Samsung



Google impose la marque Android à ses « partenaires »

D’abord sur le Samsung Galaxy S5, puis sur le HTC One (M8), l’apparition de la mention « powered by Android » sur l’écran de démarrage de certains smartphones n’a pas manqué de provoquer des interrogations. Google l’impose-t-elle aux fabricants ? Oui, répond Android Police.

C’est même une condition sine qua non pour que les appareils de ces fabricants aient accès aux services de Google et au Play Store. Cette mention doit absolument apparaître « en bas de l’écran, centrée horizontalement », être nettement distinguée des autres éléments de l’écran de démarrage, et mesurer au moins 1,5 cm de hauteur.

Image AndroidCentral.
Image AndroidCentral.

Tous les nouveaux appareils devront l’afficher, ainsi que les anciens appareils qui seront mis à jour avec de nouvelles versions d’Android. L’impact de cette décision est très limité, d’autant qu’il est devenu rare de redémarrer son smartphone (oui, même sous Android) — mais c’est une preuve de plus, s’il en fallait encore une, que Google reprend le contrôle sur son système mobile.



Samsung repousse les limites : 16 000 milliards de pixels pour le S5

Le Galaxy S5 de Samsung ne sera pas livré avec un appareil photo et un capteur de 16 millions de pixels, mais avec un capteur révolutionnaire de 16 000 milliards de pixels, pas un de moins ! De quoi, assure le constructeur coréen, obtenir des photos « de grande qualité », le contraire aurait été surprenant…

Sur le site officiel de Samsung, on pouvait lire : « l’appareil photo de 16 millions de mégapixels vous assure des photos de grande qualité et des couleurs au plus près de la réalité » — Clic pour agrandir

Cette erreur, sans doute de traduction, a été depuis corrigée par Samsung sur la page concernée. Alors, pure erreur de frappe, ou nouveauté vraiment révolutionnaire révélée un peu trop rapidement ?

merci Vincent



La Samsung Gear Fit en précommande à 199,99 €

Les nouvelles montres connectées de Samsung seront disponibles le 11 avril prochain, en même temps que le Galaxy S5. La montre Gear 2 Lite sera vendue à 249,99 €, le bracelet Gear Fit sera vendu 199,99 €, les deux peuvent d’ores et déjà être précommandés sur le site de Bouygues Telecom.

Samsung Gear Fit.
Samsung Gear Fit.

La Gear 2 Lite est une montre connectée sous Tizen dotée d’un écran 1,63 pouce 320 x 320 px. Bardée de capteurs, elle est aussi capable de mesurer le rythme cardiaque, de suivre le nombre de pas et d’observer le sommeil de son utilisateur. Contrairement à l’ancienne Galaxy Gear et à la Gear 2 « tout court » qui ne devrait pas être commercialisée en France dans un avenir proche, la Gear 2 Lite n’intègre pas de capteur photo.

La Gear Fit est techniquement très proche de la Gear 2 Lite, à ceci près que grâce à un écran AMOLED incurvé, elle adopte un format « bracelet » plus proche de celui des Jawbone Up et autres Nike Fuelband. Elle ne se limite toutefois pas au suivi d’activité, puisqu’elle reçoit elle aussi diverses notifications des seize appareils Samsung compatibles, dont le Galaxy S5.

Deux produits très proches donc, mais qui s’adressent à deux clientèles différentes, l’une plus sensible à la connexion avec un smartphone, l’autre plus intéressée par le suivi d’activité et le design. Une manière pour Samsung de mettre plus qu’un pied sur un marché déjà très relevé… et attendant une potentielle iWatch.



Pub : Samsung met la Surface et l'iPad dans le même sac

L'iPad et la Surface font les frais de la dernière publicité comparative de Samsung. Apple avait imaginé le slogan "Il y a une app pour ça", chez Samsung cela devient "Elle peut le faire" avec comme support les dernières Galaxy Tab Pro. Pour l'iPad c'est l'impossibilité de faire fonctionner simultanément deux applications à l'écran qui est à nouveau mis en avant. Une lacune d'iOS qui sert très régulièrement de charpente au discours des concurrents de l'iPad.

Plus loin, deux copines évoquent le nombre de pixels de leurs écrans et la propriétaire d'un iPad est stupéfaite de voir qu'elle reste en retrait malgré le "machin truc Retina" de son iPad (la Galaxy Pro 8,4" affiche en 1600x2560 contre 2048x1536 sur le mini Retina).

Ne pouvant jouer la carte du multitâche face au Windows des Surface (un credo très utilisé aussi par Microsoft contre les tablettes d'Apple), Samsung vise ailleurs. Deux utilisateurs de Galaxy Tab Pro rient sous cape d'un propriétaire de Surface qui qualifie son appareil de tablette tout en l'encombrant d'un clavier externe, d'un dock pour batterie et d'une souris, attributs réservés habituellement aux portables PC.

Comme toujours dans ce genre de publicités, il est intéressant de lire les textes écrits en petite taille, comme celui ici qui précise que le multifenêtrage sur les Samsung ne fonctionne pas avec toutes les applications.

À noter aussi que Samsung tease sur l'ouverture prochaine d'un site tout entier dédié à son design, sa philosophie, son approche et ses méthodes. Lever de rideau le 27 mars à l'adresse  : www.design.samsung.com. Régulièrement brocardé parce qu'il n'excellerait que dans le plagiat - quand ce n'est pas devant les tribunaux - le groupe va tenter de récuser cette image.



Mauvaise pub pour les ambassadeurs vedettes de Samsung

Samsung ne manque jamais une occasion d'utiliser l'aura d'une vedette pour faire la promotion de ses produits. Le constructeur investit lourdement dans ce type de sponsoring qui peut se révéler à double tranchant : les exemples de loupés ne manquent pas, qui, au final, ternissent la belle image que voudrait se donner la marque.

LeBron James, célèbre basketteur NBA, est lui aussi un « ambassadeur » de Samsung. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit un expert en la matière. Il a ainsi appris à ses dépens que le constructeur qui le sponsorise ne proposait pas de service de sauvegarde automatique à la iCloud. Dans un tweet posté puis supprimé quelques minutes plus tard, la vedette fait part de son grand désarroi : son smartphone venait d'effacer par mégarde toutes ses données. Il en a éprouvé une rude sensation, « une des pires de toute ma vie ».

Précision utile, James ne précise pas quel était le smartphone en question. Mais le basketteur étant un des promoteurs de la famille des Galaxy Note, le propos (retweeté par une partie des 12 millions d'abonnés) a fait sourire les détracteurs de la marque, d'autant que ces quelques mots ont été prestement supprimés après leur mise en ligne.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel couac survient. AppleInsider liste malicieusement quelques uns de ces loupés, le plus récent étant les selfies d'Ellen DeGeneres durant la cérémonie des Oscars : Samsung a beau avoir été un des principaux sponsors de l'événement, l'hôte n'a cessé de poster sur Twitter… depuis son iPhone, même si les selfies « officiels » ont été réalisés avec des Galaxy Note 3 (lire : Samsung a placé son Note 3 aux César et aux Oscars).

En décembre, le lancement de l'équipe de foot fictive Galaxy 11 (composée de stars planétaires du ballon rond) a été terni par des tweets promotionnels de son entraîneur, le mythique Franz Beckenbauer, postés là aussi depuis un iPhone. David Beckham s'est vu lui offrir le titre « prestigieux » d'ambassadeur de Samsung pour les JO de Londres en 2012, avant qu'il n'empoigne son iPhone pour prendre des photos durant le SuperBowl suivant.

Tags:


Samsung participerait toujours à la fabrication de l'A8

La fabrication de l'A8 pour le prochain iPhone est entre les mains de TSMC mais aussi de Samsung, écrit ZDNet Corée. Un contact chez Samsung a assuré qu'Apple travaillait encore avec son rival sur cette nouvelle génération de processeur. Mi-février, une rumeur plaidait pour un désengagement de Samsung, confronté à des problèmes de production. Ils ont été largement exagérés, ajoute ce contact.

D'après ZDNet, Samsung va fabriquer cette puce dans son usine texane. Le contrat a été signé avec Apple et les derniers tests sont en cours, avant le démarrage d'une production en masse. La semaine dernière, le Commercial Times évoquait une production en cours chez TSMC. Le site parlait aussi d'un partage de la production entre ces deux concurrents.

Toujours dans l'article de ZDNet, une source parle d'un lancement du prochain iPhone au troisième trimestre, ce qui amène entre juillet et septembre. Depuis deux ans Apple a commercialisé ses nouveaux téléphones la dernière semaine de septembre, quasiment le même jour (21 et 20 septembre). Une habitude qui peut être bousculée si d'aventure Apple inaugure sa fameuse nouvelle catégorie de produit.



Samsung ne gonfle plus ses benchmarks avec Kitkat

La mise à jour d’Android 4.4.2 aura eu raison de la tricherie du fabricant coréen pour ses Galaxy S4 et Note 3. Jusqu’à présent les données recueillies lors d’un benchmark étaient artificiellement amplifiées par Samsung, mais ce n’est plus le cas avec cette dernière version.

C’est Ars technica qui rapporte que la mise à jour a eu un impact sur les résultats des benchmarks. Les scores observés par le passé étaient gonflés à hauteur de 20 %, car le processeur du smartphone était automatiquement poussé au maximum de ses capacités, et ce, pendant toute la durée des tests. Il ne s’agit pas là de la première tentative de Samsung pour améliorer ses performances en trichant.

Il y a quelques mois le site AnandTech avait découvert l’optimisation des CPU et GPU dans le Galaxy S4. Ce n’était pas très fair-play de la part du fabricant qui boostait la note de ses mobiles lors des tests pour influencer une partie des clients potentiels.

La rédaction d’Ars technica avait noté une liste d’applications dans Android 4.3 pour étudier l’évolution du CPU au fil des mises à jour. Il existe par ailleurs une liste d’URL qui, une fois lancées, ouvrent le navigateur web du mobile et stimulent le CPU. Concrètement, les résultats sont faussés en redéfinissant le seuil d’utilisation du CPU. Là encore, les appareils mobiles de Samsung semblent plus rapides, au détriment de l’autonomie.

Avec la version 4.4.2, tous ces résultats artificiellement gonflés sont a priori de l’histoire ancienne. Reste que cette politique rend paranoïaque : comment ne pas se méfier de Samsung désormais ? La confiance envers le fabricant coréen en prend un coup, du moins chez les consommateurs attentifs aux benchmarks…

Résultats de tests effectués avec GeekBench 3 sur le Galaxy S4.

Dans le cas présent, on peut se demander à quoi servent les benchmarks si finalement leurs résultats sont faussés par les constructeurs ? Cette fois-ci le ménage a été fait et les Galaxy S4 sous Android 4.4.2 ne sont plus boostés. Mais qu'en sera-t-il du S5 ? Pour l’heure en tout cas, Samsung semble faire machine arrière concernant cette pratique largement critiquable. Mieux vaut tard que jamais !



Samsung a placé son Note 3 aux César et aux Oscars

Ce week-end était placé sous le signe du cinéma. Vendredi soir, la France a fêté le septième art avec la cérémonie des Césars, avant les États-Unis qui a célébré Hollywood la nuit dernière avec la cérémonie des Oscars. Au-delà des différences de moyens, au-delà des gagnants et perdants de chaque cérémonie, on retiendra surtout deux photos prises par deux remettants et qui partagent un curieux point commun.

Deux « selfies » qui ont un étrange point commun… — Clic pour agrandir

En France, le comique Kev Adams a remis le César du meilleur film d’animation et il en a profité au passage pour se prendre en photo avec Cécile de France, la maîtresse de cérémonie. Aux États-Unis, c’est l’animatrice d’un célèbre talk show Ellen DeGeneres qui présentait les Oscars et elle a pris le temps de se prendre en photo avec Bradley Cooper et une dizaine d’autres stars, de Jennifer Lawrence à Brad Pitt, en passant par Meryl Streep et Kevin Spacey.

Ces deux photos sont des « selfies », un concept et un terme extrêmement populaires depuis quelques mois. Jusque-là, rien de spécial, mais de part et d’autre de l’Atlantique, les deux images ont été prises avec… un Samsung Galaxy Note 3. Une coïncidence qui ne doit certainement rien au hasard : les Oscars sont sponsorisés par le constructeur coréen et si les César ne semblent pas concernés, Kev Adams n’a fait qu’un effort minimal pour plaire à Samsung.

… ils ont tous les deux été réalisés avec un Samsung Galaxy Note 3 ! – Clic pour agrandir

De fait, le comique a pris une photo avec le téléphone, pour mieux la tweeter… avec son iPhone. Quant à Ellen DeGeneres, elle a fait l’effort de publier les photos prises avec le Note 3 sur le même appareil, certes, mais pour mieux reprendre l’iPhone pour tous les autres tweets. Sans compter que sur les deux photos prises avec la phablette, il y en a une qui est totalement floue… on a vu plus vendeur.

Voilà qui devrait faire plaisir à Samsung, même si le constructeur a été vu à la télévision dans des programmes très populaires et c’était peut-être son unique objectif. Pour l’anecdote, le tweet avec le selfie de groupe est le plus retweeté de l’histoire du réseau social avec à l’heure actuelle près de 2,5 millions de RT. On n’en dira pas autant du message de Kev Adams qui n’a même pas atteint les 1000 retweets pour le moment…

Image @IMtheRookieClic pour agrandir

Et sans rapport avec Samsung, on a croisé une personnalité inattendue dans la salle des Oscars : Craig Federighi, le patron d'iOS et d'OS X !



Le capteur d'empreintes du Galaxy S5 en vidéo

Une prise en main du capteur d'empreinte du Galaxy S5 permet de mieux se rendre compte de son fonctionnement et des différences avec celui de l'iPhone 5s. Le rédacteur de SlashGear explique qu'il faut absolument poser son doigt bien à plat lorsqu'on le fait glisser verticalement par dessus le bouton dans lequel est intégré le scanner. Un guide lumineux au bas de l'écran renseigne aussi l'utilisateur sur le mouvement à accomplir.

Comparé à l'iPhone 5s, le système de déverrouillage de Samsung rend plus délicate son utilisation en tenant le téléphone d'une seule main (la taille du Galaxy n'aide certainement pas non plus). Sur l'iPhone 5s, l'utilisateur qui a enregistré son pouce a plus de latitude, puisqu'il n'a qu'à le poser sur le bouton et encore, pas obligatoirement à plat. À noter que Samsung travaille avec Paypal pour la validation de paiements par ce procédé.



Le Galaxy S5 se dévoile plus tôt que prévu

Une prise en main du Galaxy S5 (qui sera annoncé ce soir) a été publiée et rapidement retirée par Pocket-Lint (lien cache de Google). Les écrans montrent la date d'hier, ce qui peut correspondre en effet à une présentation faite sous embargo à Barcelone.

Publication anticipée et malheureuse qui donne du coup quelques détails sur ce nouveau modèle. D'autres photos publiées sur le Twitter de (repérées par Nowherelse) confirment un design qui ne change finalement pas tant que cela comparé au Galaxy S4 (seconde capture ci-après). Sauf si Samsung a gardé dans sa manche une déclinaison plus "premium" sur les matériaux, comme la rumeur l'a évoqué un temps.

Galaxy S5 - Pocket-Lint


Lire la suite