Zones peu denses : les opérateurs respectent leur obligation en 3G, l'ARCEP veut accélérer sur la 4G

Stéphane Moussie |

Au 30 juin 2017, les quatre opérateurs disent avoir couvert en 3G plus de 3 500 communes et centres-bourgs dans le cadre du programme mis en place pour faire disparaître les zones blanches.

Ainsi, les opérateurs ont tenu leur obligation — l’ARCEP ira tout de même vérifier sur le terrain si c’est bien le cas. Cette couverture s’est faite grâce à un réseau mutualisé et un financement public.

Cliquer pour agrandir

Le programme « zones blanches centres-bourgs » n’est pas terminé : les opérateurs devront encore couvrir en 3G plusieurs centaines de communes supplémentaires.

Ils ont aussi des obligations en 4G : 90 % de la population des zones peu denses en 800 MHz au 17 janvier 2022, et 50 % en 700 MHz à la même date. Actuellement, toutes bandes de fréquences confondues, SFR couvre 74 % de cette population, Bouygues Telecom 70 %, Orange 69 % et Free Mobile 47 % (ce dernier n’avait pas d’obligation dans les zones peu denses jusqu’ici).

L’ARCEP veut accélérer le mouvement en renforçant les obligations dans le cadre d’un examen anticipé du renouvellement des fréquences. L’autorité est en discussion avec le gouvernement pour lancer le plus tôt possible les tractations sur le renouvellement des autorisations pour les bandes 900 MHz, 1 800 MHz et 2 100 MHz.


avatar jt_69.V | 

Le problème c'est que le terme de couverture ne veut plus dire grand chose. Je vais souvent dans un petit village en Haute Loire, ou la "couverture" est excellente : 3 ou 4 barres de 3G en permanence, mais le débit est catastrophique, du genre quelques Ko/s et ceci quelle que soit l'heure ou la saison. Il est donc impossible de faire quoi que ce soit, mis à part envoyer quelques mails. Même les appels voix passent très mal, et les sms partent une fois sur deux environ. Et bien sûr c'est la même chose quel que soit l'opérateur (j'ai testé Orange, SFR et Bouygues). Dans ces conditions, je ne vois pas bien l'intérêt de parler du pourcentage de couverture...

avatar ipfix8 | 

donc des endroits sont encore en 2G ??

avatar Minileul | 

@ipfix8

Oui énormément de droit son en EDGE et même sans réseau ;-)

avatar barbu06 | 

Le problème c'est qu'il y'à surtout des zones non couverte au prétexte que certaines communes ne sont pas rentable!

avatar daxr1der | 

@barbu06

C’est faux, regarde mon commentaire juste au dessus

avatar daxr1der | 

Il y a possibilité de faire une proposition de sa commune pour un opérateur en particulier ? Via un site ou autres ? J’habite dans un village très touristique "Ars sur Formans" dans le 01 et Orange est pas du tout présent, bizarre non ?

avatar juliuslechien | 

Je crains malheureusement que lorsque l'ARCEP fera les vérifications, il y ait des différences avec les dires des opérateurs.

Sur la partie 4G, les 3 opérateurs indiquent couvrir la zone où se trouve mon village, or au moins Orange et Bouygues ne le font pas actuellement (je ne connais personne chez SFR pour vérifier l'info).
Ce qui est étrange, c'est que même Orange dit ne pas couvrir cette zone actuellement lorsqu'on les contacte, j'ai encore eu une discussion avec des personnes de l'opérateur cette semaine, me confirmant la non-couverture en 4G actuellement et ne disposant pas de date de mise en service de la techno sur le secteur.

Sur la partie 3G, j'ai le même souci que jt_69.V, barres pleines en 3G, mais le débit ne suis pas, pourtant il y a 2 pylônes autour du village pour 500 habitants...

avatar Bigdidou | 

Faut qu’ils viennent en Bretagne. Dans la campagne bigoudaine, la 3G est bien rare, et il y a pas mal de zones sans réseau du tout (aucun appel possible).
Et je parle pas du net...

avatar cheif34 | 

On ne peut pas vouloir d'un côté des forfaits bradés à 10 euros pour 20 go et de l'autre une couverture mobile convenable dans les campagnes, sans pour autant tomber dans les prix délirants pratiqués en Belgique ou en Allemagne ou même avant l'arrivée de Free (il y a tout de même un juste milieu).

La course au low-cost a sacrifié les investissements des opérateurs : il suffit de voir notamment les statistiques europénnes pointant du doigt le retard de la France sur la couverture 4G ou du très haut débit (+30Mbps) par rapport à nos voisins européens, c'est assez parlant.

avatar Bigdidou | 

@cheif34

Les prix d’Orange n’ont rien d’une braderie.
On peut légitimement leur demander de couvrir mieux certaines zones.
Le choix des opérateurs viendra après.

avatar cheif34 | 

Orange a effectivement un peu moins cédé à cette course aux prix bas. En attendant, ce sont souvent eux qui couvrent le mieux les zones rurales, je le constate d'expérience. Comparer aussi le nombre d'antennes relais sur les sites dédiés permet de s'en rendre également compte.

avatar juliuslechien | 

Je ne demande pas à tout prix des prix bradés et une couverture excellente, je suis complètement conscient que l'un et l'autre ne sont pas possibles / viables à long terme. Je m'étonnais juste de la couverture annoncée par les opérateurs à l'ARCEP, par rapport à ce qu'il en est sur le terrain.

Les opérateurs pourraient aussi mettre un niveau de service différent en fonction de l'offre, cela ne serait pas anormal selon moi qu'un client Orange soit prioritaire sur le réseau par rapport à un client sosh. Je ne sais pas dans quelle mesure, cela est le cas actuellement.

avatar Bigdidou | 

@cheif34

Quand même, en bon parisien fibré, à chaque fois que je reviens da ma Bretagne, je me dis qu’il y a une sacrée fracture numérique.
Et c’est un vrai problème, avec le nombre de démarches exclusivement sur internet quii se multiplient, ou, de façon plus anecdotique mais très signifiante, je trouve, ces consoles livrées soi-disant avec un jeu, qui sont en fait 15 Go à télécharger...

avatar brunitou | 

Et pour l'internet fixe, la fibre ? Les zones sans dSL ou avec Adsl à 1Mbps ?

avatar poulpe63 | 

Arf, et en attendant, sur certaines parties du trajet (en TGV) Paris-Aix en Provence on peut se retrouver en Edge, voir même sans réseau du tout (chez Bouygues, en ce qui me concerne).
Exemple concret : vers 11h50 j'essaie d'ouvrir une page web, je n'ai eu le résultat que vers 12h (départ du TGV de Paris à 10h37). [entrecoupé de passage en 4G / 3G / E / rien]

Il y a un an, j'ai eu la même "expérience"... donc aucun changement dans le réseau (ils encaissent, et c'est tout, ou presque...)

Après, ils peuvent faires les beaux avec leur pub "à la camp4Gne" ...

avatar MarcMame | 

@poulpe63

Quel rapport avec la choucroute ?

avatar Bigdidou | 

@poulpe63

Il y a d’autres urgences que d’équiper le tgv...
On doit pouvoir se contenter d’un réseau intermittent pendant 3 ou 4h00.
Pour les gens qui habitent et vivent dans l’s zones délaissées par les opérateurs, c’est une autre histoire.

avatar pistache18 | 

@Bigdidou

Absolument d'accord

CONNEXION UTILISATEUR