Test de l’iPad (5e génération, 2017)

Mickaël Bazoge |

Un pas en avant, deux pas en arrière. C’est le sentiment qui domine après avoir utilisé le « nouvel » iPad, en fait l’iPad de cinquième génération selon la nomenclature d’Apple. Cette tablette est un cocktail étrangement dosé entre iPad Air et iPad Air 2, avec une pincée d’iPhone 6s pour faire bonne mesure. Mais ce produit a aussi des atouts, et pas uniquement son prix.

Cliquer pour agrandir

Ce nouvel iPad n’est pas, loin s’en faut, le successeur de l’iPad Pro. Ce n’est même pas le successeur de l’iPad Air 2. C’est une tablette qu’on n’attendait pas forcément et qui, au premier regard, peut décevoir avec son embonpoint relatif et des caractéristiques techniques qu’on aurait aimé ne plus revoir en 2017.

Reboot ou remake ?

Cet iPad, c’est comme ces sagas hollywoodiennes qui n’en finissent plus d’aligner les reboots. La nouvelle tablette d’Apple pourrait être « le retour de la vengeance » de l’iPad Air. Lancé en 2013, ce modèle a connu son heure de gloire, avant d’être remplacé l’année suivante par le plus fringant iPad Air 2 qui a marqué un sommet en matière de finesse, de performances et de qualité d’écran.

L’iPad Pro, avec un positionnement orienté vers les utilisateurs professionnels et des prix sensiblement plus élevés, a surtout amélioré l’existant : écran plus grand avec le modèle de 12,9 pouces, adaptation à l’environnement lumineux avec le True Tone du 9,7 pouces et un flash pour de meilleurs clichés, port Smart Connector, prise en charge de l’Apple Pencil…

Cliquer pour agrandir

On peut toujours questionner l’aspect « pro » de tablettes motorisées par un OS mobile. Mais il n’empêche : en matière de caractéristiques techniques, il y a clairement un fossé entre l’iPad Pro et l’iPad « tout court ». Et même de sérieux reculs par rapport à l’iPad Air 2.

Celui qui saute aux yeux, c’est bien évidemment l’épaisseur : le châssis de 7,5 mm (contre 6,1 mm pour l’iPad Air 2/iPad Pro) ne saurait être considéré comme un progrès. Tout comme le poids de 469 grammes (pour la version Wi-Fi) : certes, la différence de 32 grammes n’est pas énorme sur le papier, mais après une heure à bout de bras dans le lit, elle pèse.

iPad 2017 v iPad Pro

Cette épaisseur et ce poids étonnent alors qu'Apple est engagée dans une chasse au gaspi qui la pousse à prendre des décisions controversées (réduire la capacité de la batterie du MacBook Pro et supprimer le port jack de l'iPhone, par exemple). De la même manière, on peut se demander pourquoi cet iPad n’a pas le même écran laminé avec revêtement anti-reflets, une technologie inaugurée avec l’iPad Air 2.

iPad Pro à gauche, iPad 2017 à droite – Cliquer pour agrandir

L’écran LCD et la couche tactile sont ici séparés : c’est une bonne nouvelle pour les réparateurs, moins pour la taille de la tablette et le confort de l’utilisateur. Au contraire des iPad Air 2 et iPad Pro où le texte et les images affleurent à la surface de l’écran, l’affichage de ces éléments est physiquement en retrait sur la dalle de l’iPad. C’est un sacré retour en arrière quand on s’est habitué aux dalles des tablettes récentes.

Les éléments graphiques d’iOS donnent l’impression d’être placés “sous” l’écran du nouvel iPad. Cliquer pour agrandir

Cela ne signifie pas que l’écran de la nouvelle tablette est foncièrement mauvais : il est toujours aussi défini (2 048 x 1 536 pixels), et surtout il est 44% plus lumineux que l’écran de l’iPad Air 1 — et même plus lumineux que l’iPad Air 2, en raison de la lamination et du traitement anti-reflets qui ont tendance à assombrir la dalle.

L’iPad 5 (à gauche) face à l’iPad Pro (à droite, True Tone désactivé). Dans le noir complet et avec la luminosité à fond, l’écran de la nouvelle tablette fait jeu égal avec la dalle du modèle Pro. Cliquer pour agrandir

Apple ne manque d’ailleurs pas de vanter, dans son communiqué de presse, « un écran Retina de 9,7 pouces plus lumineux ». Tout cela est bel et bon, mais une fois sous le cagnard, c’est le traitement anti-reflets qui fait une vraie différence.

Sur un registre plus anecdotique, l’appareil photo au dos du nouvel iPad pourra dépanner, mais il ne faudra pas en attendre de miracles. Avec l’iPad Pro, on pensait qu’Apple voulait pousser plus loin dans le registre de l’« iPadographie » : même si la pratique peut étonner, on voit pas mal de tablettes servir d’appareil photo durant les événements publics, dans les concerts ou des manifestations. L’iPad Pro 9,7 pouces a ainsi apporté un capteur de 12 mégapixels avec une ouverture de ƒ/2.2 et un flash, l’équivalent de ce qu’on trouve dans l’iPhone 6s.

L’appareil photo de l’iPad 5 a un avantage : au moins, il ne dépasse pas au contraire de celui de l’iPad Pro – Cliquer pour agrandir

Retour en arrière avec l’iPad 5e génération, qui reprend les mêmes caractéristiques que l’iPad Air 2 avec un appareil photo de 8 mégapixels et une ouverture de ƒ/2.4. Le tout sans flash… Il est possible de réaliser de jolis clichés avec cette tablette, mais il faut un environnement bien lumineux, ce qui n’est pas nécessairement toujours le cas. Quant aux photos en soirée ou la nuit, mieux vaut oublier.

Autre déception, la webcam FaceTime à l’avant de 1,2 mégapixels, qui est celle déjà présente dans l’iPad Air premier du nom (Apple avait fait l’effort d’améliorer ce point avec l’iPad Pro et son capteur de 5 mégapixels). Certes, ce n’est pas le nombre de mégapixels qui fait une bonne photo et en l’occurrence, avec une ouverture identique entre toutes les générations, la qualité de l’image ne change pas. On note aussi l’absence du flash Retina de l’iPad Pro qui produit des teintes plus naturelles :

iPad 2017 à gauche, iPad Pro à droite. Les écrans des deux tablettes « flashent » pendant la prise de vues (avec le flash activé), mais le flash Retina de l’iPad Pro donne un résultat plus doux. Cliquer pour agrandir

Ces capacités photo dignes de 2014 sont d'autant plus dommage que le prix de cet iPad cible les utilisateurs les plus susceptibles d'utiliser Clips, la nouvelle application de création de contenus photo/vidéo d'Apple pour les réseaux sociaux (lire notre prise en main). Les photographes passeront donc leur chemin, ce d'autant que la dalle de la tablette n'est évidemment pas P3.

L’iPad 2017 reprend peut-être le châssis de l’iPad Air 1, mais il gagne Touch ID (première génération). Cliquer pour agrandir

Enfin, quitte à tout reprendre ou presque de l’iPad Air, Apple aurait sans doute été bien inspirée de recycler le commutateur qui permettait d’activer le mode silencieux ou de bloquer la rotation de l’écran. Ce bouton a été sacrifié sur l’autel de la finesse avec l’iPad Air 2, mais la nouvelle tablette empruntant le même châssis que l’Air premier du nom, on espérait le retrouver. Au lieu de ça, rien, il faudra en passer par le centre de contrôles d’iOS pour ces deux actions.

Cliquer pour agrandir

Mais mesurer les qualités et les défauts de cet iPad à l’aune du reste de la gamme n’est pas le meilleur service à lui rendre. À bien des égards, ce produit représente une nouvelle branche dans le grand et tortueux arbre généalogique des tablettes d’Apple.

Un iPad à tout faire

Car ce nouvel iPad n’a pas que des défauts. Tout d’abord, il s’agit d’abord et avant tout… d’un iPad. On y retrouve, et c’est heureux, tout ce qui fait l’attrait des tablettes Apple, c’est-à-dire un écosystème riche et varié pour à peu près tous les usages : la consultation de contenus (vidéos, musique, photos), le jeu vidéo, la lecture de bande- dessinées et de livres numériques, la navigation sur le web, la bureautique sur le pouce…

On peut même travailler avec cet iPad ! Certes, l’absence de port Smart Connector est handicapant pour ceux qui voulaient utiliser la (toute petite) poignée de périphériques compatibles, car malgré ses défauts le Smart Keyboard d’Apple est très pratique.

L’absence de ce port propriétaire est d’ailleurs assez incompréhensible alors que cet iPad a visiblement été conçu avec le secteur de l’éducation en tête. Dans les appels d’offres des académies qui veulent s’équiper en informatique, on trouve souvent comme condition la présence d’un clavier : Apple aurait trouvé un débouché intéressant pour un duo iPad + Smart Keyboard, la nouvelle tablette étant pratiquement deux fois moins chère que l’iPad Pro.

Le Rugged Case de Logitech destiné à l’iPad 5e génération.

Certes, Logitech a imaginé des étuis/claviers intégrant leur propre Smart Connector, mais c’est un ersatz qui conduit à des périphériques épais et pas spécialement jolis. Cela n’empêche pas d’utiliser l’iPad 2017 avec un clavier Bluetooth standard.

L’Apple Pencil, un accessoire emblématique des iPad Pro, n’est pas non plus supporté par ce nouveau modèle, ce qui n’est pas non plus étonnant au vu de l’écran choisi pour cet iPad. Bref, Apple tient plus que jamais à faire la différence entre la gamme d’iPad « grand public » et la famille Pro.

Performances

En portant son dévolu sur le même système-sur-puce que l’iPhone 6s, Apple ne prend aucun risque : l’A9 (couplé au coprocesseur M9) reste un excellent moteur qui livre des performances solides. Le nouvel iPad n’est pas tout à fait au niveau de puissance de l’A9X des iPad Pro, mais il fait logiquement mieux que l’iPad Air 2 et son SoC à trois cœurs A8X. Tout aussi logiquement, les tests de performances de la tablette sont quasiment identiques à ceux d’un iPhone 6s (un Plus, en l’occurrence).

Cliquer pour agrandir

Geekbench confirme que le nouvel iPad s’en sort un peu mieux au test multicœurs que l’A8X de l’iPad Air 2 (4 412 contre 4 316). Mais ce sont surtout les performances monocœur qui comptent : la majorité des applications se contentent en effet de pomper sur un cœur unique. L’iPad affiche un score de 2 547 contre 1 814 pour l’iPad Air 2 : une vraie différence sur le papier qui, pour être honnête, ne change pas grand-chose au quotidien.

On est toutefois heureux de voir que cet iPad va rester dans la course pour quelques années, comme l’a d’ailleurs été l’iPad Air 2 (qui reste encore aujourd’hui un produit apte à remplir confortablement la plupart des tâches qu’on lui confie). Les performances compilées par le nouveau test Compute de Geekbench, qui mesure les performances du GPU en exploitant Metal, annoncent également des lendemains qui chantent pour les joueurs : avec un score de 9 817, l’iPad 2017 dépasse largement l’iPad Air 2 (7 581).

L’A9 du nouvel iPad est un cran en-dessous de l’A9X de l’iPad Pro. Cliquer pour agrandir

Un mot sur l'audio : les quatre haut-parleurs de l'iPad Pro restent indépassables en termes de puissance et de clarté. L'iPad 5e génération fait ce qu'il peut, mais il ne faut pas en attendre de miracles. Si on pousse le volume à fond, on peut sentir de légères vibrations, mais on est loin de ce que l'on peut observer avec l'iPad Air 2.

Autonomie

L’épaisseur est peut-être vécue comme un drame chez Apple, mais cela a au moins une conséquence positive : on peut glisser à l’intérieur du produit une batterie dotée d’une bonne grosse capacité qui tient la route. La batterie de l’iPad 2017 est de 32,9 Wh (8 610 mAh), et elle est en fait identique à celle de l’iPad Air. C’est plus que les 27,6 Wh (7 340 mAh) de l’iPad Air 2, et plus encore que la batterie de l’iPad Pro (27,9 Wh, 7 306 mAh).

Ajoutez à cela un écran un peu moins exigeant que celui de l’iPad Pro, on obtient une tablette qui assure question autonomie. Apple promet comme à l’habitude 10 heures, une marque commune pour toutes ses tablettes. Pour dire la vérité, je ne suis pas encore parvenu à mesurer avec précision l’autonomie réelle de l’iPad 2017, un processus qui nécessite plusieurs cycles de recharge avant d’atteindre un résultat correct.

iPad et clavier Bluetooth, le combo gagnant pour travailler – Cliquer pour agrandir

Il est donc difficile à l’heure actuelle de confirmer ou d’infirmer les dires d’Apple. Au vu des caractéristiques techniques de l’appareil, les 10 heures semblent toutefois tout à fait atteignables. Voire plus si affinités…

J'ai commencé à utiliser cet iPad dans une configuration de bureau standard : relevé de mails réguliers, de la rédaction (avec un clavier Bluetooth), de la petite retouche d’images, beaucoup de navigation internet, Twitter et Reeder (RSS), pas mal de Workflow, le tout en écoutant Apple Music avec une luminosité de l'écran sur 75% environ. Une utilisation importante donc, qui se double en plus d'allers et retours fréquents entre applications via Split View.

Les premiers résultats sont très satisfaisants : j'atteins ainsi 9 heures et 49 minutes d'utilisation, pour un peu plus de 22 heures de veille. De quoi tenir une bonne journée de travail tout en ayant un peu de rab pour le début de soirée.

Le temps de recharge est de quatre heures pour une batterie à 100%, avec le chargeur (10 watts 2,1 ampères) fourni par Apple.

L’iPad SE

Ce nouvel iPad partage des traits communs avec les deux iPad Air qui l’ont précédé, avec l’iPhone 6s dont il emprunte le système-sur-puce… La nouvelle tablette s’inspire aussi beaucoup de la philosophie de l’iPhone SE qui, incidemment, utilise aussi le même moteur. Le smartphone reprend lui aussi un design qui a fait ses preuves, et on peut même tracer une analogie avec son écran de moins bonne qualité que les iPhone de 4,7 et 5,5 pouces.

Surtout, l’iPad 2017 a un avantage décisif partagé avec l’iPhone SE : celui du prix. À 409 € l’entrée de gamme, il s’agit de la tablette de 9,7 pouces la plus abordable jamais lancée par Apple, ce qui est de nature à balayer les arguments pointant les défauts du produit. On peut ergoter sur son embonpoint ou sur des caractéristiques discutables (l’appareil photo un peu vieillot, l’écran non laminé), il n’empêche : pour un prix abordable, on dispose sous le capot d’un moteur qui donnera plusieurs années de vie utile à la tablette. Et les 32 Go fournis en standard seront certainement suffisants pour accommoder les besoins de la plupart des consommateurs visés.

Les composants de l’iPad 5 (à gauche) sont quasiment similaires à ceux de l’iPad Air 1. Image iFixit. Cliquer pour agrandir

Apple mise donc sur le levier tarifaire pour abaisser le ticket d’entrée vers l’expérience iOS sur grand écran. Ces prix plus doux ne sont pas une première : il y a eu l’iPhone SE bien sûr, mais aussi les baisses de prix régulières appliquées sur l’Apple Watch. Une tendance qu’on ne peut évidemment qu’encourager (et qu’on aimerait retrouver sur les Mac aussi).

Malgré tout, le prix n’est pas le seul frein à la croissance des ventes d’iPad. La présence massive de l’iPad — tous modèles confondus — et le renouvellement journalier des stocks sur le refurb indiquent assez clairement que l’attrait pour les tablettes n’est plus ce qu’il était il y a quelques années. La vraie concurrence au nouvel iPad n’est sans doute pas à chercher du côté des moutures Pro, bien trop chères, mais sur l’espace aux produits reconditionnés.

L’iPad Air 2 y est ainsi régulièrement proposé à 349 € (16 Go), 419 € (64 Go) et 469 € (128 Go), dans leurs déclinaisons Wi-Fi. De quoi s’interroger sérieusement, alors que le nouvel iPad Wi-Fi coûte 409 € (32 Go) et 509 € (128 Go). Pour un prix inférieur, on obtient une tablette bien plus fine et légère, équipée d’un écran de meilleure qualité, tout en conservant les mêmes appareils photo et Touch ID — certes, les performances de l’A8X sont légèrement en retrait par rapport à l’A9, mais à l’usage la différence reste assez ténue.

Pour conclure

Pour être tout à fait franc, personne ne se retournera sur cet iPad, du moins personne qui soit un peu au fait des produits Apple. Avec un écran qui nous fait retomber quelques années en arrière et son aspect un peu empoté, le « nouvel » iPad n’est pas le plus sexy de la famille. L’iPhone SE a eu le mérite de relancer un design emblématique qu’Apple avait cessé de produire depuis deux ans. Le design de l’iPad Air n’a lui rien de spécialement marquant.

L’iPad 2017 se rattrape heureusement avec son système-sur-puce, l’écosystème logiciel, sa polyvalence, et surtout son prix. Ce ticket d’entrée est de nature à attirer tous les utilisateurs d’iPad plus très récents qui commencent à avoir des difficultés pour faire fonctionner des applications de plus en plus gourmandes.

Cliquer pour agrandir

Les possesseurs d’iPad 2, 3 et 4 trouveront leur compte avec cet iPad 2017. On pense aussi aux familles pour qui la tablette représente un appareil idéal pour tous (si seulement Apple facilitait les sessions multiples…), ainsi qu’aux flottes d’entreprises, aux établissements scolaires et aux étudiants, pour qui le nouveau modèle est commercialisé à partir de 393 €. Par bien des aspects, cette tablette est un peu l’équivalent de l’eMac pour l’iPad (l’ePad ?).

Cette tablette a en revanche peu d'intérêt si vous possédez un iPad Air, et elle n'en a même aucun si vous avez un iPad Air 2 ou un iPad Pro.. Mais vous n'êtes pas la cible de cet iPad 5e génération…

Test réalisé avec l’aide de Florian

À partir de 409 €

Achat recommandé

Les plus :

  • Grande polyvalence pour le prix demandé
  • Écosystème varié
  • Performances

Les moins :

  • Écran non laminé
  • Pas de traitement anti-reflets
  • Sensation de retour en arrière
  • Concurrence de l'iPad Air 2(refurb)
Tags
avatar LolYangccool | 

Merci pour ce test qui tombe à pic alors que j'attends de recevoir mon iPad 2017 qui doit arriver aujourd'hui (iPad 128Go argent + Smart Cover PRODUCT RED) ! :)

avatar frankm | 

@LolYangccool

Je vais aussi craquer je crois. Mon iPad 4 est lessivé côté rapidité

avatar misterbrown | 

Vous êtes un peu dur.
Plus rapide, moins cher. C'est assez inédit pour un produit Apple.

Oui bon, il y a 1mm de plus, et l'écran n'est pas anti reflet ( mais réparable pour moins cher) alors bon..

avatar cedric1997 | 

Effectivement ! Peut-être que c'est un petit retour en arrière, mais au prix de la tablette, bien des gens seront intéressés. Pour ma part, j'ai entendu beaucoup de personnes qui étaient intéressées à l'acheter. Et faut pas oublier l'article récent d'iGen : beaucoup de personnes utilisent encore un iPad 2/3/4. Pour eux, c'est le moment parfait pour changer de tablette à faible coût.

avatar C1rc3@0rc | 

Un peu dur, mais un bon 7/10 tout de meme.
Quand aux critiques, cedant au genre d'usage, elles sont surtout des artifices de rhétoriques...

L'epaisseur, mon dieu (y en a assez on va bien en trouver un idoine pour l'occasion), mais cette epaisseurs immonde! Affliction insupportable, epaisseur desobligeante, seigneur qu'elle plaie (bien la 8ieme pour le coup)

Ah et cet embonpoint graisseux degoutant, ces infames 32 grammes qui voue a la rupture tendineuse et a la double hernie, quelle honte.

Et cette vitre, mais cette vitre, certes aidant la reparation, mais donnant cette sentation si hasbeen de la prehistoire datant bien de l'iPad air... rahhhh.

Bon si on arrete les lamentations pour les lamentations qu'en est il ?
Plus rapide, plus puissant, plus lumineux, moins cher de 100€ par rapport a ses ancetres. moais, ok.

L'epaisseur comme le poids, sont anecdotiques. Qui se balade avec son pied-a-coulisse et sa balance de precision, a part Ive ou Kate Moss et quelques specialistes de la reventes de substances stupefiantes?

Qui aujourd'hui n'equipe pas sa tablette d'une coque de protection et d'un film pour eviter de rayer l'ecran? Passant par la le laminage et le milimettre en plus deviennent tout soudain bien relatifs.

Quant aux qualités photo ou video de l'iPad... comment dire, je me souvient d'avoir lu beaucoup de railleries quant a l'usage comme appareil photo de l'iPad dans ces memes colonnes.

L'histoire du bouton qui disparaît alors que les louanges pleuvent sur l'ecran sans bouton de l'iPhone 8.

Sous l'oeil de la critique, la plus grande beauté sera pleine de defauts, c'est certain.
Cet iPad n'est pas parfait/ Peut etre, mais c'est un progrés pour 80% des acheteurs auxquels Apple s'adresse.
Faut penser a la masse qui va passer d'un iPad 1, iPad 2, iPad 3, iPad 4, iPad air a cet iPad, mais aussi a ceux qui n'avaient pas encore d'iPad, qui vont troquer leurs iPad chinois no-name ou Asus, ou [placer ici une marque] pour cet iPad Apple a prix plancher.

Certes, on regrette que pour ce prix on ne puisse pas avoir un iPad Pro. Moais, mais bon l'iPad pro il a bien des chances de suivre la chute de prix dans pas bien longtemps.

Faut savoir critiquer Apple quand c'est mérité, et la on vient de passer des années en surplus de baffes a distribuer avec les conneries de l'extreme finesse et de la déconnexion des besoins réels. Apple fait ici un pas dans le bon sens, comme ça a été le cas pour l'iPhone SE.
Pourquoi de plaindre?
Par habitude ou atavisme?

avatar iVador | 

Du recyclage de composants c'est tout
Sans intérêt

avatar Pomme2Poule | 

@iVador

Recyclage de composants ? Genre cet iPad va se vendre plusieurs millions d'exemplaires. J'ose espérer que la logistique d'Apple est meilleure que de laisser plusieurs millions de coques d'iPad Air à recycler.

Cet iPad représente exactement ce que 80% des commentaires demandent à chaque sortie de produit : plus épais pour plus d'autonomie et moins cher.

Je ne comprends pas les réactions hautaines dans ce genre.

avatar LolYangccool | 

@iVador

J'ai préféré prendre un 2017 à un Air 2.
J'explique tout ça dans l'article que je suis en train d'écrire sur mon site. :)
Il a quand même des avantages cet iPad comparé au air 2.
Certes tout le monde n'y trouvera pas son compte comparé au Air 2 mais il en faut pour tout le monde. (D'autant plus que pour ceux qui préfèrent un Air 2 il est encore dispo sur le refurb)

avatar Damien28 | 

@LolYangccool

C'est quoi ton site ?

avatar JackBauer | 

Je l'ai acheté vendredi dernier, et j'en suis très satisfait. Il faut quand même se dire qu'il faut mettre 250€ de plus pour avoir la gamme au dessus...

avatar domelie | 

Je suis passé l année dernière d un iPad Air à un iPad Pro 9'7. La différence n est pas énorme je trouve, le pro est un peu plus rapide à l usage. Je n ai même pas fait attention à l écran laminé...la plus grosse différence était peut être la finesse.
Ce nouvel iPad devrait largement suffire...

avatar NestorK | 

@domelie

Entre mon Air 1 et le Pro 12, la différence est pourtant flagrante.

avatar domelie | 

@NestorK
la différence de taille d écran est quand même énorme. Ç est difficilement comparable, on a l impression d avoir 2 produits différents.

avatar iPop | 

@domelie

La première chose qui saute aux yeux du Pro, c'est l'écran. Son rendu n'est pas le même , je l'ai tout de suite trouvé moins sexy, ça m'a fait l'effet de regarder des vêtements déteint.
Il paraît que c'est le top.

avatar toketapouet | 

@Domelie

?‍? "Je suis passé l année dernière d un iPad Air à un iPad Pro 9'7. La différence n est pas énorme je trouve, le pro est un peu plus rapide à l usage. Je n ai même pas fait attention à l écran laminé...la plus grosse différence était peut être la finesse.
Ce nouvel iPad devrait largement suffire..."

? L'écran truetone se fait discret au début, puis tu repasses à un iPad normal, et la différence saute aux yeux, fini le bleu électrique...

Surtout, pour moi, le truc qui distingue le pro 9.7 (que j'ai depuis un an) des autres, c'est le pencil. Je m'en sers tout le temps (avec Goodnotes notamment), c'est un pied sans nom de pouvoir prendre des notes comme ça, j'envoie ça par mail ensuite et les gens pensent que c'est une photo d'un vrai bloc note... J'ai mis un fond "papier" HD, trouvé des floppées de stickers, post its, icones etc... Que j'ajoute de ci de là...

Si j'avais eu ça à l'époque de ma fac, mazette...

avatar anonx | 

Régression...

L'iPad air 2 était trop bien pour pouvoir vendre le pro..

C'est juste honteux... encore ! Mais du coup ils se débarrassent du stock d'iPad air 1, un peu comme ce que compte faire Samsung avec son note 7 :)

avatar jackhal | 

Exactement !

Si on met de coté l'ajout de Touch ID, le nouveau rétro-éclairage, le nouveau CPU/GPU, le doublement de la RAM, les perfs des barrettes SSD qui font plus que doubler, la nouvelle caméra et la meilleure autonomie... cet iPad 2017 est strictement identique à l'iPad Air.

avatar Ronimac | 

@Gone6957 :
Merci pour ton avis car j'ai moi aussi un Ipad 3 Rétina et ce nouvel ipad me tente bien

avatar Horfilas | 

L'iPad Air 2 était un très bon cru que j'ai bien fait d'acquérir à l'époque. Plus de deux ans que je l'utilise et il tourne comme une horloge. Son seul réel défaut : les haut-parleurs qui vibrent.

avatar pocketalex | 

@Horfilas

tout pareil ;)

avatar moon21 | 

Vous n'êtes jamais satisfaits.

Votre fond de commerce c'est les tests, en vrai les gens les utilisent et ne passent pas leur vie à se demander comment les choses seraient si ça avait été fait autrement. Ils assument un choix et au bout de x années il changent.

Mieux, c'est plus cher ou l'iPad pro. Voilà !
Mais à ce prix là... c'est plutôt cool.

avatar mtenticlub | 

Mais il faut savoir si le toujours mieux-toujours plus (cher) est critiquable, ou si c'est ce qu'on attend, définitivement. Quand le haut de gamme tire vers le haut, c'est bien : ça fait au moins rêver... Cet un peux mieux pour moins (cher), c'est pour moi un soucis du client réel que j'attends également. Pas mal pour un produit d'appel !

avatar arnaud06 | 

Pour moi le produit apple ayant le meilleur rapport qualité/prix, concurrencé par l'iPad Air 2 refurb.

Mais la capacité de 16 go du modèle à 349 € est quand même éliminatoire.

avatar voyageur | 

Concernant l'écran de ce "nouvel' iPad qui laisse passer tous les reflets en pleine lumière, il est tout de même amusant de constater que sur les images du test que le modèle 2017 semble bien moins "réfléchissant" que l'pad Pro à ses côtés où les branches de l'arbre se reflètent carrément dans un miroir ?! On pourrait vraiment penser à la vue de la photo que c'est le modèle Pro qui est à gauche et celui de 2017 à droite !? N'y aurait-il pas d'ailleurs une erreur dans la légende de la photo, je me pose la question ? J'avoue que sur ce point précis de l'écran, le nouvel iPad me paraît donc plutôt correct et qu'au vu de la photo la différence de qualité est loin d'être flagrante avec le modèle supérieur !

avatar 0lf | 

@voyageur
Il y a une erreur de légende. Dans le reste de l'article l'iPad a une face noire et l'iPad pro un dos rose (et donc une face blanche)

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah ! Je ne reconnais plus la droite de ma gauche ce qui, en période d'élection, va s'avérer problématique. Merci ;)
avatar R1x_Fr1x | 

Vous avez quand même réussi à lui mettre un 7/10. Les gars, franchement.

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est impossible à noter ce truc. Selon où tu te places, c'est un excellent produit (si tu viens de l'iPad 3/4 ou si tu n'as jamais possédé d'iPad) ou un produit pas terrible (si tu vieux de l'iPad Air 2/Pro). 7 nous a semblé un bon compromis.
avatar Horfilas | 

@MickaëlBazoge

Et si vous supprimiez les notes ?

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est un long débat. Je pense qu'à un moment, il faut s'engager sur quelque chose de tangible et que le produit puisse s'inscrire avec le reste des produits du constructeur et de la concurrence, d'où la note. Mais après, il faut peut-être passer à un système de pourcentage, de smileys…
avatar pocketalex | 

A lire votre échange je pense que :

- les notes sont importantes, surtout pour les visiteurs qui arrivent sur le site pour se renseigner et se faire un avis sur les produits

- 7/10 me parait également un bon compromis dans le sens ou cette tablette reste une excellente tablette, elle ne mérite aucunement un 5, mais comparé à l'iPad 2, impossible de lui mettre un 8 ou un 9

Bref je suis Ok avec votre démarche et vos conclusions

avatar pat3 | 

@MickaëlBazoge

"C'est impossible à noter ce truc. Selon où tu te places, c'est un excellent produit (si tu viens de l'iPad 3/4 ou si tu n'as jamais possédé d'iPad) ou un produit pas terrible (si tu vieux de l'iPad Air 2/Pro). 7 nous a semblé un bon compromis."

Votre hésitation recoupe la mienne. J'ai un iPad Air 2 wifi+cellulaire dont je suis entièrement satisfait. Mais notre iPad familial est toujours un iPad 3 (qui avait lui aussi essuyé moultes critiques) qui tient la route - mais resté sous iOS 9. Ce nouvel iPad pourrait le remplacer très avantageusement. Mais le refurb me mets le doute : iPad 5, iPad Air 2? D'autant que le wifi+4g s'est avéré intéressant sur le mien, mais franchement pas obligatoire.
Même la question de l'obsolescence ne permet pas de trancher. À priori, nos iPad vont jusqu'au bout de leur temps de vie, ce qui les rendra obsolètes de toute façon. Seule une mise à jour du mini 4 pourrait faire pencher la balance… en sa faveur.

avatar zoubi2 | 

@voyageur

"N'y aurait-il pas d'ailleurs une erreur dans la légende de la photo"

C'est ce que je me suis dit aussi...

avatar alan1bangkok | 

Excellent si tu viens d'un iPad 3 ou 4 , pas terrible si tu possèdes iPad Air 1 ou 2 ou Pro
Du neuf avec du vieux
Bref mieux vaut passer sur la Surface

avatar jackhal | 

La Surface est excellente si tu viens du Lumia 900, pas terrible si tu viens du Surface Book
Du neuf avec du vieux
Bref mieux vaut passer sur l'iMac 5k

avatar klouk1 | 

@alan1bangkok

Je ne vois pas le rapport avec la surface, surtout sî on utilise GarageBand, Cubasis, et les centaines d'applications musicales sous IOS. Vraiment une remarque débile

avatar Gandalf | 

J'espère que c'est l'amorce d'une nouvelle politique commerciale d'Apple qui va sortir des produits professionnels sans concessions et des produits certes moins en pointe mais plus abordables.
Si il veulent mettre en avant leur écosystème et vendre de la musique et des vidéos il faut qu'un maximum de personnes puissent acheter leur matériel.
Le toujours plus, toujours plus cher à des limites et elles commençaient à apparaître, amenant les critiques de tous les clients y compris les professionnels.

avatar pocketalex | 

@Gandalf

A la fois j'étais content de découvrir ce produit à sa sortie et la baisse de prix

Et à la fois, quand j'ai appris qu'il était plus épais, plus lourd et la disparition du traitement anti reflet ... autant laisser l'iPad 2 au catalogue plutôt que de sortir ça

avatar jpsaint | 

Merci Mickaël
Possesseur d un iPad Air 2 ... la lecture m amuse beaucoup ...
Merci d avoir émis cet avis ... alors que les précédents posts étaient bien moins complet et plus dans la ligne droite service com d Apple ...
plus plus important bien évidement c est le prix
Apple fait du iPad SE et bien enfin, super, depuis le temps qu on leur signale que la monte du prix vers 1000 euros tous les ans est un peu fatigant ... (surtout si l on change les iPhone et les mac (Sg le pro lol)
400 c est pas mal ... même si les concurrents son bien plus bas ... la pomme devrait quand même être une expérience plus satisfaisante
Longue vie à ce produit (mais vive mon iPad Air 2)

avatar Arcetnathon | 

@jpsaint

400€ pour une 10 pouces, la concurrence est au contraire souvent au dessus !

avatar _Teo_ | 

Je ne comprends pas la comparaison avec le pro. Je peux comprendre que le pro soit mieux mais c'est comme comparer un iMac et un Mac Pro, ça ne fait pas trop de sens...
La comparaison à l'iPad Air 2 me semble bien plus pertinente.
Pour le reste je peux comprendre qu'on s'attendait à "autre chose", mais je n'irai pas jusqu'à dire que l'iPad 5 est moins bien que l'iPad Air 2.
Je pense qu'il a un bien meilleur rapport qualité / prix

avatar Mickaël Bazoge | 
Le problème de l'iPad Pro, c'est que ses fonctions « pro » ne le sont peut-être pas suffisamment pour le distinguer franchement de l'iPad Air 2. J'ai en ce qui me concerne un intérêt tout particulier pour le Smart Connector parce que je ne peux pas blairer les claviers Bluetooth (j'utilise un Smart Keyboard). Et l'Apple Pencil peut servir pour les métiers graphiques et autres. Mais le meilleur APN, les quatre haut-parleurs ou l'écran True Tone, je me demande bien si ce sont des fonctions utiles pour les pros.
avatar rolmeyer | 

@MickaëlBazoge

Euh le meilleur apn oui. Tu prends par exemple une photo de la pièce qui deconne tu annotes avec le pencil et tu envoies. Mais bon l'iPad y a pas de zoom et tu ne peux pas toujours te rapprocher alors un meilleur apn permet d'agrandir mieux.

avatar Maitre muqueux | 

7 sur dix !!! C'est super bien noté je trouve

avatar Ptimouss | 

Pour quelqu'un qui vient d'un iPad 2/3/4 ou Air, cet iPad 2017 est une belle upgrade pour un prix raisonnable chez Apple. Puce A9/M9, Apn 8MP, 2 Go de ram, Touch ID, compatible Splitview, grosse batterie... Oui, l'écran n'est pas laminé, mais seuls les possesseurs d'iPad Air 2 et Pro y verront une régression (réelle, on est d'accord). Venant d'une version antérieure, personne n'y trouvera à redire. Cet iPad n'est pas destiné aux possesseurs d'iPad Air 2 et Pro, tout simplement.
Concernant l'iPad Air (que je possède), je trouve que ce nouvel iPad vaut le coup, pour tout ce que j'ai cité plus haut et les perfs du A7/M7, qui sont clairement en dessous du A9/M9. Rien que pour le Touch ID, qui me manque furieusement sur le Air.

avatar EdouardVdx | 

J'ai un iPad Mini 2 aujourd'hui qui a clairement perdu en rapidité d'exécution (avec le bouton d'accueil cassé accessoirement).
Donc pour quelqu'un comme moi qui veut un iPad capable de durer dans le temps et qui utilise uniquement les applications de streaming vidéo, lequel du Air 2 ou du 2017 me conseillez vous ?

avatar Malum | 

Voilà comment écrire un article de la plus parfaite mauvaise foi. Vous prenez un iPad entrée de gamme de la ligne de l'iPad air et vous le comparez tantôt à celui de sa gamme et tantôt à l'iPad Pro ce qui est une aberration absolue. Mais ce n'est pas tout quand Apple affine la taille c'est un scandale à cause de l'autonomie (quoique le Samsung dernière génération avec une plus grosse batterie ait une autonomie de plus d'une heure de moins que l'iPhone) et là c'est un nouveau scandale car il est plus gros. C'est le jeu pile je gagne, face tu perds.
Si on compare avec l'iPad air 2, seule comparaison valable on a :
Plus épais et plus lourd
Sans doute meilleure autonomie
Écran non laminé mais meilleure luminosité
Processeur en multicœur un peu supérieur mais qui explose en monocœur l'air 2
Un prix nettement inférieur
Le Touch ID
Oser parler de retour en arrière quand on le compare au Pro est tout à la fois un non sens, de la mauvaise foi et se baigner dans la volonté de critiquer Apple. Les seules critiques discutables sont le poids et l'écran en tenant compte que l'autonomie qui a sans doute augmenté et que la luminosité est meilleure. Mais pour le moteur c'est un grand pas en avant tout comme pour le prix.

avatar JackOne | 

Un grand merci à Apple pour ce loupé qui me permet de prolonger mon iPad Air 2 d'au moins 1 an?

avatar jeje | 

L'intérêt par rapport à mon iPad Air (qui fonctionne toujours à merveille) c'est le Touch ID. Car Pour rentrer les mots de passe (One password) ou tout simplement déverrouiller l'iPad, cela devient super ch... depuis que le slide a disparu. Alors que sur mon 6S c'est du bonheur!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR