Presse sur iOS : Apple serre la vis

Anthony Nelzin-Santos | | 13:54 |  75

The DailySelon le Volksrant et d'autres quotidiens néerlandais (via), Apple aurait demandé aux journaux européens de revoir leur politique vis-à-vis des abonnés à leur édition papier. Actuellement, la plupart des groupes de presse proposent des applications qui permettent aux abonnés de s'authentifier et dès lors de récupérer l'édition du jour sans passer par un achat in-app, et donc sans qu'Apple ne prenne sa commission de 30 %. Apple ne voudrait plus entendre parler de ce modèle, ce qui provoquerait l'incompréhension voire l'irritation des journaux concernés.

Cette information intervient dans un fil continu de tractations entre Apple et la presse, dont le dernier épisode devrait être la présentation du Daily, le quotidien pour iPad du magnat Rupert Murdoch. The Daily devrait avoir besoin d'iOS 4.3, actuellement en bêta et qui devrait inclure des mécanismes dédiés à la presse, comme un système d'abonnement. Initialement prévu en décembre, puis en janvier (on avait parlé du 19), ce projet aurait été repoussé au fur et à mesure des retards d'iOS et des discussions en cours. On parle désormais d'un lancement en mars : ces consignes montrent en tout cas qu'Apple finalise les derniers détails de son système et prépare le terrain.

Apple pourrait donc demander aux différents journaux proposant des moyens de passer outre les limitations de l'App Store d'utiliser ces nouveaux mécanismes : les journaux abandonneraient le montant de la commission d'Apple en échange de précieuses statistiques d'utilisation (pour tout savoir des tenants et des aboutissants de la presse sur iPad, lire : Presse sur iPad : un nouveau chapitre va s'ouvrir).

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


75 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar macfille 15/01/2011 - 23:08

Vous montez aux tours pour une simple annonce (si elle est vérifiée) tactique de la part d'Apple. ... et entre nous, ça me fait bien rire de lire dans ces posts d'ardents défenseurs de la presse vs la gourmande Apple, vous qui ne ratez aucune occasion d'accabler les journalistes (y.c. ceux de MacGé) de tous les maux, corruption, malhonnêteté, sans doute guerres dans le monde...! Apple tente juste de placer son pion en prenant une longueur d'avance, comme elle le fit avec la musique. La situation est désormais un peu différente, puisque les éditeurs de presse passent au payant sur les sites propres de leurs médias. Le bras de fer aura lieu si les éditeurs ont assez d'abonnés payants pour négocier à égal avec Apple.

avatar agerber 15/01/2011 - 23:19

Tiens Mister apple essaye d'imposer aux journaux ce qu'ils doivent vendre ou non aux autres internautes.. De plus en plus fort la pomme..

avatar agerber 15/01/2011 - 23:24

@LittleBigMotte Le monde du web ne se résume pas à ceux qui possèdent un apple.. Et je ne vois pas pourquoi les autres internautes ne pourraient pas s'abonner aux journaux via des snap-in et autres directement auprés de l'editeur.. Un bon coup de pied aux fesses de cette société , moi je vous dis... Car la , ce n'est plus un melon qu'ils ont au niveau de l'arrogance.. Les commentaires des abonnés sur le site du monde concernant cette tentative de main mise sur les éditeurs sont très intéressants.. Je te le conseille pour respirer un peu d'air de liberté future, contre l'enfermement programmé...

avatar tigre2010 17/01/2011 - 15:28 via iGeneration pour iPhone

@ rikki finefleur : Tout a fait mais.... Avec Apple rime simplicité aussi. Si je suis dans une application comme la SNCF a une époque, qui ouvrait safari pour faire une commande. C'est tout sauf pratique et plutôt rebutant. Bon nombre de fois j'ai annulé ma transaction pour cette raison.

avatar Ellipse 15/01/2011 - 23:43

Ca te parait normal de pratiquer le même barème et les mêmes règles qu'on vende une application pour kikoolol ou une édition du New York Times ou la Tribune ? Gérer la presse écrite, avec tout les pincettes que ça sous-entend (indépendance vis à vis de l'éditeur, liberté de ton, etc...) est autrement plus sensible que de gérer Angry Birds hein. D'après le Monde: "La possibilité de proposer ces derniers depuis un site Web serait alors bloquée par Apple ; seul le couplage d'une édition papier et d'une édition iPad serait autorisé par l'entreprise." Apple ne demande rien d'autre que l'exclusivité de la version dématérialisé des journaux, sans aucune concession. "Juste" ça. Si ca n'en choque pas certains... Pour les bouquins par exemple, Amazon, Barnes&Noble ou Google n'oblige aucun éditeur à passer exclusivement par leurs plate-formes respectives. Le choix final reste à l'éditeur, il n'est pas imposé et heureusement. J'ai encore le choix d'acheter le Monde dans le tabac-presse que je veux et j'espère encore avoir le choix d'acheter la version numérique d'un quotidien sur le terminal que je veux: un iPad, un Android, un Kindle ou sur le site web du journal. Tout le monde n'a pas les moyens ou ne veux pas d'iPad. Le Minitel est de retour, génial, merci Apple pour ta vision extrêmement cynique de l'informatique et de l'information en 2011.

avatar Gunner 16/01/2011 - 02:35

"A la fin de 2010, la direction d'Apple avait bloqué au dernier moment un accord entre plusieurs journaux allemands et Apple Europe, qui prévoyait la vente groupée de tablettes aux journaux. Ces derniers comptaient lancer des opérations de promotion spéciales, incluant une tablette d'Apple et des abonnements multisupports, pour les fêtes de fin d'année." (LeMonde.fr, article donné par Florian Innocente plus haut) Je me souviens pas en avoir entendu parlé avant. J'ai loupé une news ?

avatar brunitou 16/01/2011 - 07:33

LeSoir (principal journal francophone belge) a aussi réagi à travers son blog Belgium-iPhone : http://belgium-iphone.lesoir.be/2011/01/14/apple-casse-le-business-model-des-journaux/ "En ce début d’année, Apple a décidé de changer les règles liées à l’approbation des applications sur son App Store. Résultat : un manque à gagner important se profile pour les éditeurs de journaux." On sent le ton monter de la part des quotidiens qui pensaient peut-être (avec la création de leur blog iPhone) se servir des appareils iOS pour alimenter leurs vaches à lait. Ils n'ont pas hésité à faire une pub continue pour ces appareils. Comme dit ci-dessus le rachat ou la construction de blog spécialisé par ces maisons de presses montre les attentes de ces entreprises. Alors qu'en Belgique, il y aurait plus d'utilisateurs Androïd qu'iPhone (au vue du prix des terminaux Apple), ils ont tout misé sur iOS pour relancer leurs bénéfices. Apple a vu là ses propres intérêts et aujourd'hui n'hésite plus à se servir au passage (puisque ça marche depuis le début et que malgré les restrictions, il y a des millions de gogos pour fermer les yeux et s'acheter un coussin péteur). Mais dans ce cas-ci cela risque de se faire au détriment de l'utilisateur puisque celui-ci risque de payer plus cher son abonnement : un abonnement papier et site web ou uniquement site web ne serviront pas à utiliser le système d'abonnement iOS. L'utilisateur final se verra donc obliger de posséder deux abonnements s'il veut pouvoir profiter de tous les services. Cela risque de décourager certains, d'en dégoûter d'autres qui sont déjà abonné au quotidien, mais cela risque surtout d'amener tout une clique de nouveaux consommateurs (adeptes du 1Click-Buy) qui vont être attirés par des tarifs "agressifs" (et qui ainsi ne se rendront pas compte qu'à terme ils paient plus cher que s'ils avaient utilisé le business model en place). Que ce soit la vente d'application à petit prix des applications qu'on trouve gratuitement (et même en libre) sur les OS "non mobiles", ou que ce soit la vente à petit prix (ex: 1,59€) d'un logiciel qui possède 10 fois moins de fonctionnalités que sa version "desktop" (à 9,99€), entraînent souvent un coût similaire ou supérieur à fonctionnalité équivalente sur les appareils mobiles par rapport aux ordinateurs traditionnels. Mais le "génie" là-dedans, c'est que 0,79€ pour tous (en tout cas la majorité) ce n'est pas grand chose mais quand on met toutes ces petites sommes ensembles, cela commence à faire un sacré paquet d'Euros ... Vision de Google : http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/01/03/google-souhaiterait-proposer-son-propre-kiosque-numerique_1460269_651865.html#ens_id=1244166

avatar mistergregwil 16/01/2011 - 08:13

C'est vrai que le petit prix incite le consommateur à cliquer plus souvent sur le bouton "Acheter", mais au bout de quelques mois la facture peut s'avérer salée pour qui déciderait d'aller voir ailleurs et de tout racheter. Le consommateur au fil du temps est de plus en plus captif d'une plateforme bien qu'il puisse à tout moment s'en libérer si le facteur économique de la migration n'est pas un obstacle pour lui. Cette pratique tant décriée depuis des lustres dans le monde de l'entreprise avec Microsoft à inspiré Apple mais pour un public plus large et il semble que cette tendance se généralise sur un internet ou les espoirs d'ouvertures ont vite été rattrapés par des ambitions plus monnayables et ou la poire sera toujours le consommateur. Enfin tant que le propriétaire de la plateforme n'intervient pas pour faire modifier ou supprimer pour quelconque obscure raison un article de cette presse en ligne et se contente seulement de prélever sa dîme, l'image d'une presse libre est encore sauve.

avatar PachaColbert 16/01/2011 - 11:52

Pour clore ce chapitre je précise que je ne me permettrai pas de m'en prendre à qui que ce soit, ni aux animateurs MacGé, ni à ceux qui postent pour que le débat reste serein. Ma position est simple : Apple ne veut pas débrider son Iphone, mon prochain Smartphone sera tout sauf un Iphone. Et ce n'est pas moi qui achèterait un Ipad pour lire la presse quotidienne aujourd'hui.

avatar Pio76 16/01/2011 - 12:21

Même chose. L'iPhone est déjà revendu et je n'aurai pas d'iPad. Néanmoins, j'ai conservé mon iPod Touch, quoique je commence à regretter aussi cet achat. Malheureusement, on peut craindre que tous les acteurs principaux ou désireux de l'être en viennent à de semblables pratiques.

avatar Sebasto 16/01/2011 - 12:53 via iGeneration pour iPhone

Abusé quoi ... Et puis le principal intérêt d'Apple dans l'hsitoire c'est pas le fric mais le pouvoir et dans ce cas précis : la creatin exclusive de contenu pour son environnement materiel, un peu comme Orange tente de le faire. C'est une **** de bullshit. Faut pas plier avec ce genre de revendications.

avatar sputnic 16/01/2011 - 13:47

30% c'est ce que verse la presse pour sa distribution comme déjà dit plus haut (NMPP etc.) sans parler du retour des invendus et l'envoi au pilon à la charge de l'éditeur. Ne pas oublier non plus que sur les Apps gratuites (la majorité de la presse), Apple ne prend rien - c'est Apple qui paie... La NMPP ne distribue pas gratuitement la presse gratuite, c'est le gratuit qui se démerde. Donc, je ne vois vraiment pas le problème. De plus, l'achat sur le site de l'éditeur en passant par l'App gratuite dudit éditeur (je trouve ça plus que limite et surtout contraire à la facilité d'utilisation et expérience utilisateur). C'est bien simple, je refuse tout achat en dehors de l'apps : je trouve ça du foutage de gueule de la part des éditeurs et j'apparente ça à de la politique de coucou ou de crevards. J'ai bien essayé les abonnements out apps : trop compliqué, trop galère et désolé, mais je leur fais pas suffisamment confiance. Autant je trouve la politique d'achat in Apps exceptionnelle et le moindre problème est très vite réglé (moins de 24h) avec Apple et ce toujours en notre faveur, et sans aucune discussion - c'est très appréciable.

avatar starbus 16/01/2011 - 16:31 via iGeneration pour iPhone

Oh merde le diffuseur veut sa part sur les ventes, c'est surprenant! Depuis des dizaines d'années ils se font prendre bien plus par les messageries, plus les invendus (moyenne nationale 40%). Là ils pleurent pour 30% et les emmerdements de la diffusion papier en moins... Rigolade. A la sortie de l'iPad ils ont du tellement croire qu'ils allaient se gaver en évitant le circuit classique...

avatar agerber 16/01/2011 - 18:03

Je crois que tu n'as pas compris eviv_bulgroz Le problème n'est pas les 30 % (quoique c'est déjà beaucoup pour juste héberger un fichier, et la comparaison avec les NMPP qui lui est rééllement physique est ridicule) , le problème est qu'apple exige que le site web du journal ne puisse vendre des abonnements sur le web , sans passer par apple.. Comment font les internautes qui n'ont pas de materiel apple ? A quand un de tes clients exigent que tu ne puisses pas commercer avec un autre client ? Ainsi apple veut interdire tous les abonnements des journaux via le web, tout simplement parce que c'est ainsi, et les journaux et les autres internautes n'ont rien à dire .. Une idée de la liberté laissée aux internautes, que l'on appréciera..

avatar Oh la belle Pomme 16/01/2011 - 18:35

Je crois que ce n'est pas tout a fait ça. Apple veut que pour les abonnements pour des magasines/journaux sur ses iBidules, l'éditeur ne fasse pas ses mises à jour directement sur ses serveurs mais obligatoirement en passant par les serveurs d'Apple en versant à sa majesté par la même occasion ses 30% habituel.

avatar McMoy 16/01/2011 - 20:30

C'est ça, mais même hébergé sur des serveurs extérieurs, Apple prend déjà sa commission de 30%. Les éditeurs sont conscients du potentiel, sinon ils ne feraient pas des pieds et des mains pour faire baisser Apple, car pour eux ces 30% ça représente une somme considérable qu'ils aimeraient mettre dans leur portefeuille plutôt que dans celui d'Apple. Mais ces 30% pour Apple, ça représente les frais pour faire tourner l'AppStore, l'affiliation, la pub, etc. surtout qu'une bonne partie des Apps sont gratuites et ensuite ce qui reste c'est sa marge (qui doit être de 5 à 10% en réel). Il ne faut pas oublier qu'avant l'arrivé d'Apple pour les livres numériques Amazon se prenait 60% de marge!! Et ouais, en même temps pour les livres papiers c'est ce qu'ils se prennent alors pour eux c'était normal d'appliquer ça au numérique. Apple a fait péter les marges vers le bas pour eux et vers le haut pour les éditeurs. Alors quand je vois les gens crier au scandale en répétant le discours de la presse partiale. Cette presse qui se plaint est tout sauf objective et se sert de son pouvoir d'influence pour faire pencher en sa faveur : c'est tout sauf du journaliste. Leurs intérêts personnels sont en concurrence avec leur fonction d'information.

avatar starbus 16/01/2011 - 20:04 via iGeneration pour iPhone

Désolé, comme j'ai répondu en bossant j'ai perdu le fil en court de route. A ce que j'ai compris Apple veut faire payer les éditeurs qui souhaitent passer par leur matériel. Les éditeurs non intéressés par l'écosystème Apple (lol) pourraient quand même passer par le web ou d'autres plateformes, faut pas déconner. Ceux qui souhaiteraient profiter de la visibilité donnée par la pomme et/ou(?) de ses statistiques d'utilisation devraient lâcher une commission. Normal. Bref après relecture j'ai compris comme bugman, et je vois pas le problème... Si ça leur va pas ben ils boycottent Apple et basta.

avatar tigre2010 16/01/2011 - 23:35 via iGeneration pour iPhone

Bon, jai perdu le fil de la discussion.

Pages