SFR gagne des abonnés… avec un tour de passepasse comptable

Anthony Nelzin-Santos |

Un abonné SFR n’est pas qu’un simple numéro, disait la publicité, mais un abonné SFR représente un paquet de zéros, disent les actionnaires. En présentant ses résultats financiers ce 22 novembre, l’opérateur au carré rouge a discrètement incorporé les clés 4G parmi ses clients mobiles, et voilà comme une baisse de 118 000 lignes s’est transformée en hausse de 151 000 abonnés. Un tour de passepasse qui peine à masquer les difficultés du deuxième opérateur français.

Image SFR.

« Il y a un rebond », assure Mathieu Cocq, nommé PDG de SFR en aout 2022. En ajoutant subrepticement les 269 000 clients possédant des clés 4G, l’opérateur au carré rouge gagne effectivement 118 000 abonnés. Seul Free ferait mieux ce trimestre, avec 274 000 nouveaux clients, Bouygues Telecom (+ 108 000) et Orange (+ 83 000) recrutant moins rapidement. À périmètre constant pourtant, SFR a perdu 118 000 abonnés, frôlant le million de défections sur les douze derniers mois. Le deuxième opérateur français compte maintenant 20,685 millions d’abonnés mobiles.

SFR perd 44 000 abonnés fixes, mais gagne 91 000 clients reliés en fibre optique pour atteindre 4,757 millions d’abonnés parmi les 6,464 clients aux offres fixes. La clientèle professionnelle subit la même érosion. Les résultats de SFR stagnaient depuis quatre ans, ils baissent franchement depuis douze mois. Or la dette du groupe Altice France1 ne cesse de grimper et dépasse maintenant 24 milliards d’euros. La maison-mère de l’opérateur fait face à un mur de remboursements : 1,65 milliard d’euros en 2025, 1,33 milliard en 2026 et surtout 5,5 milliards en 2027.

La stratégie du groupe tient en quatre syllabes : désendetter. Altice vient de confier ses 257 centres de données en France à l’entreprise UltraEdge, dont elle ne conservera que 30 % du capital, le fonds d’investissement Morgan Stanley Infrastructure Partners apportant plus de 500 millions d’euros pour prendre le contrôle du reste. Mathieu Cocq veut « recruter moins de clients », et c’est bien parti, pour « mieux les garder », ce qui s’annonce plus compliqué.

Comme tous mais plus encore que tous les autres opérateurs, SFR veut faire augmenter le sacrosaint ARPU, le revenu moyen par abonné. Cela passe par la réduction de la durée des promotions accordées aux nouveaux abonnés, maintenant limitée à six mois, mais aussi et surtout à l’augmentation générale du prix des abonnements. Alors que le Black Friday est normalement synonyme de réductions, SFR en a profité pour augmenter de 2 € le prix des offres 5G sans abonnement et fibre « à petit prix ».


  1. Qui comporte aussi Altice Média (BFM et RMC).  ↩︎

Source
Tags
#sfr
avatar adrien1987 | 

20M d'abonnés qui acceptent de se faire chier à la gueule contre 5€ de remise sur 24 mois d'engagement. Improbable.

avatar frankm | 

« mais un abonné SFR représente un paquet de zéros, disent les actionnaires »
Et croyez moi que le compte est bon

avatar Titanium31 | 

D’après certaines de mes connaissances Sfr emploie aussi une autre méthode pour augmenter son ARPU : rajouter subrepticement des options sans que le client ait demandé quoi que ce soit .

avatar andmag | 

@Titanium31

Certes, mais c’est une astuce partagée avec orange - de temps en temps…

avatar TDBI | 

@andmag

Jamais vu dsl

avatar TheDeepShadow | 

Jamais eu ça chez Orange ou Free, par contre Bouygues est un aficionado de cette pratique

avatar Jean-Jacques Cortes | 

@titanium31
Ma copine est chez SFR, je confirme cette histoire d’options ajoutées sans qu’on ait demandé à les avoir.

avatar cherbourg | 

« Tour de passe-passe comptable »…marque de fabrique 😅

avatar PhilippeNC | 

SFR a perdu dans l'année avec nous 3 lignes mobiles (2 parties chez discount mobile, 1 chez Syma du SFR déguisé) + 1 ligne fixe la semaine prochaine (pour Orange).
La dernière ligne mobile partira en Février.
Jusqu'à présent, SFR faisait des efforts sur les prix ce qui nous incitait à rester. Ils n'ont pas voulu faire d'effort au moment de la fin des promos...

avatar Mageekmomo | 

SFR est dans la mouise depuis l’arrivée de Free Mobile, ils ont tardé à jouer le jeu des promos, la marque RED est moins forte que ne l’étaient B&You et Sosh. Globalement on dirait que SFR n’a pas compris que les abonnés étaient plus libres, mieux informés et avec des offres plus compétitives sur le marché.

Quand on regarde depuis 2012, SFR avait 28,65 M clients
En 2023 c’est 20,4 M

avatar toto_tutute | 

Je trouve l’article assez négatif vis à vis de Sfr qui est un opérateur avec un bon réseau (fixe et mobile). Ce qu’ils font avec RED SFR est pertinent. J’ai l’impression que certains voudraient sa faillite. Pourquoi ??

Je ne changerais pour rien au monde mon RED SFR à 5€ par mois pour 20 Go « à vie ».

avatar Robin | 

Test

avatar Cédric Poingt | 

Test

avatar Robin | 

@Cédric

Réponse

CONNEXION UTILISATEUR