Trent Reznor et Zane Lowe à la relance de Beats Music et iTunes Radio

Mickaël Bazoge |

Cela ne fait guère l’ombre d’un doute : l’acquisition par Apple de Beats a été réalisée pour replacer la Pomme au centre de l’industrie de la distribution musicale. En retard sur le streaming, iTunes doit se réinventer, et à Cupertino c’est Trent Reznor, le leader de Nine Inch Nails et ex directeur créatif du constructeur de casques, qui est à la manœuvre, d’après le New York Times qui ne fait que confirmer des informations datant d’octobre dernier (lire : Chez Apple, Trent Reznor travaille sur le streaming).

Trent Reznor, Jimmy Iovine et Dr Dre. Image New York Times

Le NYT explique aussi qu’Apple planche sur une « reconfiguration » d’iTunes Radio, qui reste limité aux États-Unis et à l’Australie. Le service de radios personnalisées ne disparaitrait donc pas dans la foulée de la relance de Beats Music. L’embauche récente de Zane Lowe, ex DJ vedette de la BBC et fin connaisseur du marché, pourrait y aider (lire : Zane Lowe : de la « Good Music » au futur de Beats Music et d’iTunes) : c’est lui qui serait chargé de revoir iTunes Radio de fond en comble, avec pour objectif de faire ressembler le service à une station de radio plus classique proposant une programmation ciblée suivant la localisation des auditeurs.

L’application Musique d’iOS serait revue afin d’intégrer le nouveau service de streaming de Beats. Reznor est impliqué dans ce redesign, tout comme Jimmy Iovine et des cadres de Beats. On devrait y trouver les listes de lecture façonnées « à la main » qui sont la caractéristique de Beats Music, ainsi qu’une interface plus visuelle (tout en restant dans les canons esthétiques d’Apple). Le nom « Beats Music » pourrait disparaître, même si l’esprit du service est conservé. Une source de l’industrie musicale évoque un « Spotify à la sauce Jimmy ».

Le NYT confirme qu’Apple souhaitait au départ proposer à ses consommateurs férus de musique un forfait à 8$, mais finalement l’offre premium de Beats Music restera fixée à 10$, comme chez la concurrence. Ce refus des maisons de disques de céder aux demandes d’Apple indique que la Pomme n’a pas la haute main dans ce secteur alors que l’entreprise jouissait auparavant d’un puissant levier de négociation avec sa boutique de téléchargement « en dur » — les services de streaming musical à la Spotify ont bousculé un paysage autrefois dominé par l’iTunes Store. Apple se serait mis les labels dans la poche en promettant de ne pas proposer d’offre gratuite.

Apple cherche également à obtenir de l’industrie de la musique plus d’exclusivités. Le reboot de Beats Music pourrait être annoncé durant la WWDC en juin et être disponible via iOS 8.4, nom de code Copper.


avatar bompi | 

Bin ça alors : DrDre n'a même pas une AppleWatch au poignet.

Tsss...

avatar Erravid | 

Si Reznor est de la partie, on a peut-être une chance d'avoir une option avec du Lossless ou même du 24 bits ? Histoire d'enfoncer le clou (de 9 pouces)…

CONNEXION UTILISATEUR