Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

L'iPhone 5 incompatible avec la 4G française

Anthony Nelzin-Santos

Wednesday 12 September 2012 à 22:20 • 125

iPhone

Apple a vanté la puce radio unique de l'iPhone 5, mais a passé sous silence le fait qu'il était en fait décliné en trois modèles différents… avec chacun des compatibilités réseau différentes. Facile dès lors de n'utiliser qu'une seule puce.

Le premier modèle est le A1428, réservé au marché nord-américain. Il prend en charge les bandes 4 (AWS) et 7 (700 MHz) de la 4G LTE, exploitées par AT&T aux États-Unis et par Bell, Rogers, Telus, Virgin, Fido et Koodo au Canada.

Le deuxième modèle est le A1429, décliné en deux versions. Le premier est un modèle CDMA, qui prend en charge les bandes 1 (2 100 MHz), 3 (1 800 MHz), 5 (850 MHz), 13 (700 MHz) et 25 (1 900 MHz) de la 4G LTE. Elles sont exploitées par Sprint et Verizon aux États-Unis et KDDI au Japon.

Le modèle GSM s'adresse au reste du monde et notamment à l'Europe : il prend en charge les bandes 1 (2 100 MHz), 3 (1 800 MHz) et 5 (850 MHz). Un choix qui implique que l'iPhone 5 ne sera compatible qu'avec les réseaux de Deutsche Telekom en Allemagne et EE en Grande-Bretagne en ce qui concerne l'Europe.

Autrement dit, l'iPhone 5 ne sera pas compatible avec les réseaux 4G LTE actuellement déployés en France, sur les bandes 20 (800 MHz) et 38 (2 600 MHz). Si l'on croyait aux théories du complot, on dirait qu'Apple l'a fait exprès, tant il est incroyable que ces bandes soient ignorées, alors qu'elles sont très utilisées en Europe.

Il y a néanmoins une lueur d'espoir : certains opérateurs testent un réseau sur la bande 3 (1 800 MHz). C'est notamment le cas de Bouygues Telecom, qui promeut cette bande pour une couverture complémentaire en province. De plus, l'iPhone 5 prend en charge les évolutions les plus rapides de la 3G, en cours de déploiement en France, la HSPA+ (21 Mbit/s) et la DC-HSDPA (42 Mbit/s). Une piètre consolation.

Apple a vanté la puce radio unique de l'iPhone 5, mais a passé sous silence le fait qu'il était en fait décliné en trois modèles différents… avec chacun des compatibilités réseau différentes. Facile dès lors de n'utiliser qu'une seule puce.

Le premier modèle est le A1428, réservé au marché nord-américain. Il prend en charge les bandes 4 (AWS) et 7 (700 MHz) de la 4G LTE, exploitées par AT&T aux États-Unis et par Bell, Rogers, Telus, Virgin, Fido et Koodo au Canada.

Le deuxième modèle est le A1429, décliné en deux versions. Le premier est un modèle CDMA, qui prend en charge les bandes 1 (2 100 MHz), 3 (1 800 MHz), 5 (850 MHz), 13 (700 MHz) et 25 (1 900 MHz) de la 4G LTE. Elles sont exploitées par Sprint et Verizon aux États-Unis et KDDI au Japon.

Le modèle GSM s'adresse au reste du monde et notamment à l'Europe : il prend en charge les bandes 1 (2 100 MHz), 3 (1 800 MHz) et 5 (850 MHz). Un choix qui implique que l'iPhone 5 ne sera compatible qu'avec les réseaux de Deutsche Telekom en Allemagne et EE en Grande-Bretagne en ce qui concerne l'Europe.

Autrement dit, l'iPhone 5 ne sera pas compatible avec les réseaux 4G LTE actuellement déployés en France, sur les bandes 20 (800 MHz) et 7 (2 600 MHz). Si l'on croyait aux théories du complot, on dirait qu'Apple l'a fait exprès, tant il est incroyable que ces bandes soient ignorées, alors qu'elles sont très utilisées en Europe.

Il y a néanmoins une lueur d'espoir : certains opérateurs testent un réseau sur la bande 3 (1 800 MHz). C'est notamment le cas de Bouygues Telecom, qui promeut cette bande pour une couverture complémentaire en province. De plus, l'iPhone 5 prend en charge les évolutions les plus rapides de la 3G, en cours de déploiement en France, la HSPA+ (21 Mbit/s) et la DC-HSDPA (42 Mbit/s). Une piètre consolation.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner