Allez-vous installer StopCovid ?

Stéphane Moussie |

C'est mardi 2 juin que la très polémique application StopCovid sera disponible pour tous les Français ayant un iPhone ou un smartphone Android. Sur iPhone, l'application demandera iOS 11.4 au minimum, ce qui exclut l'iPhone 5 et les modèles plus anciens.

Le Premier ministre a invité tous les citoyens à utiliser cette application qui doit servir à les prévenir quand ils ont été en contact (à moins d'un mètre et pendant au moins 15 minutes) avec un utilisateur déclaré positif au Covid-19.

L'installation de l'application sera entièrement volontaire. Il n'y aura ni sanction en cas de non-installation (un employeur ne pourra pas forcer ses salariés à l'utiliser), ni récompense en cas d'installation.

Allez-vous installer StopCovid ? Nous vous avons déjà demandé si vous étiez prêt à utiliser une app de traçage de contacts, mais c'était il y a quasiment deux mois, alors qu'on ignorait encore tout de StopCovid.

Depuis, les choix du gouvernement, notamment l'adoption d'une autre solution technique que celle proposée par Apple et Google, et l'efficacité de ce type d'apps ont été largement débattus. De quoi vous donner, peut-être, une idée plus claire.

Allez-vous installer StopCovid ?

Oui
32% (2963 votes)
Non
49% (4527 votes)
J'hésite encore
18% (1672 votes)
Mon téléphone n'est pas compatible
1% (100 votes)
Total des votes : 9262
avatar Djahaz | 

@erik

À ta question sur Instagram, Facebook et Tiktok, je ne leur fais pas confiance (en fait, je ne connais aucune de ces applis).

Sur cette appli StopCovid qui serait "verrouillée" (sic), on n'est pas obligé d'y croire. Les programmes informatiques fonctionnent rarement comme on nous l'avait annoncé. Les dysfonctionnements sont la règle, les logiciels sont truffés d'erreurs et de failles (quand ils ne sont pas malveillants ou trop curieux).

Dans ce cas précis, outre le téléchargement de l'appli, il faut en plus, pour que ça marche, garder en permanence son téléphone sur soi avec le Bluetooth allumé ! C'est une appli extrêmement contraignante et intrusive !

D'ordinaire, je n'ai mon téléphone sur moi que très rarement, et je n'ouvre jamais le Bluetooth hors de la maison. Je ne suis pas du tout disposé à me faire pister ainsi par l’État du matin au soir, sans la moindre garantie. Les garde-fous technologiques sont une illusion, tout le monde sait ça ; quant au respect de la liberté des citoyens par les États, il suffit d'ouvrir un livre d'histoire...

avatar iPop | 

Non, mais je suis certain qu’ils trouveront le moyen de nous obliger à le faire.

avatar Steekus | 

Surement pas!!

avatar debione | 

Perso, je ne l’installerai pas. Pour plusieurs raisons:
Cet un précédent, faire se surveiller la population entre elle, ça me rappelle un peut trop la Chine pour cela
Pour être efficace c’est comme pour l’immunite Collective, il faut un certain % d’adoption. Hors il faudrait une adoption à 100% du parc pour que l’on y arrive tout juste, ce ne sera jamais le cas

Cela crée un faux sentiment de sécurité... c’est exactement comme les trois quarts des gens qui actuellement refusent de serrer la main et se font des Check du coude... Coude dans lesquels on nous demande d’eternuer...🥳 ils ont tout compris ceux là, j’eternue Dans mon coude, je te Check le coude et je remets ma bouche dessus pour re éternuer... Non autant se serrer la main et se désinfecter après, 1000 fois plus efficaces....
Et ce faux sentiment de sécurité est très dangereux, c’est comme les masques, vaut mieux ne pas en mettre que de les utiliser mal... Au moins on SAIT ce qu’il en est et on agit en conséquence.

En ces temps, je pense que le premier truc intelligent a être fait pour une telle application, aurait été de la faire développer par l’armee, c’est un peu la seule garante d’une stabilité, non soumis à la rentabilité ou à une réélection et dont les buts sont clairement établi. Un truc fait par des politiques ou pire par des entreprises privées qui plus est étrangère et soumise aux propres lois de leurs pays ( qui n’est pas de nous protéger nous)

avatar gwen | 

@debione

Ah ah l’histoire du coude. Ça sent le vécu. J’ai toujours trouvé ça étrange bien avant le confinement. Comme si remplacer un contact par un autre aller aider. Non, il faut de tenir à bonne distance les un des autres en étant un peu intelligent. Mais apparemment réfléchir n’est pas simple.

Je regardais un reportage sur les pelouses du château rempli de détritus dans la grande ville à côté de chez moi. Comment on peut être aussi feignant et sale tout en étant stupide ? Ces personnes ont mangé et bu dans ces boîtes et bouteilles. Elles sont donc potentiellement souillées par un virus (et pas seulement le COVID). C’était si dur de les mettre dans une poubelle ou un sac et les ramener chez eux ?

avatar fondoeil | 

Où et par qui sont stockées les données d’un individu qui a installé l’application ? Elles doivent être stockées durant dix jours, temps de la période d’incubation durant laquelle il est contagieux, pour que l’on puisse avertir les personnes qui ont aussi installé l’application et qu’il a croisées. L’application ne peut pas servir à indiquer que vous avez croisé quelqu’un qui s’est déjà déclaré positif au Covid, ne serait-ce que quelques heures avant, puisque cette personne, à partir du moment où elle se sait positive, est en quarantaine et que toutes les précautions sont prises pour qu’elle ne puisse contaminer les autres...
Ces données sont centralisées, d’après le choix de la France, et les personnes ne sont pas identifiables, de façon administrative, par les autorités ou les concepteurs de l’application ? Le développeur n’a aucune idée de qui a installé l’application et de qui se déclare positif ? Qu’un développeur lambda ne puisse pas le faire, ok, mais quand l’un des développeurs est aussi votre opérateur et qu’il s’agit d’une application commanditée par un gouvernement 🤔 Ne serait-ce que pour tester la fiabilité de l’application...
Et celui qui s’est signalé positif, il n’a vraiment pas intérêt à faire un pas en dehors de sa quarantaine, parce que s’il sort avec son téléphone, n’y aura-t-il vraiment aucune façon de remonter à lui ? Et juridiquement, si une personne est avertie par l’application qu’elle a été en contact avec une autre déclarée positive, et qu’elle meurt. Qui dit que sa famille ne voudra pas savoir qui lui a transmis le virus et dans quelles conditions (respect ou non de la quarantaine) ? Qui dit que cette famille ne portera pas plainte ?
Aujourd’hui, cette application centralisée est présentée dans le but de sauver des vies, mais à quoi pourra-t-elle servir, demain ? Et, en termes de coûts-bénéfices, si chers aux politiciens, habituellement pour ce qui est de la santé, et des économies dont ils nous parlent tout le temps, ça donne quoi ? En Australie, ça ne semble pas avoir été une réussite...
Idem pour les brigades (qui ne peuvent fonctionner que quand les individus croisés par le sujet infecté sont identifiables, ce qui n’est pas le cas lors d’un trajet en métro de 20 minutes, deux fois par jour, plusieurs jours de suite, par exemple).
Utile pour la prochaine pandémie ? Pourquoi donc ?! Toutes les leçons auront été tirées de celle-ci et il y aura assez de masques, de lunettes de protection et de gel pour tout le monde. Le confinement sera parfait et même les entrepôts français d’Amazon pourront rester ouverts 🤣
Cette application représente un gros travail, n’en doutons pas, et elle est sans doute très bien faite. Elle va être très utile sur un plan médiatique pour le gouvernement, mais il faut arrêter de nous dire que c’est un devoir civique ou que c’est de l’égoïsme de ne pas l’installer benoîtement...

avatar Frodon | 

Personnellement je n’adhère pas à l’approche adoptée:

- Tout est stockée sur des serveurs centralisés (clés anonymes des testés positifs mais aussi des contacts)
- Cette approche est officiellement justifiée par le désir de faire des statistiques (nombres moyens de cas contacts, ...), ce qui déontologiquement me semble discutable (même sur des données anonymes)
- Seul une partie du code source est sous licence libre (Mozilla Public License - MPL), le reste n'étant disponible que sous forme de « snapshots » théoriquement non modifiés.
- Obligation de réactiver l’app régulièrement (certainement rappelé par des notifications locales) pour qu’elle ne cesse pas de fonctionner, du fait de l’obstination à ne pas utiliser l’API mise en place par les éditeurs des OS mobiles (Apple/Google) qui pourtant permet de mettre en place sa propre partie serveur (centralisée ou décentralisées), mais ne permet pas de stocker les clés anonymes des cas contacts par contre (empêchant donc de faire des statistiques sur celles-ci).
L’argument de la souveraineté utilisé par Cédric O pour justifier de ne pas utiliser cette API ne tient pas n’ont plus, puisque comme viens de le rappeler, l’API permet d’avoir sa propre partie serveur.

Je suis personnellement favorable à une approche 100% décentralisée (y compris le stockage des données, par exemple sur blockchain), 100% transparente (100% du code source sous licence libre, accès transparent aux données pour que quiconque puisse contrôler qu’elles sont bien anonymes), sans statistiques sur les données.
Une vision également partagée par une startup Nantaise qui travaille d’ailleurs sur une preuve de concept en ce sens (et qui a essayer de faire valoir sa vision à nos dirigeants).

Au regard de l’approche choisie, il n’y a rien d’étonnant que la population n’y adhère pas en majorité.
Pour que l'adhésion volontaire soit importante, la transparence la plus totale est indispensable, et ce n’est pas le cas ici, elle n’est que partielle et largement insuffisante de mon point de vue d’architecte logiciel.

avatar debione | 

"Au regard de l’approche choisie, il n’y a rien d’étonnant que la population n’y adhère pas en majorité."

Perso, ce n'est pas une histoire d'approche, j'ai bien plus confiance en mon gouvernement, que je peux élire, qu'en des sociétés privées pour qui l'argent est le seul moteur. Si demain ils peuvent se faire des milliards grâce aux données, ah ben non, ils le font tous déjà...
C'est vraiment l'histoire de faire surveiller la population entre elle, à la manière de la chine, pas encore au niveau, mais cela viendra... Ce n'est que le premier pas... Et c'est souvent celui qui coute le plus...

avatar Djahaz | 

@debione

j'ai bien plus confiance en mon gouvernement, que je peux élire, qu'en des sociétés privées pour qui l'argent est le seul moteur

Je comprends ton point de vue.

Néanmoins, les élections peuvent amener demain des personnes très peu recommandables à la tête du pays, avec des pouvoirs considérables (monopole de la violence légitime, forces de police, pouvoir d'incarcérer, pouvoir de spolier, peine de mort il n'y a pas si longtemps, privation de libertés, etc.).

Dans le même temps, une société privée de type GAFAM n'a pas d'intérêt à nuire à ses clients (le fait qu'elle soit motivée par l'argent est en fait plutôt rassurant). En tout cas, à ce jour, ces sociétés n'ont brutalisé personne, n'ont tué personne, n'ont incarcéré personne, n'ont spolié personne.

Bref, j'ai moins peur de Google que de mon pays avec des extrémistes à sa tête (ce qui peut arriver très vite).

avatar Frodon | 

As tu déjà fait partie d’un grand parti politique (ceux qui ont déjà eu le pouvoir donc)?

J’en doute, car tu n’aurais plus cette confiance si c'était le cas, ou alors tu as été un militant lambda qui n’a pas cherché à comprendre les rouages du parti et du monde politique en général.

Personnellement je n’ai pas plus confiance en mon gouvernement qu’en une entreprise privée, tant c’est bien pour cela que je m'intéresse particulièrement aux solutions décentralisées, et que pour un outil de suivi épidémique tel que StopCovid, je défend une approche 100% décentralisée.

avatar asheden | 

Ce sondage est assez révélateur du sérieux des français dans tout ce qui touche à cette pandémie(et surtout à l’égoïsme incroyable de l’être humain). Si dans ce pays, 5% utilise un masque lors de leur déplacement, c’est déjà extraordinaire. Installer cette application est simplement un devoir. Les gars, votre révolution vous la ferez plus tard. Pensez à vous et pensez aux autres

avatar debione | 

On peut aussi voir juste un peu plus loin que le bout de notre présent et penser à demain en regardant les dérives qui se sont faites hier... Et là c'est très nettement moins "ouais super"...

avatar Djahaz | 

@asheden

Installer cette application est simplement un devoir

Tu écris cela parce que tu pars du principe que cette appli est efficace et n'est pas nuisible. Ou du moins qu'il n'y a pas mieux.

Or, rien n'est moins sûr.

Dès lors que l'on trouve une autre méthode, plus efficace et moins contraignante que StopCovid, pour mieux se protéger et mieux protéger les autres, il vaut mieux laisser StopCovid de côté.

Tu ne crois pas ?

avatar strix80 | 

Bonjour ,

« application gratuite , c’est vous le produit »

Tant à être dans le délire :
«  Une prime ou remise d’impôts pour celles et ceux qui l’installent ? »

avatar pacou | 

Même avec une appli « compatible » avec le système iOS Android je ne l’aurais pas installée.

C’est une question de principe, on est déjà assez tracé sans le vouloir.

avatar f.brugnot | 

Je ne l’utiliserai pas tant qu’il utiliserons leur propre api

avatar Bencher | 

A voté, Mon téléphone n'est pas compatible :P

avatar stef41 | 

Je n’installerais jamais d’application gouvernementale de traçage

Pages

CONNEXION UTILISATEUR