La 5G est-elle dangereuse ?

Anthony Nelzin-Santos |

C’est le printemps de la 5G : les antennes bourgeonnent et les pétitions fleurissent. Les premières contestations accompagnent les premiers réseaux, sans toutefois parvenir à faire mouche, faute d'arguments bien probants. Si les articles et les mouvements des « anti-ondes » ne manquent pas d'intérêt, ils jouent sur les peurs en ignorant la réalité de la recherche scientifique, loin de la vérité qu'ils prétendent incarner. Pour y voir plus clair, voici quelques éléments de réflexion.


Tags
#5G
avatar fabien.wanner | 

Selon les premiers tests effectués, le réseau 5G n’est pas néfaste pour la santé. Toutes les informations sur les décès soit disant des oiseaux morts près de certaines antennes ou autres allégations sont que des fakes news.

avatar iPop | 

@fabien.wanner

Bah c’est comme pour les pesticides, plus de 20 ans qu’on dit qu’ils sont néfastes. On utilise un produit artificiel dans un environnement naturel, s’aurait pu déjà mettre la puce à l’oreille.

avatar RolandJDXI | 

Moi j'ai rien à craindre j'ai mon chapeau en Aluminium pour protéger mon cerveau des champs électromagnétiques par contre y'en a qui risquent rien :c'est ceux qui n'ont pas de cerveau.

Je me méfie toujours des boites qui font du pognon sur un bidule et qui jurent leurs grands dieux que ce n'est pas dangereux.

avatar fabien.wanner | 

C’est bien de ce contredire. Ça prouve bien que certains n’ont pas de cerveau. ???

avatar corben | 

On oublie souvent que la pollution, les pesticides, le climat et la connerie des hommes (conflits, guerres) nous déciment bien plus vite que ces fameuses ondes avec lesquelles nous vivons déjà depuis l’ère de la 3g et du wifi

avatar fskynet67 | 

@corben

??

avatar Link1993 | 

@corben

Nope, pas les pesticides sur le marché et validé par les agences sanitaires et utilisé de manière résonné.

Et on baigne dans les ondes depuis plus longtemps encore que la wifi avec la radio.

Mais sinon, oui...En regardant les causes de décès, c'est l'alcool, la cigarette, et ensuite pleins d'autres, mais les ondes n'y figures pas. La pollution est en bas de liste by the way...

avatar Brice21 | 

@Link1993

En premier devant l’alcool et la cigarette il y a le sucre.

avatar Link1993 | 

@Brice21

Oups, j'avais celle du Cancer en tête...

Faut que je regarde.

avatar Dimemas | 

Pas vraiment... déjà que l’antibioresistance risque de provoquer plus de morts dans le monde que le cancer d’ici 2050...

avatar Link1993 | 

@Dimemas

Non. On trouvera d’autres solutions.
Mais ça reste un problème. La résistance aux antibiotiques d’origine sur-médicamenteuse nécessite une accélération de la recherche, augmentant les coûts, et pouvant laisser l’espace d’un instant une maladie sans solutions médicales pour la traiter.

C’est le seul sujet qui m’inquiète vraiment. Mais c’est avec le peu d’infos que j’ai, il est probable que je sois à côté de la plaque.

avatar Dimemas | 

@ link :
mouais... en effet, tu n'as pas toutes les infos.
disons qu'il n'y pas que la surconsommation puisqu'on fait face à une émergence de BHRE (mais quand même comme en roumanie ou les k.pneumoniae sont résistants à 70-80% aux C3G par exemple, y a la grèce aussi, l'Italie) tellement importantes à cause de certaines régions ex : KPC (pour NYC, beijing, israel, etc), VIM pour le maghreb, OXA48 (l'une des pires, dans le bassin indien). Et tout ça est lié au flux de voyageur, les hospitalisations à l'étranger.

si tu crois que les labos dépensent de l'énergie et de l'argent dans un molécule qui sera devenu inutilisable 10 ans après... tu te mets le doigt dans l'oeil mon pauvre...
La seule chose qu'on puisse faire, c'est de raisonner l'utilisation des ATB, et c'est pas prêt d'arriver...

avatar Link1993 | 

@Dimemas

Je viens de regarder rapidement la page wiki sur le sujet. Je me plongerais plus dans le sujet un peu plus tard, mais oui, c'est problématique.
Pour l'instant, je vais faire mon fataliste, mais ouaip, des gens clamseront...(peut-être moi aussi ?) Ça ne sera pas la première épidémie :/

Hum, alors pour le coup, 10ans de recherches, suivie de 10ans d'exploitation avec un médicament à prix élevé, si, les labos le feront ! ?
Et tu peux aussi avoir des labos publiques qui travaillent sur le sujet, avec la R&D payé par l'état, ou alors un financement de cette R&D par l'état pour un labo privé pour inciter à quand même développer un produit. Je ne suis pas inquiet sur ce dernier point.

avatar Link1993 | 

@Dimemas

Ah tiens, un jours apres ton commentaire, Dirty Biology sort une vidéo sur ce sujet !

Je reviens vers toi pour te fournir le lien, si ça t'intéresse :)

https://youtu.be/LIDBmyT3YfA

avatar TrollMan06 | 

@Link1993

Le cancer n’est qu’une résultante...

avatar Link1993 | 

@TrollMan06

Sur ce que j’ai cité plus haut, oui, mais le cancer n’est pas le seul moyen de mourrir !

On pourrait avoir comme première cause une intoxication à un produit que l’on trouve dans la nature par exemple :)

avatar YAZombie | 

@ Brice21, "En premier devant l’alcool et la cigarette il y a le sucre": nope. Fake news absolument pas supportées par le consensus scientifique.
Le premier danger ce sont les excès caloriques, quels que soient les nutriments. Ingérer quotidiennement 3000 kcal alors qu'on a une activité physique ordinaire - donc très très faible - c'est ça le danger premier. Ainsi, en ce qui concerne le diabète de type 2, "Chez les personnes génétiquement prédisposées à la maladie, c’est généralement le surpoids et particulièrement l’accumulation de gras dans les organes de l’abdomen qui entraînent une résistance à l’insuline, le premier pas vers le diabète de type 2." (https://bit.ly/2UZCRDb). Un problème de surpoids, conséquence d'apports caloriques excessifs. De mention du sucre, point.
Là où je pourrais te suivre sur la pointe des pieds, c'est dans l'aspect peut-être compulsif que peut provoquer le goût sucré et qui n'existe pas ou pas dans les mêmes proportions avec le gras. Pour avoir fait un régime kéto pendant 6 mois (pas plus parce que je ne suis pas encore bon pour la camisole), je peux témoigner - et ce ne sera qu'anecdotique - qu'il est pour moi extrêmement difficile d'arriver à mes 2200 kcal quotidiennes quand la répartition des nutriments comprend 70% de lipides…

avatar Bigdidou | 

@YAZombie

‘Ainsi, en ce qui concerne le diabète de type 2, "Chez les personnes génétiquement prédisposées à la maladie, c’est généralement le surpoids et particulièrement l’accumulation de gras dans les organes de l’abdomen qui entraînent une résistance à l’insuline, le premier pas vers le diabète de type 2." (https://bit.ly/2UZCRDb

Il y a quand même pas mal;de travaux récents qui montrent, contre ce qu’on m’avait appris et ce que je pensais comme toi, le danger spécifique de certains sucres et en particulier du fructose.
Après, je suis pas diabétologue.

avatar YAZombie | 

@ Bigdidou, "Il y a quand même pas mal;de travaux récents qui montrent, contre ce qu’on m’avait appris et ce que je pensais comme toi, le danger spécifique de certains sucres et en particulier du fructose"
Il y a effectivement eu pas mal de choses sur le fructose à un moment (notamment le fructose utiliserait la même voie de métabolisation que l'alcool avec donc des dangers pour le foie)… mais les études et leurs conclusions ont disparu des radars parce qu'elles étaient extrêmement biaisées et mal menées (dosages extrêmes en fructose, régimes non ajustés en calories totales, un groupe recevait plus de graisses qu'un autre, des sottises de première année…).

"Après, je suis pas diabétologue."
Et moi donc!

avatar Bigdidou | 

@YAZombie

« notamment le fructose utiliserait la même voie de métabolisation que l'alcool avec donc des dangers pour le foie »

Ça, en tant que spécialiste de la chose, je te le confirme.
L’épidémie de NASH (Stéatoses hépatiques non alcooliques) et de cirrhoses qui en découlent est clairement associée (mais pas que) aux excès alimentaires de sucres raffinés.

avatar YAZombie | 

@ Bigdidou: très intéressant, et ça m'intéresse beaucoup beaucoup (j'ai un débat récurrent avec un pote sur le sujet ?️). Tu aurais des sources démontrant la causalité?

avatar Bigdidou | 

@YAZombie

Il y a des milliers de publication sur le sujet.
C’est très à la mode depuis une dizaine d’années.
J’ai pas là sous la main une bonne synthèse, mais un petit coup de pubmed devrait te combler ;)

avatar Dimemas | 

Tient tu m’apprends un truc là.
C’est à cause de la voie des pentose-phosphates alors et de la transfo en acide gras ?

avatar Bigdidou | 

@Dimemas

« C’est à cause de la voie des pentose-phosphates alors et de la transfo en acide gras ? »

Entre autre, oui.
Après stockage sur place et stéatose hépatique qui est un état pré cirrhotique. Avec un peu d’alcool, ou un virus C qui traine par là, ou un médicament hépatoxique pris sur le long cours, boum.
Y a même des consultations spécialisées NASH.
C’est devenu la première cause de transplantation hépatique aux État Unis (nous, ça reste l’alcool, faut pas déconner non plus).

avatar Dimemas | 

ahahah !
à qui le dis-tu ! je suis dans l'ouest en plus !

avatar fredsoo | 

@Brice21

Le sucre est surtout lié a la sédentarité dans sa dangerosité.
Les 2 forment un cocktail explosif.
Si tu brûles un max de calories de par une activité physique, c’est déjà moins problématique.
Edit, j’avais pas lu les autres avis sur le sujet ?

avatar iPop | 

@Link1993
Nope, pas les pesticides sur le marché et validé par les agences sanitaires et utilisé de manière résonné.

Bah voyons, les mêmes qui sont interdit et écoulés aux Antilles ? aujourd’hui on relève des anomalies vraiment pas possible car le pays est minuscule et gens baignent toujours là dedans.
Et on affirment mordicus que tout va bien.

Conclusion, toutes actions a des conséquences....même si on ne les connaît pas toutes.

avatar Link1993 | 

@iPop

Alors en effet, j'ai entendu parlé de ca. Et c'est plus problématique. Mais cette histoire de pesticide qu'on entends en France fait que l'on ne parle pas de ce problème aux Antilles.

En revanche, d'après mes souvenirs (je ne peux pas vérifier tout de suite), ce n'est pas un pesticide interdit, mais un pesticide spécifique à la région, et qui suite à des études récentes, indique que ça pose problème.
Il va donc falloir attendre la période de reconduite de ce pesticide pour que l'UE l'interdise, ou alors réglemente les doses.
Ça peut aussi être un problème d'utilisation du produit, qui se fait sans suivre les recommandations. Dans ce cas, c'est encore une autre histoire.

avatar iPop | 

@Link1993

En fait comme les agriculteurs n’ont pas de droit de décision, on leur a refilé un produit qui, lui est bien interdit en France, des restes sans doute.
Encore une histoire de pognon. La conséquence a été de déclarer toute la production à jeter, je te laisse imaginer l’état dans lequel se sont retrouvés les cultivateurs.

avatar Link1993 | 

@iPop

Refilé, j'en doutes, c'est aux agriculteurs de l'acheter. Et ils sont librent d'acheter ce qu'ils veulent.

J'irai regarder ça plus en détail plus tard, car ça m'intéressait vraiment pour le coup, et je suis passé au dessus.

avatar iPop | 

@Link1993

Non c’est pas comme en France. Je le sais car j’ai un cousin qui gère des plantations et qui m’a tout expliqué en long et en large, c’est d’une tristesse.
Même si en France c’est un peu pareil car les agriculteurs ne sont pas des scientifiques, ils ne sont pas censé connaitre la composition des produits.
Même encore aujourd’hui aux états Unis, en France , des villages entier d’enfant naissant difformes, et cela pendant des années et aucune mesures n’est prises.

On aurait pu au moins interdire la diffusion ou l’utilisation de ces produits à ciel ouvert.

avatar Link1993 | 

@iPop

Heu... si tu fais références aux enfants sans bras, les experts étudient toujours le sujet, sans en connaître la raison... C'est plutôt mal partie...
Si tu te base sur envoyé spécial, c'est loupé comme source. Ils sont partis d'une conclusion (non validé encore), et ont cherché des faits. C'est une méthode dangereuse, et menant à très forte probabilité vers de mauvaises pratiques.
D'ailleurs, l'émission s'est (encore...) fait tapé dessus par la communauté scientifique... (après s'en être déjà pris pleins la gueule suites à leurs multiples émissions sur les pesticides... Mais ça ne leur a pas suffit)

D'ailleurs, si ces produits étaient si nocifs, cela voudrait dire que les premiers utilisateurs (les agriculteurs) seraient les premiers à en mourrir. Hors il se trouve que les agriculteurs ont la mortalité la plus faible en tout cas par cancer, de la population française.

Mais si un produit est repéré et avéré comme nocif, il sera interdit... (sauf pour le bio, ils ont droit à des dérogations, parce que.... parce que !)

avatar RolandJDXI | 

Erreur Monsieur !

Les graines trafiquées et stériles (merci MONSANTO) ne résistent à rien sans apport de ses pesticides.
Vu qu'il n'y a plus que cela sur le marché (les producteurs de graines non modifiées sont trainés devant les tribunaux) les agriculteurs sont quasi obligés de passer par les pesticides.

Et impossible de poursuivre en justice LE responsable qui a fait voter des lois internationales lui garantissant une immunité totale

avatar Link1993 | 

@RolandJDXI

On parle d'Europe la non ? Au dernière nouvelles, sauf en Espagnes, les OGMs sont interdits... Faut pas confondre avec l'hybridation. Cette dernière ne rends ni stérile, ni moins résistante sans pesticide. Elle ne fait que réduire les rendements au cours des années. On peut donc les réutiliser les années suivantes sans problèmes ! (C’est ce que font les agriculteurs dans les pays en développement)

Sinon, la stérilisation des graines n’est pas de Monsanto. La technologie fut en revanche bien achetée dans les années 90 par eux, en réponses aux critiques que faisait les anti OGMs de l’époque car ces derniers avaient peur de transmettre des plantes modifiées dans la nature. Cette techno a elle aussi reçu une critique (parce que bon, on a pas de bons arguments, donc on trouvera toujours un prétexte pour critiquer...), et Monsanto s’est donc juré de ne pas mettre de le marché des semences utilisant la techno du Terminator.

Bon, sinon, si un pesticide existe, c’est pour plusieurs raisons. Elle peut-être d’aspect rendement qui va empêcher que des maladies se propagent de plante en plante et ainsi évitant les pertes (en gros, moins de gâchis pendant la production), elle peut servir aussi à réduire à néant de maladies qui vont être transmises à l’homme sans que ça ne pose problèmes à la plante, soit tu as l’option productiviste (ou meilleur rendement aussi) ou on fait en sorte à ce que seul la plante voulu pousse pour que les mauvaises herbes ne prennent pas trop de ressources dans le sol.

Il y a donc un besoin. Une culture sans pesticide, c’est donc entre autre des risques de maladies transmises à l’homme accrue et un besoin de surface plus important nécessaire pour nourrir la même population.
Sans pesticides, c’est la famine, et je ne plaisante pas...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Famine_en_Irlande

Et ne vient pas me parler de bio. Ils utilisent eux aussi des pesticides et des graines modifiées, et elles aussi sont produites par Monsanto...
D’ailleurs, des plantes non modifiées, ça n’existent plus depuis des millénaires. L’homme a commencé à faire une sélection des plantes dès les origines de l’agriculture (croissant fertile si ca rappelle des souvenirs...)

avatar newiphone76 | 

@Link1993

"Nope, pas les pesticides sur le marché et validé par les agences sanitaires et utilisé de manière résonné."

Même validés par les agences sanitaires, parfois...
Exemples : Monsanto, produits de Servier...

avatar jean_claude_duss | 

@NEWIPHONE76

C’est quoi le problème avec Monsanto ?

avatar newiphone76 | 

@jean_claude_duss

Voir ci-dessous ?

avatar Link1993 | 

@NEWIPHONE76

Heu.... lequel ? Le glyphosate ? Manque de bol, les agences internationales se basent sur la littérature scientifiques, qu'elles vérifient, et qui indique qu'il n'y a aucun problème pour l'utilisation que l'on en fait, suivant les pratiques indiquées par le fabricant.

Indiquer que les agences sont payé pour laisser passer le produit est une affirmation forte, indiquant qu'elles sont toutes en train de parler entre elles. Cela mérite donc preuve pour appuyer ses affirmations ! :)

avatar newiphone76 | 

@Link1993

Oui je parle du glyphosate. Bayer, à l’heure qu’il est, doit se mordre les doigts d’avoir racheté Monsanto. Les pertes risquent d’être abyssales.
Nous verrons le jugement pour en tirer toutes les conclusions.

« Indiquer que les agences sont payé pour laisser passer le produit est une affirmation forte, indiquant qu'elles sont toutes en train de parler entre elles. Cela mérite donc preuve pour appuyer ses affirmations ! :) »

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ?
Je dis simplement que PARFOIS on se rend compte par la suite des effets de certains médicaments et autres : levothyrox, prothèses mammaires, etc...
Je n’ai pas dit que les agences sont payées pour laisser passer des mises sur le marché ou autres théories fumo-complotistes que cela soit bien clair entre nous ??

avatar jazz678 | 

@NEWIPHONE76

« Je dis simplement que PARFOIS on se rend compte par la suite des effets de certains médicaments et autres : levothyrox, prothèses mammaires, etc... »

C’est tout à fait vrai
Généralement pour 2 raisons :

- parce que certains effets rares (mais parfois graves) n’apparaissent que quand le médicament est utilisé à large voire très large échelle. Donc après sa commercialisation
- parce que certains médicaments sont détournés de leurs indications et usages premiers réglementaires. Les étapes de développement n’ont donc pas permis d’identifier ces effets dans ces usages détournés

avatar Link1993 | 

@NEWIPHONE76

Alors la, je n'y pense même pas !

Pendant que les européens tergiversent sur un produit qui est dans le domaine publique sur lequel Monsanto ne se faisait plus d'argent depuis 15ans, ils profitent des connaissances de Monsanto pour vendre d'autres produits comme des pesticides (les pesticides bio... et oui...) et surtout, des OGMs. C'est un investissement à très très long terme. Car en Asie, ils en ont rien à faire des préoccupations des petits européens faisant de l'appel à la nature. Ce qui les intéresse, c'est de nourrir leur populations, de manière la plus saine, productive, et écologique possible. Les OGMs rentrent dans ce cadre, et Monsanto leur en vends. Et puis ça sera au tour de l'Afrique aussi ! (Bon, c'est derniers sont plus dans un partenariat pour produire des OGMs libre de droit avec Monsanto)
Et quand en Europe on en aura finit avec ces histoires bidons de naturel, Bayer sera content aussi d'avoir acheté Monsanto ! :)

Ah, et sur la petite pique du payement des agences, c'était une petite anticipation. Elle n'est jamais indiquée explicitement, mais elle traîne souvent dans un coin de la tête :)

Jazz a ensuite plutôt bien répondu au reste ^^

avatar newiphone76 | 

@Link1993

On ne partage pas les mêmes idées sur les OGM m’enfin ce n’est pas bien grave. Un plaisir de discuter avec vous.

avatar Link1993 | 

@NEWIPHONE76

Ah, mais ça, je ne suis pas surpris non plus :)

On peut avoir des questions sur l'éthique des OGMs. Même si je ne la suis pas trop.
En revanche, d'un point de vu sanitaire et écologique, il n'y a aucune critique à donner, sauf à parler technique (spécificité lié à une modification elle même).

Je recommande ce très bon documentaire sur le sujet.
Ça réponds à peu près à toutes l s critiques faites sur les OGM :)

https://vimeo.com/218202172

avatar jean_claude_duss | 

@NEWIPHONE76

Si tu partages des idées hésites pas à les donner.
On est la pour discuter :-)

avatar corben | 

@Link1993

Peut être sur les marchés européens ou américains sur les produits locaux

Mais quand t’as des carottes qui viennent de Chine et qui sont transformées en France dans des plats préparés, dieu sait ce qu’ils utilisent dedans

Ma femme bosse en qualité agroalimentaire, quand elle voit ce qu’il y a comme ingrédients chez ses clients et leurs provenances et vu le nombre d’alertes qui sont lancées tous les jours sans qu’on en parle jamais dans les médias c’est juste hallucinant

avatar Link1993 | 

@corben

Si c'est transformé en Europe, le produit doit passer des tests pour vérifier la qualité du produit. Si ça dépasse les seuils donnés, ça ne peut pas être mis sur le marché. Et si une fois sur le marché ça ne passe pas non plus le test, c’est retrait !

Ça n'empêche pas que la qualité nutritionnelle puisse être mauvais. Gage au client ensuite de faire attention à ce qu'il mange pour éviter l'a mal bouffe. (Évitez d'acheter du nutella par exemple ! ^^)

Et en nombre d'alertes, y'en a pas tant que ça, pour la France en tout cas. Un site existe indiquant le retrait des produits mis en vente.

Conclusion : on a jamais eu une alimentation d'aussi bonne qualité et surtout sûr ! On l'a oublié, mais y'a même pas 10 ans, on mourrait encore de sa nourriture car la présence de bactéries était présente par manque de produits phytosanitaires !

avatar Bigdidou | 

@Link1993

« on mourrait encore de sa nourriture car la présence de bactéries était présente par manque de produits phytosanitaires ! »

J’ai du mal à;saisir le lien entre les intoxications alimentaires d’origine bactériennes et l’usage du phytosanitaire.
Je me demande si tu ne t’emballes pas un peu ;)

avatar Link1993 | 

@Bigdidou

C'est très probable... j'ai pas arrêté de courir aujourd'hui (et c'est toujours le cas ? )
Et voir des commentaires aussi affirmatif m'énerve. Je sais que c'est pas bien, et que ce n'est pas la meilleure méthode pour faire douter les gens...
J'avoue donc être en faute ! :p

Par contre, bactéries, oui, je pense à l'E. Coli (celle qui fait mal) en l'occurrence :)
Mais faut pas hésiter à me l'indiquer si il y a du faux dans ce que je dis ! Si en plus t'as des documents, je suis preneur ! ??

avatar PierreBondurant | 
avatar toto_tutute | 

De la wifi pas du wifi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR