Free Mobile : deux syndicats contestent les résultats de l'ARCEP

Nicolas Furno |

Free MobileL'annonce des résultats de l'ARCEP qui confirmait hier soir que Free Mobile respecte bien ses engagements en matière de couverture minimale de la population (lire : Free Mobile: compte-rendu de l'audition de l'ARCEP) n'aura pas suffi à arrêter la polémique. Deux syndicats présents chez Orange, SFR et Bouygues Telecom contestent la méthode utilisée et donc les résultats présentés.

Pour tester le réseau de Free Mobile, l'ARCEP a utilisé un seul téléphone, comme elle le fait depuis plusieurs années et pour tous les réseaux. Ce n'est pas suffisant pour ces syndicats toutefois : il faudrait utiliser un "hérisson", c'est-à-dire plusieurs téléphones qui tentent de se connecter en même temps à une antenne.

Contestant la méthode de l'ARCEP, ils contestent aussi logiquement les résultats présentés hier et restent campés sur leur position : Free Mobile n'assure pas son rôle d'opérateur selon ces syndicats.

On en saura peut-être plus avec la publication d'une autre enquête, menée cette fois par l'Agence Nationale des Fréquences (Anfr). Cette dernière aura notamment un avantage : connaître la part de trafic Internet qui passe par les antennes de Free Mobile et celle qui emprunte le réseau d'Orange.

[Via : Clubic]

avatar Aphelios | 
@Yan_fr : L'ARCEP va finir par changer sa méthode et là on pourra voir que TOUS les opérateurs ne respectent pas leur couverture... Je vais chercher le popcorn ;)
avatar Lou117 | 
@OmBreNoiRe : clairement ! J'invite ces syndicats à venir là ou je vis, un coin paumé en plein centre de Paris (11°) ou Orange ne va pas...
avatar Nathansatva | 
@yan_fr : J'avoue qu'ils ne sont pas vraiment cohérents de demander un test qui n'a pas été effectué sur les autres réseaux ! Cela dit, à ce petit jeu, on a beaucoup à y gagner. Qu'ils testent tous les réseaux avec cette méthode, et quand on verra qu'ils sont eux aussi à bien moins que les 98% qu'ils prétendent couvrir on leur demandera de se mettre en conformité !
avatar voodoo10 | 
"comme elle le fait depuis plusieurs années et pour tous les réseaux." - En gros l'ARCEP se gourait déjà dans le passé en mesurant le réseau d'Orange et Bouygues, mais pour les mesures de Free, il faut changer le thermomètre... Heureusement qu'on les avait aussi entendu dans le passé contester les résultats de leurs propres employeurs... Attendez, on me dit que non! Free devrait commencer à se défendre en justice...
avatar jack-from-souss | 
Ben ouais mais la ce n'est plus marrant car leur monopole merdeux est parti à la poubelle, la période des vaches maigres commence... À force de prendre les gens pour des dindes !!
avatar ThoTokio | 
@Francis Kuntz : 'Même les syndicats sont mafieux' pour avoir travailler 10 ans en direction dans la fonction publique, je peux te confirmer qu'en la matière les syndicats en général sont même très bons ! Troc d'un dossier qu'on lâche à la direction pour obtenir des nouveaux ordi pour la section locale, nego d'une non grève ici, si la direction cède là... Bref vraiment pas clairs ! Pour ce qui est de critiquer un vrai concurrent, là il y a du monde, c'est sur ! Forcément ça dérange les habitudes et remet en cause les acquis !! Quelle mentalité, je te jure !!!
avatar tonstef | 
Une bonne manière d'éviter de dire qu'ils se sont trompés.
avatar dvd | 
Euh ils sont vraiment dans leur rôle la les syndicats ?
avatar Titov | 
C'est juste dingue de demander ouvertement que les obligations du nouvel arrivant soient vérifiées d'une manière différente (et donc plus sévèrement dans le cas de Free). Quand, en plus, on sait que les trois historiques n'ont que rarement respectés leurs engagements au moment où leur licence mobile leur a été vendues, ils se foutent vraiment du monde…
avatar ThoTokio | 
@dahu_s : 'Mais le pire c'est que les syndicats sont tres probablement manipuler par les cadres en interne ....' tu n'y penses même pas, là ce serait un motif de révolution. un cadre dit aux syndicats de faire ceci où cela... Sacrilège !!
avatar tom92 | 
Ah les syndicats français directement hérités de l'union soviétique ... Une vraie plaie !
avatar julienc | 
On peut également souligner que lorsque orange et consorts installaient leurs antennes il y a 10 ans ils étaient souvent le bienvenu, maintenant pour toute nouvelle antenne les riverains et divers collectifs sont à l affut des nuisances que cela peut apporter et les secteurs à proximité des écoles par exemple sont difficile à couvrir
avatar Gelkaixi | 
le syndicalisme est une véritable plaie pour notre société en France. bien souvent les organisations syndicales ne représentent pas les salariés, ouvriers mais ont uniquement des considérations partisanes. ces organisations sont soit sous influence des directions de l'entreprise, soit sont proches des idées communistes, d'un autre âge. elles fonctionnent avec les méthodes dignes des régimes staliniens en intimidant, soudoyant, ou encore menaçant les salariés & ouvriers. les exemples sont nombreux mais bien souvent étouffés par la direction centrale. un des exemple les plus frappants : les menaces à l'encontre des dockers non syndiqués sur le port de marseille proférées par la CGT. dans le cas de la téléphonie ces gens sont clairement à la solde des directions. ils ont les même arguments que ces derniers. alors que l'ARCEP et son président a clairement souligné que l'ouverture du marché de la téléphonie à la concurrence a permis de créer un nombre considérable d'emploi
avatar Gelkaixi | 
il faut bien un contre pouvoir pour tout les organes exécutifs. mais le souci c'est que dans notre pays, les organisations qui défendent les salariés et qui se retrouvent en désaccord avec les intérêts de leurs hiérarchies se font lachés. les exemples ne sont pas rares en ces périodes de redressement judiciaire des entreprises... totalement d'accord qu'il faut une réforme du syndicalisme. mais il faut du courage car c'est pas gagné
avatar applenoyon | 
@hyrok : 'les exemples sont nombreux mais bien souvent étouffés par la direction centrale. un des exemple les plus frappants : les menaces à l'encontre des dockers non syndiqués sur le port de marseille proférées par la CGT.' Tu dis vraiment n'importe quoi toi ! Avant d'accuser un syndicat bien ciblé, tu devrais te renseigner avant. De plus, ce qui critique les syndicats en général sont des idiots car les conditions de travail ne serait pas les mêmes dans beaucoup d'entreprises si ils n'étaient pas là.
avatar Gelkaixi | 
désolé pour les doublons, j'ai un gros bug avec chrome
avatar Erravid | 
L'argumentaire de ces syndicats s'appuie à on avis sur le fait qu'il y a une différence fondamentale entre COUVERTURE et CAPACITÉ d'un réseau radio (capacité de chaque cellule et du réseau capillaire qu'il y a derrière). Et malgré ce qu'on peut croire, ce n'est pas la couverture qui coûte forcément le plus cher pour un opérateur. L'ARCEP confirme que Free respecte bien ses engagements de COUVERTURE... Mais ce qui semble énerver les syndicats, c'est que FRee s'appuie sur l'accord d'itinerance avec Orange pour assurer pour le moment sa capacité (la ou c'est bien joué de leur part, c'est qu'il se peut que le modèle économique de leurs offres s'appuie pendant plusieurs années - au pire jusqu'en 2018 - sur cette nuance entre couverture et capacité.
avatar Erravid | 
@dahu_s : un gros chèque à Orange à la fin de l'année contre un gros chèque aux équipementiers réseau (Nokia en l'occurrence)
avatar Erravid | 
@Olive777 : lequel des deux est le plus gros ? Who knows ...
avatar Erravid | 
Moralité de l'histoire : les dirigeants de Free sont très malins, beaucoup plus que ceux de L'ARCEP qui n'ont pas forcément vus que la présence d'un accord d'itinerance changeait un peu la donne en termes de stratégie pour Free.
avatar Erravid | 
@dahu_s : je m'en fou de ce que dit le DG de bouygtel. Ce que je dis c'est simplement qu'en l'etat le réseau de Free respecte son engagement de couverture mais n'a visiblement pas la capacité qui va avec. Deux possibilités : -soit c'est voulu par Free pour des raisons de stratégie économique (décalage d'investissements,...) - soit ils sont confrontés à des soucis d'ordre technique ( tuner un réseau radio c'est très touchy) ou alors de planning sur le réseau capillaire (ou réseau de collecte). Quoi qu'il en soit les syndicats n'ont pas a s'en mêler. Je penche perso pour une réaction motivée par la crainte de plans sociaux... Mais bon. Dernière chose : ce n'est pas parce que X. Niel à dit vouloir investir le plus vite possible dans son réseau et la 4G que c'est forcément vrai.... PS: je n'ai aucun intérêt dans l'un des trois gros et suis ravi que Free soit enfin arrivé. Mais j'en ai un peu marre de voir un peu partout un dossier instruit complètement à charge. Free n'est pas une entreprise philanthropique, tout comme les 3 gros (ce qu'on savait déjà, certes !)
avatar byQNTN | 
Je ne vois pas en quoi ça concerne les syndicats.
avatar john | 
Le directeur de l'ARCEP s'est exprimé à ce sujet devant les parlementaires et a aussi remis en place les accusations qui avaient été faites précédemment. Je me suis tapé toute la vidéo et il faut la regarder pour se faire son propre avis. Il dit bien qu'à l'époque, ni Orange, ni SFR, ni Bouygues n'ont développé leur réseau dans le délai imparti et ont eu droit à des prolongements, ou à des mises en demeure de la part du régulateur. Il dit bien que les tests effectués sur le réseau de Free sont les mêmes que ceux qui avaient été effectués sur les réseaux des autres opérateurs. Il mentionne d'ailleurs une anecdote personnelle à un moment de la vidéo où il dit qu'au pied de son immeuble en plein centre de Paris, il ne capte pas la 3G. Il en déduit : faut-il alors remettre en cause la méthodologie des tests ? Si c'est le cas, alors l'ARCEP peut saisir dès demain matin tous les opérateurs car entre couverture et qualité de service, il y a une grosse différence. Tout ça pour dire que les syndicats oublient un peu trop facilement à la fois que les tests ont été identiques à l'encontre des autres opérateurs, mais aussi que les opérateurs qu'ils défendent corps et âme ont été souvent mis en demeure par le régulateur pour manquement (les 3 opérateurs n'avaient RIEN à présenter à l'ARCEP une fois le délai passé, et ils ont tous eu droit à un prolongement de ce délai). Ils feraient donc mieux de ne pas oublier un passé pas si lointain.
avatar Roberto Alagnagna | 
Sur Aix en Provence, impossible de se connecter sur le réseau free même manuellement. Et quand je regarde spontanément sur quel réseau je suis c'est toujours sur le réseau orange, je ne comprends pas...
avatar voodoo10 | 
@wxcvbn22 Free est censé couvrir 27% de la population... Ils ont peut-être aucune antenne sur "aix en Provence"...
avatar Jeje68040 | 
Pour que le 3 opérateurs historique la ferme il faudrait une amende record pour nous avoir pris pour des hamsters pendant 10ans
avatar lefoudupuit | 
Des vraus crevards hallucinant !
avatar adriendod | 
Ils ont vraiment peut ou quoi tous ces syndicats d'opérateurs!!! Ils se foutent de la gueule du monde car l'ARCEP a validé leur réseau comme ça à l'époque et bizarrement ils ont pas râlé!!! En plus l'ARCEP leur a laissé plus de temps pour démarrer leur réseau alors que Free a respecté ses engagements et ça les syndicats ne doivent pas le supporter... Vivement que je parte chez Free!!! :)
avatar Bryan | 
Ils se rendent même pas compte qu à force ça fait de la pub à free. Tout est contre eux et ils continuent.
avatar privatejohns | 
Quel crédibilité ont ces syndicats? Il défendent leur boutique et leur job et leur travail, ce qui est louable. Leur commentaires est donc sans aucune valeur technique, d'autant que leur entreprise (et donc eux) n'ont pas respecté leur cahier des charges. De quel droit critiquent-ils ceux qui y parviennent? L'ARCEP a vérifier le fonctionnement des antenne, comme convenu, et non leur débit, et elle l'a pas fait de la même manière pour tous les opérateurs.
avatar kkristof | 
Tout en restant poli, ils me les brisent Orange avec leur test. Qu'ils viennent chez moi (75002) avec leur hérisson et ils repartiront chez le proctologue...
avatar mac-fan | 
Bah les chiffres des syndicats doivent toujours être pondérés par ceux de la police, on fait généralement la moyenne entre les deux pour être plus proche de la vérité. ;-p
avatar weblamu | 
Tout ça me fait beaucoup penser à l'antennagate au fond. Les fabricants historiques qui se lâchaient comme des bêtes sur l'iPhone 4 pour tenter de ne pas se faire bouffer par Apple. La réalité selon moi c'est que les trois anciens se sont fait surprendre par l'offre hyper agressive de Free et qu'ils ne peuvent pas s'aligner pour des raisons de masse salariale énorme et de bâtiments colossaux érigés pour bien montrer à tous leurs belles réussites à entretenir. Ils sentent bien qu'ils n'ont d'autres choix que de se séparer des employés qu'ils sous-paient depuis des années pour nous endormir avec leurs services clients qui n'ont rien d'autre à offrir que des options de merde à des tarifs scandaleux. Et puis rappelons tout de même les condamnations pour les ententes sur les tarifs, les clauses abusives etc... Ils avaient presque réussi à noyer le poisson. Nous avions presque fini par oublier. Et Free annonce des forfaits à des prix défiants toute concurrence (c'est le cas de le dire), tout en affirmant être capable de réaliser des bénéfices. Et tout à coup, les autres se retrouvent pris la main dans le sac. Incapable d'assumer le regard des millions de gens sur lesquels ils semblent se gaver depuis des années et qui les traitent d'escrocs. Vous imaginez la gueule des employés des 3 anciens à qui on refusait des augmentations ou autres. Bonjour le climat social. D'un côté ça me fait marrer mais de l'autre ça me rend triste. Voire peur. Et si, les autresgrosses entreprises faisaient la même chose sans que cela se sache? Ça se trouve, y a plein de grosses boîtes qui licencient alors qu'elles se gavent. Ça se trouve...
avatar Bryan | 
Je suis d'accord avec ce que tu dis... Je pense que les secteurs des banques et assurances auraient bien besoin d'un "Free" car tous les tarifs se valent à peu près...
avatar Kinky | 
Je ne comprends pas la pertinence de leur proposition alternative.. Personnellement je passe mes coups de fil avec un téléphone. J'ai bien dit UN téléphone... pas un "hérisson". Le but c'est pas de savoir si on peut capter pendant un match de foot entouré de 20.000 personnes, c'est de passer UN coup de fil avec UN téléphone, entouré de gens normaux, à un moment normal de la journée, pas de jouer les automates de tests de charge...
avatar toulke | 
Capitalisme liberal quand tu nes pas comptant ca sentend haha
avatar macmimi | 
Ils sont moins prompt à dénoncer les pures magouilles de leurs copains au sein des CE. Si le syndicalisme partait d'une bonne idée il a été corrompu par le fric, comme beaucoup d'autres choses.
avatar tvlosc59 | 
@ jonyblaz : Ça me fait bien rire ce genre de commentaire, personne ne vous a mis un couteau sous la gorge pour signer un contrat avec un des 3 opérateurs à l'époque ^^.
avatar steam | 
quand les syndicats se retournent contre les consommateurs ...

CONNEXION UTILISATEUR