Apple Music pour Android trahit la future formule Hi-Fi

Anthony Nelzin-Santos |

Fallait-il encore un indice de la présentation imminente d’une formule Hi-Fi d’Apple Music ? Toujours est-il qu’Apple s’est trahi, en laissant trainer des références à la gestion des fichiers lossless et hi-res dans la dernière bêta de l’application Apple Music pour Android. Les fins limiers de 9to5 Google n’en demandaient pas tant.

Image Brett Jordan (Unsplash).

« Les fichiers audio sans perte préservent tous les détails des fichiers originaux », peut-on ainsi lire dans le code de l’application Android, « 10 Go d’espace peut stocker environ 3 000 morceaux de haute qualité, 1 000 morceaux sans perte, 200 morceaux hi-res ». Ces chaines de texte confirment non seulement une future offre lossless à 24 bit/48 kHz, qui sera compatible avec tous les appareils AirPlay et AirPlay 2, mais aussi une offre hi-res à 24 bit/192 kHz.

Marché de niche réservé aux audiophiles les plus avertis, et parfois les plus crédules, le streaming de fichiers lossless promet d’être l’argument de l’année en faveur de tel ou tel service. Les distributeurs semblent avoir ouvert les vannes avec de nouvelles offres de catalogue : Spotify a prévu sa propre offre Hi-Fi, et Tidal a récemment revu sa grille tarifaire. Apple, une fois n’est pas coutume, ne compte pas rester sur la touche.

Arlésienne du marché, depuis le SACD jusqu’au Blu-ray HFPA, la spatialisation pourrait bien représenter l’élément différenciateur de l’offre d’Apple. Si la version Android n’en dit mot, iOS 14.6 fait référence au Dolby Atmos, et les futurs AirPods 3 devraient récupérer les fonctions de spatialisation des AirPods Pro. Annonce, si l’on peut se fier à la rumeur, dès ce mardi 18 mai.


avatar Merou13 | 

@Sgt. Pepper

Je les utilise. Mais c’est tout un bazar à chaque fois sans compter les introuvables et autres mauvaises correspondances. Ça serait plus simple pour Apple de faire comme tout le monde.

avatar debione | 

@ Merou13:

Tu penses bien que c'est très volontaires de la part du département marketing non?

avatar Merou13 | 

@debione

Certainement mais c’est contre productif à mon sens. Pourquoi les autres le font ? Ça peut être aussi un argument marketing dans l’autre sens.

avatar debione | 

@Merou13:

Je fais confiance à Apple et à l'analyse des données personnelles qu'elle possède pour dire que les gens auront plus tendance à se réabonner plutôt que de perdre leurs playlist et autres...

D'un point de vue rentabilité, il n'y a pas meilleur que Apple... Et ils ont les chiffres eux, nos données personnelles, toutes nos habitudes et ils les utilisent à foison pour nous tondre le plus possible.
Un client captif d'Apple n'a pas grand chose à voir avec le reste de la clientèle, par exemple il va pas foutre loin sa watch parce que le prix de l'iPhone augmente... Il payera plus son iPhone en se disant que ça vaut la peine vu le prix de la Watch.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Je fais confiance à Apple et à l'analyse des données personnelles qu'elle possède pour dire que les gens auront plus tendance à se réabonner plutôt que de perdre leurs playlist et autres... "

Pas besoin de big data pour trouver des évidences à la portée du premier con venu😎

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Le big data permettant de constater sans doute si ils sont dans le juste ou pas ;)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Le big data permettant de constater sans doute si ils sont dans le juste ou pas ;)"

Superfétatoire 🥸

avatar MarcMame | 

@ debione : "Le big data permettant de constater sans doute si ils sont dans le juste ou pas ;)"
---------------------
Les BigData font ce qu'Apple leurs dictent.
Si le constat est différent, c'est qu'il faut revoir l'algo des BT.

avatar arekusandoro | 

Commercialement 2 choix : faire payer plus comme tout le monde.
Faire ca au même tarif et imposé comme à l’époque du titre à 0.99€ les règles au marché !

avatar Pyralene | 

24/192 en AirPlay 2 ! avec màj alors ?

avatar Pyralene | 

De mémoire le AirPlay 2 c’est qualité CD 41/16 max non ? Peut être un AirPlay 3 dans les tuyaux…

avatar koko256 | 

Quelqu'un pour défendre le son vinyl ?

avatar 7X | 

@koko256
Moi, je n'écoute que du son Gramophone.

avatar debione | 

@ koko256:

Pas le son, mais par contre l'ensemble que cela apporte dans la façon d^écouter la musique.

- Vinyle, tu te lèves, tu ouvres la grande pochette, avec nos petits doigts boudinés faire très attention au moment ou on pose le diamant, s'assoir écouter et regarder la pochette. Tu te relèves quand tu entends: "scrrrrrrtch----scrrrrtch"
- CD, tu te lèves, tu sorts ton cd délicatement, tu le mets, tu prends la télécommande... Si un morceau n'est pas top top pour toi, tu zappes
- Streaming: tu presses play, si dans les 10 secondes tu as pas accroché tu zappes

Au de la du son, il y a l'approche qui est très différente... Un peu comme quand tu écoutes avec des écouteurs (même très bon) ou avec des enceintes... C'est pas la même sensation (le déplacement de l'air, ressentir les vibrations etc etc)

avatar koko256 | 

@debione

"avec nos petits doigts boudinés faire très attention au moment ou on pose le diamant"
C'est sûrement un tue l'amour mais j'ai une platine vinyle automatique :)

Il y a aussi qu'avec CD et encore plus les vinyles vue la différence de prix, c'est de la musique choisie et connue.

avatar debione | 

@ koko256:

"C'est sûrement un tue l'amour mais j'ai une platine vinyle automatique :)"

Au pilori manant!!!!

Oui, il y a cet aspect que je n'ai pas mentionné, mais en effet tu vas choisir très différemment et il y a une nette volonté d'écouter, pas juste d'entendre :)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Au pilori manant!!!!"

La lecture laser vinyles c’est un pas de plus 🥳

avatar vince29 | 

Mets tes cds 24h au frigo pour retrouver le son du vinyl.

avatar GtnDns | 

Vive la consommation excessive de données !!! À un moment de l’histoire où tout doit être fait pour réduire nos émissions polluantes… Le numérique représente quasiment 4% des émissions carbone de la planète et ce chiffre croît de façon spectaculaire. Pour une entreprise qui tend à réduire son impact environnemental, proposer cela est un non-sens.

Qui plus est, le grand public ne verra pas la différence entre la qualité actuelle et future.. mais ça c’est une autre histoire

avatar rua negundo | 

@GtnDns

Entièrement d’accord, du pur gaspillage de données. D’autant que l’écoute de musique se fait souvent en environnement bruyant (dans les transports, dans la rue, en faisant autre chose comme la cuisine) donc quand bien même l’oreille devait être capable de percevoir une différence infinitésimale de qualité sonore, cette subtilité est anéantie par le contexte d’écoute.
Pourquoi n’y a-t-il pas plus de sites proposant des blind tests de qualité sonore où des extraits compressés à 256 ou 320 seraient mélangés à ceux en hi res afin que le grand public se rende compte qu’il n’y a aucune différence perceptible pour au moins 99% des gens

avatar fte | 

@rua negundo

"Pourquoi n’y a-t-il pas plus de sites proposant des blind tests de qualité sonore où des extraits compressés à 256 ou 320 seraient mélangés à ceux en hi res afin que le grand public se rende compte qu’il n’y a aucune différence perceptible pour au moins 99% des gens"

Parce que le grand public s’en fout, et que ceux qui ne s’en foutent pas se divisent en deux catégories : ceux qui savent et n’ont pas besoin de ce genre de comparatifs, et ceux qui croient et qui ne veulent pas de ce genre de comparatifs qui iraient à l’encontre de leurs croyances audiophiles.

avatar cortex | 

@fte

Entièrement d’accord.
Le blind test est le grand satan des pigeons et éleveurs de pigeons.

Les pigeons ont besoin de croire que leur choix est justifié et l’éleveur de pigeon a besoin que le pigeon continue de croire qu’il fait parti de l’élite de l’audiophilie.
Enfin il a surtout besoin de son numéro de carte bancaire.

Un bon CD en 44.1 est totalement suffisant pour nos oreilles.

C’est vrai qu’après s’être détruit les oreilles à coups de mp3, passer au Hi-Res, forcément, ça pète dans la soie.
Bon c’est tout de même écouté via du Bluetooth (soit dégradé par la même occasion), mais l’important c’est d’y croire.

A quand la tv 16K pour les aveugles ?

avatar dito | 

@rua negundo

Des applications comme celle de Qobuz permettent de choisir la qualité audio qu’on souhaite en streaming, en téléchargement ; au client d’adapter son niveau de qualité en fonction de son matériel et de son environnement sonore ;)

avatar Sgt. Pepper | 

@GtnDns

L’écologie est une boussole pas une destination.

Apple essaye de faire le meilleur compromis entre technologie et écologie.
Au public de faire son choix.

avatar GtnDns | 

@Sgt. Pepper

C’est au public que l’on demande de faire des choix ? Nous sommes mal barrés alors 🥲

avatar David Finder | 

@Sgt. Pepper

J’aime beaucoup ton analogie. 😉
Et je suis tout à fait d’accord avec toi, pour ce que ça vaut.
🙏

avatar fte | 

@Sgt. Pepper

"Apple essaye de faire le meilleur compromis entre technologie et écologie."

Minuscule rectification, si je puis me permettre : Entre immenses profits et image d’écologie, sans compromis du tout.

avatar MarcMame | 

@ GtnDns : "Vive la consommation excessive de données !!!"
---------------
J'ai très envie de te demander de lâcher ton truc qui consomme activement de l'énergie nucléaire dont tu te sers pour vomir ta diatribe écolo pour aller regarder pousser tes aubergines dans ton jardin et en profiter pour te questionner sur leur utilité.

avatar Biking Dutch Man | 

@GtnDns

Merci de cette remarque, j’allais fait la même. Comme les films 4K en streaming sur un écran de téléphone. Toute ma musique est en qualité CD ou mieux, mais tout est en local. Le streaming et plus généralement le cloud n’est pas une solution durable et devrait être évité pour tout ce qui n’est pas nécessaire.

avatar KaptainKavern | 

A priori le hi res coïnciderait avec des masterings de haut niveau. Objectivement c’est quand même le mastering qui au delà du hifi ou du hi res qui change tout dans la retranscription audio.
Après pour avoir accès à de la hi res (et le matos qui va avec) du niveau CD en 16/44 et un bon mastering c’est deja particulièrement bienvenu.

avatar MarcMame | 

@ KaptainKavern : "A priori le hi res coïnciderait avec des masterings de haut niveau. Objectivement c’est quand même le mastering qui au delà du hifi ou du hi res qui change tout dans la retranscription audio."
------------------------
Non absolument pas. Le mastering n'a pas du tout les qualités ni le rôle que tu lui prêtes. (sauf à ne pas du tout savoir ce qu'on fait).

avatar KaptainKavern | 

@MarcMame

J’ai du mal m’exprimer Apple est en train de sortir des Apple Digital Masters ou un truc du style, et que du coup ils en feraient la présentation en même temps que l’offre hifi/hi res.
Je sais à quoi correspond un mastering merci ;)

Je suis tout de même très surpris de voir autant de procureurs de la hifi.

J’utilise Apple Music 256 et Amazon Music HD, et clairement y’a rien a voir en termes de dynamique, de spatialisation, de tout. Après de CD à HiRes, joker.

Après c’est sûr que pour écouter en voiture ou dans un métro au casque, le 256 suffit largement.

Perso ce qui m’intéresse c’est d’avoir le choix…

avatar MarcMame | 

@ KaptainKavern : "J’ai du mal m’exprimer Apple est en train de sortir des Apple Digital Masters ou un truc du style, et que du coup ils en feraient la présentation en même temps que l’offre hifi/hi res."
-----------------------
On est dans le pur bullshit marketing et ça date pas d'hier.

@ KaptainKavern : "Je sais à quoi correspond un mastering merci ;)"
--------------
Ah ben pardon du coup.

avatar Lu Canneberges | 

Mais du coup, est-ce qu’un juste milieu rationnel pourrait être « le hi-res c’est du charlatanisme, mais le lossless peut être super intéressant » ? Ou même le lossless ne change rien ?

avatar fte | 

@Lu Canneberges

"Ou même le lossless ne change rien ?"

Bien entendu que ça change.

Mais ça ne change pas dans le sens "transfigurer le son", ni même dans le sens "meilleure qualité sonore".

Le cerveau a une extraordinaire capacité d’interprétation excessivement subjective. Et il est tellement abusable.

avatar cortex | 

@Lu Canneberges

Ça ne change que sur ton espace de stockage.

Les son reste le même que le fichier source, puisque la compression n’est pas destructive.

Schématiquement, un fichier audio lossless est comme un fichier zippé.
C’est le principe du morse en version informatique

avatar pomme-z | 

Personnellement je pense qu'on peut dire que la différence de qualité est perceptible entre compressé et sans perte (Lossless par exemple de l'ALAC ou du FLAC), avec des matériels audio encore assez accessible. Casque filaire à partir de 200 euros. Matériel HIFI d'occasion dans les 400/500 euros.

C'est très arbitraire comme fourchettes, mais juste pour dire que c'est tout de même à la portée de pal mal de gens.

Pour le reste le hires, je pense que ce n'est pas tout à fait le même public. Et je pense effectivement qu'un pan entier de ce business est une forme de charlatanisme.
Bien souvent les masters entre CD et hires ne sont pas les même donc évidemment quand on fait une écoute comparative, on entend la différence. De la à dire que c'est meilleur ... :)

avatar Lu Canneberges | 

@pomme-z

Merci !

avatar Biking Dutch Man | 

@pomme-z

Je suis d’accord avec vous. On trouve des enceintes extraordinaires d’occasion pour 10% de leur prix original et qui seront encore fonctionnelles de nombreuses années, mais la plupart ne le sait pas ou n’est pas interessé. Sonos semble plus simple, plus intégré. C’est sûr que sans écoute comparative il est difficile de réaliser que l’on pourrait avoir beaucoup mieux pour le même prix.

avatar YetOneOtherGit | 

@Biking Dutch Man

"On trouve des enceintes extraordinaires d’occasion pour 10% de leur prix original et qui seront encore fonctionnelles de nombreuses années, mais la plupart ne le sait pas ou n’est pas interessé."

Il me semble réducteur de se focaliser seulement sur des enjeux de qualité sonore ou de rapport qualité/prix.

Le succès des enceintes connectées vient aussi de leur facilité de mise en œuvre : pas de câblage, pas de volumineux amplificateurs, pas de configuration plus ou moins complexes pour accéder aux sources, pas de télécommandes à l’ergonomie douteuses…

Pour avoir une installation mixte avec des systèmes de diffusion « audiophile » dans le salon aussi bien dans ma résidence principale que secondaire et des Home Pod dans d’autres pièces, le confort d’installation, de mise en œuvre et d’usages de celle-ci compense largement les limite qualitatives.

Les enceinte connectée c’est un accès facile à une très honnête qualité sonore et ce n’est pas rien 😉

avatar YetOneOtherGit | 

A titre personnel je ne crois que fort peu au fantasme du lose-less qui est un déni des remarquables progrès fait en matière de traitement du signal pour appliquer des destructions éclairé d’informations en se basant sur des modèles psychoacoustiques de grandes qualités.

Nous avons aujourd’hui des chef d’œuvre remarquable en terme de traitement du signal pour ne conserver que la part portant réellement de l’information d’un signal.

C’est extrêmement impressionnant en audio et quasiment magique en vidéo où l’on parvient à avoir une grande qualité perçue avec seulement quelques pour-cents du flux initial préservé.

L’amélioration impressionnante des algorithmes et de la puissance des machines permettant de les mettre en œuvre, l’augmentation des débits disponibles au plus grand nombre permettant de paramétrer les algorithme sur des enjeux de qualité perçue et plus sur des seules contraintes de poids du flux, les approches VBR … font que pour moi nous insultons le progrès technique en cultivant le veau d’or du sans perte.

Et je ne parle même pas des questions de fréquence d’échantillonnage et de quantification qui elle aussi sont fort discutables.

Le mouvement audiophile canal historique, c-à-d avant que ce ne soit un simple segment marketing, c’est construit sur une quête de perfection touchant parfois à la pensée magique et à la pseudo-science.

Nous sommes pour moi sur les enjeux de ce type de dérives « absolutistes » récupérée parle marketing pour créer une différentiation discutable entre les autres.

Aucune étude sérieuse de comparaison en blind test sur de large échantillons n’a jusqu’ici prouvé la capacité rationnelle de faire une différence qui ne soit pas de l’ordre d’un effet placebo.

Ça me désole de voir un si remarquable travail issu d’années de progrès sur les algorithmes de compression psychoacoustique mis à mal par d’habiles exploitations marketing de fantasmes.

Heureusement que sur la vidéo, il n’y a pas le choix et que les remarquable travaux qui ont par exemple permis le H265 ne doivent pas subir le même type de dénigrement irrationnels.

avatar debione | 

@YetOneOtherGit |

Je m'arrête souvent dans les articles qui parles d'acoustique quand l'écoute "par autre chose que les oreilles" n'est pas pris en compte. Genre les infra basse, tu vas jamais les entendre, mais tu vas les ressentir aux travers des corpuscules de Meissner. C'est par exemple hyper sensible quand tu passes un morceau au casque ou avec des enceintes....
Donc les articles qui commencent par "ce que peux physiologiquement entendre l'oreille" c'est de la merde en barre, tout autant marketing que ceux qui vont te dire que tu entendra une grosse différence avec des HomePod...

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Genre les infra basse, tu vas jamais les entendre, mais tu vas les ressentir aux travers des corpuscules de Meissner."

Quelle proportion de la population possède de dispositif de restitution permettant de diffuser correctement les infra-basse ?

avatar debione | 

@YetOneOtherGit |

La question n'est pas de savoir qui possède le dispositif de restitution, mais est-ce que quand tu possèdes ce genre de dispositif la "sensation" est différente? Oui. Que cela n'intéresse pas grand monde ou tout le monde n'a pas sa place dans ce débat. Mais un simple sub (ou des enceintes de qualité) change très fortement la sensation à l'écoute. Et je parle bien de sensation et pas d'ouïe...

Si j'écoute par exemple les "Young Gods" (genre Skinflowers) ou "Prodidgy" (Fat of the Land) sur des HomePod ou sur un système avec un sub, c'est franchement pas la même (je dirais que j'ai le corps qui bouge automatiquement sur un bon système, la ou corporellement il ne se passera strictement rien avec un truc comme les homepods) et cela tu peux me le faire les yeux fermés. Mets ces morceau en mp3 et ils perdent toutes leurs dynamiques et c'est effet corporel)

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Que cela n'intéresse pas grand monde ou tout le monde n'a pas sa place dans ce débat"

Ça a toute sa place : on vend pour des raisons marketing en ciblant le plus grand nombre des solutions à des pb qui ne les concernent pas.

Nous sommes sur des enjeux d’une absolue marginalité qui devrait rester dans leur niche et ne pas être instrumentalisé par le marketing pour vendre des illusions.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"sur des HomePod ou sur un système avec un sub"

Là c’est le dispositif de restitution nullement l’encodage de la source qui fait la différence.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

"Donc les articles qui commencent par "ce que peux physiologiquement entendre l'oreille" c'est de la merde en barre"

Jugement manquant terriblement de modération et donnant une importance démesurée à une faible part de la perception.

Tous les travaux qui on était fait sur la psycho-acoustique et sur les algorithme de compression sont absolument remarquable de finesse et d’intelligence.

Les fantasmes de perfection audiophile sont un élitisme fort discutable frôlant souvent les activité masturbatoires stériles.

Il n’y pas de mal à se faire du bien mais il faut raison garder quand même.

avatar debione | 

@ YetOneOtherGit:

Fait l'essai par toi même: prend un système sono de scène, joue un live (donc du non compressé) enregistre-le en AAC et restitue le immédiatement derrière... La différence de dynamique est énorme, le morceau devient plat (et j'ai encore fait ce constat lors d'une résidence de quelque jours il y a 2 mois)...
Le son est une onde qui est entre autre entendu par l'oreille, mais pas que. C'est la que la psycho-acoustique se perd, car justement nous ne sommes plus dans l'acoustique.

C'est exactement la même chose quand tu écoutes via un casque ou via des enceintes, c'est pas du tout la même (parce que au casque, en effet, tu vas t'arrêter à la capacité de ton oreille uniquement)

Bref, je comprends le côté branleur dont tu parles, perso mon système sono vaut 700.-, donc pa bien cher dans ce monde, mais ce qu'il restitue par exemple, aucun casque même mon sennheiser 660S n'arrive à le restituer.

avatar YetOneOtherGit | 

@debione

L’enjeu n’est nullement de débattre des questions théoriques et techniques sous jacentes que je connais fort bien.

La question est : à quoi bon pour la part écrasante des cibles ?

Nous sommes sur des enjeux absolument marginaux que le marketing instrumentalise pour des bénéfices douteux.

L’audiophilie est une fort sympathique niche qui devrait le rester. 😎

avatar debione | 

@YetOneOtherGit

"La question est : à quoi bon pour la part écrasante des cibles ?"

A strictement rien, et encore moins si c'est pour écouter via des AirPods ou HomePod... si la cible n'est pas féru de musique (ou d'acoustique ou qu'importe le nom que l'on met). Mais justement, ce genre de proposition c'est une cible en soi, cela ne cible pas l'écrasante majorité des gens qui écoutent de la musique. Mais cela cible 100% des gens qui sont exigeant de ce point de vue :)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR