Tim Cook s'explique sur Plans

Stéphane Moussie |

Dans la longue interview de Tim Cook à Businessweek — sur laquelle nous reviendrons plus en détails dans les heures qui viennent —, le patron d'Apple explique clairement ce qui a poussé son entreprise à développer sa propre version de Plans sans l'aide de Google.

Au cours des derniers mois, ce changement majeur au sein d'iOS a fait couler beaucoup d'encre et a été l'objet de nombreuses indiscrétions. Ainsi, le Wall Street Journal révélait quelques jours avant la présentation d'iOS 6 que Steve Jobs avait jugé à partir de 2009 trop dangereux de dépendre de Google concernant les services de localisation (lire : Apple / Google : le dessous des cartes).

Businessweek a interrogé Tim Cook sur ce point, lui demandant si ce Plans made in Cupertino n'était pas principalement un choix stratégique — c'est à dire s'éloigner de Google — avant d'être une décision prise au bénéfice de l'utilisateur. « Non. Non, ce n'est pas comme cela que je décrirais la situation », réfute le CEO d'Apple.

« La raison pour laquelle nous avons fait Plans est que nous avons regardé l'application et nous nous sommes dit "Qu'est-ce que le client veut ? Qu'est-ce qui serait génial pour le client ?". Nous voulions offrir au consommateur la navigation turn by turn. Nous voulions offrir au consommateur le guidage vocal. Nous voulions offrir au consommateur Flyover. Et donc nous avions une liste de choses que nous pensions géniales pour l'expérience utilisateur, et nous n'avions aucun autre moyen de le faire que par nous-même. [...] Donc il ne s'agissait pas de dire "stratégiquement il est important que nous ne travaillions pas avec l'entreprise X". »

Des propos qui viennent confirmer les dires d'AllThingsD du mois de septembre qui mettaient en exergue un désaccord de la part de Google pour ajouter la fonction GPS à Plans qu'Apple réclamait (lire : Plans : la fonction GPS au cœur de la dispute Apple Google).

Quant à la qualité de Plans sur iOS 6, Tim Cook reconnait sans peine — comme il l'avait fait en publiant une lettre publique d'excuses — qu'Apple « a merdé ». « Nous avons cherché à donner au client quelque chose qui lui offre une meilleure expérience. Et la vérité est que cela n'a pas été à la hauteur de nos attentes. Nous avons merdé. » Et Cook d'assurer que l'entreprise met toute son énergie pour améliorer l'application et que celle-ci sera meilleure au fil du temps.


Tags
avatar YanDerS | 
si tu dis ça dans le sens que Plans était censé être un investissement sur des années moins cher à ses yeux... hahahahahaaaa....
avatar YanDerS | 
en ballade "Abaxil & co seraient capable de contredire Tim cook lui même!" moi je peux le faire. Faire accroire que l'investissement dans des fonctions de géolocalisations ne soit pas principalement un choix stratégique pour une entreprise de mobile... est en contradiction avec le fait que "Steve Jobs avait jugé à partir de 2009 trop dangereux de dépendre de Google concernant les services de localisation". Evidemment que c'est hautement stratégique pour toute entreprise de mobile car c'est une fonction incontournable et indispensable sur tous les mobiles d'aujourd'hui et de demain. Non seulement pour l'utilisateur, mais surtout pour l'entreprise éditrice grâce à tous les services marchands dérivés & publicitaires qui en découlent. Que la direction de Cupertino ait voulu repenser le service n'est pas surprenant. Qu'ils y soient pas arrivés du 1er coup, non plus. Apple est coutûmière de la chose, ils sortent toujours un produit en élaboration et ils l'améliorent Pour moi, c'est l'inverse que je vois, il est assez remarquable pour Apple d'avoir monté ce service en si peu d'années, dans une imperfection logique, en étant totalement en retard sur Nokia et Google.
avatar YanDerS | 
c'est sûr, et la periode de transition sera difficile et profitera à la concurrence. Mais Apple n'avait pas le choix. Et comme ils font toujours, ils se lancent pour se mettre dans une forte contrainte. Pour Mac OS X ça été pire, la transition a été inconfortable et a duré quasiment 2 ans (mars 2001 avec 10.0 inutilisable, fin 2002 avec 10.2.8, la 1ere version de Mac OS X vraiment stable et utilisable). OS X aujourd'hui est une merveille, critiquable pour les eternels insatisfaits parce qu'ils ne veulent pas aller ailleurs Avec Plans, ils perdront momentannément des clients et des parts de marché, mais y arriveront.
avatar Tnt1701 | 
Je trouve l'app vraiment bien faite, ok les points d'intérêts sont peut-être imcomplets, mais je l'utilise beaucoup ces dernières semaines et elle est vraiment bien! Je comprends pas ce qu'on lui reproche, à part peut-être les images flyover qui sont ratées (mais on s'en fout non?)
avatar alushta | 
@iNico81 Steve Jobs avait dit il y a quelques année "ce n'est pas le rôle du client de savoir ce qu'il veut" ... --- Jobs a plutôt dit : le client ne sait pas lui-même ce qu'il veut... Nuance. Apple s'est bien demandé comme entreprise :" qu'est-ce qui serait génial pour le client?" et non pas au client :"qu'est- ce que tu trouverais génial ?" Ça se tient.
avatar YanDerS | 
"Il n'a pas dit qu'ils se sont demandés ce que *veut* le client mais ce qui serait *génial* pour le client. Une nuance qui explique à elle seule la vision de l'entreprise : le facteur "Wow!" est plus important pour eux que la demande." exact, ils veulent anticiper sur des fonctions qui seraient appréciées par l'utilisateur, qu'elles existent déjà mais sous forme imparfaite à leurs yeux, ou qui n'existent pas encore. Tu peux réduire le facteur Wow! (que MS avait essayé je crois bien aussi, non?) à des gadgets, mais TimeMachine (qui m'a servi de nombreuses fois) et même l'iPhone ou l'iPad eux-mêmes sont des effets Wow! qui ont tout chamboulé
avatar kasimodem | 
@iNico81 : ben non justement, la vision a toujours été d'anticiper ce que voudra le client sans qu'il le sache encore.
avatar Thunderfury | 
"Qu'est-ce qui serait génial pour le client ?"" Ho Tim, qu'est ce que tu nous fais là? Depuis Quand Apple se préoccupe de ce que veut le client (un cheval plus rapide) ? Steve te frotterai les oreilles s'il était là. Ce que veut le client, on s'en tamponne: un lui donne un truc génial dont il ne saurait se passer. Si tu commence à attendre les désirs du client, alors c'est la fin: la windoization est en marche (encore!). Je vais même révéler une exclusivité à Cupertino: la vue "fly over" et aussi utile que le cover flow dans iTunes: les clients Apple ont beau être une élite, ils sont incapables de voler pour trouver leur chemin. Ils roulent ou marchent, donc "streetview" est moins "je t'en jette" mais bien plus adapté à ce dont le client a besoin, justement...
avatar Tyrael | 
@ falemaster Tu prends le problème à l'envers. Comment Google osait-il refuser à Apple d'intégrer une fonction guidage tour par tour et une autre StreetView dans son appli iOS alors qu'ils le proposaient sur Android ? La réponse d'Apple était prévisible et nécessaire. Quant à Tomtom et Waze : Apple travaille avec eux pour Maps et utilise aussi leurs données donc, par contre-coup, c'est aussi leurs données qui s'affichent dans les notifications…
avatar Homer Simpson | 
Un lien vers les sites d'Apple ou de Google stp pour prouver tes dires ?
avatar YanDerS | 
et La réponse d'Apple était prévisible et nécessaire, comme le dit joneskind
avatar eipem | 
@falemaster : Tout ce que TU demandes c'est StreetView. Personnellement je m'en bats totalement les couilles. Après avoir sonné plusieurs fois chez le voisin parce que StreetView m'indiquait la mauvaise porte, je peux t'assurer que j'en ai vraiment rien à foutre d'une fonction dont la seule utilité réelle est de me montrer sur mon téléphone ce que je vois déjà autour de moi. Un GPS Turn by Turn EST utile. Streetview, tout comme Flyover c'est du flan. Et quand tu rentres l'adresse complète dans Plans, avec le bon arrondissement, il ne se plante jamais. C'est tout ce que je demande à un GPS.
avatar Fabricius | 
@Denauw88 Tout à fait d'accord avec toi. Perso, je cherchais une application qui m'affiche une grille blanche sur un fond noir. Et avec Plans, je peux dire que je suis plutôt satisfait. Je serais super satisfait s'il n'y avait pas ces bouts de cartes qui apparaissent on ne sait pas pourquoi. @DrFatalis Avant StreetView, il faudrait idéalement avoir des vues aériennes qui n'ont pas été prises par les frères Montgolfier.
avatar Tnt1701 | 
Commentaire assez drôle je le reconnais :d Mais je suis honnête et de bonne foi, j'utilise beaucoup plan (enn ville certes) et j'ai eu aucune mauvaise surprise ou erreur... Je voudrais bien aller dans votre sens et me moquer, mais mon expérience de l'app m'en empêche...
avatar YanDerS | 
+1 le coup du produit génial "offert" au public, c'est sûr que c'est dans la ligne de la com Apple
avatar eipem | 
@lesjir : Option d'accessibilité: mode négatif sur le triple clic. De rien
avatar YanDerS | 
Ça viendra, patience
avatar alushta | 
@Yanik : '...mais les cimetières des Inventions sont plein aussi de "trucs géniaux" qui n'ont pas trouver preneur.' Mais certains cimetières sont pleins de produits Apple pour une autre raison ; les gens sont toujours preneur pour la nouvelle "iaffaire" qu'ils trouvent toujours géniale. Ça fonctionne.
avatar oliv-et-pomme | 
"Nous voulions offrir au consommateur la navigation turn by turn. Nous voulions offrir au consommateur le guidage vocal. Nous voulions offrir au consommateur Flyover." C'est clair que vous avez merdé, j'habite en Guadeloupe et je n'ai rien de tout ça u__u' Et bien sûr, pas de recherches d'itinéraires avec Siri non plus !
avatar tigre2010 | 
@W.B.M AIE !

CONNEXION UTILISATEUR