La Fnac lance demain un concurrent à Deezer et Spotify

Christophe Laporte |

La Fnac n’a pas renoncé à ses ambitions en matière de musique en ligne. Si en 2012, elle a arrêté les frais avec son disquaire (lire : La Fnac enterre Fnac Music pour iTunes), l’agitateur lancera demain Fnac Jukebox, un service, dont la philosophie, est quasi-identique à Spotify ou Deezer.

Alexandre Bompard, le PDG de la Fnac, explique au Figaro que son groupe a une carte à jouer sur le marché du streaming payant. Fin 2013, il y avait en France 1,4 million d’abonnés à une offre payante de streaming, et seulement 500 000 si l’on prend en compte uniquement les abonnés hors des offres couplées avec les forfaits de téléphonie mobile.

La spécificité de Fnac Jukebox, c’est qu’il n’y aura pas d’offre gratuite. « On prend du plaisir quand on écoute de la musique sans publicité », déclare Frédérique Giavarini, directrice de la stratégie de la Fnac. Les tarifs sont calqués grosso modo sur ceux de la concurrence : 4,99 € pour un abonnement permettant d’accéder à l’ensemble du catalogue sur le web et 9,99 € pour avoir également un accès au service depuis une tablette ou un smartphone.

Mais la Fnac cherche à se distinguer avec une offre à 2 € par mois qui permet d’écouter 200 titres en illimité sur le web. Comptez 7 € pour le même service sur mobile et tablette.

La Fnac souhaite également marquer sa différence en proposant une rubrique « Éclaireurs » qui mettra en avant les coups de coeur les recommandations d'écoute des vendeurs Fnac. Alexandre Bompard promet également quelques exclusivités.

Comme elle l’a fait pour iTunes, la Fnac mettra à disposition de ses clients des bornes dans ses magasins afin de leur montrer le fonctionnement de son service. Sur le plan technique, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de bien différent à ce que fait la concurrence. La Fnac utilise en marque blanche pour son site et son app la technologie de Snowite.


avatar SwissMade | 
10€ pour écouter sur un appareil mobile. Ils sont malade de doubler le prix.
avatar Nostresscf | 
@Gwen : C'est les tarifs pratiqués par les concurrents. Comme dit une personne au dessus, les majors sont certainement responsables, quand on regarde déjà comme Steve Jobs avait galéré à avoir un accord pour iTunes... Bien que je veuille travailler dans ce domaine, faut être réaliste, les dirigeants des majors sont des rapaces.
avatar ElGringo13 | 
marquer sa différence en proposant une rubrique « Éclaireurs » qui mettra en avant les coups de coeur les recommandations d'écoute des vendeurs Fnac. oh putain ca ca peut vite devenir dramatique au vu du niveau chaque année plus ... j ai pas de mot polis,de la qualité des vendeurs. je dis ca en connaissance de cause j ai travailler a la FNAC et je connais encore bcp de gens qui y travail et je suis souvent atterré quand j y vais et que j ai le malheur de demander un conseil.
avatar neochti | 
Une nouvelle offre française : bonne nouvelle ! Privilégions FNAC ou DEEZER.
avatar -oldmac- | 
@philiipe : Sérieusement un en a qui pense que privilégier ma FNAC ou Deezer ça va créer des emplois en France ? Pourquoi pas acheter des Archos non plus ou des Wiko ?
avatar neochti | 
@patrick86 : Tu préfères télécharger illégalement ?
avatar -oldmac- | 
Moi je reste fidèle à mon gramophone, ça au moins c'est du sérieux ;)
avatar LeSpace | 
Pourquoi taxer l'écoute sur tablette / smartphone ?
avatar iBatman5s | 
Au même prix que deezer ou spotify pour les offres classiques ça n'apporte rien. Il serait déjà bien que la fnac s'occupe de ses magasins, arrête de diminuer le personnel et rendent ceux qui restent plus aimables !!! On a l'impression de les faire chier quand on va les "déranger" en leur demandant un conseil... Déplorable
avatar karex | 
Après, 10 euros pour écouter des millions de chansons/ musique en illimité sur tous ses appareils/ordi, c'est pas la mort non plus. Certains veulent vraiment le beurre et l'argent du beurre .......
avatar ralawa | 
L'avantage c'est qu'on sait déjà comment ça va se finir...
avatar apeuljuskotrognon | 
+1 ça sent le flop le système de streaming payant tel qu'on le connait avec ses tarifs et services n'est pas durable. Les 2 acteurs principaux en sortiront peut être vivant, mais pour la fnac c'est le chant du cygne.
avatar neochti | 
@wolf : Et pourquoi pas ? Apple et Archos ne proposent pas du tout des produits équivalents... (WIKO non plus, mais se démarque si bien des offres asiatiques que ses produits se vendent comme des petits pains) Mais face à 2 offres absolument équivalentes, pourquoi ne privilégier le français ?
avatar -oldmac- | 
@philiipe : Parceque privilégier Archos, Wiko ou deezer sous prétexte qu'ils ont un bureau en France ou qu'ils ont été créer par un Français ne change pas le fait que ce sont des coquilles vides juste la pour faire plaisir a la marinière de notre ministre pas productif. La FNAC va utiliser un service n'en marque blanche avec juste son logo dessus. Rien de Français non plus. Alors oui acheter de l'archos ou du deezer ne me dérange pas sauf à les considérer comme Français.
avatar eliss | 
@philiipe : 'Mais face à 2 offres absolument équivalentes, pourquoi ne privilégier le français ?' Dans l'absolu, oui, dans ce cas achetons français. Le problème, c'est que jamais jamais 2 offres ne sont tout à fait équivalentes. Donc je prends ce que je pense être le mieux, et je me fiche pas mal que ce soit français ou pas. Pour illustrer mon propos : musique en streaming, j'ai le choix entre Deezer et Spotify. Spotify a des apps que je trouvent au-dessus de celle de Deezer (surtout sur Mac), alors je prends Spotify. Les 2 offres sont équivalentes à première vue, mais elles diffèrent quand même à un moment. Le jour où l'offre française sera meilleure que les autres, je prendrai français.
avatar neochti | 
Pour répondre à ceux qui cris au loup, l'article précise "la Fnac cherche à se distinguer avec une offre à 2 € par mois qui permet d’écouter 200 titres en illimité". C'est un peu l'offre FREE de la musique streaming, vous ne trouvez pas ?
avatar Human-Fly | 
@ArchiArchibald Un produit banal pour des tas de gens banals, qui sait ? c'est pas ça qui manque. Et puis "s'imposer", je vous vois venir avec vos gros sabots, mais se faire une place leur suffira peut-être bien, car il n'y en a pas que pour les caïds sur le marché, revenons sur terre, en France par ex. où on ne lutte pas encore pour une domination mondiale à la Apple/Microsoft/Google.
avatar Fid | 
Un gros bide en perspective... Je l'ai su dès l'instant où j'ai entendu son lancement de la bouche d'un responsable Fnac qui y croyait (bien formé on dirait!)... Je n'ai rien dit mais je n'en pensais pas moins... Une perte de temps de se lancer sur ce terrain avec une offre de la sorte...
avatar Goliath 2 | 
Je pense que s'il y a une carte à jouer, c'est en proposant une offre différente de la concurrence, pas en calquant leurs offres et leurs prix.
avatar Le Chapelier | 
L'offre 200 titres/2€ peut aider au lancement, mais je suis comme tout le monde sceptique. Si ça marche tant mieux pour eux, les magasins Fnac me font tellement de la peine maintenant quand j'y vais et que je vois des mixeurs et des kilomètres de smartbox, ça me rend nostalgique de mon enfance ou nous y passions des heures à rêver à tous les rayons !
avatar mat8834 | 
Je prendrais un tel abo quand on aura la possibilité de streamer du FLAC 192 kHz/24 bit ou mieux, du DSD 1bit.

CONNEXION UTILISATEUR