L'iBooks ne serait pas livré d'office avec l'iPad

Christophe Laporte |
Si l'on se fie à l'écran de présentation de l'iPad, celui-ci ne sera pas livré d'emblée avec iBooks, l'application qui permettra d'acheter et de lire des livres électroniques. Ce dernier devrait être disponible au téléchargement sur l'App Store. On imagine d'ailleurs qu'il sera proposé uniquement sur l’App Store US dans un premier temps.
Avantage de cette solution : Apple aura la possibilité de mettre fréquemment à jour son application, et ne sera pas dépendante d'une mise à jour système. Cependant, si cette information se révélait exacte, cela confirmerait l'intérêt très moyen d'Apple pour ce segment. Steve Jobs avait déclaré en janvier 2008 à propos du Kindle : "40% des gens aux États-Unis ne lisent guère plus d'un livre par an. Partant de là, tout le concept est bancal".
Tags
avatar fromdisco | 
Je fais parti de ceux que ne pensent pas pouvoir lire un livre sur un pad (quelque soit le reader) pour toutes les raisons d'inconfort que cela procure. Ceci dit, je m'imagine très bien lire "tout le jetable" sur un pad, à savoir : la presse quotidienne, les revues, les documentations techniques, les manuels d'apprentissage, etc. Là je pense qu'il y a un vrai marché, un vrai besoin et une vrai attente. Donc que 40% blabla blah OK, mais combien pour les journaux, les docs, etc ? Je ne nie pas aussi que pour avoir toujours à portée de mains tous les classiques de la littératures, non pas pour les lire, mais en référence (je pense aux profs de lettres) c'est un avantage non négligeable, gratuit qui plus est.
avatar francois6 | 
aahhhhhhhhhh enfin !!! Je suis tellement d'accord avec toi ! Je me demandais quand quelqu'un partagerait mon point de vue ! L'iPad serait un excellent outil pour les étudiants ! Qui n'a jamais rêvé de transporter différents supports de cours, des ouvrages techniques et sa revue préférée dans un seul outil !
avatar ArchiArchibald | 
iBooks ne sera disponible qu'aux USA dans un premier temps, donc cela semble logique, en effet, que l'application ne soit pas pré-installée. Cela laisse également une bonne ouverture au marché. D'autant que iBooks utilise le format ePub, qui est un standard ouvert. La migration sera donc facile.
avatar Khobs | 
Je trouve assez ridicule que Apple ne peux pas faire qu'un logiciel installé par défaut ne sois pas capable d'être mis à jour par l'App Store.
avatar Khobs | 
Je trouve assez ridicule que Apple ne peux pas faire qu'un logiciel installé par défaut ne sois pas capable d'être mis à jour par l'App Store.
avatar kornichon | 
Ce n'est pas Apple qui a dit ça. Je pense en effet qu'un logiciel pré installé peut être mis à jour en dehors de la mise à jour du système. Ca se fait tous les jours sur le mac.
avatar ThurstonMoore | 
De toute façon ibooks ne sera pas dispo avant des plombes en france, comme les films sur itunes
avatar ijon971 | 
Que le lecteur soit pré-installée ou téléchargeable, je ne voies en quoi cela permet de tirer de conclusions définitives sur la stratégie de la firme. Sauf sur un point peut être : le fait que iBooks serait une fonctionnalité "optionnelle" met à égalité iBooks avec d'autres logiciels de lecture (par ex Kindle ou eReader). Pour le consommateur, ça serait mieux ainsi : l'iPad pourrait être poussé comme un appareil de lecture universel, supportant différents formats et librairies en ligne, et non pas comme un simple terminal du "bookstore" Apple.
avatar fromdisco | 
Il y a déjà une app Kindle pour l'iPhone et donc pour l'iPad.
avatar P.Gomes | 
ce serait cool qu'il y ait pleins de manga et de bd dessus sinon je suis pas trop lecteurs de livres à part les livres universitaires
avatar Titov | 
Mouais, on sait tous ce que valent les suppositions tirées des visuels Apple. Doit-on conclure de l'absence de widget bourse, météo, horloge, calculette etc qu'il faudra aussi les télécharger sur l'AppStore ?
avatar fromdisco | 
Exactement. Je suis convaincu que Apple nous a présenté un iPad avec un OS inachevé, en bêta. Nous verrons bien fin mars avec quoi seront livrés les premiers iPads.
avatar jis | 
De toute façon, et Apple a été clair là dessus, l'iBooks est uniquement disponible (pour l'instant) aux US. Maintenant, je crois que le plus urgent pour Apple est d'intégrer les films à l'iTunes Store français, même si pour ma part, j'attends beaucoup l'iBooks ...
avatar noLLL | 
En ce qui me concerne, j'étais déjà sûr qu' iBooks serait absent. C'est, du moins, ce que je me suis dit en voyant les pages Apple dédiées à l'iPad. Sur la page France, iBooks n'y est pas mentionné donc il me parait logique que celui-ci ne soit pas fourni en standard sur la version Française de l'iPad car je vois mal Apple laisser un logiciel qui ne serait pas utilisable. Ca ne ferait pas très sérieux et ne leur ressemblerait pas.
avatar jis | 
Est ce que l'on sait pourquoi Apple n'a pas mis en place la rubrique film sur iTunes alors qu'en Allemagne, elle est déjà disponible ?
avatar dperetti | 
Moi je trouve stupide qu'Apple (mais à vérifier) ne puisse pas proposer des applications pré-téléchargé sur ses appareils, surtout si c'est eux qui les font. Et quitte à modifier un peu plus, je trouve stupide qu'il nous impose des applications "obligatoires" que l'on ne peut enlever tel que la bourse, la météo, ... Il devrait en proposé plus en option, quitte à ce qu'elles soient pré-installé, mais que l'on puisse les enlever.
avatar Mayorkam | 
@Thierry61:"Sauf sur un point peut être : le fait que iBooks serait une fonctionnalité "optionnelle" met à égalité iBooks avec d'autres logiciels de lecture (par ex Kindle ou eReader). Pour le consommateur, ça serait mieux ainsi : l'iPad pourrait être poussé comme un appareil de lecture universel, supportant différents formats et librairies en ligne, et non pas comme un simple terminal du "bookstore" Apple." oui, mais ça ce n'est pas une explication dans l'air du temps (bad Apple = air du temps) même si c'est en fait la plus logique. Par ce biais Apple concurrence encore plus fortement le Kindle en fait puisque le store d'Apple n'est pas bloquant (celui d'Amazon si)
avatar Helmer | 
"Steve Jobs avait déclaré en janvier 2008 à propos du Kindle : "40% des gens aux États-Unis ne lisent guère plus d'un livre par an. Partant de là, tout le concept est bancal". Steve Jobs a encore changé d'avis. Cette fois-ci sur les eBooks.
avatar McMoy | 
"Steve Jobs a encore changé d'avis. Cette fois-ci sur les eBooks." Jusqu'à preuve du contraire, il ne vend pas un e-reader? Le livre électronique est une des fonctionnalités de l'iPad, pas la principale ni la seule. Le Kindle ne repose que sur le livre électronique là où l'iPad repose sur de nombreuses fonctionnalités.
avatar nostress | 
En même temps, Steve avait aussi dit que les tablettes n'avaient aucun intérêt car à la fois moins "transportables" qu'un smartphone et moins puissantes qu'un ordi portable... Et tout ça il y a 1 an ou 2. L'intox ça le connait...

CONNEXION UTILISATEUR