Fermer le menu

Siri

Toute l'actualité sur Siri

« OK Google » et « Dis Siri », trop de liberté de parole

| 21/01/2015 | 15:48 |  

Un collègue déboule dans votre bureau et beugle « Dis Siri ! Envoie un message à chérie disant "si tu reviens, j'annule tout". » Tout à coup, tous les iPhone branchés s'allument et s'apprêtent à envoyer le message — heureusement, Siri demande une confirmation. Qui n'a pas eu le droit (ou n'a pas fait) cette blague au moins une fois ?

Avec iOS 8, Apple permet en effet d'activer Siri sans toucher son iPhone, à condition qu'il soit branché à une source d'alimentation. Il suffit de prononcer la phrase magique « Dis Siri » pour que l'assistant se réveille (l'option est dans les réglages de Siri). Sur Android, c'est « OK Google » qui active Google Now, que le smartphone soit branché ou non.

Activer Siri ou Google Now sur plusieurs appareils en même temps d'une simple parole est amusant, mais la blague révèle aussi un écueil important de ces commandes vocales qui sont amenées à se répandre dans de plus en plus de produits.

Quand la personne à côté de vous dans le bus dira à son Apple Watch « Dis Siri, dis à Florian que je serai en retard », votre Apple Watch prendra aussi en compte la commande. Sans même attendre la montre de Cupertino, c'est déjà ce qui se produit avec les périphériques Android Wear.

Désactiver la reconnaissance du « Dis Siri » n'est pas une réponse satisfaisante puisque c'est se priver d'une fonction utile, notamment quand on cuisine des cupcakes.

La solution la plus évidente, c'est de personnaliser cette commande. Le Moto X 2014 le permet déjà ; on peut remplacer « OK Google » par n'importe quoi. Il faut répéter plusieurs fois sa phrase personnalisée pour que le téléphone l'enregistre bien. D'après nos tests, la reconnaissance est aussi bonne qu'avec le traditionnel « OK Google ».

L'étape suivante, ce sera la reconnaissance de l'empreinte vocale. De la même manière que Touch ID distingue chaque doigt individuellement, Siri saura certainement reconnaître un jour la voix de son propriétaire. D'ici là, il serait déjà bienvenu de pouvoir personnaliser la commande vocale afin que l'Apple Watch reste effectivement un appareil personnel.

> Accéder aux commentaires

Siri plus rapide ?

| 14/01/2015 | 09:00 |  

Siri est-il plus rapide ? L'observation a été faite par John Gruber cette nuit, qui s'est empressé de réaliser un comparatif avec Google Now, au bénéfice de l'assistant vocal d'Apple. La compréhension des ordres de l'utilisateur, tout comme les réponses de Siri, se montrent un peu plus véloces, ce qui ne signifie pas pour autant que le service d'Apple se montre plus pertinent que celui de Google : on ne parle ici (si on ose dire) que des performances pures. Dans la foulée du blogueur, de nombreux témoignages font également état d'amélioration dans la vitesse de la dictée vocale.

En français, Siri donne aussi l'impression de se montrer plus réactif, mais peut-être avez-vous des résultats différents (faites-nous en part dans les commentaires !). Par ailleurs, on a appris hier que Siri était en phase d'apprentissage de nouvelles langues, dont le tchèque, le slovaque et le polonais.

> Accéder aux commentaires

Siri apprend le polonais, le tchèque et le slovaque

| 13/01/2015 | 13:00 |  

iOS 8.1.2 contient du code qui prouve que Siri devrait bientôt parler plus de langues. L’assistant vocal d’Apple est actuellement capable de comprendre et parler treize langues, mais si on élimine les variations d’une même langue, la liste se réduit à neuf : anglais, français, allemand, espagnol, italien, japonais, coréen, le cantonais et le mandarin. Cette liste n’a pas bougé depuis iOS 6, mais Siri pourrait bien proposer assez rapidement d’autres langues, cette fois du côté de l’Europe de l’Est.

Un site tchèque a ainsi découvert que la dernière version d’iOS 8 intègre des traductions liées à Siri dans plusieurs langues slaves. Chaque élément est traduit en tchèque, en slovaque et en polonais et il semble ainsi évident que Siri pourra fonctionner dans ces langues. La seule question qui reste est celle du calendrier : est-ce qu’Apple attendra iOS 9 pour enrichir son assistant vocal, ou est-ce que l’on peut compter sur une mise à jour intermédiaire ?

iOS 8.2 est actuellement testée par les développeurs et on sait également qu’un iOS 8.3 est prévu en interne avant la sortie d’iOS 9. Toutefois, Apple sort rarement de nouvelles fonctions hors des mises à jour majeures annuelles et on peut penser que l’entreprise attendra l’automne 2015 et son nouveau système mobile pour enrichir Siri. Par ailleurs, les trois langues slaves évoquées ici ne sont peut-être pas les seules prévues : l’été dernier, des offres d’emploi publiées par Apple laissaient entendre que neuf autres langues pourraient être ajoutées à Siri.

Pendant ce temps, Google continue d’enrichir la fonction similaire d’Android : Android Police a fouillé le code de Google Now et découvert plusieurs nouveautés. Certaines sont déjà connues des utilisateurs de Siri, comme la possibilité d’activer l’assistant vocal depuis l’écran verrouillé ou encore modifier certains paramètres de l’appareil (couper/lancer le Bluetooth ou le Wi-Fi), d’autres sont plus originales.

Ainsi, Google pourrait activer un mode qui ferait en sorte que chaque notification reçue par l’utilisateur soit lue par Google Now. Cette option pourrait être activée uniquement en présence d’un appareil Bluetooth ou quand un casque est connecté. La nouveauté la plus importante toutefois...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Viv, la nouvelle invention des créateurs de Siri

| 06/01/2015 | 13:00 |  

« Siri en 2014 est moins performant qu'il était en 2010 » juge Gary Morgenthaler, l'un des premiers investisseurs dans l'entreprise qui développa l'assistant entre 2008 et 2010 avant qu'Apple ne l'achète et ne l'inaugure avec l'iPhone 4s fin 2011. Deux des anciens co-fondateurs de Siri se sont lancés depuis 2012 dans une nouvelle aventure, baptisée Viv Labs. Wired lève un coin du voile sur cette technologie qui est pour l'heure montrée à quelques privilégiés. Viv entend faire mieux et plus que Siri mais aussi Google Now.

Viv doit être capable de répondre à des requêtes comportant plusieurs critères très différents. Quelques exemples sont donnés comme «Trouve moi le billet le moins cher pour un vol entre l'aéroport de San Francisco et celui de Charles de Gaulle le 2 juillet avec un retour le lundi suivant ». Ou bien encore « Trouve-moi un vol vers Dallas avec une place qui pourrait convenir à Shaq (un joueur de basket à la corpulence hors-norme, ndr) » ou, toujours dans le genre sophistiqué, « Sur le chemin pour aller chez mon frère j'ai besoin d'acheter un vin pas trop cher qui pourrait aller avec des lasagnes ».

Pour répondre à de telles requêtes, Viv va s'appuyer sur les infos personnelles de l'utilisateur et sur plusieurs bases de données ou sites internet plus ou moins spécialisés pour extraire les informations nécessaires et formuler une réponse dans les plus brefs délais (voir l'infographie qui détaille le cheminement que suit Viv pour répondre à l'une de ces demandes). Viv doit être capable de fonctionner en générant à la volée son propre code de recherche et d'agrégation d'informations, là où Siri et Google Now empruntent les chemins très balisés par leurs développeurs.

Dag Kittlaus, l'un des inventeurs de Siri, explique qu'il s'agit de poursuivre le travail entamé avec l'assistant désormais entre les mains d'Apple « Siri est le premier chapitre d'une bien plus longue histoire ». L'homme a quitté Apple le lendemain de l'annonce de l'iPhone 4s, jour aussi du décès de Steve Jobs.

Le cofondateur d'Apple avait appelé Dag Kittlaus en mars 2010, trois semaines après la sortie de la première version de Siri sous la forme d'une app iPhone. À la grande surprise de Kittlaus, Jobs connaissait l'app sur le bout des doigts et il voulait acheter la petite entreprise. Malgré un premier refus, Jobs réussit à convaincre l'équipe en leur expliquant qu'avec Apple, Siri serait mis entre les mains d'un public beaucoup plus important et qu'il serait l'un de...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Siri se débrouille (un peu) mieux avec le cinéma

| 05/12/2014 | 12:15 |  

Siri s'améliore avec les informations liées au cinéma mais les apps spécialisées gardent tout leur intérêt. Ainsi que l'a relevé iPhoneAddict, Siri sait désormais vous lister les salles de cinéma et les horaires correspondant aux films du moment. Cette capacité n'était offerte qu'aux utilisateurs anglophones.

Demandez quels films passent actuellement et Siri vous présente une liste d'affiches puis les salles de cinéma proches de votre position qui passent ces films et les horaires du jour. On reste sur sa faim pour les réservations qui sont possibles pour les utilisateurs américains.

Pour autant, il ne faut pas encore accorder une confiance aveugle à Siri. La base de donnée sur laquelle il s'appuie manque encore de fiabilité. Pour les films testés, l'assistant n'a pas mentionné un gros UGC local (Cité Internationale pour les lecteurs lyonnais) alors que d'autres cinés pas forcément plus près sont donnés. Il a oublié aussi un cinéma à 10 minutes à pied de nos locaux, très connu — le Comoedia — qui passe le film que l'on cherchait. Bref, ce n'est pas encore une fonction incontournable, mais Siri progresse, c'est déjà bien.

> Accéder aux commentaires

Il n'y a pas de danger à utiliser Siri au volant, assure Apple

| 24/11/2014 | 15:30 |  

Apple a répondu aux critiques formulées sur la dangerosité à utiliser Siri en voiture. Début octobre, l'association américaine des automobilistes (AAA) avait publié une étude sur les risques de distraction au volant entrainés par toutes les activités menées en parallèle à la conduite. Siri avait été décrit comme sollicitant beaucoup plus l'attention du conducteur que d'autres systèmes.

Crédit : AAA
Un des problèmes courants de Siri est qu'il donne des réponses différentes pour des questions pratiquement identiques. Dans d'autres circonstances, Siri demande de prononcer une commande précise pour accomplir une tâche, et s'écarter juste un peu de cette phrase entraîne un échec.

Quand on ne parvient pas à dicter correctement un message du premier coup, il faut recommencer de zéro car il n'est pas possible d'éditer un message. Siri a également fait des erreurs comme appeler la mauvaise personne. Des participants ont également exprimé de la frustration par rapport au sarcasme et à l'humour de Siri.

Apple a répondu à ces propos au travers d'un article sur Wall Street Journal qui s'intéresse aux défis posés aux fabricants automobiles pour l'intégration de tels assistants intelligents. La position d'Apple est de dire que l'AAA n'a pas utilisé Siri dans sa version adaptée expressément aux voitures, mais avec un simple kit mains-libres.

CarPlay et Siri Eyes Free utilisent les commandes habituelles de votre voiture de manière intuitive. De sorte que vous n'avez pas besoin de prendre et de regarder votre téléphone pendant la conduite. Ces systèmes sont adaptés de manière à ce que vous n'ayez accès qu'aux applications iPhone qui sont optimisées pour la voiture et qui sont utiles à l'intérieur d'un véhicule.

EyesFree désigne un mode où Siri est activé depuis un bouton sur le volant. On discute avec Siri mais jamais l'écran ne s'allume pour éviter d'attirer l'attention visuelle du conducteur. Avec CarPlay, il y a un écran déporté dans la planche de bord de la voiture mais on ne peut pas utiliser n'importe quelle application. Comme l'explique Apple, on reste sur une sélection précise d'apps. C'était peut-être une faiblesse dans l'étude de l'AAA. Parmi les scénarios testés il y en avait de courants (prise d'appel, envoi d'un SMS) mais aussi de plus singuliers pour qui est en train de conduire : actualisation de son profil Facebook ou envoi d'un tweet…

Reste qu'il est beaucoup plus facile aujourd'hui pour Apple de contrer cette critique sur l'usage de Siri maintenant qu'elle a CarPlay et Siri...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Siri déconcentre beaucoup au volant selon une étude américaine

| 08/10/2014 | 15:48 |  

Siri a récemment été impliqué dans deux accidents de voitures aux États-Unis. Il ne s'agit pas de faits divers mais de crashs ayant eu lieu dans le cadre d'une étude menée par l'AAA, l'association américaine des automobilistes, sur la distraction au volant.

Un participant.

Cette étude, réalisée avec 45 participants de 18 à 40 ans aussi bien en simulateur qu'en condition réelle, conclut que Siri est le système électronique qui déconcentre le plus parmi tous ceux testés. Les conducteurs étaient équipés d'un micro-cravate et activaient l'assistant d'Apple avec la commande vocale « Hey Siri ». À aucun moment, donc, ils ne touchaient l'iPhone ni ne regardaient son écran, l'interaction était entièrement vocale.

Comparé aux assistants vocaux des fabricants de voiture (Chevy MyLink, Mercedes Comand, Toyota Entune...), Siri est celui qui distrait le plus le conducteur. Sur les trois accidents survenus pendant les tests (ils se sont produits dans le simulateur), Siri était impliqué dans deux. Le troisième s'est produit alors que le conducteur utilisait le menu d'un système multimédia.

Un des problèmes courants de Siri est qu'il donne des réponses différentes pour des questions pratiquement identiques. Dans d'autres circonstances, Siri demande de prononcer une commande précise pour accomplir une tâche, et s'écarter juste un peu de cette phrase entraîne un échec.

Quand on ne parvient pas à dicter correctement un message du premier coup, il faut recommencer de zéro car il n'est pas possible d'éditer un message. Siri a également fait des erreurs comme appeler la mauvaise personne. Des participants ont également exprimé de la frustration par rapport au sarcasme et à l'humour de Siri.

C'est cette somme de choses qui fait que Siri déconcentre plus que les systèmes concurrents. L'AAA note tout de même que l'assistant est censé mieux reconnaitre la voix de l'utilisateur au fur et à mesure, ce qui pourrait améliorer ses résultats.

Siri déconcentre plus que la radio ou qu'une discussion avec un passager (Passenger dans le graphique).

Deux éléments de cette étude sont critiquables. D'abord, il est précisé que les participants devaient réaliser trois types d'action avec Siri : envoyer/lire des messages, mettre à jour son statut sur Facebook ou Twitter et consulter/modifier les rendez-vous de son calendrier. Or, les autres systèmes électroniques (qui n'embarquent pas tous des applications Facebook et Twitter), n'ont apparemment pas été testés selon les mêmes critères. Il semble que les participants en aient...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Avec Shazam, Siri connait la chanson (et HomeKit)

| 19/09/2014 | 18:30 |  

Parmi les nombreuses nouveautés d'iOS 8, on trouve la reconnaissance musicale de Siri. Pour l'utiliser il suffit de poser la question à l'assistant virtuel. « Quelle est cette chanson » ou « c'est quoi ce morceau » fonctionnent bien, et comme toujours Siri ne manque pas de faire preuve de personnalité dans ses réponses. Cette nouvelle fonction fait des merveilles en l'utilisant avec « Dis Siri » (Réglages > Siri), qui permet de lancer l'assistant en énonçant ces deux mots, sans avoir besoin d'allumer le terminal iOS (cela ne fonctionne toutefois que si l'iPhone ou l'iPad est relié au courant).

Le service, comme prévu, va piocher ses réponses dans la base de données de Shazam. Une fois le morceau reconnu, Siri propose d'acheter le titre sur l'iTunes Store. Et si le morceau n'est pas disponible en boutique, Siri va t-il le reconnaitre tout de même ? Au long de nos premiers essais, le cas ne s'est pas présenté.

Cliquer pour agrandir

Autre nouveauté activée aujourd'hui par Apple, le support de HomeKit : lorsqu'on demande à Siri d'allumer la lumière, il répond qu'il ne voit pas de périphériques HomeKit dans les environs. Actuellement, les premiers produits supportant la plateforme domotique d'Apple ne sont pas encore disponibles, mais cela va évoluer rapidement : Elgato a ainsi lancé récemment des ampoules connectées et autres accessoires compatibles. Withings, Netatmo ou encore Philips ont annoncé leur support de HomeKit.

[Edit] Précision sur le service Shazam disponible depuis la mise en ligne d'iOS 8.

> Accéder aux commentaires

L'intégration de Shazam dans Siri de retour dans la version finale d'iOS 8

| 11/09/2014 | 10:38 |  

La GM d'iOS 8 a ajouté des nouveaux fonds d'écran... mais retiré l'intégration de Shazam à Siri. Cette fonction, très pratique, permet de reconnaitre un morceau en demandant à l'assistant vocal « quelle est cette chanson ? »

Disponible depuis la première bêta, cette fonction a été retirée dans la GM sortie mardi soir. Pour identifier un morceau, il faut donc le faire à l'ancienne en ouvrant l'application Shazam ou un de ses concurrents.

Apple n'explique pas la raison de ce retrait inattendu, mais précise dans les notes de version de la GM que Shazam réintégrera Siri dans la version finale d'iOS 8. Celle-ci sortira mercredi 17 septembre.

> Accéder aux commentaires

Nouvelle rencontre amicale entre Cortana et Siri

| 02/09/2014 | 11:36 |  

Cortana contre Siri, deuxième épisode. L'assistant vocal de Microsoft tourne à nouveau en bourrique, avec humour, son homologue sur iOS. Alors que Siri sur iPhone 5s, gonflé d'autosatisfaction, se pâme devant un miroir, Cortana déboule sur le nouvel HTC One M8 Windows Phone. Un comparatif qui en cache d'autres : taille respective des deux téléphones, écran d'accueil plus sexy sur le Windows Phone… rien n'est dit sur ces points mais la mise en scène s'en sert allègrement.

S'en suit une brève conversation dans laquelle Cortana montre d'abord qu'elle sait prendre l'initiative — seule — d'avertir son utilisateur des conditions de circulation alors qu'un rendez-vous est inscrit dans son agenda.

La voix de Siri l'interroge ensuite sur sa qualité audio, Cortana fait alors remarquer que son téléphone a deux haut-parleurs. Ce à quoi l'iPhone 5s répond qu'il n'en a qu'un seul et — comble de malchance (comparé à l'HTC où ils sont puissants et surtout positionnés en façade) — qu'il est justement "assis" dessus…

HTC installe Windows Phone dans son One "M8"

C'est la deuxième fois que Microsoft s'appuie sur Cortana pour comparer son système à celui d'Apple. Dans la démonstration précédente, fin juillet, Cortana s'attachait également à montrer qu'elle pouvait fournir des informations à son utilisateur, non pas après qu'il l'ait explicitement sollicitée mais parce que le contexte s'y prêtait.

Cortana est intrégré à Windows Phone 8.1 mais l'assistant est pour le moment réservé aux États-Unis (la Chine et l'Angleterre seront servis avant la fin de l'année).

On remarque également que Microsoft a pris soin de mettre en avant un téléphone de HTC alors qu'il y a de quoi faire avec ses Lumia. Cependant, le M8 est la première vraie alternative récente aux terminaux récupérés de Nokia, autant soutenir ce partenaire…

> Accéder aux commentaires

Pages