Google utilise ses données de géolocalisation pour suivre le confinement dans le monde

Nicolas Furno |

Google possède probablement la plus grosse base de données des déplacements réalisés par l’humanité. Tous les smartphones Android sur la planète ainsi que tous les iPhone qui utilisent au moins l’un de ses services transmettent régulièrement leur position. Cette immense connaissance est mise à profit pour suivre les effets du confinement lié au coronavirus dans quasiment le monde entier (il manque notamment la Chine, où les services de Google sont complètement absents).

Le géant de la recherche vient ainsi de publier les « COVID-19 Community Mobility Reports », une collection de rapport sur l’évolution des déplacements pour chaque pays du monde. Le dernier rapport pour la France est disponible à cette adresse, par exemple. Pour chaque pays, Google a établi tout d’abord une valeur de référence de fréquentation de certains lieux : magasins et pharmacies, parcs, restaurants et autres lieux de commerces de loisir, stations de transport en commun, lieux de travail et lieux de résidence. Cette valeur a été mesurée sur une période de cinq semaines, entre janvier et février 2020.

Le rapport donne ensuite la différence entre cette valeur de référence et les mesures effectuées par Google depuis le 16 février 2020. En fonction des pays, les mesures de confinement ont commencé plus ou moins tôt, mais en France, on voit très nettement la rupture du 17 mars, début du confinement pour nous. Google présente les variations globales, puis région par région. Sur toute la France, la fréquentation des lieux de loisir a baissé de 88 %, les parcs de 82 %, les transports publics de 87 % et même les commerces essentiels et pharmacie ont vu leur fréquentation baisser de 72 %, après un pic très net juste avant le confinement.

La baisse ou l’augmentation en France de la fréquentation de certains lieux, constatée par Google.

Google a aussi constaté une baisse de la fréquentation des lieux de travail et une augmentation de la fréquentation du domicile, mais pas dans des proportions similaires : 56 % de moins et 18 % de plus respectivement. C’est probablement parce que ce ne sont pas des lieux publics clairement identifiés par l’entreprise, et que ces données dépendent des valeurs renseignées volontairement par ses utilisateurs dans Google Maps. L’échantillon est de ce fait peut-être moins représentatif.

Le rapport pour la Belgique ou celui de la Suisse sont très proches, confinement oblige. En revanche, on voit très bien la différence pour les pays qui ne sont pas passés en confinement complet comme les États-Unis, où les baisses sont nettement moins significatives. Google proposera régulièrement des mises à jour de ces rapports pour suivre l’évolution du confinement. On estime que la moitié de l’humanité est actuellement confinée.

Les données de géolocalisation sont sensibles naturellement, mais la firme indique avoir tout fait pour préserver l’anonymat de ses utilisateurs. D’une part, seuls ceux qui ont activé l’historique de localisation sur leur compte Google1 ont servi à établir ces données, ce qui ne représente qu’une partie des utilisateurs. D’autre part, seuls les comptes suffisamment actifs pour ne pas être identifiés ont été conservés pour le rapport final. Si vous bougez très peu, vous pouvez plus facilement être isolés et suivis et vos informations ne devraient pas être exploitées pour ces rapports.


  1. Vous pouvez vérifier si c’est votre cas à cette adresse, et supprimer l’historique si vous le souhaitez.  ↩

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

C'est scandaleux. Je sais pas exactement de quoi, mais il faut que je me plaigne de quelque chose. La vie est dure...

avatar frankm | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Google fait de la pub : hey les gars des gouvernements j’ai des stats plus ou moins détaillées à vous offrir heu à vous vendre

avatar Godverdomme | 

Il n'est pas dans l'intérêt de Google de vendre des données, contrairement aux autres.
La valeur d'une donnée pour Google est celle qui n'est pas vendue.
C'est l un des business model le plus discuté dans le monde, il faut se renseigner..

avatar Krysten2001 | 

@Godverdomme

Ouais comme Facebook 😎 bon je chipote mais bon même si ils les vendent ils auraient toujours accès à une flotte énorme d’appareil Android

avatar Hideyasu | 

Et dire qu’on se scandalise des données anonymisées des gouvernements 😂😂

avatar scheylon | 

Désactivez et supprimez votre historique de position Google… Moi, c’est fait depuis longtemps. Que ça soit Facebook ou Google, il est important de décortiquer tous les petits paramètres du compte un par un, on est vite surpris

avatar Sgt. Pepper | 

@scheylon

🙌

avatar Mehdib92 | 

@scheylon

Tu pourrais dire où cela se désactive stp

avatar scheylon | 

@Mehdib92

Dans tes paramètres Google

avatar JOHN³ | 

@scheylon

Un jour, qui arrivera vite, tu n’auras plus le choix que d’accepter ces conditions de traçage, et ce ne sera pas de Google mais bien des gouvernements. Mais Apple se fera une joie de combattre l’oppression 👍

Ce sont des choses que j’étudie en santé publique, au Canada !

Et oui, bientôt 10 milliards d’individus et un environnement devenu incontrôlable.

avatar webHAL1 | 

@JOHN³

« Mais Apple se fera une joie de combattre l'oppression »

C'est sûr, il suffit de voir en Chine à quel point la Pomme s'oppose au gouvernement de toutes ses forces ! ^_^

avatar Zara2stra | 

@webHAL1

Tu es moqueur, mais oui en Chine elle s’oppose au gouvernement très fort par la pensée. Au moins une fois par mois Tim espère qu’il n’y a pas trop de déportés ouigours qui bossent pour lui dans le cadre du service du travail obligatoire...

avatar webHAL1 | 

@Zara2stra

C'est vrai, l'effort est louable ! 😁

avatar huexley | 

Sauf erreur la faille SS7 court toujours, donc que ce soit Google qui fasse cet localisation ou les opérateurs ou les malandrins, on y est tous exposé. En Suisse typiquement l'opérateur quasi étatique Swisscom fait ce boulot…

avatar misterbrown | 

J’ai lu cette info sur Twitter ce matin sur le compte de la rédaction chef de numerama.

Pas trouvé de source de l’info d’origine non plus.

avatar Nicolas Furno | 

@misterbrown

La source de quelle info d’origine ? Tout est détaillé sur le site de Google et dans chaque rapport.

avatar misterbrown | 

@nicolasf

Tout le monde a donc la même idée, ce matin, de publier cette info.....

avatar Nicolas Furno | 

@misterbrown

🤦‍♂️

Google vient de publier les rapports. C’est le principe ensuite pour les sites d’actualité d’évoquer cette nouveauté de Google.

On aurait dû faire quoi au juste ?

avatar 3wmac | 

@nicolasf

+ 1000 😉

avatar romainB84 | 

@nicolasf

En tant que journaliste chez iGeneration, vous n’avez pas un abonnement au club igen? 😂😂😋
Fais un glissé vers la gauche sur son commentaire et « bloquer la personne » 😅🙃😉
J’ai pris mon abonnement juste pour cette fonction (les pubs ça me dérange beaucoup moins que les rageux de son genre lool)

avatar Nicolas Furno | 

@romainB84

Oui, merci, je sais bien. 🙂

Mais je suis censé lire les commentaires, pas les filter.

avatar romainB84 | 

@nicolasf

Des fois, c’est la meilleure chose à faire ... au vu de la personne 🙂

avatar Glop0606 | 

1984 ne devrait plus être considéré comme un livre de science fiction mais d’anticipation. Et je ne parle pas que de l’aspect Big Brother...

avatar Godverdomme | 

Analyse de Big data et données anonymisées pour l'épidémiologie...
Vous avez lu 1984? Pas vraiment la même chose.

avatar Glop0606 | 

@Godverdomme

J’ai lu deux fois 1984 et je trouve les parallèles avec notre époque édifiants. Si l’analyse de Google en elle même ne pose pas de problèmes directs, posez vous la question de comment cela est il possible et des dérives que cela peut entraîner. Après 1984 a d’autres thèmes comme la novlangue, la pensée unique, et plein d’autres qui parfois ont un écho très contemporain.

avatar Godverdomme | 

La pensée unique me semble plus proche de ce que je lis en lisant l'actualité Apple que Google.
Vérification des news auxquelles un utilisateur peut accéder, filtrage des applications dans un Store, impossibilité d'utiliser d'autres matériels que ce qui est autorisé et faire les choses soi même.

Google est effrayant on est d'accord, mais dans ce cas, les épidémiologistes ont une mine d'or anonyme super utile pour travailler sur une pandémie.

Des chiffres niveau mondial des déplacements est vraiment utile

avatar Glop0606 | 

@Godverdomme

Donc nous sommes d’accord. 😀 Mon premier propos était succinct et si l’analyse épidémiologique est intéressante, les moyens pour y arriver devraient pour le moins poser à questionnement et oui je partage le reste de votre commentaire et on pourrait aller plus loin. (Y’a pas que Google)

avatar alexous110394 | 

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? J’ai du mal à comprendre l’utilité de cela.
Est-ce qu’ils surveillent nos déplacements ? Ou est-ce juste pour des statistiques ?

avatar Sgt. Pepper | 

@alexous110394

😳C’est de l’ironie? 🤣🤣

ET oui, grace a leur gentils services “GRATUIT” , Google sait tout de toi: tes déplacements, tes emails,...

Et pas pour le bien public, hein, juste pour son business de Pub ciblée 😈

Les mêmes qui s’inquiètent du (future?) tracking du Gvt pour la lutte contre le coronavirus 🤡

avatar huexley | 

Ils ont absolument pas besoin de Google pour cela. Il existe assez de failles non patchées dans les téléphone pour se faire plaisir.

avatar Furious Angel | 

@alexous110394

A grande échelle, en temps normal ça permet d’avoir une idée de la fréquentation des lieuc publics, et Google s’en sert pour nous indiquer les heures de pointe. Ça peut aussi etre utilisé dans des plans de mobilité pour voir où et quand il est utile de renforcer le passage des bus. Dans la situation actuelle ça permet de voir l’effet du confinement sur les contaminations, parce qu’on peut le comparer entre les pays et entre les régions. Si un pays A a imposé des mesures différentes d’un pays B, on peut corréler la fréquentation de lieux publics avec les contaminations. Pour l’avenir c’est une donnée hyper précieuse.

A titre individuel, ça permet à Google de voir que tu va tous les samedis matins dans un magasin bio. Du coup te mettre une pub le vendredi soir pour un produit bio est probablement une bonne idée... Et ça affine ton profil, ils savent que tu consommes du bio. Ça permet de mieux cibler les pubs.

avatar Godverdomme | 

Ces données anonymes permettent de surveiller quelles régions de ton pays ont le plus de suivis de confinement et les endroits où les consignes sont bien suivies.

Ces chiffres sont précieux pour mieux comprendre les nouvelles de propagation d'un virus et améliorer les combats.

avatar bidibout | 

Même un iPhone qui utilise au moins un des services Google ? Mais comme c'est possible ?

Sur mon iPhone j'ai juste YouTube, ne me dites pas que je peux être géolocalisé grâce à ça ? 🤔

avatar Adodane | 

@bidibout

L’application YouTube non, car ils ne demandent pas d’accès à la position.
Mais avec safari par exemple en consultant n’importe quel site Google et connecté à son compte. Ou tout autre application Google dispo sur le store.
Mais théoriquement l’historique des positions, doit être activé dans les paramètres du compte Google ... en théorie ...

avatar bidibout | 

@Adodane

Ça va mon historique de position est désactivé et je ne suis pas connecté à mon compte sur Safari (d'ailleurs faut faire attention car quand on installe YouTube par exemple il n'est pas rare de se retrouvé automatiquement connecté à son compte Google dans Safari, ça m'est arrivé une fois).

avatar Sgt. Pepper | 

@bidibout

rare sont ceux qui comme nous, n’utilisent que YouTube.
Google Maps, Waze, Search, ... sont extrêmement utilisé sur iPhone avec les droits de s’exécuter en tache de fond 😩

Mais meme avec YouTube (sans VPN), et via à ton adresse IP ou autre tracker , Google sait où tu te trouves lors de son utilisation 🤬

Mais pas tes déplacements, Ouf

avatar bidibout | 

@Sgt. Pepper

Merci pour la précision.

avatar Adodane | 

@Sgt. Pepper

Avec l’adresse IP, c’est très incertain quand même. Ça peut varier d’une localisation à 20 kms allant jusqu’à 500 !

avatar Krysten2001 | 

@bidibout

Sur YouTube par ton adresse IP et si tu utilises Google en moteur de recherche aussi donc un VPN c’est bien aussi :) mais avec une IP c’est vraiment approximatif ce n’est pas aussi précis que le gps ;)

avatar Adodane | 

Ils sont fort chez Google d’avoir découvert ça !

avatar TomTomC | 

« Google a aussi constaté une baisse de la fréquentation des lieux de travail et une augmentation de la fréquentation du domicile »
😂
C’est fou j’ai constaté la même chose mais sans espionner personne... peut-être par ce que c’est le principe du confinement ?

Récolter et utiliser les données personnels des gens pour créer des rapports qui ne sont que du vents et ne servent à rien c’est très fort !

avatar Furious Angel | 

@TomTomC

L’intérêt n’est pas de montrer que les parcs sont moins fréquentés, mais de voir dans quelle mesure et de le corréler aux données sur les contaminations. C’est une donnée hyper précieuse pour les gouvernants et les experts, pour savoir ce qui marche le mieux.

avatar TomTomC | 

@Furious Angel

Mouais... Des moyennes sur une région entière sans aucun détail j’ai un doute que l’on puisse vraiment en tirer quelque chose... Sans parler des biais déjà mentionnés dans l’article, en temps normal les stats sur les horaires d’affluence de Google sont quand même plus qu’approximatives.
Les données des opérateurs seront à mon avis bien plus utile.

avatar Furious Angel | 

@TomTomC

Oui je pense aussi que les données des opérateurs sont plus utiles... meme si elles disent beaucoup moins précisément où se situe quelqu’un.

Je pense qu’il faut utiliser l’ensemble des données

avatar Furious Angel | 

J’en vois beaucoup s’offusquer et ne pas comprendre l’intérêt... Déjà à cette échelle ce sont des données anonymisées. Et l’intérêt est gigantesque !

C’est probablement l’outil le plus fiable pour voir comment la fréquentation de certains lieux a baissé. Si on corrèle ça aux données sur le nombre de gens contaminés, on peut comparer pays par pays et région par région l’effet du confinement. Ce qui est intéressant, ce n’est pas de voir que la fréquentation de tel ou tel endroit a baissé, mais dans quelle mesure.

avatar webHAL1 | 

@Furious Angel

Bien sûr que l'intérêt est gigantesque, mais certains ici vont lire "Google" dans le titre de l'article et, comme toujours, ne pas réfléchir plus loin et cracher leur bile. ;-)

Espérons que ces données pourront servir à ralentir encore davantage la progression du virus !

avatar bbibas | 

@webHAL1

Oui ne t’inquiète pas, les assureurs seront les utiliser !

avatar webHAL1 | 

@bbibas

Ah oui ? Et comment vont-ils s'en servir ?

avatar Garfield3 | 

@Furious Angel

Merci pour ces commentaires plein de bon sens et dénués de partialité.
Oui pour étudier un phénomène comme une épidémie et encore plus une pandémie il faut des données énormément de données en tout genre. pour comprendre ce qui s'est passé ce qui a marché et ce qui n'a pas marché.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR