Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Les opérateurs se partagent les fréquences 700 MHz pour 2,8 milliards d'euros

Stéphane Moussie

Tuesday 17 November 2015 à 14:21 • 38

Télécoms

Les fréquences 700 MHz, mises aux enchères par l'ARCEP hier, sont parties comme des petits pains. Selon Le Monde, les quatre opérateurs ont dépensé pratiquement 2,8 milliards d'euros pour avoir chacun une partie de ces fréquences « en or », un surnom donné car elles portent loin, et limitent ainsi le nombre d'antennes pour le déploiement. L'État avait estimé que ces enchères pouvaient lui rapporter 2,5 milliards d'euros.

Toujours selon le journal (l'ARCEP n'a pas encore communiqué sur le sujet), Orange et Free Mobile repartent tous les deux avec deux blocs de 5 MHz qui leur couteront au minimum 932 millions d'euros. SFR et Bouygues Telecom ont quant à eux un bloc chacun.

L'appétit de Free Mobile pour les 700 MHz n'est pas une surprise. Ces fréquences en or vont lui permettre d'accélérer le déploiement de son réseau propre, alors que la fin de l'itinérance avec Orange est prévue pour fin 2017.

SFR, largué sur la 4G par Orange et Bouygues Telecom, avait promis pas plus tard que la semaine dernière une « accélération des investissements » au cours de ce trimestre, mais n'empoche qu'un bloc de 5 MHz.

Calendrier du transfert des 700 MHz aux opérateurs en fonction des régions

La 4G sur les 700 MHz ne deviendra pas une réalité pour les clients avant plusieurs mois. Le transfert des fréquences aux opérateurs va commencer à partir d'avril 2016 en Île-de-France, puis au plus tard fin 2017, courant 2018 ou courant 2019 suivant les régions.

MAJ 18h19 : l'ARCEP a officiellement annoncé la fin de l'enchère principale et la répartition des lots, identique à ce que Le Monde avait annoncé.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner