Phil Schiller se souvient de l'iPhone il y a 10 ans, et lui promet un bel avenir

Stéphane Moussie | | 16:47 |  19

10 ans de l’iPhone obligent, Phil Schiller s’est exprimé sur le produit qui a changé Apple et toute une industrie. Le Senior Vice President avait-il imaginé que l’iPhone serait aussi important que cela aujourd’hui (1 milliard d’unités vendues, 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour l’App Store en décembre…) ?

« Nous savions que nous travaillions sur quelque chose qui serait de taille pour Apple, et que le monde allait changer autour de ces choses dans le futur, répond-il à Backchannel. Mais nous ne savions pas quelle échelle cela allait prendre, et nous ne savions pas ce qu’il en découlerait. »

Le coup de Phil lors de la présentation du premier iPhone

Selon lui, l’iPod a servi de détonateur quelques années auparavant :

S’il n’y avait pas eu l’iPod, je ne sais pas s’il y aurait eu l’iPhone. [L’iPod] a amené Apple à des clients qui n’étaient pas les clients habituels d’Apple. D’accessoire du Mac, l’iPod a créé sa propre dynamique culturelle.

Et l’iPhone de prendre le relais de l’iPod, jusqu’à devenir la locomotive d’Apple, en représentant deux tiers de son chiffre d’affaires global.

Indissociable de l’iPhone aujourd’hui, l’App Store n’a pas été une évidence au début. Deux camps s’affrontaient au sein de l’entreprise, l’un voulant que l’iPhone soit ouvert comme le Mac, l’autre, dont faisait partie Steve Jobs qui craignait pour la sécurité, qu’il soit fermé comme l’iPod. Pour mettre un terme au débat, le cofondateur d’Apple avait tranché de la manière suivante, se souvient Phil Schiller :

Il a dit “Nous ne devons pas continuer à débattre de cela parce que nous ne pouvons pas avoir [un système ouvert] à l’heure qu’il est. Peut-être que nous changerons d’avis plus tard, peut-être pas, mais pour l’instant il n’y en a pas. Alors imaginons un monde où nous résolvons le problème avec de super apps préinstallées et un moyen pour les développeurs de créer des web apps”.

L’App Store a finalement ouvert ses portes un an après le lancement de l’iPhone, et héberge aujourd’hui 2,2 millions d’apps.

Le responsable du marketing n’a pas échappé à une question sur une supposée panne d’innovation chez Apple ces derniers temps. « Je pense en fait que les progrès des derniers modèles sont aussi importants, voire parfois plus, que ceux des premiers. Je pense que nos attentes changent davantage, mais pas les progrès à chaque nouvelle génération », défend-il.

Face à une concurrence toujours plus féroce et innovante, l’iPhone représente toujours l’état de l’art, assure-t-il :

La qualité est inégalée. La facilité d’utilisation est toujours inégalée. L’intégration du matériel et du logiciel est inégalée. Il ne s'agit pas d'être les moins chers ou ceux qui en donnent le plus, il s'agit de faire le meilleur qui soit.

Phil Schiller lors de la présentation de l’iPhone 7

Mais l’iPhone est-il un produit d’avenir à l’heure où les intelligences artificielles s’exportent en dehors des smartphones, interroge Backchannel ? « Personnellement, je pense encore que le meilleur assistant est celui que vous avez toujours avec vous. Avoir mon iPhone sur moi est mieux que quelque chose coincé dans la cuisine ou sur un mur », oppose Phil Schiller.

Même quand les assistants tels qu’Alexa sont présents dans tellement d’objets (haut-parleurs, frigo, interrupteurs, aspirateur, voitures…) qu’ils en deviennent ubiquitaires ?

« Les gens oublient la valeur et l’importance des écrans, réfute le dirigeant. Quelques unes des plus grandes innovations de l’iPhone au cours de ces dix dernières années ont concerné l’écran. Les écrans ne vont pas disparaître. Nous aimons toujours prendre des photos et nous avons besoin de les regarder, et une voix désincarnée ne peut pas me montrer des images. »

Apple a pourtant fait un premier pas intéressant vers cette technologie presque transparente avec les AirPods, qui mettent (plus ou moins) discrètement Siri dans le creux des oreilles. Un projet d’assistant domestique similaire à Amazon Echo serait aussi en route à Cupertino.

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


19 Commentaires

avatar powergeek 09/01/2017 - 17:23 via iGeneration pour iOS

Est-ce que ce discours arrive encore à convaincre ? Utilisateur des produits Apple depuis l'Apple II, je ne retrouve plus l'effet wow de l'Apple II, du Lisa, du Mac 128ko, du Newton, de l'iMac et du premier iPhone. Apple ronronne et on sait ce que ça a donné dans les années 90... je me surprends à regarder ailleurs, les Surface, les smartphones Android... un moment d'égarement sans doute ;)

avatar whocancatchme 09/01/2017 - 17:34 via iGeneration pour iOS

@powergeek

Cook n'est qu'un financier malheureusement... aucune vision

avatar reborn 09/01/2017 - 17:37 via iGeneration pour iOS

@whocancatchme

Ça tombe bien ce n'est pas lui qui pense les produits mais l'équipe design, comme sous Jobs mais sans Jobs

avatar eastsider 09/01/2017 - 17:42 via iGeneration pour iOS

@powergeek

Bin ecoute ... merci aurevoir, tant pis pour toi, ca en fera plus pour les autres.

avatar xavier25 09/01/2017 - 17:28 via iGeneration pour iOS

Un assistant avec écrans holographiques générés depuis un bracelet par exemple suffirait à se passer d'un écran. On se sait pas ce que l'on aura dans 20 ans mais je me souviens très bien de ce Keynote il y a 10 ans. Un moment d'exception pour l'industrie hi tech comme il y en a peu. Pour frémir un peu de la sorte je me tourne vers Tesla et Space X aujourd'hui. En attendant un éventuel one more thing.

avatar eastsider 09/01/2017 - 17:42 via iGeneration pour iOS

@xavier25

Non merci j aime l ecran.

avatar reborn 09/01/2017 - 17:36 via iGeneration pour iOS

Ah les fameux écran holographique, est-ce vraiment un ideal à atteindre ?

avatar huexley 09/01/2017 - 20:26

Probablement idéal pour regarder Jackie et Michel à la Maison, je reste plus dubitatif pour l'utilisation dans le métro...

avatar Captainsam 09/01/2017 - 22:41

@Powergeek : +1
Avant j'étais subjugué par Apple, leurs pubs étaient "wawww", puis leurs appareils..
Aujourd'hui pareil que toi, je suis toujours intéressé par les produits Apple, mais à mes yeux ils sont beaucoup moins ouf qu'avant. (Je ne parle pas en terme de puissance, je parle en terme de standing etc...)

avatar melaure 10/01/2017 - 09:56

Parce qu'on parle en temps que personne qui apprécient la technologie, et là y a plus grand à voir chez Apple. Je le comprend parfaitement, j'ai aussi commençé avec l'Apple II.

Les gens qui se réjouissent encore sont ceux de la mode et qui achètent des produits Apple pour se donner des air, n'est-ce pas eastrider. S'ils avaient une once de technologie dans les veines, ils seraient bien plus critique ...

avatar ibins 09/01/2017 - 22:48 via iGeneration pour iOS

oh, que c'est jolie : "le coup de Phil..." :-)

avatar poco 10/01/2017 - 00:33 via iGeneration pour iOS

La magie est passée. Autant je me précipitait il y a quelques temps dans les Applestore aux US, Australie, etc... autant je me suis surpris à baver sur les Samsung Gear S ce we et de penser au switch.

avatar harisson 10/01/2017 - 07:16

"et une voix désincarnée ne peut pas me montrer des images."

Il m'a l'air un peu/partiellement largué sur les futurs nouveaux usages le Phil. L'IA permet, entre autres, de mieux trier et plus rapidement les images qu'on veut montrer sur son écran surtout qu'avec les gros stockages et le numérique, on fait mille fois plus de clichés qu'avant.

avatar deltiox 10/01/2017 - 07:45 via iGeneration pour iOS

Je ne comprends pas cet article

Quel directeur marketing en poste vous dirait : "je me souviens, a l'époque on sortait de vraies nouveautés. Maintenant, faut pas rêver, avant de sortir un produit de rupture, va falloir patienter parce que la tant que les gens achètent chaque année la même chose en un peu plus fin ou puissant, on est pas prêt de lâcher le filon"

Il s'agit d'un discours classique que tout marketeux sortirait mécaniquement qu'il s'agisse de frigo, de boulon ou d'iPhone

avatar gela 10/01/2017 - 07:50 via iGeneration pour iOS

Moi aussi j'était très très fan d'Apple. C'était LA compagnie qui me plaisait. J'ai commencé avec le LC. Maintenant c'est plutôt bof. La vision commerciale et leurs prix, ouach. J'ai donc été tenté par un Android. Je l'ai gardé 6 semaines. Juste le temps de détester ce milieu. Le store est un vrai ramassie de merde et de pub. Avant de trouver l'app qui convient il faut galerer comme in diable et se taper des pubs aux 3 secondes. Et la synchro avec le Mac est d'un pénible inimaginable. Heureusement le SE est venu à la rescousse. Donc je continue avec Apple même si...

J'ai aussi tenté le téléphone Windows. Ha ha, c'te blague. Plus jamais, même en rêve.

avatar melaure 10/01/2017 - 09:57

On est bien d'accord in fine, les OS nous plaisent toujours, et nous sont malheureusement indispensables, mais c'est le matos qui est de plus en plus ridicule et surtout anti-consommateur ;)

avatar killabling 10/01/2017 - 20:23 (edité)

Pour ma part, et vu que l'iphone est l'usine a ca$h d'Apple, les types n'ont plus que sa en tete...ils sont obnubilés par l'iphone et donc pour le reste il n'y a aucune vision....
Ne se rendent ils pas compte de la progression de la concurrence ou comptent t'il juste sur la fidélité de leur client??
En tout cas,si demain l'iphone subit la meme cata que le Note7,que se passerait il meme avec autant de ca$h?
Dans tous les cas,ils seraient heureux chez apple de pouvoir compter sur les ventes des macbook ou d'avoir d'autres relais de croissance....
Mais bon...

avatar yoyo84g 11/01/2017 - 23:52 via iGeneration pour iOS

À découvrir sur eBay:

https://www.ebay.fr/itm/332089505956

iPhone edge original V1 collector 10ans !

avatar yoyo84g 11/01/2017 - 23:58 via iGeneration pour iOS

un iphone collector sur ebay