Windows phone 7



MWC 2011 : toutes les annonces Microsoft sur Windows Phone 7

Le PDG de Microsoft Steve Ballmer tenait aujourd'hui conférence au Mobile World Congress. Un an après avoir présenté Windows Phone 7, Ballmer évoquait cette fois la prochaine mise à jour du système d'exploitation mobile de Microsoft.

Ballmer est plutôt satisfait de son dernier bébé : disponible sur 9 téléphones chez 60 opérateurs dans 30 pays, Windows Phone 7 a plutôt été bien reçu par les critiques, même si son succès commercial reste pour le moment limité. 93 % des clients seraient satisfaits de leur Windows Phone, et ils seraient 9 sur 10 à recommander WP7. Steve Ballmer peut attaquer iOS et Android assez facilement : Windows Phone 7 a le mérite de proposer autre chose que des grilles d'icônes sur des grilles d'icônes.

wp7-multitache

En 2011, Windows Phone 7, encore largement incomplet, gagnera en maturité : cela commence évidemment par le multitâche. Un multitâche à la sauce iOS, c'est-à-dire assez limité : Ballmer et son lieutenant Joe Belfiore tiennent le même discours que Jobs sur la nécessité de confiner le multitâche dans un cadre assez restreint. Ce multitâche fonctionne comme on si attend : les applications musicales jouent en tâche de fond, les jeux reprennent en quelques dixièmes de seconde. Microsoft n'y ajoute qu'une originalité : un appui long sur la touche Précédent permet d'afficher une vue ressemblant aux cartes de webOS et permettant de passer d'une application à l'autre.

Internet Explorer 9 va aussi faire son entrée dans Windows Phone 7 dans le courant de l'année. Au petit jeu de l'IE Fish Tank Test, IE 9 laisse sur place Firefox ou Safari. Au même test, la version mobile d'IE 9 enterre Safari : le premier utilise l'accélération graphique pour ce test très particulier alors que le deuxième ne l'a pas — mais l'aura certainement dans le futur. Le navigateur actuel de WP7 est déjà très fluide, le prochain promet donc de gagner encore en fluidité : son décodage de la vidéo H.264 (balise video HTML5) ne montre aucune faille.

Enfin, le iDisk de Microsoft, SkyDrive, sera beaucoup plus intégré à Windows Phone 7. Il trouvera logiquement sa place dans le hub Office et permettra la sauvegarde en ligne des documents. Il permettra aussi de travailler en collaboration sur des documents avec une fonction de partage des dossiers qui rappelle Dropbox.

Twitter sera bientôt intégré nativement dans le hub « Contact », alors qu'une mise à jour mineure qui sortira en mars apportera le copier-coller et le support des réseaux CDMA. Plus tard, les smartphones Windows Phone 7 pourront s'intégrer avec Kinect : certains jeux Kinect auront des applications compagnon WP7 permettant de les piloter.



Un Windows Phone Nokia dans l'année (MWC 2011)

C'est traditionnellement Sony Ericsson qui occupait le créneau du dimanche précédant l'ouverture du Mobile World Congress, mais Nokia s'est aligné cette année. Quelques jours après l'annonce historique d'un partenariat stratégique entre Nokia et Microsoft, Stephen Elop, ancien de Redmond et nouveau PDG à Espoo, a tenu à clarifier certaines incertitudes.

mwc201120110213082

Nokia avait trois options : construire en interne, rejoindre Android, ou catalyser Windows Phone 7. Elop explique que le statut de challenger de Windows Phone 7, nouveau venu sur le marché, a été un des arguments en sa faveur. Le partenariat avec Microsoft, qui doit encore être finalisé, permet à Nokia de réaliser des économies (payer la licence de WP7 et développer certains outils complémentaires de développement revient moins cher que de maintenir Symbian) tout en obtenant un OS sur le marché (contrairement à MeeGo). Microsoft obtient de Nokia la faculté de toucher un marché bien plus large qu'actuellement, et récupère l'excellent système de navigation de la firme finlandaise. À l'inverse, des marques comme Xbox ou Bing rejoignent l'univers Nokia. Bref, ce partenariat permet à Nokia d'être un peu plus qu'un simple OEM utilisant Windows Phone 7 (lire : Microkia : Nokia s'allie avec Microsoft pour Windows Phone 7).

Nokia Windows Phone

Jo Harlow, qui se retrouve à la tête d'une division regroupant tous les univers logiciels de Nokia, a clairement indiqué qu'un Nokia Windows Phone serait disponible sur le marché en 2011. L'image passée au moment de cette déclaration ne fait aucun mystère : ce téléphone devrait ressembler au concept qui a circulé ces derniers jours (lire : Un premier concept de Nokia Windows Phone ?).

Nokia continuera à faire quelques investissements de court terme pour accompagner la transition de Symbian vers WP7, mais n'abandonne pas tout à fait MeeGo pour autant. Stephen Elop a confirmé qu'un appareil sous MeeGo serait mis sur le marché en 2011, mais la tournure de son discours laisse à penser que MeeGo n'est clairement plus une priorité pour Nokia.

Elop a tenu à répondre à certaines questions sur son rôle dans cet accord : non, il n'est pas un cheval de Troie, la décision finale est revenue au conseil d'administration de Nokia et a été prise tard dans la nuit de mercredi à jeudi, à la veille de son annonce. Non, Elop n'est pas non plus un des principaux actionnaires de Microsoft : il détient des actions en tant qu'ancien vice-président, qu'il a commencé à vendre à son arrivée chez Nokia ; lors des discussions avec Microsoft, il a arrêté de les vendre, conformément à la loi ; conformément à la loi encore, il va maintenant lui falloir attendre avant de vendre les actions qu'il continue de détenir. Dans le même temps, il indiquera prochainement quelles sont les modalités financières de son poste chez Nokia.



Un premier concept de Nokia Windows Phone ?

Engadget a mis la main sur ce qui serait un premier concept de smartphone Nokia utilisant Windows Phone 7. Voilà qui semble indiquer que l'accord entre Nokia et Microsoft ne s'est pas fait de la veille au lendemain : Steve Ballmer avait expliqué que les équipes d'ingénieurs des deux sociétés travaillaient main dans la main depuis déjà quelque temps.

skitched

Ce concept reprend des tendances du design de Nokia que l'on a déjà aperçues sur le N8 ou le C7 tout en utilisant les touches standard de Windows Phone 7 : retour, menu et recherche. Si l'on arrive à passer le rose et le bleu électriques, on remarque l'apparition de nouvelles tuiles sur l'écran d'accueil du Windows Phone 7 de Nokia, notamment une qui pourrait correspondre au nouveau Ovi Maps fusionné avec Bing Maps.

skitched



Nokia s'allie bien avec Microsoft

http://static.igen.fr/img/2011/2/skitched-20110211-092457.jpgLa rumeur disait donc vrai. Nokia a annoncé avoir passé un accord sans précédent avec Microsoft. Le constructeur finlandais va désormais proposer des smartphones sous Windows Phone 7, sans pour autant abandonner MeeGo et Symbian. Le système utilisé dépendra de la gamme : Symbian aux feature phones de la marque, MeeGo et Windows Phone 7 seront réservés aux smartphones.

Le partenariat entre les deux entreprises va permettre à Nokia de construire un écosystème autour de l'offre de Microsoft combinée à ses propres services. Bing deviendra ainsi le moteur de recherche par défaut des téléphones Nokia, tandis qu'Ovi Maps va s'intégrer aux services cartographiques de Microsoft. Tout le contenu déjà proposé par Nokia sera également proposé dans le Microsoft Marketplace. À terme, on trouvera aussi sur les téléphones Nokia Xbox Live et Office. L'accord va dans les deux sens : Nokia aidera Microsoft pour le développement de Windows Phone 7, apportant notamment son "expertise matérielle".

Si Windows Phone 7 devient la plateforme de prédilection de Nokia pour les smartphones, MeeGo, le système mobile construit en partenariat avec Intel (lire : Moblin + Maemo = MeeGo), n'est pas abandonné. Les premiers terminaux mobiles utilisant ce système devraient même apparaître dès cette année. MeeGo est, selon Nokia, une plateforme prévue pour le long terme, pour les smartphones de prochaine génération. Une nouvelle équipe a été mise en place pour l'occasion, alors que l'ancien responsable du projet a été remercié.

http://static.igen.fr/img/2011/2/skitched-20110211-092239.jpg

Cette alliance est la conséquence directe de la prise de conscience du tout nouveau PDG de l'entreprise. Stephen Elop, ancien directeur de la division Business de Microsoft, avait tiré le signal d'alarme en début de semaine (lire : Le PDG de Nokia tire violemment la sonnette d'alarme). Dans un message destiné à être diffusé en interne, il évoquait déjà le problème de l'écosystème : « nous devons décider de construire, catalyser ou rejoindre un écosystème ».

Manifestement, c'est la deuxième solution qui a été choisie, choisissant la catalyse avec Microsoft plutôt que de rejoindre l'écosystème de Google. En septembre, l'ancien responsable de la division Mobile Solutions chez Nokia avait alors indiqué que passer à Android serait "comme pisser dans son pantalon pour se réchauffer temporairement" (lire : Le salut de Nokia passe-t-il par Android ?). Nokia n'abandonne cependant aucun projet, ce qui ressemble un peu au choix de ne pas choisir…

via Engadget



Yahoo Mail : iOS serait concerné comme les Windows Phone 7

Les utilisateurs d'iPhone pourraient connaître des désagréments similaires à ceux des utilisateurs de Yahoo Mail sur Windows Phone 7. Les serveurs IMAP de Yahoo auraient aussi, avec le client mail de l'iPhone, tendance à échanger plus d'informations qu'il est nécessaire.

Ce sujet a fait l'objet d'un échange de déclarations entre Microsoft et Yahoo, chacun se rejetant une part des responsabilités (lire Windows Phone 7 : Yahoo renvoie la faute sur Microsoft). On en était resté à Yahoo expliquant que Microsoft interrogeait ses serveurs d'une manière non standard.

photoyahoomail

Rafael Rivera, le développeur qui avait identifié le bug entre le client mail des Windows Phone 7 et les serveurs de Yahoo, a tenté l'expérience avec un iPhone avec un script récupérant un message dans une boite mail de test. Résultat, le serveur IMAP de Yahoo a retourné beaucoup plus d'infos que ce que le script réclamait.

De là à craindre que les utilisateurs intensifs de la messagerie de Yahoo sur iPhone n'explosent leur forfait (ce qui avait déclenché l'affaire côté Windows Phone 7) il y a un pas, mais cela tend à élever quelques doutes sur la déclaration de Yahoo “Le problème sur les Windows Phone est spécifique à la manière dont Microsoft utilise l'IMAP pour Yahoo Mail et n'a aucun effet pour Yahoo Mail sur les autres plateformes mobiles”.

Rivera n'a pas mené très loin ses investigations sur Android, (il n'exclut pas qu'en poussant un peu ses tests il trouve un problème identique) mais à première vue les choses sont plus normales avec cette plateforme.



Windows Phone 7 : Yahoo renvoie la faute sur Microsoft

Yahoo ne veut pas endosser la responsabilité pleine et entière du bug touchant les Windows Phone 7. Il les voyaient télécharger des volumes de données anormaux, allant dans certains cas au-delà de ce qu'autorise le forfait de l'utilisateur.

Après avoir gardé le silence sur l'identité du reponsable, Microsoft avait précisé que le problème se situait au niveau des échanges entre le client mail de Microsoft et les serveurs IMAP de Yahoo. Ces derniers envoyant 25 fois plus de données que nécessaire (lire Windows Phone 7 : la fuite ne venait pas de Facebook).

photoyahoocompte

Yahoo s'en est excusé auprès de ses utilisateurs, pour aussitôt renvoyer la faute sur Microsoft dans une déclaration à The Register. Selon Yahoo, la manière dont le client Microsoft interagit avec les serveurs de Yahoo n'est pas standard. Le site en veut pour preuve que seuls les Windows Phone 7 sont concernés par ce problème, alors que d'autres OS mobiles - sur iPhone, BlackBerry, Android… - intègrent eux aussi un profil de connexion vers Yahoo.

Yahoo a donc suggéré à son partenaire de revoir sa copie “[nous] avons proposé à Microsoft une solution à court terme au vu de la méthode qu'ils ont choisie, nous les encourageons à la changer au bénéfice d'une approche standard, de manière à régler définitivement ce problème”.

via WinRumors



Windows Phone 7 : la fuite ne venait pas de Facebook

Ce n'était pas l'application de Facebook la responsable des volumes anormaux de données échangés avec des Windows Phone 7 (lire Windows Phone 7 : Microsoft a trouvé la fuite).

Microsoft avait identifié le coupable - une “application de tierce partie que l'on trouve "communément"” sur ces appareils - mais sans le nommer. Une description qui avait laissé penser à Facebook.

En réalité le gagnant est : Yahoo Mail ! Une analyse des échanges entre les serveurs IMAP de Yahoo et l'application de courrier électronique de Microsoft, a révélé que Yahoo envoyait 25 fois plus de données que nécessaire vers les terminaux.

outlookwindowsphone

Une correction est en cours et dans l'attente - cela prendra quelques semaines - Microsoft conseille aux utilisateurs de cette messagerie de choisir une option de relève plutôt manuelle et de ne relever que les mail les plus récents plutôt que de relever ceux remontant jusqu'à une quinzaine de jours.

Un second bug de moindre importance a été trouvé dans le protocole de synchronisation de Microsoft, il ne toucherait qu'une fraction des utilisateurs des messageries Outlook et Gmail, et il sera corrigé dans une toute prochaine mise à jour système. Une rumeur évoque la première mise à jour de Windows Phone 7 pour le 7 février.



Jailbreak : transformez un iPhone en Windows Phone 7

Un des intérêts du jailbreak est de pouvoir modifier l'apparence de son terminal mobile. Les thèmes sont nombreux et si la majeure partie se contente de retouches légères, certains vont beaucoup plus loin. Pour preuve, cet impressionnant thème Windows Phone 7 qui remplace totalement le Springboard et ses rangées d'icônes. En lieu et place des icônes, on retrouve les tuiles dynamiques qui font la spécificité du système mobile de Microsoft et une liste alphabétique pour le reste des applications.

Ce thème est plutôt bien vu et fonctionne assez bien, même s'il reste de nombreux défauts (Spotlight n'est pas géré, par exemple). Mais surtout, les tuiles dynamiques ne sont pas mises à jour en fonction de votre contenu comme chez Microsoft.

La performance reste assez impressionnante et si vous en avez assez de l'interface d'iOS, ce thème peut constituer une bonne alternative. Le thème sera disponible après la période beta dans Cydia, à un prix qui sera déterminé par les Internautes.

via Engadget



2 millions de Windows Phone 7 mais combien de clients ?

skitched2 millions de Windows Phone 7 ont été vendus ce dernier trimestre (celui de Noël) a affirmé Greg Sullivan, l'un des Senior Product Manager chez Microsoft. Le dernier pointage datait d'avant Noël et indiquait 1,5 million d'appareils.

Cependant, aujourd'hui comme hier, Microsoft ne donne pas le nombre de clients effectifs. Dans un cas il s'agissait des terminaux achetés aux fabricants par les opérateurs et distributeurs, dans l'autre, Bloomberg parle de 2 millions de "copies de Windows Phone 7" vendues par Microsoft, le système d'exploitation donc.

Au moins, lorsque Google et Apple donnent des chiffres, ils parlent de modèles dans la poche de leurs clients. Apple a par exemple vendu 16,2 millions d'iPhone au dernier trimestre.

À défaut de chiffres permettant une comparaison - même si en l'état on mesure l'avance prise par la concurrence - Microsoft fait valoir des sondages auprès des utilisateurs qui se disent massivement satisfaits de leur acquisition “L'une des principales manières de mesurer le succès de Windows Phone et de savoir si on a sorti un téléphone que les gens adorent. 93% d'entre eux se disent satisfaits ou très satisfaits. C'est vraiment un chiffre extraordinaire”.

Mais comme tout sondage, sa valeur tient aussi dans le volume de son échantillon… Et la timidité de Microsoft à comptabiliser ses clients entretient forcément le doute sur l'accueil fait à sa nouvelle plateforme.

LG de son côté offrait une lecture différente de la situation. Son directeur marketing avait affirmé à la mi-janvier que les Windows Phone 7 avaient “une moins bonne visibilité que prévu». Il lui concédait une vraie simplicité d'emploi pour des gens rebutés par les autres OS, mais il fallait que des smartphones plus haut de gamme entrent en scène.

Sur le même sujet :
- Un mois avec Windows Phone 7 : notre verdict



Windows Phone 7 poursuit timidement sa route

Windows Phone 7The Next Web a manipulé quelques chiffres pour parvenir à la conclusion que Microsoft avait écoulé 2 millions de téléphones sous Windows Phone 7. Le site américain a utilisé les statistiques de Facebook pour arriver à ce chiffre : quand Microsoft a indiqué avoir vendu 1,5 million de smartphones WP7, il y avait environ 220.000 utilisateurs de l'application Facebook pour cette plateforme.

Il y a actuellement un peu moins de 300.000 utilisateurs de l'application Facebook pour Windows Phone 7 (les chiffres sont publics). Avec un ratio d'une installation de Facebook par tranche de 6.756 appareils, on obtient un gros 2 millions d'appareils vendus. Soit 500.000 en un mois, et pas n'importe quel mois, puisqu'il s'agissait de celui des fêtes : on peut donc penser que ces chiffres sont un peu faibles.

Pourtant, le premier opérateur allemand, Deutsche Telekom, se dit très satisfait des performances de l'OS de Microsoft : « les appareils se vendent bien […] nous sommes en avance par rapport à nos prévisions, Microsoft est très content ».