut rendre la navigation en temps réel plus précise ça peut être un vrai plus dans certains trajets tarabiscotés...

avatar raoolito | 

oh que non et l'exemple le plus parlant est en voiture. Combien de fois l'iphone va mettre 10/30sc à comprendre que non on est pas dans le chemin de chantier qui longe la route mais bien sur la route elle-meme 🫣
Et en voiture c bien plus compliqué qu'à vélo car, l'exemple des echangeurs d'autoroute est évident, on peut en quelques secondes perdre plusieurs kilometres pour faire chemin inverse !

avatar Ali Baba | 

@raoolito

+1

avatar ArnaudBnt | 

Dommage de ne pas trouver ce double GPS sur la Serie 8 …

avatar guigus31 | 

Pour les sports nautiques çà peut être un vrai plus pour mesurer des vmax précises sur 2s, 500m, etc.
Un gps dédié avec mesure Doppler sera toujours plus adapté, mais c’est toujours bon à prendre ces nouvelles puces gps pour les appareils Apple .

avatar Encoreplusgrincheux | 

Faudrait faire un test en voiture avec waze car le nombre de fois où je fais deux fois le tour des rond points parce que le machin est trop lent…

avatar lactel | 

Le test serait peut être plus significatif en voiture.
L’exemple typique est le rond point.
Il y a toujours un décalage entre l’emplacement réel et l’affichage (moindre sur Apple que Google).
Comme dis plus haut, c’est pareil sur les gros échangeurs multi route/pont.
A vélo, la plupart ne roulent pas suffisamment vite pour louper une sortie.

avatar Christophe Laporte | 

@lactel

le souci dans les cas de Waze et Google Maps, c'est l'optimisation du soft… de mémoire, l'app de Google ne sert que du GPS par exemple. Ce qu'il fait qu'il est toujours à la traine pour anticiper un virage ou un changement de direction.

avatar DG33 | 

@lactel

Le maître mot en voiture c’est l’anticipation.
Regarder le tracé juste avant d’arriver sur le rond-point et noter le numéro de la voie de sortie indiqué au centre du cercle.
Quand on est sur le rond-point c’est la circulation qu’il faut regarder, pas les sursauts de l’App GPS…

avatar dolbyEX | 

En tant que personne aveugle, j’aimerais bien avoir accès à un GPS ultra précis, car en mode piéton, une précision à 10 m, c’est pas vraiment utilisable pour une personne aveugle

avatar Macmania | 

@dolbyEX

Bonjour, je suis ravi de voir votre commentaire car moi-même très malvoyant, j’aurais besoin d’une précision un peu plus avancé, car en effet 10m à pied c’est trop… mais a priori, on n’en prend le chemin !.. 👏🏻

avatar koko256 | 

@Macmania

"10m à pied c’est trop" il faut l'expliquer aux pouvoirs publics... entre les passages piétons à 5m du bout de la rue (10m en plus) et la loi qui dit qu'on peut traverser en plein milieu qu'à plus de 50m d'un passage (100m en plus et un risque très élevé). Puissent-ils vous entendre !

avatar Rickles69 | 

@dolbyEX

Bien d’accord avec toi. Même si les GPS se sont améliorées, c’est pas encore ça.

avatar whocancatchme | 

Faut regarder avec Strava on peut exporter les points relevés du GPS sur une activité, vous pourriez voir directement sans l’interprétation de maps

avatar koko256 | 

Quitte à segmenter la gamme, plutôt qu'un iPhone 14 avec rien et un pro avec tout, cela aurait été cool d'avoir une option sport (satellite et gps), une option photo et une option écran (AOD et Promotion).

CONNEXION UTILISATEUR