Trafic web : iTunes parmi les dix premiers mondiaux

Mickaël Bazoge |

Sans surprise, iTunes fait partie du top 10 des services qui consomment le plus de bande passante. Sandvine, qui scrute le trafic web en Amérique du Nord et en Europe, a livré son rapport semestriel concernant les modes de consommation d'internet, d'où il ressort que les services de distribution de vidéos sont parmi les plus gourmands.

Aux États-Unis, la boutique de contenus iTunes a ainsi représenté 3,33% de la consommation de bande passante à domicile, et 2,84% en mobilité. En Europe, iTunes a compté pour 2,08% du trafic fixe, contre 3,4% sur iPhone, iPod touch et iPad. Si les résultats pour l'échoppe d'Apple sont dans une fourchette relativement semblable des deux côtés de l'Atlantique, il en va autrement des têtes de pont.

Aux États-Unis, Netflix est le plus important consommateur de bande passante avec 31,09%; le service de VoD sur abonnement n'étant disponible que dans une poignée de pays sur le vieux continent, il ne compte que pour 2,98% du trafic web en Europe. Mais nul doute que ce pourcentage va s'accroitre fortement lorsque Netflix aura lancé ses déclinaisons en France et en Allemagne (lire : Netflix en France : entre la carotte et le bâton). YouTube est bien positionné : en mobilité pour les États-Unis et l'Europe, le service de partage de vidéos de Google comptent pour respectivement 17,26% et 15,15% de la bande passante.

L'étude pointe un autre phénomène, celui de Snapchat. L'application de messagerie éphémère, qui permet de s'échanger des photos qui, normalement, doivent s'auto-détruire (ce qui n'est pas tout à fait le cas, lire : Sécurité et confidentialité : Snapchat en prend pour 20 ans), génère plus de volume que WhatsApp. Cela s'explique assez aisément : les textes partagés avec WhatsApp sont bien moins volumineux que les images (et depuis peu, les vidéos) de Snapchat.

À gauche, les résultats du trafic web dans le fixe (en haut) et sur mobiles (en bas). À droite, les mêmes résultats pour l'Europe - Clic pour agrandir

Devant un tel succès, rien de très étonnant à voir les gros du secteur tourner autour de Snapchat. L'an dernier, Facebook a voulu s'emparer de l'application contre un joli chèque de 3 milliards de dollars; finalement, le réseau social a jeté son dévolu sur WhatsApp pour la somme rondelette de 19 milliards en tout. TechCrunch, qui rapporte l'étude de Sandvine, glisse en passant que Google a fait une offre de… 10 milliards de dollars pour Snapchat !


Tags
avatar tigre2010 | 
@iRobot 5S Je pense hélas qu'apple ne voyait rien venir

CONNEXION UTILISATEUR